Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

1% 1% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
2% 2% 
[ 5 ]
9% 9% 
[ 27 ]
23% 23% 
[ 71 ]
42% 42% 
[ 130 ]
19% 19% 
[ 58 ]
4% 4% 
[ 13 ]
2% 2% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 313

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fires of Pompeii le Lun 20 Mar 2017 - 21:00

Voilà, merci, Ergo.

Fires of Pompeii
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Lun 20 Mar 2017 - 21:01

@C.Ronaldo a écrit:Vous me mettez un doute en plus :

2 postes fixe de néo-tit : 2 x 1600 = 3200
1 poste fixe de néo-tit + 18 HSA = 1600+2100 = 3700

Pourquoi affirmer que l'EN préfère la situation 2 à la situation 1 ?
Moi j'ai un autre doute, en lisant la conversation : tu as 25 ans, tu es apparemment néotitulaire, ce qui veut dire des cours à préparer en plus du travail habituel des enseignants.

L'année dernière, néotit également, avec 4 HSA, je croulais sous le travail (et je ne me considère pas comme un fainéante). Quand je dis "crouler", j'avais fait le calcul : en début d'année, j'atteignais facilement les 80 heures de travail par semaine. Alors avec 32h de cours, comment dire ? Suspect
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 21:29

@Danska a écrit:
@C.Ronaldo a écrit:Vous me mettez un doute en plus :

2 postes fixe de néo-tit : 2 x 1600 = 3200
1 poste fixe de néo-tit + 18 HSA = 1600+2100 = 3700

Pourquoi affirmer que l'EN préfère la situation 2 à la situation 1 ?
Moi j'ai un autre doute, en lisant la conversation : tu as 25 ans, tu es apparemment néotitulaire, ce qui veut dire des cours à préparer en plus du travail habituel des enseignants.

L'année dernière, néotit également, avec 4 HSA, je croulais sous le travail (et je ne me considère pas comme un fainéante). Quand je dis "crouler", j'avais fait le calcul : en début d'année, j'atteignais facilement les 80 heures de travail par semaine. Alors avec 32h de cours, comment dire ? Suspect

En réalité, j'ai commencé à donner des cours particuliers à l'âge de 18 ans, ce qui m'a permis de me constituer des banques d'exercices, de cours, très variés, et j'ai suivi les réformes avant même d'entrer dans le métier. Arrivé en prépa CAPES, j'avais déjà une vision assez claire des programmes, du socle commun des connaissances et des compétences, etc..

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Lun 20 Mar 2017 - 21:33

Les cours particuliers, ce n'est pas la même chose que les cours qui s'adressent à une classe entière, et encore moins à plusieurs classes de niveaux différents. De même, avoir une vision claire des programmes, c'est bien ; mais ensuite, il faut les décliner en cours adaptés aux élèves qu'on a en face de nous.
Et je ne tiens même pas compte de la fatigue nerveuse du néotit, quand on ne connaît pas encore les astuces pour "tenir" une classe ou tout simplement économiser son énergie au cours des journées les plus longues.

Enfin, un point qui me laisse perplexe : comment se fait-il qu'il y ait dans la DHG suffisamment d'HSA, par rapport aux HP, pour permettre à un seul enseignant de prendre 14 HSA à lui seul, au lieu de créer un autre poste ?
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 21:38

@Danska a écrit:Les cours particuliers, ce n'est pas la même chose que les cours qui s'adressent à une classe entière, et encore moins à plusieurs classes de niveaux différents. De même, avoir une vision claire des programmes, c'est bien ; mais ensuite, il faut les décliner en cours adaptés aux élèves qu'on a en face de nous.
Et je ne tiens même pas compte de la fatigue nerveuse du néotit, quand on ne connaît pas encore les astuces pour "tenir" une classe ou tout simplement économiser son énergie au cours des journées les plus longues.

Enfin, un point qui me laisse perplexe : comment se fait-il qu'il y ait dans la DHG suffisamment d'HSA, par rapport aux HP, pour permettre à un seul enseignant de prendre 14 HSA à lui seul, au lieu de créer un autre poste ?

Je n'ai pas 14 HSA en lycée, j'en ai 9. Les 5 heures restantes sont des TD que j'assure en université auprès d'étudiants de L1 et de L2
Mais l'an prochain, la situation change : il y aura 2 créations de postes, et aussi, je suis muté. Mais j'avoue que je ne sais pas trop comment ça marche ces histoires de HSA et HP à répartir..

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Lun 20 Mar 2017 - 22:12

Et avec 9 HSA en lycée et encore 5h de plus dans un autre établissement, donc avec des trajets en plus et des niveaux différents, donc encore d'autres cours à préparer, tu arrives à tenir le coup ? Eh bien, je n'ai qu'un mot à dire : chapeau ! Suspect
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Lun 20 Mar 2017 - 22:36

@Danska a écrit:Et avec 9 HSA en lycée et encore 5h de plus dans un autre établissement, donc avec des trajets en plus et des niveaux différents, donc encore d'autres cours à préparer, tu arrives à tenir le coup ? Eh bien, je n'ai qu'un mot à dire : chapeau ! Suspect

Non, le lycée est à la fac sont distants de 5 minutes à pied ^^ Le temps de trajet est nul. Zéro bouchon, zéro retard de train ^^Et les cours de la fac ne sont pas à préparer : nous avons des TD et leurs corrigés déjà préparés par le maître de conférence. Donc ici le temps de préparation est de 5 minutes : le temps de s'assurer qu'on comprenne bien le corrigé et qu'il n'y a pas ambiguïté ^^

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par archeboc le Lun 20 Mar 2017 - 22:37

@C.Ronaldo a écrit:Oui, 32h (dont 5h de TD à l'université)... et oui, cela me déplaît qu'on me "juge".
Alors je crois qu'il va te falloir te faire une raison.

@C.Ronaldo a écrit:Et à ce jour, aucun collègue n'a réussi à bien m'expliquer ce que c'est que cette histoire de "collectif" ...
Plus exactement, aucun collègue n'a réussi à te le faire comprendre.

_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.
J'ai aimé : Corporate.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Lun 20 Mar 2017 - 22:41

@C.Ronaldo a écrit:
@Danska a écrit:Et avec 9 HSA en lycée et encore 5h de plus dans un autre établissement, donc avec des trajets en plus et des niveaux différents, donc encore d'autres cours à préparer, tu arrives à tenir le coup ? Eh bien, je n'ai qu'un mot à dire : chapeau ! Suspect

Non, le lycée est à la fac sont distants de 5 minutes à pied ^^ Le temps de trajet est nul. Zéro bouchon, zéro retard de train ^^Et les cours de la fac ne sont pas à préparer : nous avons des TD et leurs corrigés déjà préparés par le maître de conférence. Donc ici le temps de préparation est de 5 minutes : le temps de s'assurer qu'on comprenne bien le corrigé et qu'il n'y a pas ambiguïté ^^
Désolée, mais j'ai vraiment du mal à ne pas "juger", comme tu dis. D'abord, 9 HSA en lycée sont déjà un total considérable, même sans rien ajouter à côté, et plus encore pour un néotitulaire.

Ensuite, même si les TD sont fournis, je ne vois pas bien comment, en 5 min, tu peux vérifier tous les exercices et t'assurer de ne pas être pris en défaut - encore une fois, surtout pour un néotit ! Avec un peu d'expérience, on peut improviser, bricoler une explication si besoin, mais dès la première année ?
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par PauvreYorick le Lun 20 Mar 2017 - 22:41

@Ergo a écrit:idee
Du coup, comme prof de math, c'est plutôt tranquille, ils pourraient tous faire 32h devant élèves et comme ça, on résout le problème des postes non pourvus. cheers Allez hop, ORS différentes en fonction des matières pour les certifiés et agrégés.

Spoiler:
La remarque n'est pas si absurde. Quelqu'un qui lirait le témoignage de C. Ronaldo et qui aurait à cœur de faire des économies pourrait très bien en déduire, effectivement, qu'on peut augmenter les ORS en mathématiques d'un pourcentage non négligeable (si je regarde les commentaires : agrégés à 20h et certifiés à 24, par exemple ?).

_________________
« Les bons gouvernements aiment la sainte indignation des gouvernés, pourvu qu'elle reste lyrique. » (M. Foucault)
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Madame_Prof le Lun 20 Mar 2017 - 22:43

Tu trouves en plus le temps de traîner sur Néoprofs... Ouais, chapeaaaaaaaau !

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Lun 20 Mar 2017 - 22:47

Traîner sur Néoprofs, c'est comme respirer : ce n'est pas une question de temps, mais une nécessité vitale professeur Laughing
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par RogerMartin le Lun 20 Mar 2017 - 22:49

@PauvreYorick a écrit:
@Ergo a écrit:idee
Du coup, comme prof de math, c'est plutôt tranquille, ils pourraient tous faire 32h devant élèves et comme ça, on résout le problème des postes non pourvus. cheers Allez hop, ORS différentes en fonction des matières pour les certifiés et agrégés.

Spoiler:
La remarque n'est pas si absurde. Quelqu'un qui lirait le témoignage de C. Ronaldo et qui aurait à cœur de faire des économies pourrait très bien en déduire, effectivement, qu'on peut augmenter les ORS en mathématiques d'un pourcentage non négligeable (si je regarde les commentaires : agrégés à 20h et certifiés à 24, par exemple ?).

Et si les penseurs du ministère tiennent à faire du cas particulier, pourquoi pas une ORS individuelle de 32h pour ce dieu de la surveillance non surveillée ?
Il n'y a pas de souci, que des solutions professeur

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Sphinx le Lun 20 Mar 2017 - 23:07

Comment as-tu réussi à avoir cinq heures de TD à la fac en étant néo-tit, et en n'étant ni agrégé, ni thésard ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Fesseur Pro le Lun 20 Mar 2017 - 23:15

@C.Ronaldo a écrit:Puis, je m'en bats les c...acahuètes, je ne suis même pas français, donc vienne le politique qui viendra au pouvoir, c'est du pareil au même : qu'il défiscalise ou fiscalise les heures supp, qu'il augmente ou diminue l'ORS, j'agirai pour les objectifs que je me suis fixés. Ceci dit, je trouve que certains partent sur des délires un peu sévères là sur ma situation individuelle (le sujet de base étant à partir de combien d'heures on fatigue dans la journée).
"Et puis qu'est-ce que c'est que ces Portugais qui viennent retirer le pain de la bouche à nos Arabes ?"
@Coluche

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Enaeco le Lun 20 Mar 2017 - 23:35

@PauvreYorick a écrit:
@Ergo a écrit:idee
Du coup, comme prof de math, c'est plutôt tranquille, ils pourraient tous faire 32h devant élèves et comme ça, on résout le problème des postes non pourvus. cheers Allez hop, ORS différentes en fonction des matières pour les certifiés et agrégés.

Spoiler:
La remarque n'est pas si absurde. Quelqu'un qui lirait le témoignage de C. Ronaldo et qui aurait à cœur de faire des économies pourrait très bien en déduire, effectivement, qu'on peut augmenter les ORS en mathématiques d'un pourcentage non négligeable (si je regarde les commentaires : agrégés à 20h et certifiés à 24, par exemple ?).

J'ai bien compris que l'idée était de décrédibiliser la situation de C. Ronaldo mais on touche quand même un point qui fait débat régulièrement :nous ne faisons pas tous le même métier et nous ne gérons pas notre temps de la même façon.
Quand certains supportent difficilement plus que leurs 15 heures (pour x raisons, situation personnelle, trajet épuisant, classes épuisantes, emploi du temps épuisant, temps de travail hors classe élevé, nouveaux niveaux), d'autres peuvent supporter un nombre d'heures devant élèves élevés parce qu'ils ont une situation plus confortable. Et ils sont tout aussi efficaces.
Il semblerait que certaines disciplines soient plus chronophages que d'autres.


J'avoue qu'avec 32 heures on est dans l'inédit et on décroche sans doute le record du forum mais avec l'année fiscalement blanche, c'est clairement l'année ou jamais !

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Bouboule le Lun 20 Mar 2017 - 23:39

@Sphinx a écrit:Comment as-tu réussi à avoir cinq heures de TD à la fac en étant néo-tit, et en n'étant ni agrégé, ni thésard ?

Sans remettre en cause les compétences de C. Ronaldo (qui a bien choisi son pseudo côté "mise en avant"), ce n'est pas si rare. Parfois c'est catastrophique, parfois, il y a aussi un un potentiel et un vécu intéressant.

Sur le sujet principal et sans vouloir troller (quoi que), j'ai déjà effectué autant d'heures (sans compter les mercredis après-midis bénévoles à animer un club sciences). Comme le collègue le dit, il y a des périodes de la vie où c'est possible.
Pas d'enfants, un temps de trajet cumulé sur la semaine inférieur à 1h, plusieurs classes de même niveau ou des classes à fort horaire.
Il n'est pas nouveau qu'il n'y a pas égalité entre disciplines (ni dans les capacités intrinsèques ou extrinsèques des collègues d'une même discipline) ni même dans les heures qu'on demande à dispenser. Evidemment, 30h en collège agité, no way.
J'étais très nettement opposé aux différentes réformes des horaires depuis (au moins) 20 ans car elles ont toutes conduit à augmenter le nombre de classes à prendre en charge donc alourdir à ORS constant le travail. Mais les solutions alternatives peinent à convaincre. Par exemple (au hasard), beaucoup préféreront défendre 2h hebdo sur deux années que 4h sur une seule des deux années. Etc.

Quant au débat sur le matheux qui enlève le poste et le pain de la bouche de son voisin, ça fait un moment qu'on ne trouve plus assez de collègues pour les postes en jeu (et je suis bien désolé pour les ultra-compétents dont nous avons quelques exemples sur néo).


Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par PauvreYorick le Mar 21 Mar 2017 - 0:03

@Enaeco a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Ergo a écrit:idee
Du coup, comme prof de math, c'est plutôt tranquille, ils pourraient tous faire 32h devant élèves et comme ça, on résout le problème des postes non pourvus. cheers Allez hop, ORS différentes en fonction des matières pour les certifiés et agrégés.

Spoiler:
La remarque n'est pas si absurde. Quelqu'un qui lirait le témoignage de C. Ronaldo et qui aurait à cœur de faire des économies pourrait très bien en déduire, effectivement, qu'on peut augmenter les ORS en mathématiques d'un pourcentage non négligeable (si je regarde les commentaires : agrégés à 20h et certifiés à 24, par exemple ?).
J'ai bien compris que l'idée était de décrédibiliser la situation de C. Ronaldo [...]
Tu te trompes, l'idée n'est pas de décrédibiliser une situation (d'ailleurs je ne vois pas très bien ce que ça pourrait vouloir dire), ni de décrédibiliser le collègue qui est dans cette situation (ce serait lui faire mauvais accueil, d'une part, et d'autre part ce ne sont pas des façons de discuter). Mais comme le collègue disait lui-même qu'il ne comprenait pas les conséquences collectives éventuelles de sa pratique, je lui ai donné un indice dont je ne doute nullement qu'il ne sache, s'il le veut, tirer profit.
@Enaeco a écrit: [...] mais on touche quand même un point qui fait débat régulièrement :nous ne faisons pas tous le même métier et nous ne gérons pas notre temps de la même façon.
Quand certains supportent difficilement plus que leurs 15 heures (pour x raisons, situation personnelle, trajet épuisant, classes épuisantes, emploi du temps épuisant, temps de travail hors classe élevé, nouveaux niveaux), d'autres peuvent supporter un nombre d'heures devant élèves élevés parce qu'ils ont une situation plus confortable. Et ils sont tout aussi efficaces.
Il semblerait que certaines disciplines soient plus chronophages que d'autres.
Bah, ça, c'est un secret de polichinelle. Cela dit, il importe que les ORS continuent à ménager du temps pour ce qu'on pourrait appeler, le mot est barbare mais tant pis, l'« auto-formation » (dans bien des disciplines, c'est tout simplement le nom de la lecture). Le souci des années où l'on n'a, littéralement, guère de temps à consacrer à autre chose qu'aux cours et tâches afférentes (copies et préparations — ces dernières pouvant être réduites si l'on est rodé), c'est qu'on n'a guère le temps de se maintenir à jour. C'est plus ou moins grave selon les services et les disciplines, bien sûr.
@Enaeco a écrit: J'avoue qu'avec 32 heures on est dans l'inédit et on décroche sans doute le record du forum mais avec l'année fiscalement blanche, c'est clairement l'année ou jamais !
Exact, le timing est bon Smile
@Bouboule a écrit: Sur le sujet principal et sans vouloir troller (quoi que), j'ai déjà effectué autant d'heures (sans compter les mercredis après-midis bénévoles à animer un club sciences). Comme le collègue le dit, il y a des périodes de la vie où c'est possible.
Pas d'enfants, un temps de trajet cumulé sur la semaine inférieur à 1h, plusieurs classes de même niveau ou des classes à fort horaire.
Il m'est arrivé de cumuler 7h sup en lycée et 4h de CM en fac, avec des trajets avoisinant les 8h hebdomadaires, et avec uniquement deux classes de même programme dans tout le service. Eh bien j'ai bien vite rendu une partie de ces heures, ce n'était pas du tout gérable, même en dormant peu.

_________________
« Les bons gouvernements aiment la sainte indignation des gouvernés, pourvu qu'elle reste lyrique. » (M. Foucault)
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par DesolationRow le Mar 21 Mar 2017 - 0:21

Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Enaeco le Mar 21 Mar 2017 - 0:27

@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Bouboule le Mar 21 Mar 2017 - 0:31

@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Et comment juge-t-on un travail consciencieux ?
Et puis comme dit plus haut, on traite toutes les heures de la même façon, mais dans les faits TPE, AP, TD, TP, cours,...

Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Mar 21 Mar 2017 - 0:35

@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Merci de me traiter d'incompétent (sans dire directement le mot ceci dit). Et ne vous en déplaise aussi, je suis PP en terminale ES, et ma foi, je trouve toujours le temps de dialoguer avec les familles si besoin est...
Pourquoi c'est impossible ? Si, vous vous n'y arrivez pas, c'est votre dos. Mais ne partez pas du principe que c'est impossible. Je ne vais pas vous dire "bon bah moi je sais pas nager plus de 20m (ce qui est vrai), donc c'est impossible que des mecs puissent nager correctement sur 1500 m !" Qui plus est, mon collègue qui est à 34h fait un boulot encore meilleur (2nde, 1ère S, 1ère ES, Terminale ES, Spé maths, BTS 1 et 2 en électroniques, TD en université)

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par RogerMartin le Mar 21 Mar 2017 - 3:22

@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.
Oui, enfin débiter du corrigé rédigé par quelqu'un d'autre, ou corriger activement durant une surveillance, je n'appelle pas ça faire cours, ni surveiller d'ailleurs, c'est une bête question de sémantique.
Ah ben tiens, j'ai fini de rédiger un bon gros CM (c'est marrant, je n'ai pas trouvé le script tout pret dans mon casier). Il est un peu tard, mais si j'ai mis tant de temps c'est que je dois etre un peu molle du bulbe. Vivement que le prochain gouvernement augmente les services en fac, on s'ennuie, non ?

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par JEMS le Mar 21 Mar 2017 - 7:18

... j'hallucine. J'ai eu un collègue à 27 heures... depuis c'est un zombie et il va décrocher de l'enseignement.
La prof qui se gave chez nous, c'est le bordel monstre dans ses cours. Bref, je pense que nous avons un winner, un "capitaliste" de l'enseignement ici. Je grogne assez en ma qualité de coordonnateur pour dire à notre chef que nous avons trop d'heures sup, qu'il faut un BMP voire un stagiaire, et je lis des choses comme ça... pfff !

_________________
avatar
JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par DesolationRow le Mar 21 Mar 2017 - 9:23

@C.Ronaldo a écrit:
@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Merci de me traiter d'incompétent (sans dire directement le mot ceci dit). Et ne vous en déplaise aussi, je suis PP en terminale ES, et ma foi, je trouve toujours le temps de dialoguer avec les familles si besoin est...
Pourquoi c'est impossible ? Si, vous vous n'y arrivez pas, c'est votre dos. Mais ne partez pas du principe que c'est impossible. Je ne vais pas vous dire "bon bah moi je sais pas nager plus de 20m (ce qui est vrai), donc c'est impossible que des mecs puissent nager correctement sur 1500 m !" Qui plus est, mon collègue qui est à 34h fait un boulot encore meilleur (2nde, 1ère S, 1ère ES, Terminale ES, Spé maths, BTS 1 et 2 en électroniques, TD en université)

C'est bien simple, je n'y crois pas. 
J'aimerais vous croire sur parole, mais cela m'est strictement impossible. On me demande supra où je mets la limite à partir de laquelle il n'est pas possible de faire un travail correct. Je l'ignore, mais je crois en revanche qu'elle est nettement inférieure à 32 ou 34h.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Mar 21 Mar 2017 - 9:42

@DesolationRow a écrit:
@C.Ronaldo a écrit:
@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Merci de me traiter d'incompétent (sans dire directement le mot ceci dit). Et ne vous en déplaise aussi, je suis PP en terminale ES, et ma foi, je trouve toujours le temps de dialoguer avec les familles si besoin est...
Pourquoi c'est impossible ? Si, vous vous n'y arrivez pas, c'est votre dos. Mais ne partez pas du principe que c'est impossible. Je ne vais pas vous dire "bon bah moi je sais pas nager plus de 20m (ce qui est vrai), donc c'est impossible que des mecs puissent nager correctement sur 1500 m !" Qui plus est, mon collègue qui est à 34h fait un boulot encore meilleur (2nde, 1ère S, 1ère ES, Terminale ES, Spé maths, BTS 1 et 2 en électroniques, TD en université)

C'est bien simple, je n'y crois pas. 
J'aimerais vous croire sur parole, mais cela m'est strictement impossible. On me demande supra où je mets la limite à partir de laquelle il n'est pas possible de faire un travail correct. Je l'ignore, mais je crois en revanche qu'elle est nettement inférieure à 32 ou 34h.

Et bien croyez le ou non, mais un collègue de notre matière qui est à 18h cumule les plaintes de parents, d'élèves, car il projette des documentaires sur les mathématiques, sans traiter le programme. Mon collègue et moi, personne ne nous fait le moindre reproche (à part les collègues... !)

Je constate cependant que vous êtes en lettres... et évidemment, on a jamais vu, ni ne verra jamais, des professeurs de lettres excéder ne serait-ce que les 25h de cours. La spécificité de leur discipline rend la chose impossible je pense.

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum