Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par LouisBarthas le Sam 12 Nov 2016 - 11:35
@V.Marchais a écrit:...se mobiliser ensemble pour demander des comptes à la direction, à la maîtresse, aux CPC et aux IEN, contacter la presse, même locale pour dénoncer le marasme, porter des analyses, collecter les témoignages (et faire rendre gorge à tous ceux qui répètent à l'envi "Meuuuuh non la lecture globale n'existe pas en France, elle n'a jamais existé")... Si on voyait autant d'articles sur les mal-appris de CP que sur le soi-disant absentéisme des profs, les choses iraient peut-être autrement.
Rien ne changera parce que la question de l'enseignement de la lecture est politique. Sa conception repose sur le progressisme en matière d'éducation et d'apprentissage, et c'est le progressisme qui est l'idéologie dominante de notre monde où le libéralisme triomphe.
avatar
Murr
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Murr le Sam 12 Nov 2016 - 11:37
@V.Marchais a écrit:C'est tout de même stupéfiant de lire ça. Ça ne concerne pas que nos enfants. Il est indispensable que tous les enfants de France apprennent à lire. Alors qu'individuellement, on essaie de compenser les carences de l'école, c'est une chose. Mais si on parvient à se grouper, le mieux à faire, à mon avis, n'est pas de créer une école parallèle (ou alors, autant souscrire tout de suite au chèque éducation), mais de se mobiliser ensemble pour demander des comptes à la direction, à la maîtresse, aux CPC et aux IEN, contacter la presse, même locale pour dénoncer le marasme, porter des analyses, collecter les témoignages (et faire rendre gorge à tous ceux qui répètent à l'envi "Meuuuuh non la lecture globale n'existe pas en France, elle n'a jamais existé")... Si on voyait autant d'articles sur les mal-appris de CP que sur le soi-disant absentéisme des profs, les choses iraient peut-être autrement.

On est tout à fait d'accord mais, sans aller jusqu'à monter une école parallèle, un échange de services ponctuel peut être un moyen de débloquer la situation. Cela n'empêche pas les actions collectives que tu suggères auprès de la direction, de la presse, etc. Si un ami de mes parents n'avait pas pris en charge ma sœur complètement coulée en mathématiques, elle n'aurait peut-être jamais eu son bac. C'est malheureux de devoir en arriver là mais, lorsqu'on assiste impuissant au naufrage de ses propres enfants, je conçois qu'on se raccroche à ce genre de solution.

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
avatar
mrl
Niveau 7

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par mrl le Sam 12 Nov 2016 - 11:54
Si ça peut te rassurer, Ismyrr, mon fils a eu le même problème au CP. Il est rentré en sachant déchiffrer les sons simples mais s'est mis à refuser de lire et mélangeait tout en essayant de deviner. Et il y avait aussi des fautes et des aberrations dans les fiches.
Mais dès les grandes vacances après le CP, et sans qu'on insiste plus que pendant l'année, il a lu sans problème. Ce blocage levé tout à coup nous a fait penser qu'il ne voulait pas lire pour ne pas risquer de faire plaisir à la maîtresse.
Il a d'abord tous les ratus : http://ratus.com/ et ensuite beaucoup de Lily Barouf : http://www.fnac.com/Lili-Barouf/si2577

Dans l'école, tout le monde est au courant que cette instit n'assure pas. Certains parents de maternelle mettent même leurs enfants dans le privé dès le CP à cause d'elle. Et malgré des choses qui ont été faites, elle reste avec les CP dont elle brise toute confiance (et elle ne risque pas de bouger, car elle est formatrice).
archeboc
Esprit éclairé

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par archeboc le Sam 12 Nov 2016 - 11:59
@V.Marchais a écrit:
@archeboc a écrit: Après, sans vouloir vous faire culpabiliser, on sait que  l'apprentissage de la lecture en France est sinistré. Dites-le et répétez-le autour de vous, apprendre à lire à nos enfants avant l'entrée au CP est une option raisonnable.

@Murr a écrit:@ Ismyrr : si d'autres parents essaient, comme toi, d'apprendre à lire à leurs enfants par leurs propres moyens, ne pourriez-vous pas organiser des échanges ? Les enfants travaillent parfois mieux avec une personne extérieure à la famille qu'avec leurs propres parents.

C'est tout de même stupéfiant de lire ça. Ça ne concerne pas que nos enfants. Il est indispensable que tous les enfants de France apprennent à lire. Alors qu'individuellement, on essaie de compenser les carences de l'école, c'est une chose. Mais si on parvient à se grouper, le mieux à faire, à mon avis, n'est pas de créer une école parallèle (ou alors, autant souscrire tout de suite au chèque éducation), mais de se mobiliser ensemble pour demander des comptes à la direction, à la maîtresse, aux CPC et aux IEN, contacter la presse, même locale pour dénoncer le marasme, porter des analyses, collecter les témoignages (et faire rendre gorge à tous ceux qui répètent à l'envi "Meuuuuh non la lecture globale n'existe pas en France, elle n'a jamais existé")... Si on voyait autant d'articles sur les mal-appris de CP que sur le soi-disant absentéisme des profs, les choses iraient peut-être autrement.

Je fais partie des parents qui respectent la liberté pédagogique des enseignants. Ce n'est pas un principe, c'est une leçon de l'expérience. Si je me lance dans la bataille pour combattre les méthodes pédagogiques qui ne me plaisent pas, je verrai se lever un front bien plus puissant de parents qui défendront toutes les nullités à la mode. Je le sais : je l'ai vu l'an dernier pour la réforme du collège.

La seule possibilité, c'est d'offrir le mieux à nos enfants, partager cela avec leurs camarades (une semaine de maths, trois heures par jour, l'an dernier, avec 7 collégiens), diffuser sur internet ces bonnes pratiques, dire ce que nous pensons du reste, et laisser les parents réfléchir.



_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Ma'am le Sam 12 Nov 2016 - 12:35
@mrl a écrit:Si ça peut te rassurer, Ismyrr, mon fils a eu le même problème au CP. Il est rentré en sachant déchiffrer les sons simples mais s'est mis à refuser de lire et mélangeait tout en essayant de deviner. Et il y avait aussi des fautes et des aberrations dans les fiches.
Mais dès les grandes vacances après le CP, et sans qu'on insiste plus que pendant l'année, il a lu sans problème. Ce blocage levé tout à coup nous a fait penser qu'il ne voulait pas lire pour ne pas risquer de faire plaisir à la maîtresse.
Il a d'abord tous les ratus : http://ratus.com/ et ensuite beaucoup de Lily Barouf : http://www.fnac.com/Lili-Barouf/si2577

Dans l'école, tout le monde est au courant que cette instit n'assure pas. Certains parents de maternelle mettent même leurs enfants dans le privé dès le CP à cause d'elle. Et malgré des choses qui ont été faites, elle reste avec les CP dont elle brise toute confiance (et elle ne risque pas de bouger, car elle est formatrice).

Donc en plus, elle prêche la bonne parole auprès des jeunes collègues en formation... Rolling Eyes furieux Evil or Very Mad
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Sam 12 Nov 2016 - 12:40
@V.Marchais a écrit:

C'est tout de même stupéfiant de lire ça. Ça ne concerne pas que nos enfants. Il est indispensable que tous les enfants de France apprennent à lire. Alors qu'individuellement, on essaie de compenser les carences de l'école, c'est une chose. Mais si on parvient à se grouper, le mieux à faire, à mon avis, n'est pas de créer une école parallèle (ou alors, autant souscrire tout de suite au chèque éducation), mais de se mobiliser ensemble pour demander des comptes à la direction, à la maîtresse, aux CPC et aux IEN, contacter la presse, même locale pour dénoncer le marasme, porter des analyses, collecter les témoignages (et faire rendre gorge à tous ceux qui répètent à l'envi "Meuuuuh non la lecture globale n'existe pas en France, elle n'a jamais existé")... Si on voyait autant d'articles sur les mal-appris de CP que sur le soi-disant absentéisme des profs, les choses iraient peut-être autrement.

Je ne suis pas d'accord avec toi Véronique, il faut absolument mener les deux de front. Nous avons derrière nous quarante ans d'expérience pour montrer que la dénonciation seule ne suffit pas, voire n'a aucun effet positif.
Faute de créer une école parallèle (comme certains l'ont fait), il nous créer et structurer des outils permettant à n'importe quelle mère ou père de famille d'enseigner des rudiments d'écriture-lecture et de calcul à ses enfants. Il faut bien sûr en dénoncer les limites et les risques, mais l'école publique ne bougera pas tant qu'elle sera perçue comme une fatalité par les parents. D'un côté, il est nécessaire de clamer que ni l'enseignement à la maison, ni l'école hors contrat ne peuvent garantir mieux que l'école publique des contenus d'enseignement émancipateurs et des méthodes rationnelles, mais de l'autre il faut prouver que ces contenus et ces méthodes existent et qu'il vaut mieux un enfant instruit à la maison ou dans le hors-contrat qu'un élève de l'école publique à qui on apprend à ne pas lire (ce qui est pire que de ne pas apprendre à lire). Alors, oui, il faut se regrouper, échanger des conseils, mettre des programmes et des outils en ligne et prouver que l'instruction publique n'est pas une utopie.
Je n'engage que moi en affirmant cela qui va en choquer plus d'un, mais je crois que si nous n'arrivons pas à provoquer un électrochoc à la hauteur de ce qu'ont été les JRE de Farida Belghoul, l'école publique n'aura plus aucune chance face au chèque éducation et aux école salafistes.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Verdurette le Sam 12 Nov 2016 - 12:42
Après avoir passé un certain nombre d'heures à couper la partie soufrée de plusieurs boites d'allumettes avec un sécateur, je vous informe qu'il existe, par exemple sur le catalogue Pichon 2016, p. 377, référence 3125, des bûchettes directement utilisables. Avec une grosse boite d'élastiques, on peut faire de grandes choses.
C'est assez rigolo, ce n'est pas dans le chapitre "Manipulations mathématiques" mais dans "travaux manuels, création bois".

J'ai acheté un boulier sur un site type montessori pas trop cher. C'est un bon outil aussi. Et aussi ce qu'on appelle le "jeu des timbres" pour les opérations, c'est très bien.

C'est là aussi que j'ai acheté mes "Dictées muettes", c'est assez génial aussi. On peut le faire chez soi, comme je l'ai fait un temps pour mes élèves avec des images illustrant les mots de mes lectures, mais c'est chronophage.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Sapotille le Sam 12 Nov 2016 - 15:11
Si vous vous lancez dans l'achat d'un boulier, surtout prenez-le avec 2 couleurs par ligne : ainsi 5+5 = 10  est évident au premier coup d'oeil et tous les compléments à 10  ( 6 et 4, 7 et 3, 8 et 2, 9 et 1) deviennent tout aussi évidents.
Et pour 6 et 4 , les couleurs mettent en évidence que c'est 5 +1 +4.

J'avais coupé le bout rouge de centaines d'allumettes avec des ciseaux, en son temps : et j'avais totalement perdu la sensibilité dans le pouce droit !!!
Heureusement, la sensibilité est revenue après quelques semaines !!!


avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Sam 12 Nov 2016 - 15:47


Cette disposition permet également de repérer 50 + 50 = 100 et tous les compléments à 100 sur le modèle des compléments à 10.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Sapotille le Sam 12 Nov 2016 - 16:04
@Padre P. Lucas a écrit:

Cette disposition permet également de repérer 50 + 50 = 100 et tous les compléments à 100 sur le modèle des compléments à 10.

Donc, tu le conseilles plutôt que l'autre ?

C'est toi le Pro, donc, amis lecteurs, oubliez celui que je vous ai proposé !!! idee
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Rikki le Dim 13 Nov 2016 - 1:53
Oui, le boulier bicolore est beaucoup mieux. L'autre est trop bigarré et envoie trop d'informations.

Sur le bicolore, on perçoit vraiment mieux les compléments, que ça soit à 10 ou à 100. En plus, c'est celui qui est représenté dans CCCP, donc ça va beaucoup mieux avec.

Je l'ai utilisé pendant 4 ans au CP, avec des bons résultats.

Pour les élèves très très bébés, par contre, le boulier est déjà un peu abstrait. Ca marche mieux avec les billes de Picbille (matériel qui traîne souvent dans les écoles), les réglettes Cuisenaire ou les bûchettes.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Verdurette le Dim 13 Nov 2016 - 9:13
Voici le mien :  (je n'ai pas réussi à redimensionner l'image)
Les couleurs correspondent aux unités, dizaines, centaines, et aux couleurs des "timbres" qui permettent de travailler les opérations.


avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Dim 13 Nov 2016 - 9:21
C'est une autre utilisation qui demande déjà d'être entré dans l'abstraction de la numération décimale.
Je le verrais plutôt pour un CE.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Rikki le Dim 13 Nov 2016 - 10:13
Oui, le Padre a raison (comme toujours sur les maths, c'est un peu son truc, les maths ! Wink ), un gamin de CP a du chemin à faire avant d'admettre que certaines boules valent 1, d'autres valent 10, 100, etc.

Le boulier simple permet de garder ses petits doigts pour tenir son crayon ou se moucher, tout en faisant comme si on comptait sur les doigts. En plus, il y a plus de boules que de doigts, c'est cool.

Les élèves les plus faibles avaient besoin de recompter chaque boule du boulier pendant plusieurs semaines avant d'admettre qu'ils pouvaient directement en prendre 5 + 2, sans recompter, pour faire 7. C'est déjà une étape, qu'on ne peut pas sauter.


_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Dim 13 Nov 2016 - 11:09
Ce fil dérive un peu, peut être faudrait-il en ouvrir un autre du genre "Aider un enfant de CP à partir sur de bonnes bases en maths". Enfin, je dis ça, je ne dis rien, je ne suis pas modérateur, juste en partie responsable de la dérive Wink .
avatar
Meuhpet
Niveau 5

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Meuhpet le Dim 13 Nov 2016 - 12:41
@LouisBarthas a écrit:
@V.Marchais a écrit:J'allais le dire. Les orthophonistes qui reprennent les mômes rendus dyscalculiques par des méthodes impropres (comme on crée des dyslexiques) travaillent avec des bûchettes, ce genre de choses. Cela suffit parfois à permettre à l'élève de sauter le pas. Mais ça devrait être fait à l'école, surtout en CP.
On ne trouve plus de bûchettes dans les écoles. On peut pallier leur absence rapidement et à peu de frais avec des allumettes de trois tailles différentes (petites boîtes, cuisine et barbecue).
D'une manière générale il y avait bien plus de matériel pour les mathématiques dans les écoles il y a une trentaine d'années. On recommence à peine à voir des bouliers. Quand j'ai débuté dans les années 80, on trouvait couramment des bûchettes, des récipients pour les mesures de capacités, des chaînes d'arpenteur, des bûchettes-fractions. On a même du mal maintenant à trouver des boîtes de masses complètes et il faut parfois aller chercher la balance Roberval dans la remise.

Si, si Very Happy Bien cachées au fond des placards ou dans la fameuse remise fourre-tout, voire prêtes à partir à la poubelle lors du grand rangement d'été  Neutral .

Perso, j'irai voir la maîtresse pour lui en parler.
La méthode de fiston est "Chut je lis" et depuis le début de l'année il n'a étudié que 6 sons.
Je lui ai donc proposé différentes méthodes présentes à la maison: il a choisi Taoki et Cie (il hésitait avec Léo et Léa). Il avance très vite et visiblement, nous ne sommes pas les seuls à faire avancer notre enfant sur une autre méthode de lecture. On a pris rendez-vous avec la maîtresse pour faire un point, mais je pense qu'elle a dû avoir des retours ou s'est rendu compte que la méthode ne convenait pas (c'est son 1er CP en 20 ans de carrière, elle a avoué que ce niveau la stressait lors de la réunion de rentrée): depuis la rentrée, il rentre surtout avec la partie mots et syllabes à lire 1 soir sur 3 (il n'y a pas de lecture tous les soirs).
Par contre, elle les fait écrire quotidiennement (parfois ce sont des lettres que fiston n'a pas étudiées en graphie, alors pas facile) et beaucoup manipuler en maths.

_________________
Vache du pauvre, fils du riche, tous deux mortels
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Dim 13 Nov 2016 - 13:19
@Meuhpet a écrit:
Perso, j'irai voir la maîtresse pour lui en parler.

C'est vraiment un domaine dans lequel il faut être "innocent comme une colombe et avisé comme un serpent". "Innocent comme une colombe" en présumant d'emblée qu'elle est pleine de bonne volonté et prête à entendre des remarques mais "avisé comme un serpent" en sachant éviter un conflit qui ne pourrait être que préjudiciable pour l'enfant. Bref, interrompre le dialogue avant qu'il ne tourne au vinaigre. En cas de rupture, en revanche, il ne faut pas hésiter à faire du tout autre qu'à l'école pour éviter toute situation de comparaison et de concurrence qui désorienterait l'enfant dans son rapport à l'adulte.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Sapotille le Dim 13 Nov 2016 - 13:31

C'est tout de même terrible de devoir prendre les choses en main à la maison pour éviter un mauvais départ de scolarité à son enfant !!!
Je le recommande aussi, mais plutôt avant le CP pour ne pas faire concurrence à l'instit des enfants.

Mais que deviennent les enfants qui n'ont que l'école pour apprendre à lire ?
C'est un véritable scandale !
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Verdurette le Dim 13 Nov 2016 - 14:15
Au temps pour moi, c'est effectivement un matériel que j'utilise, mais je suis  en CE.

Le problème est bien là, Sapotille, tous les parents n'ont pas le temps et surtout la capacité (car le temps, on ne l'a jamais mais il faut le prendre) de pallier les lacunes de l'école.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Spinoza1670 le Dim 13 Nov 2016 - 17:59
José Morais a écrit:
« Les différences en lecture tendent à se radicaliser au cours du temps. Le mauvais lecteur apprend à devenir mauvais lecteur, voire non-lecteur, plus qu’il n’apprend à lire. Il se désintéresse de la lecture, et passe beaucoup moins de temps à lire, à l’école et hors de l’école, que le bon lecteur.
L’exercice intensif de la lecture crée un nombre extraordinaire d’opportunités pour apprendre de nouveaux mots, jusque là inconnus. Ceux qui lisent mieux lisent plus, augmentent plus vite leur vocabulaire, et par conséquent lisent encore mieux et encore plus, suivant un effet boule de neige qui contribue à creuser l’écart entre les bons et les mauvais lecteurs. »
José Morais, L'Art de lire, 1993

Certaines non-méthodes n'apprennent pas rien, mais apprennent de mauvaises habitudes : la principale étant celle de deviner en fonction du contexte, cas particulier : anticiper la fin du mot lorsqu'on a lu le début (il a ré______ --> il a réparé, mauv_____ --> mauvais), elles apprennent à devenir mauvais lecteurs.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Padre P. Lucas le Dim 13 Nov 2016 - 18:34
@Spinoza1670 a écrit:

Certaines non-méthodes n'apprennent pas rien, mais apprennent de mauvaises habitudes : la principale étant celle de deviner en fonction du contexte, cas particulier : anticiper la fin du mot lorsqu'on a lu le début (il a ré______ --> il a réparé, mauv_____ --> mauvais), elles apprennent à devenir mauvais lecteurs.

J'avais résumé, de manière un peu abrupte mais sans être bien loin de la vérité : "elles apprennent à ne pas lire."
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Sapotille le Dim 13 Nov 2016 - 18:48
Oui, j'ai aussi appris "à ne pas lire" avec du tout global, au CP dans les années 50 !  
Mais je n'ai jamais été dys-quelque chose !
C'étaient des classes entières qui subissaient ces toutes premières méthodes extravagantes !
Et les résultats étaient catastrophiques pour 90% des élèves d'une même classe !

Mais nous avions 30 heures de classe par semaine, à cette époque, et chaque soir un travail de français, un travail de calcul et une leçon en histoire, géographie, ou sciences !!

Donc, on s'en remettait tôt ou tard, sans béquille de quelque  sorte que ce soit !
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Spinoza1670 le Dim 13 Nov 2016 - 18:58
@Padre P. Lucas a écrit:J'avais résumé, de manière un peu abrupte mais sans être bien loin de la vérité : "elles apprennent à ne pas lire."
La vérité, il n'y en a qu'une : lire, c'est comprendre.
Et ce n'est pas ânonner un texte, lire des syllabes, des mots ou des phrases qui n'ont pas de sens. La syllabique, c'est pas automatique.  Razz Razz



source : textes et affiches de 2006 sur le site du SNUIPP 95
http://95.snuipp.fr/spip.php?article551

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par V.Marchais le Dim 13 Nov 2016 - 19:04
Ces gens sont des criminels.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Sapotille le Dim 13 Nov 2016 - 19:17
@Spinoza1670 a écrit:
La vérité, il n'y en a qu'une : lire, c'est comprendre.


Mais pour comprendre, on ne peut pas faire l'économie du déchiffrage !!! Razz
avatar
henriette
Médiateur

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par henriette le Dim 13 Nov 2016 - 19:20
Mais quelle affiche absolument consternante de bêtise et de vulgarité ! :shock:

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Contenu sponsorisé

Re: Ma fille régresse en lecture (CP)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum