Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Cath le Ven 28 Oct 2016 - 14:03

Je ne pense pas, c'est ce qui se dit entre cpe du secteur.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Reine Margot le Ven 28 Oct 2016 - 16:02

@babouchka4 a écrit:
@Euphémia a écrit:
@babouchka4 a écrit:Cet article est insultant et bourré de conneries. Il ne vaut même pas la peine d'être commenté et je m'étonne des remarques de nombreux collègues....

Non, cet article n'est pas "bourré de conneries", il se contente d'évoquer ce que nous sommes nombreux à connaître et est néfaste à la scolarité de bien trop nombreux élèves. Si cela ne correspond pas à votre expérience, tant mieux pour vous, mais au nom de quoi mettez-vous en doute le témoignage de ceux qui la vivent ?

Les violences verbales ayant été banalisées par les directions même des établissements, comme mode ordinaire d'expression des élèves.

Si là on est pas sur des généralités infondées, c'est pas du journalisme ça, ce sont des mensonges !!! Comment peut-on affirmer cela ?


Eh bien quand on a entendu des formateurs IUFM vous dire qu'obliger des élèves à rester assis sur une chaise est une violence, des CDE dire qu'"il n'y a plus de classes faciles" (sous-entendu ils sont comme ça, faites avec) ou encore que les élèves pénibles qui traînent fiche de suivi sur fiche de suivi sont des petits malheureux comme ceux décrits par Pennac et que tu manques de bienveillance, que tu lis chez Mérieu que maintenant les élèves bavardent et que c'est comme ça, tu te dis que ce n'est pas une généralité mais un discours qui revient régulièrement dans l'Institution.

Il y a un point sur lequel je suis d'accord avec toi, c'est que le travail de fond des CPE et de la vie sco est souvent peu mis en valeur.
Il n'y a pas à généraliser, l'article ne vise pas les CPE mais plutôt ce que le système demande de faire aux établissements (grosso modo ne pas faire de vagues et gérer la violence verbale et physique).

Sur la question des solutions, déjà arrêter de vouloir toute le monde à Bac + 10 ça serait bien, permettre aux élèves que l'école n'interesse pas de partir plus vite travailler aiderait déjà beaucoup. Ne plus obliger les établissements qui virent un élève d'en récupérer un autre. Ne plus interdire les punitions dites "humiliantes". Et il fut un temps où le privé récupérerait les cas virés de tous les collèges publics, les familles étaient bien obligées de gérer.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Reine Margot le Ven 28 Oct 2016 - 16:16

J'ajouterai simplement qu'en une vingtaine d'établissements, de tous milieux et de tous niveaux, du collège au LP, une règle reste de mise: quand la vie scolaire (et la direction) soutient les profs et sanctionne les élèves, l'établissement tourne bien, quand les CDE, CPE et AED se plaignent que les profs punissent trop, rechignent à aller dans le même sens, l'établissement, même favorisé, part en sucette.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Chocolat le Ven 28 Oct 2016 - 16:23

@Reine Margot a écrit:J'ajouterai simplement qu'en une vingtaine d'établissements, de tous milieux et de tous niveaux, du collège au LP, une règle reste de mise: quand la vie scolaire (et la direction) soutient les profs et sanctionne les élèves, l'établissement tourne bien, quand les CDE, CPE et AED se plaignent que les profs punissent trop, rechignent à aller dans le même sens, l'établissement, même favorisé, part en sucette.

Complètement d'accord ! topela

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Reine Margot le Ven 28 Oct 2016 - 16:43

C'est vrai aussi quand CDE et CPE font semblant de faire front commun devant les élèves avec les profs mais au fond ne les soutiennent pas sincèrement, les élèves le sentent, comme quand des parents font semblant d'être d'accord pour ne pas contredire le conjoint devant l'enfant mais que lui sent la réticence.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Olympias le Ven 28 Oct 2016 - 16:54

@Chocolat a écrit:
@Reine Margot a écrit:J'ajouterai simplement qu'en une vingtaine d'établissements, de tous milieux et de tous niveaux, du collège au LP, une règle reste de mise: quand la vie scolaire (et la direction) soutient les profs et sanctionne les élèves, l'établissement tourne bien, quand les CDE, CPE et AED se plaignent que les profs punissent trop, rechignent à aller dans le même sens, l'établissement, même favorisé, part en sucette.

Complètement d'accord ! topela
topela topela

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Celadon le Ven 28 Oct 2016 - 17:02

Comme les profs ne sont plus censés enseigner/transmettre, on se demande bien pourquoi les CDE CPE et AED encadreraient efficacement...
Pauvre EN.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Zenxya le Ven 28 Oct 2016 - 17:49

@Elyas a écrit:Ce serait bien que les gens envoient par mp les signalement d'erreurs de langue plutôt que de le faire directement sur les fils, usage qui entraîne un sentiment d'humiliation chez le corrigé et dessert le débat. Tout le monde y gagnerait.

C'est HS mais +10000000000000000000000000000

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Ramanujan974 le Ven 28 Oct 2016 - 18:18

Sans vouloir revenir à une époque plus ou moins lointaine, mais il me semble qu'il y a quelques dizaines d'années :
- les parents éduquaient ;
- les enseignants enseignaient ;
- les surveillants surveillaient ;
- le proviseur dirigeait.

Maintenant, tout le monde doit faire un peu tout et donc finalement rien.

Ramanujan974
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Reine Margot le Ven 28 Oct 2016 - 18:22

@Ramanujan974 a écrit:Sans vouloir revenir à une époque plus ou moins lointaine, mais il me semble qu'il y a quelques dizaines d'années :
- les parents éduquaient ;
- les enseignants enseignaient ;
- les surveillants surveillaient ;
- le proviseur dirigeait.

Maintenant, tout le monde doit faire un peu tout et donc finalement rien.


Voir le fil nostalgique "mais ça, c'était avant"!  professeur Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Verdurette le Ven 28 Oct 2016 - 18:36

[Mode politiquement incorrect ON]
et
[mode dinosaure ON]

Sans nostalgiser bêtement sur les coups de règles et les décollages d'oreilles (abusifs) si la première fois qu'un gamin dit à sa maîtresse "allez zyva conn... sse j'm'en bats les c...lles de ton travail" il prenait un bon aller-retour, et si en cas de récidive on convoquait les parents pour leur dire que la psychothérapie de leur chérubin est obligatoire et défalquée de leur allocs, les CPE auraient beaucoup moins de boulot et ce serait très bien;

[Mode politiquement incorrect OFF]
et
[mode dinosaure OFF]
 

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Ven 28 Oct 2016 - 19:59


_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Leodagan le Ven 28 Oct 2016 - 20:20

@Reine Margot a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Sans vouloir revenir à une époque plus ou moins lointaine, mais il me semble qu'il y a quelques dizaines d'années :
- les parents éduquaient ;
- les enseignants enseignaient ;
- les surveillants surveillaient ;
- le proviseur dirigeait.

Maintenant, tout le monde doit faire un peu tout et donc finalement rien.


Voir le fil nostalgique "mais ça, c'était avant"!  professeur Very Happy

Maintenant, on inclut et on accompagne.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par wanax le Ven 28 Oct 2016 - 20:36

@Elyas a écrit:Ce serait bien que les gens envoient par mp les signalement d'erreurs de langue plutôt que de le faire directement sur les fils, usage qui entraîne un sentiment d'humiliation chez le corrigé et dessert le débat. Tout le monde y gagnerait.
Il manque un s à signalement. Laughing
( Pardon, pardon... Embarassed )

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Verdurette le Sam 29 Oct 2016 - 9:39

Merci Madame Roumanoff.

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Sam 29 Oct 2016 - 11:04

Mme Roumanoff en a dit plus que notre ministre, tout comme Nicole Ferroni en d'autres temps sur d'autres sujets.

[mode anecdote on]
J'ai passé la soirée avec un ami prof, hier. Il a été physiquement agressé il y a quelques années (hématomes et fractures des côtes). Non seulement il n'a reçu aucun soutien, aucune aide (si ce n'est un mot du recteur d'alors plusieurs semaines après les faits), mais il en garde un réel traumatisme. Cela a largement modifié ses rapports aux élèves (refus systématique d'entrevue individuelle en fin de cours par exemple, méfiance accrue face aux postures agressives des élèves etc.). Cette agression physique l'a suivi pendant plusieurs années (pour les élèves, certains collègues et son administration, il est resté longtemps "le prof qui s'est fait frapper").
Suite à ces événements, il avait demandé un reclassement: refusé. Il a demandé un déplacement temporaire genre affectation à l'année dans un autre établissement: refusé. Il ne parvient pas à obtenir de mutation. je tiens à préciser qu'il était accompagné au moment des faits par son syndicat (ainsi qu'il me l'a confirmé). Globalement, il s'est senti abandonné par son employeur au moment de ces événements. [mode anecdote off]

Je ne sais pas si certains d'entre vous ont été victimes de violences ou connaissent des collègues qui ont été victimes de violences, mais très honnêtement, je serais curieuse de savoir comment l'institution a géré ces situations.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par trompettemarine le Sam 29 Oct 2016 - 11:51

Inversement, j'ai connu une collègue agressée par un élève. Seule la médecine du travail, si l'on peut dire, lui a cherché des noises pour savoir si elle n'était pas dépressive avant les faits...
Elle a été arrêtée, hôpital psychiatrique pour décompensation. Elle a pu changer d'établissement. Tout va bien pour elle aujourd'hui dans son nouvel établissement.
Le ministre de l'éducation nationale de l'époque, M. Darcos, l'avait personnellement appelée.
NVB fait-elle la même chose envers les enseignants agressés ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Sam 29 Oct 2016 - 11:53

Je ne sais pas; les faits que j'évoque sont vieux de plus de 10 ans; c'est pour ça que j'aimerais savoir si les choses ont évolué.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Reine Margot le Sam 29 Oct 2016 - 12:20



Elle offre aussi la formation:  Very Happy


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Sam 29 Oct 2016 - 12:31

Laughing Laughing Les gens rigolent (et moi avec) mais il y a quand même des choses drôlement (et dramatiquement) vraies...
Manquent que les deux doigts sur la table Razz Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par ipomee le Sam 29 Oct 2016 - 12:39

Les deux doigts ? Je ne comprends pas.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Sam 29 Oct 2016 - 12:46


_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Euphémia le Sam 29 Oct 2016 - 12:59

@Jane a écrit:Je ne sais pas; les faits que j'évoque sont vieux de plus de 10 ans; c'est pour ça que j'aimerais savoir si les choses ont évolué.

Je n'ai jamais été frappée par un élève mais insultée, menacée et même harcelée à plusieurs reprises, dans différents établissements. J'ai dû gérer seule, sans jamais recevoir le moindre soutien ni de la part de la direction, ni de la part de la vie scolaire. Le seul soutien que j'ai trouvé, c'est auprès de la police, lorsque j'allais porter plainte. Et je ne pense pas être la seule, loin de là, a avoir vécu cela.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par ipomee le Sam 29 Oct 2016 - 13:12

@Jane a écrit:
Merci Jane, mais c'est un peu navrant.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatiha Boudjahlat : Face aux violences scolaires, l'éducation nationale fait le choix des bourreaux.

Message par Jane le Sam 29 Oct 2016 - 13:19

Merci pour ton témoignage Euphémia. J'espère que ces événements sont désormais derrière toi. fleurs

Je suis dans un établissement dit tranquille depuis 10 ans, mais je constate que les incidents envers les profs se multiplient depuis ces dernières années. A chaque fois qu'un de nous a été confronté à un problème de violence (insultes graves, de celles punissables par la loi, s'entend, ou encore menaces), il a dû se débrouiller seul aussi. Aucun soutien de la part de l'administration, qui a chaque fois tenté de minimiser les faits et systématiquement refusé de porter plainte au nom de l'établissement. Les élèves impliqués ont été également sanctionnés de manière très variable, depuis quelques jours d'exclusion temporaire à rien. Aucun conseil de discipline n'a été tenu. Bon, on ne parle pas non plus d'agression physique.

S'agit-il d'injonctions faites aux CDE pour ne "pas faire de vagues" ou des choix individuels ?

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum