Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

1% 1% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
2% 2% 
[ 5 ]
8% 8% 
[ 27 ]
22% 22% 
[ 73 ]
43% 43% 
[ 143 ]
18% 18% 
[ 60 ]
4% 4% 
[ 13 ]
2% 2% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 330

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Cicyle le Lun 20 Mar 2017 - 19:24

Le "collectif", c'est qu'on se sert de tous ces gens qui font x heures supp', pour argumenter l'augmentation du temps de travail : "puisqu'ils en sont capables, vous pouvez tous le faire… Au fond, les profs ne travaillent pas tant que ça.".

Cicyle
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par henriette le Lun 20 Mar 2017 - 19:24

C.Ronaldo a écrit:
Madame_Prof a écrit:Cela dépend des établissements et du public aussi... 3h avec mes lycéens sont bien plus reposantes qu'1 h avec mes collégiens de REP.

C. Ronaldo, tu les prépares quand tes cours ? ... Le total fait 32h là, tu es sûr ?!
Désolée si ça ne plaît pas, mais un tel service, je trouve ça honteux : pour les élèves, ET pour l'intérêt collectif des enseignants.

Oui, 32h (dont 5h de TD à l'université)... et oui, cela me déplaît qu'on me "juge".

1) Honteux pour les élèves ? J'ai 10 notes par classe, toute copie est annotée rigoureusement. Je fais des QCM interactifs sur Pronote le week-end. Je pourrai très bien dire que certains de ceux qui font 18h sont des gens scandaleux car ils n'ont que 3 notes, un cahier de texte peu ou mal rempli.

2) Collectif des enseignants ? Cela signifie quoi ? En maths, on ne parvient même pas à pourvoir tous les postes du CAPES, et il n'y a plus de contractuels... Donc on ne "vole" aucun poste.
Je vois pas ce qu'il y a d'égoïste dans ma démarche.

3) Préparation des cours : j'habite à 5 minutes à pied du lycée, et je prépare le week-end, la semaine étant en fait réservée aux corrections de copies. Ce que peu de personnes semblent vouloir admettre comme hypothèse, c'est que je fais un gros sacrifice sur ma vie personnelle. Il semble que l'hypothèse première qui se dégage est que je bâcle mon travail...

Et à ce jour, aucun collègue n'a réussi à bien m'expliquer ce que c'est que cette histoire de "collectif" ...
Je pense surtout que ceci est très variable selon les disciplines enseignées.
Je remarque très souvent, sur le forum comme dans mon établissement, que les collègues de mathématiques arrivent en fait facilement à absorber de très gros volumes d'HSA (je veux dire par là plus de 3 HSA) là où en Lettres, à une classe de plus, on meurt sous la charge que représentent les corrections en particulier des rédactions.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 19:33

Cicyle a écrit:Le "collectif", c'est qu'on se sert de tous ces gens qui font x heures supp', pour argumenter l'augmentation du temps de travail : "puisqu'ils en sont capables, vous pouvez tous le faire… Au fond, les profs ne travaillent pas tant que ça.".

Oui mais les "ILS "sont capables sont peut-être des gens sans enfants, sans couple, sans temps de transports... Je fais le pari que mes 32 h sont peut-être presque équivalentes à des collègues qui font 20h de cours + 14h de transports communs divers. Par conséquent, j'estime que les penseurs sont capables d'étudier les configurations individuelles...
Pour ma part, je revendique avoir fait ce choix et pour au moins les premières années de ma carrière, pour que mes parents puissent retourner au pays quand viendra l'heure de la retraite. Et là, en mauvaise langue, je vais dire que ce n'est pas mes collègues qui voudraient me faire tomber à 18h qui s'occuperont de réaliser mon projet personnel...
Pour finir, ne nous voilons pas la face : avec ou sans heure supplémentaire, ces 18h finiront probablement par disparaître (qu'importe le parti au pouvoir) J'en veux pour preuve que nos pays voisins ont déjà une ORS plus élevée : j'ai même pu le constater sur le terrain au Portugal : ORS de 24h qui comprend 22h de cours devant élèves et 2h de réunions diverses et variées.

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Madame_Prof le Lun 20 Mar 2017 - 19:38

Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!

_________________
2017-2018 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 19:40

C.Ronaldo a écrit:Par conséquent, j'estime que les penseurs sont capables d'étudier les configurations individuelles...

Effectivement, l'Éduc Nat' est bien connue pour sa gestion des « configurations individuelles ».

Je m'en tiendrai à cela, ce que vous écrivez est scandaleux mais confirme un peu pourquoi vous ne comprenez pas le « collectif » que des collègues ont déjà essayé de vous expliquer manifestement.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 19:45

Madame_Prof a écrit:Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!

Pourtant, un autre collègue à moi de la même discipline arrive à atteindre les 34 heures, et pour des raisons tout aussi similaires aux miennes.
Après Madame_Prof, je ne sais pas si tu milites pour un nombre d'heures sur l'ORS ou pour un salaire. Si tu arrives à me faire avoir, par tes actions, une ORS de 18h avec 3200 euros de revenus, ne t'en fais pas, je ne ferai aucune heure sup autre que celle qui est imposable par le CDE... Je m'y engage ! Après tant que j'aurais 1600 euros pour 18h, alors non, je profiterai de ma "jeunesse" pour aller jusqu'aux limites physiques...

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 19:49

Ce qui est l'œuf et la poule, en fait et précisément le but des heures supplémentaires: permettre de ne pas augmenter le salaire de base.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 19:51

Ergo a écrit:Ce qui est l'œuf et la poule, en fait et précisément le but des heures supplémentaires: permettre de ne pas augmenter le salaire de base.

Si personne n'en fais, tu t'engages personnellement à ce que le salaire de base puisse doubler ou tu n'irais quand même pas jusque là ?

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 19:55

C.Ronaldo a écrit:
Ergo a écrit:Ce qui est l'œuf et la poule, en fait et précisément le but des heures supplémentaires: permettre de ne pas augmenter le salaire de base.

Si personne n'en fais, tu t'engages personnellement à ce que le salaire de base puisse doubler ou tu n'irais quand même pas jusque là ?
Je n'ai pas à m'engager personnellement à quoi que ce soit. Je lutte syndicalement pour que le salaire de base soit revalorisé, entre autres choses pour l'amélioration des conditions de travail (qui incluent la diminution du temps de présence devant élèves, c'est bête, hein) et les collègues comme toi sont un très gros frein à cette lutte et contribuent à la dislocation de la lutte collective et à la dégradation de nos conditions de travail.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par henriette le Lun 20 Mar 2017 - 19:56

Madame_Prof a écrit:Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!
Je trouve cela moi aussi tout à fait ahurissant, scandaleux et à peine croyable, d'ailleurs.
Si j'avais 32h de cours de français, cela représenterait 7 à 8 classes, soit plus de 210 élèves. Du délire absolu, je ne connais absolument personne humainement capable en lettres de supporter cela.
Une rédaction, c'est pour moi 1/4 d'heure minimum par copie, soit 52 heures au bas mot pour corriger ne serait-ce qu'une rédaction par classe par trimestre.
Une dictée, un contrôle de lecture ou de grammaire, c'est 7 à 8 minutes, soit au bas mot 26 heures pour une dictée par classe par trimestre.
Une petit contrôle de leçon, de conjugaison, etc. c'est 3 minutes par copie, soit 10 heures pour un contrôle par classe par trimestre.
etc. etc.
J'ai 4 dictées, 3 rédactions, 4 ou 5 petits contrôles, deux lectures complémentaires, deux évaluations longues de fin de chapitre par classe et par trimestre : sur cette base-là, je devrais compter 385 heures minimum de correction pour un trimestre. Donc minimum 35 heures sur 11 semaines. Alors les semaines où je devrais en plus assumer mes 32 heures de cours, j'en serais déjà à 67 heures, sans compter aucune préparation dans ce total.
J'aimerais qu'on m'explique comment c'est possible.
J'en conclus donc que les temps de corrections ne doivent absolument pas être comparables entre ce que dit faire C.Ronaldo en math, et ce que fait un prof de français lambda.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 20:03

henriette a écrit:
Madame_Prof a écrit:Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!
Je trouve cela moi aussi tout à fait ahurissant, scandaleux et à peine croyable, d'ailleurs.
Si j'avais 32h de cours de français, cela représenterait 7 à 8 classes, soit plus de 210 élèves. Du délire absolu, je ne connais absolument personne humainement capable en lettres de supporter cela.
Une rédaction, c'est pour moi 1/4 d'heure minimum par copie, soit 52 heures au bas mot pour corriger ne serait-ce qu'une rédaction par classe par trimestre.
Une dictée, un contrôle de lecture ou de grammaire, c'est 7 à 8 minutes, soit au bas mot 26 heures pour une dictée par classe par trimestre.
Une petit contrôle de leçon, de conjugaison, etc. c'est 3 minutes par copie, soit 10 heures pour un contrôle par classe par trimestre.
etc. etc.
J'ai 4 dictées, 3 rédactions, 4 ou 5 petits contrôles, deux lectures complémentaires, deux évaluations longues de fin de chapitre par classe et par trimestre : sur cette base-là, je devrais compter 385 heures minimum de correction pour un trimestre. Donc minimum 35 heures sur 11 semaines. Alors les semaines où je devrais en plus assumer mes 32 heures de cours, j'en serais déjà à 67 heures, sans compter aucune préparation dans ce total.
J'aimerais qu'on m'explique comment c'est possible.
J'en conclus donc que les temps de corrections ne doivent absolument pas être comparables entre ce que dit faire C.Ronaldo en math, et ce que fait un prof de français lambda.

Je ne suis pas d'accord avec la première phrase (scandaleux, blabla), pour le reste, là oui, c'est un raisonnement qui se tient. J'ai effectivement 210 élèves, mais : quand une classe est en contrôle de 2h, j'ai le temps de corriger une classe qui a fait une évaluation de 1h par exemple. Donc non, je n'atteins pas 67 heures de travail. Peut-être que j'arrive à 50h, préparation incluse. Un calcul de dérivée c'est beaucoup plus rapide à préparer qu'une question de corpus... Je pense que la plupart des gens ici, raisonnement du point de vue de leur propre matière, ce qui évidemment, ne marche pas. Ce n'est pas pour rien que les gros volumes d'HSA sont souvent assurés par des professeurs de mathématiques.

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 20:13

idee
Du coup, comme prof de math, c'est plutôt tranquille, ils pourraient tous faire 32h devant élèves et comme ça, on résout le problème des postes non pourvus. cheers Allez hop, ORS différentes en fonction des matières pour les certifiés et agrégés.

Spoiler:
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fires of Pompeii le Lun 20 Mar 2017 - 20:18

Ergo ministre ! On a le droit de te nommer filloniste ? Tu as une femme de ménage ? Laughing

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Audrey le Lun 20 Mar 2017 - 20:20

C.Ronaldo a écrit:
henriette a écrit:
Madame_Prof a écrit:Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!
Je trouve cela moi aussi tout à fait ahurissant, scandaleux et à peine croyable, d'ailleurs.
Si j'avais 32h de cours de français, cela représenterait 7 à 8 classes, soit plus de 210 élèves. Du délire absolu, je ne connais absolument personne humainement capable en lettres de supporter cela.
Une rédaction, c'est pour moi 1/4 d'heure minimum par copie, soit 52 heures au bas mot pour corriger ne serait-ce qu'une rédaction par classe par trimestre.
Une dictée, un contrôle de lecture ou de grammaire, c'est 7 à 8 minutes, soit au bas mot 26 heures pour une dictée par classe par trimestre.
Une petit contrôle de leçon, de conjugaison, etc. c'est 3 minutes par copie, soit 10 heures pour un contrôle par classe par trimestre.
etc. etc.
J'ai 4 dictées, 3 rédactions, 4 ou 5 petits contrôles, deux lectures complémentaires, deux évaluations longues de fin de chapitre par classe et par trimestre : sur cette base-là, je devrais compter 385 heures minimum de correction pour un trimestre. Donc minimum 35 heures sur 11 semaines. Alors les semaines où je devrais en plus assumer mes 32 heures de cours, j'en serais déjà à 67 heures, sans compter aucune préparation dans ce total.
J'aimerais qu'on m'explique comment c'est possible.
J'en conclus donc que les temps de corrections ne doivent absolument pas être comparables entre ce que dit faire C.Ronaldo en math, et ce que fait un prof de français lambda.

Je ne suis pas d'accord avec la première phrase (scandaleux, blabla), pour le reste, là oui, c'est un raisonnement qui se tient. J'ai effectivement 210 élèves, mais : quand une classe est en contrôle de 2h, j'ai le temps de corriger une classe qui a fait une évaluation de 1h par exemple. Donc non, je n'atteins pas 67 heures de travail. Peut-être que j'arrive à 50h, préparation incluse. Un calcul de dérivée c'est beaucoup plus rapide à préparer qu'une question de corpus... Je pense que la plupart des gens ici, raisonnement du point de vue de leur propre matière, ce qui évidemment, ne marche pas. Ce n'est pas pour rien que les gros volumes d'HSA sont souvent assurés par des professeurs de mathématiques.

Je ne sais pas comment tu fais. Moi, en une heure de surveillance, si je corrige 5 copies, je suis contente. Entre les précisions ou explications de consignes, les "Je peux emprunter un blanc, Madame?", les tentatives de triche, la surveillance active pour leur ôter toute envie de tricher, les rappels sur le temps qui reste pour ceux qui n'ont pas de montre, franchement, je ne vois pas comment tu fais. Ou alors, tes élèves pompent tous comme des malades pendant que toi, tu ne lèves pas le nez de tes copies, ce qui te mène à ne ramasser que des copies excellentes, que du coup tu peux corriger en une heure de surveillance top chrono, ce qui te mène une fois encore à ne récupérer que de bonnes copies, etc.

Franchement, non, quand on surveille réellement un devoir, on ne peut pas écouler la correction d'un paquet entier, même, en ce qui me concerne, de petites interros de latin ou de français.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fesseur Pro le Lun 20 Mar 2017 - 20:24

Pourquoi se gêner "là-haut" tant que des C. Ronaldo devanceront leurs désirs les plus fous.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 20:27

Fires of Pompeii a écrit:Ergo ministre ! On a le droit de te nommer filloniste ? Tu as une femme de ménage ? Laughing
Ah zut, non mais je vais y remédier.

Bon, faudrait déjà que je fasse un sondage auprès des collègues pour savoir quelle discipline aligner sur les math. C'est facile, il me suffit d'un exemple qui fasse 36h et hop, le tour est joué, deux postes de certifiés, un prof. Comme je dirigerai le ministère et la DGESCO, je ne tiendrai évidemment aucun compte des situations personnelles des agents et prendrai le plus rentable pour exemple. Bien sûr, puisque les 36h deviendront la norme, il n'y aura plus besoin d'heures supplémentaires, économies, économies.

Je signe où ?
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 20:28

Audrey a écrit:
C.Ronaldo a écrit:
henriette a écrit:
Madame_Prof a écrit:Mais, la qualité de ton enseignant ne se résume pas aux nombre de notes par trimestre C. Ronaldo... Alors, oui, en effet, l'autre hypothèse est celle du sacrifice de la vie personnelle. Ben, écoute, chacun ses choix...

Quant à l'intérêt collectif, en tant que militante, oui je trouve ça scandaleux un tel service, et irresponsable également de la part du chef.

Bref.

henriette, on parle de 32 heures là !!!
Je trouve cela moi aussi tout à fait ahurissant, scandaleux et à peine croyable, d'ailleurs.
Si j'avais 32h de cours de français, cela représenterait 7 à 8 classes, soit plus de 210 élèves. Du délire absolu, je ne connais absolument personne humainement capable en lettres de supporter cela.
Une rédaction, c'est pour moi 1/4 d'heure minimum par copie, soit 52 heures au bas mot pour corriger ne serait-ce qu'une rédaction par classe par trimestre.
Une dictée, un contrôle de lecture ou de grammaire, c'est 7 à 8 minutes, soit au bas mot 26 heures pour une dictée par classe par trimestre.
Une petit contrôle de leçon, de conjugaison, etc. c'est 3 minutes par copie, soit 10 heures pour un contrôle par classe par trimestre.
etc. etc.
J'ai 4 dictées, 3 rédactions, 4 ou 5 petits contrôles, deux lectures complémentaires, deux évaluations longues de fin de chapitre par classe et par trimestre : sur cette base-là, je devrais compter 385 heures minimum de correction pour un trimestre. Donc minimum 35 heures sur 11 semaines. Alors les semaines où je devrais en plus assumer mes 32 heures de cours, j'en serais déjà à 67 heures, sans compter aucune préparation dans ce total.
J'aimerais qu'on m'explique comment c'est possible.
J'en conclus donc que les temps de corrections ne doivent absolument pas être comparables entre ce que dit faire C.Ronaldo en math, et ce que fait un prof de français lambda.

Je ne suis pas d'accord avec la première phrase (scandaleux, blabla), pour le reste, là oui, c'est un raisonnement qui se tient. J'ai effectivement 210 élèves, mais : quand une classe est en contrôle de 2h, j'ai le temps de corriger une classe qui a fait une évaluation de 1h par exemple. Donc non, je n'atteins pas 67 heures de travail. Peut-être que j'arrive à 50h, préparation incluse. Un calcul de dérivée c'est beaucoup plus rapide à préparer qu'une question de corpus... Je pense que la plupart des gens ici, raisonnement du point de vue de leur propre matière, ce qui évidemment, ne marche pas. Ce n'est pas pour rien que les gros volumes d'HSA sont souvent assurés par des professeurs de mathématiques.

Je ne sais pas comment tu fais. Moi, en une heure de surveillance, si je corrige 5 copies, je suis contente. Entre les précisions ou explications de consignes, les "Je peux emprunter un blanc, Madame?", les tentatives de triche, la surveillance active pour leur ôter toute envie de tricher, les rappels sur le temps qui reste pour ceux qui n'ont pas de montre, franchement, je ne vois pas comment tu fais. Ou alors, tes élèves pompent tous comme des malades pendant que toi, tu ne lèves pas le nez de tes copies, ce qui te mène à ne ramasser que des copies excellentes, que du coup tu peux corriger en une heure de surveillance top chrono, ce qui te mène une fois encore à ne récupérer que de bonnes copies, etc.

Franchement, non, quand on surveille réellement un devoir, on ne peut pas écouler la correction d'un paquet entier, même, en ce qui me concerne, de petites interros de latin ou de français.

Tricher, cela peut-être possible.. Sauf que je donne des sujets différents aux élèves sans qu'ils le sachent. Donc dès que je vois qu'un élève a répondu aux questions du sujet du voisin, je met 0.
Les sacs sont en fond de table, je fournis moi même des copies (type examen) et feuilles de brouillons, tout élève ayant à demander un matériel quel qu'il soit perd d'office 1 point sur la note d'implication pour matériel manquant...
Après, je ne prétends pas être infaillible, mais disons que je met en place pas mal de choses casse-pieds pour que l'évaluation soit réalisée sans le moindre mot de la part de quiconque.
Et de comme de par hasard, mes moyennes de classes sont autour de 9-10, comme dans les autres matières du bahut. Nous pouvons toutefois imaginer que leur niveau n'est que de 3, et qu'avec la triche elles gagnent 6-7 points...

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 20:33

Ergo a écrit:
Fires of Pompeii a écrit:Ergo ministre ! On a le droit de te nommer filloniste ? Tu as une femme de ménage ? Laughing
Ah zut, non mais je vais y remédier.

Bon, faudrait déjà que je fasse un sondage auprès des collègues pour savoir quelle discipline aligner sur les math. C'est facile, il me suffit d'un exemple qui fasse 36h et hop, le tour est joué, deux postes de certifiés, un prof. Comme je dirigerai le ministère et la DGESCO, je ne tiendrai évidemment aucun compte des situations personnelles des agents et prendrai le plus rentable pour exemple. Bien sûr, puisque les 36h deviendront la norme, il n'y aura plus besoin d'heures supplémentaires, économies, économies.

Je signe où ?

Moi au moins, je n'ai pas un emploi fictif, j'ai même deux emplois réels. Puis, je m'en bats les c...acahuètes, je ne suis même pas français, donc vienne le politique qui viendra au pouvoir, c'est du pareil au même : qu'il défiscalise ou fiscalise les heures supp, qu'il augmente ou diminue l'ORS, j'agirai pour les objectifs que je me suis fixés. Ceci dit, je trouve que certains partent sur des délires un peu sévères là sur ma situation individuelle (le sujet de base étant à partir de combien d'heures on fatigue dans la journée).

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 20:37

Ah parce que tu fatigues ? Non ? :shock:

Il ne s'agit pas de délires un peu sévères sur ta situation individuelle, il s'agit de te faire remarquer que tes choix individuels contribuent à la dégradation des conditions de travail de tous parce que le fait que tu fasses largement plus que les ORS (toi et d'autres, hein) est un argument de poids pour ceux qui veulent augmenter ces ORS.

Et je trouve que je te le fais remarquer sans sévérité aucune et plutôt bien gentiment compte tenu du fond de ma pensée.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 20:42

Ergo a écrit:Ah parce que tu fatigues ? Non ? :shock:

Il ne s'agit pas de délires un peu sévères sur ta situation individuelle, il s'agit de te faire remarquer que tes choix individuels contribuent à la dégradation des conditions de travail de tous parce que le fait que tu fasses largement plus que les ORS (toi et d'autres, hein) est un argument de poids pour ceux qui veulent augmenter ces ORS.

Et je trouve que je te le fais remarquer sans sévérité aucune et plutôt bien gentiment compte tenu du fond de ma pensée.

Gentiment ? Et cela donne quoi en mode "normal" ?

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 20:46

scratch Je ne sache pas que « normal » s'oppose à « gentil ». Wink

Après je me doute bien que nous ne serons pas d'accord mais je continuerai de maintenir que tu contribues à la dégradation des conditions de travail de tous. Je doute que cela t'empêche de continuer.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par kioupsPBT le Lun 20 Mar 2017 - 20:47

Je suis à 17 h en maths en collège et je m'en contente. Les collègues qui sont à 20 ou 21 h sont au bout du rouleau en ce moment.

kioupsPBT
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fires of Pompeii le Lun 20 Mar 2017 - 20:49

C.Ronaldo a écrit:
Ergo a écrit:
Fires of Pompeii a écrit:Ergo ministre ! On a le droit de te nommer filloniste ? Tu as une femme de ménage ? Laughing
Ah zut, non mais je vais y remédier.

Bon, faudrait déjà que je fasse un sondage auprès des collègues pour savoir quelle discipline aligner sur les math. C'est facile, il me suffit d'un exemple qui fasse 36h et hop, le tour est joué, deux postes de certifiés, un prof. Comme je dirigerai le ministère et la DGESCO, je ne tiendrai évidemment aucun compte des situations personnelles des agents et prendrai le plus rentable pour exemple. Bien sûr, puisque les 36h deviendront la norme, il n'y aura plus besoin d'heures supplémentaires, économies, économies.

Je signe où ?

Moi au moins, je n'ai pas un emploi fictif, j'ai même deux emplois réels. Puis, je m'en bats les c...acahuètes, je ne suis même pas français, donc vienne le politique qui viendra au pouvoir, c'est du pareil au même : qu'il défiscalise ou fiscalise les heures supp, qu'il augmente ou diminue l'ORS, j'agirai pour les objectifs que je me suis fixés. Ceci dit, je trouve que certains partent sur des délires un peu sévères là sur ma situation individuelle (le sujet de base étant à partir de combien d'heures on fatigue dans la journée).

Ben disons que si chacun ne pense qu'à sa situation, ça donne...ce qu'on vit en ce moment. C'est tout.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 20:54

Vous me mettez un doute en plus :

2 postes fixe de néo-tit : 2 x 1600 = 3200
1 poste fixe de néo-tit + 18 HSA = 1600+2100 = 3700

Pourquoi affirmer que l'EN préfère la situation 2 à la situation 1 ?

_________________
Ballon d'or 2008
Ballon d'or 2013
Ballon d'or 2014
Ballon d'or 2016
Ballon d'or 2017
avatar
C.Ronaldo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Lun 20 Mar 2017 - 20:57

Dans le développement par l'absurde que j'ai développé au-dessus sur un poste = 36h, il n'est pas question de 18 HSA, il est question de ORS = 36h. Wink

Tu penses bien qu'il n'y aurait pas de situation 2 en réalité, il y aurait une augmentation des ORS sans la compensation des HS.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fires of Pompeii le Lun 20 Mar 2017 - 21:00

Voilà, merci, Ergo.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum