Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Whypee le Ven 19 Mai 2017 - 10:32

@Iphigénie a écrit:
@Zagara a écrit:éléments_de_langage.fr
C'est beau comme du Macron. Il a même récupéré le "libérer les énergies". flower
Je ne l'ai pas entendu, j'ai demandé à mon mari ce qu'il avait dit:
"Il n'a absolument rien dit, mais il va libérer vos énergies"
Excellent résumé de la part de monsieur aai

Il aime les élèves, il aime les enseignants, il aime la France. J'su tout' émotionné... mais pas dupe !

Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Thalia de G le Ven 19 Mai 2017 - 10:54

@Thalia de G a écrit:Merci d'éviter les digressions sur les autres ministres.

Je m'auto-cite et précise qu'on n'évoque pas non plus E Macron, sauf si cela a un rapport direct avec l'éducation.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Lefteris le Ven 19 Mai 2017 - 11:26

@freche a écrit:
Chez nous, c'est l'inverse, des professeurs d'histoire et de français évaluent les compétences du domaine 4 (systèmes naturels et systèmes techniques) dans la rubrique "démarche d'investigation" et "prise d'informations"

Certes, les gens de qualité savent tout sans avoir rien appris , comme des personnages de Molière.Razz
On avait déjà les pédagogistes dans ce registre, maintenant  ce sont des établissements entiers sommés d'être remplis de savants à l'esprit universel.


@Halybel a écrit:
@Rendash a écrit:[
Et quand tu essaies d'alerter un peu, tu es l'oiseau de mauvais augure, l'éternel râleur.
Florilège de la salle des profs de Collège 2 aujourd'hui :
" Vraiment ? Tu crois ? Hoo, ça n'arrivera pas, c'est pas possible".  :aaq:
" T'abuses un peu, quand même, c'est pas non plus comme si c'était Fillon" (ahem...  Rolling Eyes )
"Ben, c'est une bonne idée l'autonomie, on pourra s'adapter au public, comme ça"  
"C'est quoi le problème avec ce truc d'annulation, là ? Ha ? Annualisation ? hé bien ?"  :abb:
"Ha, mais tu fais flipper avec ton truc, là. Arrête, je vais pas en dormir après, ça me noue, on parle d'autre chose".  
" Rolling Eyes "  

Sauf que parmi vos arguments certes valables se trouvent aussi beaucoup de SF et de catastrophisme.
C'est vrai que voir qu'on va remettre  une dose à ce qu'on vient de vivre fait partie des craintes totalement infondées. Des métiers ont  été quasi balayé   à la rentrée 2016 (dont le mien), les classes se sont multipliées par le jeu des baisses horaires,  les conditions de travail se sont dégradées (EPI, procédures paperassières et bureaucratiques etc.) ;  dans la foulée on a pris dans la tronche le PPCR et surtout la réforme de l'évaluation qui va avec  , et on apprend que concernant le durcissement des conditions d'exercice, le pilote va appuyer plus fort sur le champignon.
Il y a vraiment de quoi se réjouir.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Whypee le Ven 19 Mai 2017 - 11:34

@Thalia de G a écrit:
@Thalia de G a écrit:Merci d'éviter les digressions sur les autres ministres.

Je m'auto-cite et précise qu'on n'évoque pas non plus E Macron, sauf si cela a un rapport direct avec l'éducation.
N'oublions pas ses propositions d'avant élection :
Objectif 1 : Faire de la crèche un instrument de lutte contre les inégalités.
Objectif 2 : Donner la priorité à l’apprentissage des fondamentaux "lire, écrire, compter" dans le pré-scolaire, en maternelle et au primaire.
Objectif 3 : Renforcer l’accompagnement et les dispositifs d’orientation au collège et au lycée.
Objectif 4 : Garantir à chaque jeune Français une insertion professionnelle réussie.
Objectif 5 : Mieux accompagner les enseignants : dès leur entrée dans le métier et durant l’ensemble de leur carrière.
Objectif 6 : Renforcer et encourager l’autonomie des établissements pour favoriser l’adaptation aux besoins de leurs élèves et aux situations locales et stimuler l’innovation.
Objectif 7 : Renforcer la relation avec les parents et encourager l’implication de bénévoles et d’associations.

Consultables ici

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Thalia de G le Ven 19 Mai 2017 - 11:44

J'entends bien, mais en l'occurrence le message corbeillé n'avait strictement rien à voir avec l'éducation.
Voilà.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Balthazaard le Ven 19 Mai 2017 - 12:36

@roxanne a écrit:Que de spéculations! Vous êtes très forts en politique fiction sauf que c'est rarement comme ça que les choses se passent. Macron n'a pas intérêt à se débarrasser de Hulot puisque çaz ferait le jeu de tous ceux qui le prédisent. Attendons de voir, on peut aussi espérer que ça réussisse. Je parle de l'écologie.

Surtout qu'une bonne partie de ceux qui nous expliquent "comment ça va se passer" étaient parmi les plus prompts à dénoncer la "baudruche" Macron, le "soufflé" Macron, le "candidat des médias" Macron...en nous promettant sa chute inévitable..Je passe par charité (car là vraiment c’était n'importe quoi pour ceux qui suivent un peu l'actualité) sur ceux qui voyaient un retour de NVB. Un peu d'humilité dans les commentaires ne ferait pas de mal. Personne n'a de boule de cristal.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Patience et raison le Ven 19 Mai 2017 - 12:37


Patience et raison
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Balthazaard le Ven 19 Mai 2017 - 12:40

En tous cas je trouve que c'est quelqu'un qui semble vouloir avancer (ou reculer) prudemment, je préfère largement cela au volontarisme tonitruant pseudo-scientifique à la Peillon , ou à l'arrivisme à la NVB
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par PauvreYorick le Ven 19 Mai 2017 - 12:57

J'avoue que j'étais persuadé (naïvement, sans doute) que la candidature Macron ferait flop très vite.
@Balthazaard a écrit:En tous cas je trouve que c'est quelqu'un qui semble vouloir avancer (ou reculer) prudemment, je préfère largement cela au volontarisme tonitruant pseudo-scientifique à la Peillon, ou à l'arrivisme à la NVB
On peut sûrement lui en faire crédit (je veux dire de n'avoir pas la tonitruance un peu ridicule d'un Peillon). Mais c'est un compliment très indirect et tout négatif.

Dans l'article à l'instant cité par @Patience et raison, on sent surtout la naïveté du journaliste. Mais il est indéniable, aussi, que certains des propos du ministre ne sont pas pour me déplaire. Rappeler que l'apprentissage de la lecture et de l'écriture est l'affaire du CP, et non de tout le primaire, si ce n'est de toute la scolarité (et pourquoi pas des études jusqu'à la licence voire au master inclus), on ne saurait qu'y applaudir. La chronologie, aussi (mais enfin je doute fort qu'elle soit négligée par les collègues d'histoire, dans la mesure où les programmes leur permettent de l'enseigner et de la respecter). Après, la rhétorique édifiante, très peu pour moi: j'espère que le couplet sur "l'amour de la patrie" n'est qu'un os donné à ronger à ceux que l'idée de "roman national" obsède. On n'a pas tant pesté sur l'EMC pour souhaiter la voir étendue.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Zagara le Ven 19 Mai 2017 - 13:03

On ne peut pas vraiment enseigner de chronologie efficace dans le cadre des programmes (et surtout des méthodes préconisées) de collège. L'approche thématique et l'induction à partir de document sont incompatibles avec la chronologie un peu fine. Je ne doute cependant pas que beaucoup de collègues arrivent à biaiser avec ces règles pour réinsérer de la chronologie, mais ce n'est clairement pas l'objectif principal des structures imposées pour le collège.

Par contre au lycée c'est différent à partir de la première il me semble : le resserrement sur 2 siècles laisse plus de temps et d'espace pour l'enseignement de la chronologie.
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Balthazaard le Ven 19 Mai 2017 - 13:04

Mais moi aussi, je note par ailleurs qu'il s'était opposé à Lussault et surement pas par opportunisme. Va t-on nous dire que Lussault retrouve du crédit parce que maintenant on a Blanquer?...soyons un peu sérieux.
Je trouve que contrairement à ceux qui dénonçaient l'inexpérience de Macron , pour le moment, sur le plan politique, il manœuvre remarquablement.


Dernière édition par Balthazaard le Ven 19 Mai 2017 - 13:34, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par Balthazaard le Ven 19 Mai 2017 - 13:07

@Zagara a écrit:On ne peut pas vraiment enseigner de chronologie efficace dans le cadre des programmes (et surtout des méthodes préconisées) de collège. L'approche thématique et l'induction à partir de document sont incompatibles avec la chronologie un peu fine. Je ne doute cependant pas que beaucoup de collègues arrivent à biaiser avec ces règles pour réinsérer de la chronologie, mais ce n'est clairement pas l'objectif principal des structures imposées pour le collège.

Par contre au lycée c'est différent à partir de la première il me semble : le resserrement sur 2 siècles laisse plus de temps et d'espace pour l'enseignement de la chronologie.

En tous cas, je ne connais pas vos problèmes ou vos programmes, mais quand je vois ma belle fille me demander si le débarquement c'était en 14, je crois que quelque chose ne va pas. Pour te rassurer, si je lui demande 11*12 de tête elle ne me répond pas!!! (alors que quand elle était au cm2, on jouait dans la rue à se poser des multiplications du genre 17*56...et qu'elle y arrivait)
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Blanquer, ministre de "l'Ecole de demain" ?

Message par PauvreYorick le Ven 19 Mai 2017 - 13:08

Ah ça, on voit qu'il a travaillé Machiavel. Razz

__________________________________

Topic verrouillé après corbeillage de messages sur la politique française, alors qu'il a été demandé deux fois de ne pas dévier.

La modération

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum