Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
trompettemarine
Doyen

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par trompettemarine le Ven 4 Nov 2016 - 13:40
@tschai a écrit:Et moi (indice d'intérêt général assez faible, je veux bien le concevoir), j'ai touché 6529 francs nets en octobre 1986, donc à peu près 1000 euros. Ce qui prouve que nos salaires n'ont pas du tout suivi l'inflation, un débutant ne gagnant sûrement pas 2000 euros nets trente ans plus tard...

Oui, c'est lors de cette désindexation que tout a commencé.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Graisse-Boulons le Ven 4 Nov 2016 - 13:42
Etant donné le contexte général, je trouve que ce reportage est plutôt positif.
En très peu de temps, à la façon "télé", les gens aurons eu le temps de comprendre deux choses simples :
- L'offre salariale, étant donné le niveau de qualification nécessaire, ne suscite pas la demande des personnes qualifiées. OFFRE/DEMANDE, simple, efficace, vrai.
- La nécessité d'avoir un certain niveau et de préparer en amont les interventions est démontrée en "live". Depuis combien de temps essayons nous de l'expliquer en vain à des gens qui n'on pas envie de l'entendre ?
Des chiffres annoncés, même s'ils étaient erronés, il ne restait de toutes façons plus rien ou presque après la page de pub. Seule l'idée de l'infériorité des salaires français va rester.
Pour une fois les mécanismes d'imprégnation télévisuels n'étaient pas, à mon sens, destructeurs pour les enseignants.
En toute honnêteté, je m'attendais à bien pire de la part de la ministre, elle qui expliquait il n'y a pas si longtemps pour justifier lamentablement la situation, qu' "on ne fait pas enseignant pour l'argent".
Là, elle est dans son rôle politique, elle dénonce les actions qui précèdent, et elle promet des "trucs" merveilleux pour le futur...quoi de plus normal en somme ?


Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Daphné le Ven 4 Nov 2016 - 14:11
@Ergo a écrit:
@Daphné a écrit:
Pour l'opinion publique il restera l'idée qu'on recrute n'importe qui très bien payé ! humhum C'est dit à la télé par une journaliste bien cotée  Razz
Lucet a en fait dit exactement le contraire, c'est la phrase que j'ai citée plus haut: "Comment vous voulez attirer des bons profs avec des salaires comme ça ?"
La question a ses défauts de simplification mais elle et le datatruc ont au contraire insisté sur l'idée que les enseignants n'étaient pas bien payés. C'est la ministre qui a fait sa com' et sa campagne ensuite en disant que mais si, hey, c'est Byzance et ça va l'être encore plus si vous nous ré-élisez et la droite, c'est des vilains qui ont fait du mal à l'EN.


Oui elle a dit le contraire mais la ministre a donné de faux chiffres, et c'est ça que les gens retiendront parce que c'est ça qu'ils veulent entendre !
Je me trompe peut-être...
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Graisse-Boulons le Ven 4 Nov 2016 - 15:56
Ce que les gens veulent entendre, c'est que les profs sont des privilégiés car cela les rassure : ils ont alors "bien raison de penser ce qu'il pensent"...et l'exposé était clair : les salaires des profs français étaient bien présentés comme inférieurs aux salaires pratiqués ailleurs. Même pour les pires anti-profs, ça va être difficile de retenir que les profs français sont plus payés que les autres donc privilégiés...de la même façon, il était bien établit que les personnes qualifiés pour la fonction ne se présentaient plus en grand nombre...là encore, ça va être difficile de retenir que les jeunes talents arrivent en masse, comme des mouches attirée par de la confiture. Je prend l'émission comme elle vient, imparfaite, mais avec l'exposé très rare de certaines vérités qu'il n'est pas mauvais de mettre à jour.
NB : pardon pour ma référence un peu pauvre à Coluche, là aussi, certains vont certainement avoir bien raison de penser ce qu'ils pensent...
Olympias
Olympias
Prophète

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Olympias le Ven 4 Nov 2016 - 16:12
Bon, je n'ai pas eu le courage de regarder.
avatar
User21929
Expert

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par User21929 le Ven 4 Nov 2016 - 16:17
Bon, je sais que cela n'aboutira à rien mais j'ai envoyé un message via la page de France2 (Rubrique "Contactez-nous" en bas) pour fournir notre grille indiciaire pour un rectificatif, si elle est honnête.

Rien ne vous empêche de faire de même, peut-être qu'avec le nombre...

Vous pouvez vous lâcher aussi sur Twitter et FB, il y a des néos qui l'ont fait.


Dernière édition par Whypee le Ven 4 Nov 2016 - 16:26, édité 3 fois (Raison : Ajouts)
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par trompettemarine le Ven 4 Nov 2016 - 16:19
@Olympias a écrit:Bon, je n'ai pas eu le courage de regarder.

C'est là :
http://pluzz.francetv.fr/videos/envoye_special.html
pour te faire du bien ou/et du mal. diable

Je vais ajouter le lien sur le premier post.
Dikkenek
Dikkenek
Niveau 5

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Dikkenek le Ven 4 Nov 2016 - 16:32
@fifi51 a écrit:Il y aura certainement plus d'explications dans ce rapport, mais je n'ai pas le temps de le lire maintenant Smile .

http://www.education.gouv.fr/cid56921/le-compte-de-l-education.html

merci fifi et Laotzi pour les sources
Celadon
Celadon
Demi-dieu

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Celadon le Ven 4 Nov 2016 - 16:45
Whypee a écrit:Bon, je sais que cela n'aboutira à rien mais j'ai envoyé un message via la page de France2 (Rubrique "Contactez-nous" en bas) pour fournir notre grille indiciaire pour un rectificatif, si elle est honnête.

Rien ne vous empêche de faire de même, peut-être qu'avec le nombre...

Vous pouvez vous lâcher aussi sur Twitter et FB, il y a des néos qui l'ont fait.
Je viens de m'étonner aussi du montant des salaires annoncé dans l'émission.
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par laMiss le Ven 4 Nov 2016 - 16:57
NVB, du talent ?
C'est la complicité et/ou (selon le cas) l'ignorance des journalistes qui permettent à NVB et aux autres politiques de mentir.
C'est très facile de mentir quand personne ne vous apporte la contradiction. Je ne vois là aucun talent particulier.

_________________
Bonne route !
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Zagara le Ven 4 Nov 2016 - 17:07
Non il faut reconnaître à NVB son talent personnel : c'est une bonne communicante. C'est-à-dire une bonne menteuse et elle a un talent particulier pour parler pour ne rien dire, capacité nécessaire en politique. Elle sait également comment couper la parole au bon moment sans que cela ne paraisse malpoli, elle mène la conversation. Elle a aussi été excellente pour noyer et diviser les luttes enseignantes : aucune n'a pris sous elle et elle a passé toutes les réformes qu'elle voulait comme dans du beurre.

Elle sait également ne pas avoir d'idées personnelles et a une capacité folle à apprendre et restituer les éléments de langage qu'on lui impose. Ils paraissent venir d'elle.

C'est une bonne communicante, c'est certain. La question après c'est : est-ce que c'est ce genre de talents qu'on veut au sommet de l'Etat ?
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par laMiss le Ven 4 Nov 2016 - 17:09
Pardon, mais si elle avait quelqu'un en face d'elle connaissant à fond les sujets, elle ne ferait pas cet effet là.
Ni elle, ni les autres guignols d'ailleurs.

_________________
Bonne route !
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Zagara le Ven 4 Nov 2016 - 17:23
@laMiss a écrit:Pardon, mais si elle avait quelqu'un en face d'elle connaissant à fond les sujets, elle ne ferait pas cet effet là.
Ni elle, ni les autres guignols d'ailleurs.
NVB ne fait vraiment pas la même impression que les autres politiques du point de vue de la communication. Je me souviens de la vidéo de Ferroni où NVB arrivait à lui faire dire que ce qu'elle disait dans sa chronique était une erreur (alors que les chiffres de Ferroni étaient justes). Je me souviens aussi de séances de questions au gouvernement où elle était très efficace pour ridiculiser les députés. Elle a une capacité rhétorique qu'on ne peut pas lui nier.

Ces politiciens, très beau parleur et très bon rhéteur (comme Macron par exemple), sont les plus dangereux. Car ce sont aussi souvent des opportunistes sans idées.
avatar
HLPF
Niveau 5

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par HLPF le Ven 4 Nov 2016 - 18:24
alors c'est vrai, on touche 2.000 euros en tant que stagiaire? Je blague, hein, personne ne s'énerve.

Par contre, j'aimerais bien connaître la vérité : un stagiaire commence à quel échelon ? Ses remplacements en tant que très bon contractuel-le (et çà c'est vrai, par contre), sont-ils pris en compte ? Bref, ça donne quoi en salaire net ??? Même si, bien sûr, l'enseignement est une vocation ou n'est pas...

Concernant le reportage, j'en ai eu un autre niveau de lecture : des journalistes complices de la position de l'état : ces situations (manque de profs, mauvais contractuels, etc) n'est pas de notre faute mais de l'ancien gouvernement (ce qui n'est pas faux, en fait) mais nous avons tout fait pour remettre l'éducation sur les rails : meilleure rémunération (confirmée par les journalistes oui-oui), meilleure formation (2 ans de stage ??? ah bon ?).

Votez pour nous yesyes yesyes yesyes
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Zagara le Ven 4 Nov 2016 - 18:34
Les stagiaires commencent échelon 1, lequel dure 3 mois. Puis ils sont échelon 2 pendant le reste du stage. Pour un agrégé, échelon 2 c'est 1750 euros nets par mois, soit environ 2000 euros bruts. Pour avoir "2000 euros par mois en étant stagiaire" il faut donc avoir au moins 3 mois d'ancienneté, être agrégé et parler en brut. Condition minoritaire et qui n'est évidemment pas représentative des stagiaires.
S'ils ont eu des contrats avant, ils peuvent les faire valoir et ainsi se faire reconnaître de l'expérience (et un meilleur salaire).
Brontosaure
Brontosaure
Niveau 5

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Brontosaure le Ven 4 Nov 2016 - 18:44
@tschai a écrit:Et moi (indice d'intérêt général assez faible, je veux bien le concevoir), j'ai touché 6529 francs nets en octobre 1986, donc à peu près 1000 euros. Ce qui prouve que nos salaires n'ont pas du tout suivi l'inflation, un débutant ne gagnant sûrement pas 2000 euros nets trente ans plus tard...

Pour faciliter les comparaisons, j'ai utilisé le calculateur d'inflation suivant :

http://france-inflation.com/calculateur_inflation.php

Il indique que 6529 francs en octobre 1986 correspondent à 1693 euros en octobre 2016 (inflation cumulée 70,1%)
Salsepareille
Salsepareille
Neoprof expérimenté

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Salsepareille le Ven 4 Nov 2016 - 19:05
Moi, j'ai bien aimé ce reportage! et j'ai bien aimé aussi Elise Lucet, qui a essayé de montrer que personne n'a plus envie d'être prof avec les salaires qu'on nous donne.
Quant au faux contractuel, il faut dire ce qui est: il a réussi à se faire embaucher. Si certains contractuels font très bien leur travail, d'autres au contraire ont beaucoup de lacunes et font ce qu'ils peuvent sans aucune aide, au détriment des élèves. Le concours permet (à peu près) d'éviter cela. Mais plus personne n'a envie de le passer, alors on recrute de plus en plus de contractuels, et parmi eux, de moins en moins de personnes vraiment motivées par le métier d'enseignant.

Si j'étais au chômage, si je galérais pour trouver du travail, ce reportage me donnerait envie de postuler. Vous vous rendez compte: sans aucune connaissance et sans aucune compétence, on nous supplie de rester!!!! Métier de rêve!!

Je m'interroge surtout sur le niveau du journaliste. Je n'ai pas retenu son parcours: il a fait école de journalisme et....? Une grande école?? Je me suis demandé comment recrutait l'école de journalisme. Ecole privée? Faut payer? Parce que là, avoir de telles lacunes en maths (tables de multiplications) et en français ("quoi que..."), :shock:
Bon, un journaliste est supposé savoir faire de bons reportages, ok. Mais son reportage à lui n'est pas remarquable par la qualité (la caméra qui n'a plus de batterie au moment clef???), il est plutôt remarquable par le culot qu'il a eu. J'ai l'impression de deviner quel genre d'élève c'était: le genre d'élève qui triomphe dans les EPI et les exposés où la tchatche joue en partie, mais qui n'a rien fichu de toute sa scolarité. Je juge peut-être mal... Je suis juste en colère.
Salsepareille
Salsepareille
Neoprof expérimenté

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Salsepareille le Ven 4 Nov 2016 - 19:07
Et ce journaliste qui ne sait pas combien font 3x8 et dont la caméra tombe en panne gagne sûrement deux fois mon salaire.
tschai
tschai
Niveau 6

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par tschai le Ven 4 Nov 2016 - 19:16
@Brontosaure a écrit:
@tschai a écrit:Et moi (indice d'intérêt général assez faible, je veux bien le concevoir), j'ai touché 6529 francs nets en octobre 1986, donc à peu près 1000 euros. Ce qui prouve que nos salaires n'ont pas du tout suivi l'inflation, un débutant ne gagnant sûrement pas 2000 euros nets trente ans plus tard...

Pour faciliter les comparaisons, j'ai utilisé le calculateur d'inflation suivant :

http://france-inflation.com/calculateur_inflation.php

Il indique que 6529 francs en octobre 1986 correspondent à 1693 euros en octobre 2016 (inflation cumulée 70,1%)
Merci! Je me sens riche à posteriori. Mais combien gagne un néotitulaire en net après deux mois de fonction, de nos jours? (CAPES)
Celadon
Celadon
Demi-dieu

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Celadon le Ven 4 Nov 2016 - 19:21
@Salsepareille a écrit:Et ce journaliste qui ne sait pas combien font 3x8 et dont la caméra tombe en panne gagne sûrement deux fois mon salaire.
Tu es modeste. Le concernant.
Autant de lacunes dans tous ces domaines basiques après avoir fait, si je ne m'abuse, Sciences Po... ça laisse rêveur. Et il n'y est pas rentré sur quota, lui...
Esméralda
Esméralda
Doyen

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Esméralda le Ven 4 Nov 2016 - 19:22
Dites, il y a moyen de trouver le débat d'hier en replay quelque part, j'ai la flemme de chercher - et je ne sais même pas sur quelle chaîne çà passait !
J'ai eu quelques échos en sdp,ça m'a presque donné envie...
mblonde
mblonde
Niveau 9

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par mblonde le Ven 4 Nov 2016 - 19:24
@Salsepareille a écrit:Et ce journaliste qui ne sait pas combien font 3x8 et dont la caméra tombe en panne gagne sûrement deux fois mon salaire.


Sûrement pas. La situation de la majorité des journalistes obligés d'être pigistes etc est loin d'être envieuse d'un point de vue salariale (surtout les jeunes). Ils ont quelques avantages certes mais à part les. Quelques salariés aucune garantie d'avoir toujours un revenu à la fin du mois. À la différence d'un titulaire qui a un salaire... Bref tout ça pour dire que ça sert à rien de taper sur les journalistes
Danska
Danska
Modérateur

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Danska le Ven 4 Nov 2016 - 19:24
@tschai a écrit:
@Brontosaure a écrit:
@tschai a écrit:Et moi (indice d'intérêt général assez faible, je veux bien le concevoir), j'ai touché 6529 francs nets en octobre 1986, donc à peu près 1000 euros. Ce qui prouve que nos salaires n'ont pas du tout suivi l'inflation, un débutant ne gagnant sûrement pas 2000 euros nets trente ans plus tard...

Pour faciliter les comparaisons, j'ai utilisé le calculateur d'inflation suivant :

http://france-inflation.com/calculateur_inflation.php

Il indique que 6529 francs en octobre 1986 correspondent à 1693 euros en octobre 2016 (inflation cumulée 70,1%)
Merci! Je me sens riche à posteriori. Mais combien gagne un néotitulaire en net après deux mois de fonction, de nos jours? (CAPES)

Néotit l'année dernière, en octobre 2015, j'ai gagné 1 508,46 euros net.
En novembre, avec rattrapage des trois HSA (octobre-novembre), j'étais à 2 072,27 euros net.

Morale de l'histoire : un jeune enseignant peut gagner 2000 euros nets mensuels... à condition de travailler 24 h/semaine devant les élèves humhum
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Graisse-Boulons le Ven 4 Nov 2016 - 19:47
@Zagara a écrit:Les stagiaires commencent échelon 1, lequel dure 3 mois. Puis ils sont échelon 2 pendant le reste du stage. Pour un agrégé, échelon 2 c'est 1750 euros nets par mois, soit environ 2000 euros bruts. Pour avoir "2000 euros par mois en étant stagiaire" il faut donc avoir au moins 3 mois d'ancienneté, être agrégé et parler en brut. Condition minoritaire et qui n'est évidemment pas représentative des stagiaires.
S'ils ont eu des contrats avant, ils peuvent les faire valoir et ainsi se faire reconnaître de l'expérience (et un meilleur salaire).

Et ceux qui, ayant 'juste" étudié et passé l'externe, débutent à un age plus avancé...que font-ils valoir ? Et pour le nombre de trimestres comptés pour la retraite, ça se passe comment ?
Catalunya
Catalunya
Expert

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Catalunya le Ven 4 Nov 2016 - 20:03
@Salsepareille a écrit:Moi, j'ai bien aimé ce reportage! et j'ai bien aimé aussi Elise Lucet, qui a essayé de montrer que personne n'a plus envie d'être prof avec les salaires qu'on nous donne.
Quant au faux contractuel, il faut dire ce qui est: il a réussi à se faire embaucher. Si certains contractuels font très bien leur travail, d'autres au contraire ont beaucoup de lacunes et font ce qu'ils peuvent sans aucune aide, au détriment des élèves. Le concours permet (à peu près) d'éviter cela. Mais plus personne n'a envie de le passer, alors on recrute de plus en plus de contractuels, et parmi eux, de moins en moins de personnes vraiment motivées par le métier d'enseignant.

Si j'étais au chômage, si je galérais pour trouver du travail, ce reportage me donnerait envie de postuler. Vous vous rendez compte: sans aucune connaissance et sans aucune compétence, on nous supplie de rester!!!! Métier de rêve!!

Je m'interroge surtout sur le niveau du journaliste. Je n'ai pas retenu son parcours: il a fait école de journalisme et....? Une grande école??  Je me suis demandé comment recrutait l'école de journalisme. Ecole privée? Faut payer? Parce que là, avoir de telles lacunes en maths (tables de multiplications) et en français ("quoi que..."), :shock:
Bon, un journaliste est supposé savoir faire de bons reportages, ok. Mais son reportage à lui n'est pas remarquable par la qualité (la caméra qui n'a plus de batterie au moment clef???), il est plutôt remarquable par le culot qu'il a eu. J'ai l'impression de deviner quel genre d'élève c'était: le genre d'élève qui triomphe dans les EPI et les exposés où la tchatche joue en partie, mais qui n'a rien fichu de toute sa scolarité. Je juge peut-être mal... Je suis juste en colère.
Les concours d'entrée en écoles de journalisme (celles reconnues par la profession) sont très sélectifs. Plus que le Capes.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ? - Page 10 Empty Re: [France 2 Envoyé spécial] Ma vie de prof. Comment l'éducation nationale recrute-t-elle ?

par Zagara le Ven 4 Nov 2016 - 20:08
@Graisse-Boulons a écrit:
@Zagara a écrit:Les stagiaires commencent échelon 1, lequel dure 3 mois. Puis ils sont échelon 2 pendant le reste du stage. Pour un agrégé, échelon 2 c'est 1750 euros nets par mois, soit environ 2000 euros bruts. Pour avoir "2000 euros par mois en étant stagiaire" il faut donc avoir au moins 3 mois d'ancienneté, être agrégé et parler en brut. Condition minoritaire et qui n'est évidemment pas représentative des stagiaires.
S'ils ont eu des contrats avant, ils peuvent les faire valoir et ainsi se faire reconnaître de l'expérience (et un meilleur salaire).

Et ceux qui, ayant 'juste" étudié et passé l'externe, débutent à un age plus avancé...que font-ils valoir ? Et pour le nombre de trimestres comptés pour la retraite, ça se passe comment ?
Je ne sais pas si j'ai bien compris la question. Les études ne sont pas considérées comme une expérience professionnelle donc les étudiants rentrent à l'échelon 1.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum