Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Laotzi le Mer 26 Oct 2016 - 12:00

Un article de M.-C. Missir (directrice de la rédaction de l'Etudiant, ancienne de l'Express) publié sur son blog sur educpros, présente le contenu d'un ouvrage de J.-M. Blanquer sur les réformes à mettre en œuvre dans l'ensemble de l'enseignement scolaire : http://blog.educpros.fr/le-mammouthologue/2016/10/24/jean-michel-blanquer-ministre-de-lecole-de-demain/

Blanquer, actuel directeur de l'Essec, ancien recteur de Créteil puis Directeur général de l'enseignement scolaire (le même parcours que F. Robine pour ces deux étapes), a l'oreille de tous les candidats LR à la primaire et pressenti comme un possible futur ministre de l'EN (je n'y crois pas trop, je pense que le président quel qu'il soit choisira un pur politique bon communicant).
Missir présente de façon enthousiaste ses propositions, qui ne nous surprendront pas : hormis le bons sens voulant concentrer le primaire sur le français et les mathématiques, les autres propositions sont dans la lignée des mesures pressenties, rêvées par certains, inspirées en droite ligne de l'OCDE : transfert des LP aux régions pour une meilleure employabilité directe, annualisation du temps de travail, recrutement sur profil, travail en équipe etc.
Rien de forcément très nouveau donc, sauf que la journaliste nous affirme que pour la première fois, tout ceci est présenté de façon méthodique, argumentée, chiffrée : autrement dit, ceux qui s'y opposeront ne le feront que pour de mauvaises raisons, parce qu'ils n'ont pas compris, parce qu'ils sont réactionnaires etc.

Un extrait :

Et c’est précisément dans ce positionnement dépassionné que les propositions esquissées par Jean-Michel Blanquer font mouche. Il ne s’agit pas ici de régler des comptes avec la majorité en place, ni de dénigrer de façon systématique l’action éducative de la gauche pour un haut fonctionnaire ayant servi sous la droite, au nom d’une forme de libéralisme à calquer sur l’école. Ce qui est intéressant dans la démarche du directeur de l’Essec c’est le caractère méthodique de sa pensée et de sa façon de concevoir l’action publique. Le livre est ainsi découpé en plan d’action pour l’école primaire, le collège et le lycée. Les propositions d’action à chacun de ces niveaux découlent d’une analyse de la situation, d’une mise à l’épreuve des comparaisons internationales puis de la science d’où l’auteur tire, en dernier lieu, une dizaine de mesures clé.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Cath le Mer 26 Oct 2016 - 12:03

Mais lâchez les LP avec cette histoire de transfert aux régions !
Elles décident déjà de la carte des formations, alors en quoi cela sera-t-il mieux ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par LouisBarthas le Mer 26 Oct 2016 - 22:16

@Laotzi a écrit:hormis le bons sens voulant concentrer le primaire sur le français et les mathématiques
Le problème n'est pas de se concentrer sur le français et les mathématiques, ces deux matières n'ayant jamais été abandonnées, mais de mieux les enseigner à travers une refonte complète du métier. À savoir faire la promotion des méthodes alphabétiques d'apprentissage de la lecture, en finir avec le constructivisme, enseigner de manière structurée, revenir à la semaine de 27 heures pour tous les élèves, créer des écoles spécialisées pour les enfants handicapés, recréer les classes d'adaptation avec des maîtres spécialisés pour les élèves en situation d'échec, refondre les programmes vers plus d'exigences, réhabiliter les savoirs au détriment des compétences, former les enseignants à une meilleure connaissance de la neurophysiologie des apprentissages, de la physiologie et de la psychologie de l'enfant, leur donner la possibilité d'acquérir une culture théorique des différentes matières qu'ils enseignent, les former à une bonne pratique de leur métier (tenir un crayon, écrire correctement, supprimer les classeurs, réduire drastiquement les photocopies, mettre en pages un cahier, donner le goût du beau, etc).

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Bouboule le Mer 26 Oct 2016 - 22:40

En gros, après avoir été recteur puis directeur de la DGESCO, son passage à l'ESSEC lui a ouvert les yeux sur ce qu'il aurait fallu faire ? Ou il sert juste de relais au discours LR ?

Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par verdurin le Jeu 27 Oct 2016 - 2:02

Compte tenu de son CV, c'est un des acteurs de la réforme Châtel.
Qui a été le premier test pour la réforme actuelle du collège.

On peut toujours faire confiance à ce genre de personne pour produire un nouveau discours.
Mais le fond ne change pas.

Il me semble que l'on peut lui faire totalement confiance pour rhabiller la réforme Valleau-Belkacem avec des habits de droite.
Et pour la maintenir.

Quelque part, je déteste ce genre de hauts fonctionnaires, qui détiennent la vérité révélée, mais qui n'ont jamais réussis à pousser leur réflexion au delà du genre « café du commerce ».

Il a fait partie des hauts responsables, et je n'ai pas l'impression, en lisant l'article, qu'il s'interroge un instant sur ses actions, leurs conséquences et sa responsabilité.

C'est un homme toujours neuf : irresponsable.
Mais qui a du mérite. La preuve de son mérite étant  son salaire.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Euphémia le Jeu 27 Oct 2016 - 7:57

@LouisBarthas a écrit:
@Laotzi a écrit:hormis le bons sens voulant concentrer le primaire sur le français et les mathématiques
Le problème n'est pas de se concentrer sur le français et les mathématiques, ces deux matières n'ayant jamais été abandonnées, mais de mieux les enseigner à travers une refonte complète du métier. À savoir faire la promotion des méthodes alphabétiques d'apprentissage de la lecture, en finir avec le constructivisme, enseigner de manière structurée, revenir à la semaine de 27 heures pour tous les élèves, créer des écoles spécialisées pour les enfants handicapés, recréer les classes d'adaptation avec des maîtres spécialisés pour les élèves en situation d'échec, refondre les programmes vers plus d'exigences, réhabiliter les savoirs au détriment des compétences, former les enseignants à une meilleure connaissance de la neurophysiologie des apprentissages, de la physiologie et de la psychologie de l'enfant, leur donner la possibilité d'acquérir une culture théorique des différentes matières qu'ils enseignent, les former à une bonne pratique de leur métier (tenir un crayon, écrire correctement, supprimer les classeurs, réduire drastiquement les photocopies, mettre en pages un cahier, donner le goût du beau, etc).

+1000

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
avatar
Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Olympias le Jeu 27 Oct 2016 - 8:02

Sauf que ce n'est pas du tout la tendance du moment. Hélas. Même au lycée, j'impose le cahier parce que leurs trieurs, classeurs, c'est toujours le bazar.
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par LouisBarthas le Jeu 27 Oct 2016 - 21:18

@Olympias a écrit:Même au lycée, j'impose le cahier parce que leurs trieurs, classeurs, c'est toujours le bazar.
Tu imagines, alors, ce que peut être la tenue d'un classeur à l'école primaire !

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Olympias le Jeu 27 Oct 2016 - 21:19

@LouisBarthas a écrit:
@Olympias a écrit:Même au lycée, j'impose le cahier parce que leurs trieurs, classeurs, c'est toujours le bazar.
Tu imagines, alors, ce que peut être la tenue d'un classeur à l'école primaire !
affraid
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Celadon le Jeu 27 Oct 2016 - 23:35

En effet. Je l'ai fait. Les feuilles étaient codées M1 pour 1ère leçon de maths, GEO2 pour 2e leçon de géo, etc.
Quand on sait que beaucoup de parents ne comprenaient même pas le codage, qu'exiger des enfants ?
On se donne un ENORME travail supplémentaire de vérification. A éviter car trop peu de rentabilité pour les efforts et le temps investis.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Daphné le Ven 28 Oct 2016 - 10:54

@LouisBarthas a écrit:
@Olympias a écrit:Même au lycée, j'impose le cahier parce que leurs trieurs, classeurs, c'est toujours le bazar.
Tu imagines, alors, ce que peut être la tenue d'un classeur à l'école primaire !

Franchement, on n'imagine même pas Evil or Very Mad Laughing
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Padre P. Lucas le Ven 28 Oct 2016 - 13:18

@Laotzi a écrit:
Blanquer, actuel directeur de l'Essec, ancien recteur de Créteil puis Directeur général de l'enseignement scolaire (le même parcours que F. Robine pour ces deux étapes), a l'oreille de tous les candidats LR à la primaire ...

Et pas que ...Najat aime beaucoup
et on retrouve son nom derrière nombre "d'expérimentations innovantes", même Céline Alvarez ... Rolling Eyes
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l'Éducation nationale

Message par Moses2 le Mer 17 Mai 2017 - 15:04

Effectivement, Blanquer est le successeur de NVB.

Moses2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par VicomteDeValmont le Mer 17 Mai 2017 - 15:04

Oh my God.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par VanGogh59 le Mer 17 Mai 2017 - 15:09

Je viens de lire ça... Ça fout les jetons en effet   affraid
http://blog.educpros.fr/le-mammouthologue/2016/10/24/jean-michel-blanquer-ministre-de-lecole-de-demain/

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Honchamp le Mer 17 Mai 2017 - 15:13

affraid affraid  Oui...

L'Express 9-1-2017

"Vous prônez davantage d'autonomie pour les établissements. N'est-ce pas la porte ouverte à encore plus d'inégalités entre les écoles?  
Réponse :
Le système est déjà profondément inégalitaire: il n'y a qu'à voir la fuite des élèves vers le secteur privé et les stratégies d'évitement [de la carte scolaire] mises en place par les parents. Pour inverser les choses, l'idée est d'avoir un volume horaire garanti à l'échelle nationale en français et en mathématiques et fonctionner ensuite en laissant une autonomie accrue aux équipes pédagogiques pour fixer elles-mêmes la dotation horaire pour les autres matières et mettre en place un vrai projet d'établissement.  

Cette grande liberté peut aller jusqu'au recrutement des professeurs. L'idéal à terme est que le chef d'établissement recrute lui-même ses professeurs certifiés sur la base du projet qu'il souhaite mener. Cela signifie aussi que les ressources humaines doivent être gérées à l'échelle locale, aux antipodes de la gestion "par ordinateur" d'aujourd'hui."  

Article entier :
http://www.lexpress.fr/education/jean-michel-blanquer-l-autonomie-des-ecoles-la-reforme-obligatoire_1866064.html

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Honchamp
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Docteur OX le Mer 17 Mai 2017 - 15:14

http://blog.educpros.fr/le-mammouthologue/2016/10/24/jean-michel-blanquer-ministre-de-lecole-de-demain/

Le dernier livre de Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’ESSEC et ancien numéro 2 du ministère de l’Education nationale est de ceux-là. L’Ecole de Demain (Odile Jacob) trace une voie originale de transformation du système éducatif qui se veut résolument optimiste, confiante dans la capacité de chaque être humain à apprendre et à se dépasser, balayant tranquillement les clivages et querelles idéologiques sur l’école.

Parmi les propositions à retenir, en commençant par le collège : l’autonomie de l’usage des horaires laissés aux établissements, le renforcement du pilotage pédagogique et managérial du collège et du lycée autour du chef d’établissement, l’évolution de l’inspection vers des audits d’établissements rendus publics et le « sas » d’intégration d’un mois à l’entrée en collège pour bien en comprendre les usages. Pour l’école primaire, l’accent est mis sur les savoirs fondamentaux avec 20 heures de cours dédiés en français et en mathématiques. L’ouvrage recommande la construction de ressources pédagogiques et l’évolution des pratiques en fonction des résultats de la recherche, et prône l’évalution « transparente » des écoles en fonction des performances et des acquis des élèves. En outre, pour lutter contre la déperdition des apprentissages pendant les vacances scolaires, l’Education nationale mettrait en place des stages de remise à niveau pendant l’été. Au lycée, enfin, on retiendra le contrôle continu au baccalauréat pour la majeure partie des épreuves, à l’exception de « quatre matières fondamentales », et le transfert des lycées professionnels aux régions pour les connecter aux besoins économiques des bassins d’emploi. Pour les enseignants, les mesures proposées accompagnent logiquement le développement de l’autonomie des établissements : annualisation du temps de travail, travail en équipe, recrutements sur profil, allongement à 5 ans de la durée de présence dans un poste et formation continue renforcée via le digital.


Dernière édition par Docteur OX le Mer 17 Mai 2017 - 15:16, édité 1 fois
avatar
Docteur OX
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Cosmos le Mer 17 Mai 2017 - 15:16

Eh bien... Il faut espérer que les syndicats se montrent vindicatifs car ce Monsieur affiche des objectifs très inquiétants...
avatar
Cosmos
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Herrelis le Mer 17 Mai 2017 - 15:16

Bon ben j'espère que personne n'avait grand espoir quant au devenir de notre métier hein...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Herrelis
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par mafalda16 le Mer 17 Mai 2017 - 15:18

@Cosmos a écrit:Eh bien... Il faut espérer que les syndicats se montrent vindicatifs car ce Monsieur affiche des objectifs très inquiétants...

Pas uniquement les syndicats, l'ensemble des collègues. Les syndicats seuls ne pourront pas faire face.
avatar
mafalda16
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Celadon le Mer 17 Mai 2017 - 15:18

@Cosmos a écrit:Eh bien... Il faut espérer que les syndicats se montrent vindicatifs car ce Monsieur affiche des objectifs très inquiétants...
En effet, il est filloncompatible !
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par slylan le Mer 17 Mai 2017 - 15:21

Franchement, qui voit encore une différence entre Macron et ce qu'aurait pu être un Fillon président de la République ?

slylan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Docteur OX le Mer 17 Mai 2017 - 15:22

Pfff..... Encore un pontifex maximus adepte du numérique et du management qui va nous dire comme enseigner, formater les jeunes.
avatar
Docteur OX
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Haynee le Mer 17 Mai 2017 - 15:23

On aura en outre noté à quel point le ministre de l'Éducation nationale est bas dans l'ordre protocolaire (je n'aurais même pas pensé que cela soit possible) : quoi que M. Macron ait pu dire, on voit bien que, symboliquement, l'école n'est pas sa priorité (c'est presque le retour du refoulé), et que rien ne changera (en mieux) pour le collège. D'un autre côté, ce n'est pas comme si j'avais eu de l'espoir - mais c'est tellement plus soulageant quand les masques tombent, enfin.


Dernière édition par Haynee le Mer 17 Mai 2017 - 15:25, édité 1 fois
avatar
Haynee
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Balthazaard le Mer 17 Mai 2017 - 15:25

De toute façon qui aurait-on voulu? Je ne suis même pas sur qu'on puisse se mettre d'accord. Entre ce qui est écrit et ce qui se fait il y a un monde. C'est sur qu'il a tout fait pour se vendre aux LR, ce n'est quand même pas FIllon qui a été élu, cela fait quand même une différence.
Je ne suis pas du tout optimiste, mais attendons, on verra bien. Entre l'enthousiasme totalement injustifié (pour ceux qui connaissaient un peu le bonhomme) envers Peillon et le catastrophisme qui commence à pointer, je vois un monde.
Son programme c'est du mille fois entendu, rien de neuf pour moi.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum