Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
NLM76
Esprit éclairé

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par NLM76 le Mer 9 Nov 2016 - 19:07
Mais que faut-il faire en histoire-géo ? Est-ce que comme en Français, il s'agit de montrer ce qu'il y a d'intéressant dans le document ?
Ou est-ce que redire ce que dit le document, mais dans un autre ordre, suffit ?
avatar
patte
Niveau 5

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par patte le Jeu 10 Nov 2016 - 5:26
@nlm76 a écrit:
Ou est-ce que redire ce que dit le document, mais dans un autre ordre, suffit ?
Non justement. Il faut savoir lire et analyser un document, cerner son sens général, l'expliquer...Lorsque ce doc est un texte, de nombreux élèves se contentent de paraphraser des passages entiers sans aucun recul. Souvent par manque de confiance en soi.
Cet exercice s'appuyant sur la carte mentale convient bien à la classe de 2nde. Mais je ne sais pas si c'est possible en Lettres...
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par Elyas le Jeu 10 Nov 2016 - 5:47
@patte a écrit:
@nlm76 a écrit:
Ou est-ce que redire ce que dit le document, mais dans un autre ordre, suffit ?
Non justement. Il faut savoir lire et analyser un document, cerner son sens général, l'expliquer...Lorsque ce doc est un texte, de nombreux élèves se contentent de paraphraser des passages entiers sans aucun recul. Souvent par manque de confiance en soi.
Cet exercice s'appuyant sur la carte mentale convient bien à la classe de 2nde. Mais je ne sais pas si c'est possible en Lettres...

La paraphrase en HG est une étape qu'il faut accepter et sur laquelle il faut travailler. Cela n'a rien à voir avec le manque de confiance ou le manque de recul. C'est juste que dans leur rapport au langage et dans le contrat didactique qu'ils nouent avec l'enseignant, ils pensent que c'est ce qu'il faut faire ou c'est uniquement comme ça qu'ils savent pour l'instant répondre à la question du sujet.
Ce qu'on demande de faire en HG avec l'analyse documentaire est d'une extrême difficulté pour de nombreux élèves dont le rapport au langage n'est pas une interrogation du monde qui les entoure mais qui est celui de leur expérience directe. En conséquence, il faut faire un travail soigneux et méticuleux sur la paraphrase en HG. D'autant plus qu'une fois sortis du champ scolaire, à l'université en histoire, la paraphrase des documents est une interrogation épistémologique puissante mais là, on ne dit plus le mot paraphrase mais citation ou présentation des sources.

Cependant, dans notre vulgate disciplinaire dans le secondaire, la paraphrase est bannie. Or, elle est un processus normal dans la formation intellectuelle des élèves, il faut donc l'accompagne. Ton idée, Patte, de la carte mentale comme écrit intermédiaire est une piste formidable sur laquelle il y a déjà eu des écrits corroborant l'efficacité de tels productions intermédiaires (cf. Cariou et d'autres).

Le problème est que ce travail sur la paraphrase, c'est en 6e et 5e qu'on doit le faire. Pas en 2de. Or, comme vous l'écrivez tous, tant en lettres qu'en HG, c'est au lycée que vous en souffrez. Cela signifie que cette question n'est pas gérée par les pratiques majoritaires au collège. D'ailleurs, cette question de la paraphrase accompagne la question de la compréhension qui n'est pratiquement pas travaillée en France (pas taper, c'est une réalité, on travaille l'analyse et l'interprétation plutôt que la compréhension, cf travaux de Bautier, Lahire, Bonnéry, Bernstein...). Or, comme on ne travaille pas la compréhension mais directement l'analyse, la paraphrase est la bouée de secours de nombreux élèves. L'idée de faire traduire est excellente pour la compréhension mais on ne peut pas le faire partout Sad
avatar
patte
Niveau 5

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par patte le Ven 11 Nov 2016 - 6:39
@Elyas a écrit:D'autant plus qu'une fois sortis du champ scolaire, à l'université en histoire, la paraphrase des documents est une interrogation épistémologique puissante mais là, on ne dit plus le mot paraphrase mais citation ou présentation des sources.
Mais dans le secondaire, on demande aux élèves de faire des citations (courtes) . On distingue bien la citation (qui est nécessaire) de la paraphrase (qui est sanctionnée). heu

D'ailleurs, cette question de la paraphrase accompagne la question de la compréhension qui n'est pratiquement pas travaillée en France (pas taper, c'est une réalité, on travaille l'analyse et l'interprétation plutôt que la compréhension, cf travaux de Bautier, Lahire, Bonnéry, Bernstein...) Or, comme on ne travaille pas la compréhension mais directement l'analyse, la paraphrase est la bouée de secours de nombreux élèves.
Très intéressante ta remarque qui me fait réfléchir. Sans doute un gros souci dans la progressivité des exigences à l'égard du document au collège.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par NLM76 le Ven 11 Nov 2016 - 10:36
Les collègues d'HG, vous pouvez donner un exemple de ce qu'il faut faire dans un commentaire de document, pour que je comprenne bien ce qui est pour vous de la paraphrase et ce qui n'en est pas ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
ysabel
Devin

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par ysabel le Ven 11 Nov 2016 - 13:57
Ah ! la paraphrase, vaste pb !
Ma technique que j'ai affinée au fils des ans :
1. prendre 2 textes qui traitent exactement du même sujet. J'aime bien prendre 2 sonnets (c'est court) qui traitent de l'amour. Par exemple, deux sonnets de Ronsard tirés des Amours.
paraphraser les 2, et on obtient pour les 2 : le poète dit qu'elle est belle, qu'il est fou amoureux et qu'il la désire.
- Donc ce sont deux poèmes identiques ?
- ben non !
- alors pq sont-ils différents ?
- parce qu'ils ne sont pas écrits de la même manière.
Et à partir de là, en continuant, la grande majorité comprend ce qu'est un commentaire : ce n'est pas ce que dit le texte, mais les choix utilisés par l'auteur pour le dire.
2. j'interdis les verbes de paroles et j'en donne une liste non exhaustive.
3. Il y a qq années, une élève me dit : mais je ne comprends pas, vous, vous faites de la paraphrase. Et là, j'ai compris en effet, qu'ils prenaient les phases de paraphrase pour s'assurer de la compréhension, pour de l'analyse.
Depuis, je préviens les élèves : tout ce qui est paraphrase, voulue de ma part, ne doit pas être reprise pour l'étude du texte. Et je leur dis bien, quand ils font des fiches pour les LA, de ne jamais reprendre ces parties-là.
4. Je leur explique aussi, que la phase de paraphrase est nécessaire pour débuter l'analyse du texte, en faisant aussi la structure du texte ; mais que cela ne doit jamais apparaître dans leur commentaire ou leur LA.

Honnêtement, je ne suis pas mécontente du résultat, je trouve très peu de paraphrase dans les commentaires.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par Isidoria le Ven 11 Nov 2016 - 16:13
Ah, excellente idée Ysabel!
Je vais essayer de l'appliquer dès ma prochaine séquence, sur la poésie Renaissante. Je vais me mettre en quête de deux sonnets, ça ne devrait pas être trop difficile.
Pour les autres étapes, je fais comme toi...
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par Écusette de Noireuil le Ven 11 Nov 2016 - 23:45
Idée très intéressante en effet!

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Contenu sponsorisé

Re: Paraphrase, mon amour, je ne te quitterai jamais !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum