Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

1% 1% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
2% 2% 
[ 5 ]
9% 9% 
[ 27 ]
23% 23% 
[ 71 ]
42% 42% 
[ 130 ]
19% 19% 
[ 58 ]
4% 4% 
[ 13 ]
2% 2% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 313

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Mar 21 Mar 2017 - 9:42

@DesolationRow a écrit:
@C.Ronaldo a écrit:
@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Merci de me traiter d'incompétent (sans dire directement le mot ceci dit). Et ne vous en déplaise aussi, je suis PP en terminale ES, et ma foi, je trouve toujours le temps de dialoguer avec les familles si besoin est...
Pourquoi c'est impossible ? Si, vous vous n'y arrivez pas, c'est votre dos. Mais ne partez pas du principe que c'est impossible. Je ne vais pas vous dire "bon bah moi je sais pas nager plus de 20m (ce qui est vrai), donc c'est impossible que des mecs puissent nager correctement sur 1500 m !" Qui plus est, mon collègue qui est à 34h fait un boulot encore meilleur (2nde, 1ère S, 1ère ES, Terminale ES, Spé maths, BTS 1 et 2 en électroniques, TD en université)

C'est bien simple, je n'y crois pas. 
J'aimerais vous croire sur parole, mais cela m'est strictement impossible. On me demande supra où je mets la limite à partir de laquelle il n'est pas possible de faire un travail correct. Je l'ignore, mais je crois en revanche qu'elle est nettement inférieure à 32 ou 34h.

Et bien croyez le ou non, mais un collègue de notre matière qui est à 18h cumule les plaintes de parents, d'élèves, car il projette des documentaires sur les mathématiques, sans traiter le programme. Mon collègue et moi, personne ne nous fait le moindre reproche (à part les collègues... !)

Je constate cependant que vous êtes en lettres... et évidemment, on a jamais vu, ni ne verra jamais, des professeurs de lettres excéder ne serait-ce que les 25h de cours. La spécificité de leur discipline rend la chose impossible je pense.

C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par manchotte50 le Mar 21 Mar 2017 - 10:25

je ne peux pas répondre ua sondage car j'ai peur de le fausser vu ma fonction...Perso, ma journée ne peut dépasser 7h sinon je pète un câble et je ne sers à rien au delà !
J'exerce 30h en présence et travailler avec les élèves pendant ces 30 heures est épuisant...Même s'ils ne s'en rendent pas compte ils sont bruyants et il est difficile de se concentrer pour faire de la gestion, préparer des séances, monter des projets, assurer une veille efficace, etc.
Jusqu'ici je fais ma semaine en 5 jours (en moyenne 5h30 à 7h30 par jour). L'an prochain, pour économiser ma voiture (90km par jour ça fait mal) et pour tenter de laisser mon petit garçon dormir plus longtemps le mercredi (sinon c'est debout à 6h35 tous les jours pour lui et 5h40 pour moi) je voudrais faire mon emploi du temps en 4 jours. Cependant, je sais que de cette façon chaque journée va être plus dure car ce sera au moins 7h-7h30 de travail + 1h30 de trajet. Je pèse le pour et le contre et prie pour une mutation !
avatar
manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 11:48

@DesolationRow a écrit:
@C.Ronaldo a écrit:
@Enaeco a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je ne crois pas un instant qu'on puisse faire consciencieusement et correctement 32h de cours par semaine. C'est se moquer du monde.

Et à combien d'heures se trouve la limite à partir de laquelle le travail n'est pas fait consciencieusement et correctement ?

Merci de me traiter d'incompétent (sans dire directement le mot ceci dit). Et ne vous en déplaise aussi, je suis PP en terminale ES, et ma foi, je trouve toujours le temps de dialoguer avec les familles si besoin est...
Pourquoi c'est impossible ? Si, vous vous n'y arrivez pas, c'est votre dos. Mais ne partez pas du principe que c'est impossible. Je ne vais pas vous dire "bon bah moi je sais pas nager plus de 20m (ce qui est vrai), donc c'est impossible que des mecs puissent nager correctement sur 1500 m !" Qui plus est, mon collègue qui est à 34h fait un boulot encore meilleur (2nde, 1ère S, 1ère ES, Terminale ES, Spé maths, BTS 1 et 2 en électroniques, TD en université)

C'est bien simple, je n'y crois pas. 
J'aimerais vous croire sur parole, mais cela m'est strictement impossible. On me demande supra où je mets la limite à partir de laquelle il n'est pas possible de faire un travail correct. Je l'ignore, mais je crois en revanche qu'elle est nettement inférieure à 32 ou 34h.
Je n'y crois pas non plus. 34h, c'est pratiquement deux fois le temps de travail ordinaire d'un enseignant, ce qui veut dire deux fois plus d'élèves, deux fois plus de parents à rencontrer, deux fois plus de conseils de classe, deux fois plus de suivi des sanctions, des PAI, etc. Et le tout en étant PP de Tle, en prime ? Pour moi, c'est humainement infaisable. Et je n'ai pas beaucoup de respect pour le CdE qui permettrait à une telle situation d'exister !
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par V.Marchais le Mar 21 Mar 2017 - 11:53

Je pense que ça n'est possible que si on pense son métier comme un métier d'exécutant, à toujours recycler les mêmes cours, les mêmes évals, sans trop de remises en cause ni d'adaptation à la réalité des classes. Pas d'otium, pas de recherche, pas d'invention, pas de réajustements permanents...

Je pense que Ronaldo incarne l'enseignant tel que le rêvent Terra Nova ou l'OCDE. On peut s'interroger sur la qualité du contenu, mais il ne fait nul doute qu'il est très rentable.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Mar 21 Mar 2017 - 11:55

@RogerMartin a écrit:
Ah ben tiens, j'ai fini de rédiger un bon gros CM (c'est marrant, je n'ai pas trouvé le script tout pret dans mon casier). Il est un peu tard, mais si j'ai mis tant de temps c'est que je dois etre un peu molle du bulbe. Vivement que le prochain gouvernement augmente les services en fac, on s'ennuie, non ?
Tiens moi ça me fait penser que je m'ennuie un peu avec mes 5h30 de TD, je vais aller voir dans les lycées voisins s'ils n'ont pas 26h30 qui traînent.
J'ai l'avantage de ne pas fatiguer beaucoup -- du coup, je vais inverser ma façon de faire, plutôt que de me dire qu'il faut réduire le temps de présence-élèves pour tous, en me fondant sur les difficultés du plus grand nombre et sur l'amélioration des conditions de travail du plus grand nombre, je vais me fonder sur l'exception, ça n'a que des avantages. Bon sauf évidemment pour tous ceux qui pourraient pâtir de ça mais le « collectif », hein, quelle notion dépassée.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par nigousse le Mar 21 Mar 2017 - 12:02

J'ai mis 1H de manière ironique car je sature et suis en phase de reconversion, plus sérieusement 6h est le grand max pour moi. Mon problème c'est que j'ai un EDT sur 5 jours avec beaucoup de trous donc grosse fatigue quand même, heureusement j'habite près de mon établissement et je peux rentrer quand je finis à 11 pour reprendre à 15h30 mais c'est chiant quand même de commencer à 8 et finir à 17h30 et n'avoir fait que 3/4h de cours! Par contre cela m'inquiète de voir des collègues multiplier les heures supp car ils entérinenet l'idée que c'est faisable de faire 4, 5 et plus d'heure supp donc quand on viendra nous parler d’augmentation du temps de service ( ce qui est dans l'air du temps), notre défense de dire que physiquement c'est pas tenable ne tiendra plus!!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Mar 21 Mar 2017 - 12:04

Ah, l'usage...
Bien sûr qu'ils n'en ont pas besoin pour imposer des mesures. Néanmoins, c'est la porte ouverte à tous les abus.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 12:04

@V.Marchais a écrit:Je pense que ça n'est possible que si on pense son métier comme un métier d'exécutant, à toujours recycler les mêmes cours, les mêmes évals, sans trop de remises en cause ni d'adaptation à la réalité des classes. Pas d'otium, pas de recherche, pas d'invention, pas de réajustements permanents...

Je pense que Ronaldo incarne l'enseignant tel que le rêvent Terra Nova ou l'OCDE. On peut s'interroger sur la qualité du contenu, mais il ne fait nul doute qu'il est très rentable.
Mais même en recyclant toujours les mêmes cours, ça représente quand même un volume de travail considérable : les corrections, les suivis d'élèves (PAI, sanctions à faire/faites, etc.), les impressions, les réunions parents-profs, les conseils de classe (comment un enseignant à 32h de cours pourrait-il assister à tous, d'ailleurs ?!), les réunions "pédagogiques" diverses, les portes ouvertes, le rôle de PP en plus (ce qui veut dire suivi d'APB, entretien d'orientation avec les élèves, etc., en Tle)... Et le tout en trouvant encore le temps de venir l'annoncer sur Néo !
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par archeboc le Mar 21 Mar 2017 - 12:22

@Danska a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je pense que ça n'est possible que si on pense son métier comme un métier d'exécutant, à toujours recycler les mêmes cours, les mêmes évals, sans trop de remises en cause ni d'adaptation à la réalité des classes. Pas d'otium, pas de recherche, pas d'invention, pas de réajustements permanents...

Je pense que Ronaldo incarne l'enseignant tel que le rêvent Terra Nova ou l'OCDE. On peut s'interroger sur la qualité du contenu, mais il ne fait nul doute qu'il est très rentable.
Mais même en recyclant toujours les mêmes cours, ça représente quand même un volume de travail considérable : les corrections, les suivis d'élèves (PAI, sanctions à faire/faites, etc.), les impressions, les réunions parents-profs, les conseils de classe (comment un enseignant à 32h de cours pourrait-il assister à tous, d'ailleurs ?!), les réunions "pédagogiques" diverses, les portes ouvertes, le rôle de PP en plus (ce qui veut dire suivi d'APB, entretien d'orientation avec les élèves, etc., en Tle)... Et le tout en trouvant encore le temps de venir l'annoncer sur Néo !

Ce qui m'interpelle plus, c'est le fait qu'il cohabite avec un collègue à 34 heures. Si je suis le CDE, je leur interdis de monter dans la même voiture : si ils se plantent, il faut quatre remplaçants. Un tel volume d'heures sup est-il concevable dans un établissement ? Je parie plutôt sur le fake, voire sur l'opération de désinformation d'une officine libérale pour préparer une augmentation des services statutaires.

_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par manchotte50 le Mar 21 Mar 2017 - 12:28

n'y a -t-il pas un texte de loi limitant le nombre d'heures supplémentaires ?
cela paraît inconcevable légalement ! (et je ne parle pas de la possibilité physique ou morale puisqu'ils prennent ainsi un poste !)
avatar
manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par JaneB le Mar 21 Mar 2017 - 12:55

@manchotte50 a écrit:n'y a -t-il pas un texte de loi limitant le nombre d'heures supplémentaires ?
cela paraît inconcevable légalement ! (et je ne parle pas de la possibilité physique ou morale puisqu'ils prennent ainsi un poste !)
Je m'interroge également ...ça me paraît inconcevable  ( et à juste titre ).


Dernière édition par JaneB le Mar 21 Mar 2017 - 13:04, édité 1 fois
avatar
JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 13:01

@archeboc a écrit:
@Danska a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je pense que ça n'est possible que si on pense son métier comme un métier d'exécutant, à toujours recycler les mêmes cours, les mêmes évals, sans trop de remises en cause ni d'adaptation à la réalité des classes. Pas d'otium, pas de recherche, pas d'invention, pas de réajustements permanents...

Je pense que Ronaldo incarne l'enseignant tel que le rêvent Terra Nova ou l'OCDE. On peut s'interroger sur la qualité du contenu, mais il ne fait nul doute qu'il est très rentable.
Mais même en recyclant toujours les mêmes cours, ça représente quand même un volume de travail considérable : les corrections, les suivis d'élèves (PAI, sanctions à faire/faites, etc.), les impressions, les réunions parents-profs, les conseils de classe (comment un enseignant à 32h de cours pourrait-il assister à tous, d'ailleurs ?!), les réunions "pédagogiques" diverses, les portes ouvertes, le rôle de PP en plus (ce qui veut dire suivi d'APB, entretien d'orientation avec les élèves, etc., en Tle)... Et le tout en trouvant encore le temps de venir l'annoncer sur Néo !

Ce qui m'interpelle plus, c'est le fait qu'il cohabite avec un collègue à 34 heures. Si je suis le CDE, je leur interdis de monter dans la même voiture : si ils se plantent, il faut quatre remplaçants. Un tel volume d'heures sup est-il concevable dans un établissement ? Je parie plutôt sur le fake, voire sur l'opération de désinformation d'une officine libérale pour préparer une augmentation des services statutaires.
Bien d'accord... Et on n'a même pas encore parlé de la fatigue nerveuse, physique et même vocale en passant 32 h devant des élèves. Franchement, je ne suis pas capable d'enchaîner deux journées de 7h d'affilée (exceptionnellement sans doute, mais je serais une loque ensuite) ; alors croire que des collègues sont capables de tenir des semaines entières comme ça...
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Zagara le Mar 21 Mar 2017 - 13:12

32h ça ressemble à de la science-fiction. Suspect
avatar
Zagara
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 13:18

La SF, ce serait 120 h/semaine de travail. Tant qu'on reste en deçà de 24 h/j, on est toujours dans les limites de la physique telle qu'on la connaît Razz
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Elaïna le Mar 21 Mar 2017 - 13:22

32 h c'est complètement faisable en n'ayant pas de vie en-dehors de son travail. J'ai des potes et confrères comme ça, conservateurs le jour (donc aux 35h hein), et qui font de la recherche, des cours à la fac en plus, de l'encadrement de thèse... Ou bien ils n'ont ni conjoint ni enfant, ou alors pour l'un d'entre eux, il a trois enfants. Enfin, il les a engendrés. De son propre aveu, il ne s'en occupe pas, c'est son épouse qui gère tout cela. Chacun sa life hein, mais personnellement, je n'ai pas choisi mon travail de professeur pour ne faire que cela. J'apprécie d'avoir du temps pour ma famille, ma culture personnelle etc. Cette année je suis à 17h et c'est limite trop pour moi, j'ai l'impression de n'avoir plus le temps de rien du point de vue culturel (sachant que je donne des colles en prépa par ailleurs chaque mercredi aprem et certains vendredis aprem). Si j'étais à 32h de taf au lycée, je ferais de l'abattage, zéro valeur ajoutée. Mes cours seraient très certainement potables, mais je n'aurais le temps de rien faire pour les enrichir.
avatar
Elaïna
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Mar 21 Mar 2017 - 13:51

@Danska a écrit:La SF, ce serait 120 h/semaine de travail. Tant qu'on reste en deçà de 24 h/j, on est toujours dans les limites de la physique telle qu'on la connaît Razz
Je proteste, au-delà de 24h/j sur Terre, on n'est même plus dans la SF. Dans une autre galaxie pourquoi pas, mais dans ce cas, cela n'aurait plus rien d'exceptionnel. professeur
Spoiler:
Mais il faudrait postuler la réinvention d'à peu près tout depuis l'origine. abi abi
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 14:04

Si on est dans de la SF, on peut parfaitement postuler que Ronaldo travaille à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière, auquel cas ses journées durent plus de 24h.

Spoiler:
Je viens normalement d'achever tous les collègues de physique présents sur le forum, avec ça  abi
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 14:53

Le bahut de Ronaldo est sacrément impressionnant, quand on y pense.
Pour l'instant, on a :
- collègue n° 1 : 30h (un p'tit joueur, quoi)

@C.Ronaldo a écrit:J'ai un collègue qui a 30 heures sur 4 jours ! Donc oui, c'est très largement possible de faire (sur le papier) 18h sur 3 jours.
Source : http://www.neoprofs.org/t109813-emploi-du-temps-18h-sur-3-jours#4020758

- Ronaldo lui-même : 32h
- collègue n'° 2 : 34h, excusez du peu !
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Zagara le Mar 21 Mar 2017 - 14:54

Établissement efficient, équipe épanouie.
avatar
Zagara
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Ergo le Mar 21 Mar 2017 - 15:35

@Danska a écrit:Si on est dans de la SF, on peut parfaitement postuler que Ronaldo travaille à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière, auquel cas ses journées durent plus de 24h.

Spoiler:
Je viens normalement d'achever tous les collègues de physique présents sur le forum, avec ça  abi

N'oublions pas le retourneur de temps !

@Zagara a écrit:Établissement efficient, équipe épanouie.
Very Happy
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Danska le Mar 21 Mar 2017 - 15:51

@Ergo a écrit:
@Danska a écrit:Si on est dans de la SF, on peut parfaitement postuler que Ronaldo travaille à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière, auquel cas ses journées durent plus de 24h.

Spoiler:
Je viens normalement d'achever tous les collègues de physique présents sur le forum, avec ça  abi

N'oublions pas le retourneur de temps !  
Mais c'est bien sûr ! Je crois que tu as trouvé THE explication veneration

(on peut avoir le même, pour les journées toujours trop courtes malgré notre nombre d'heures insignifiant ?)
avatar
Danska
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Isidoria le Mar 21 Mar 2017 - 16:00

Collègue n•3 = 18h, passe des documentaires, plaintes des parents.

Moralité, plus on fait d'heures, meilleur on est
Ce qui m'épate dans tout ça, c'est d'être si autocentré et de ne pas se rendre compte que 14h sup (9 en établissement) c'est un mi-temps pour un collègue. Oui, il y a un problème de recrutement en maths, mais quand même c'est pourtant logique comme démonstration.
avatar
Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par V.Marchais le Mar 21 Mar 2017 - 16:16

En fait, ils font tourner l'établissement à deux. (Je dis deux, parce que, sérieux, le minus à 18h, il compte pas.)

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par evatencoléUne le Mar 21 Mar 2017 - 16:21

Cela peut vous paraître surprenant mais en post-bac, certains de mes collègues font 12 heures sup... Au sein de mon RAD, deux d'entre eux (agrégés) font 26 heures, avec les pondérations, ils sont à 32,5 heures. Pendant ce temps, dans la même académie, nous sommes plusieurs TZR sans AFA à avoir seulement quelques heures de cours, voir rien du tout (payés temps plein, of course).

evatencoléUne
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par Isidoria le Mar 21 Mar 2017 - 16:57

Seules les dix premières heures effectuées relèvent de la pondération 1,1 en cycle terminal. Pour ma part, je fais 15h en cycle terminal et je n'ai qu'une heure de pondération. C'est 1,5 pour toutes les heures effectuées en CPGE.
avatar
Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au bout de combien d'heures de cours, d'affilée ou non, vous écroulez-vous à la fin d'une journée de cours ?

Message par C.Ronaldo le Mar 21 Mar 2017 - 17:47

@archeboc a écrit:
@Danska a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je pense que ça n'est possible que si on pense son métier comme un métier d'exécutant, à toujours recycler les mêmes cours, les mêmes évals, sans trop de remises en cause ni d'adaptation à la réalité des classes. Pas d'otium, pas de recherche, pas d'invention, pas de réajustements permanents...

Je pense que Ronaldo incarne l'enseignant tel que le rêvent Terra Nova ou l'OCDE. On peut s'interroger sur la qualité du contenu, mais il ne fait nul doute qu'il est très rentable.
Mais même en recyclant toujours les mêmes cours, ça représente quand même un volume de travail considérable : les corrections, les suivis d'élèves (PAI, sanctions à faire/faites, etc.), les impressions, les réunions parents-profs, les conseils de classe (comment un enseignant à 32h de cours pourrait-il assister à tous, d'ailleurs ?!), les réunions "pédagogiques" diverses, les portes ouvertes, le rôle de PP en plus (ce qui veut dire suivi d'APB, entretien d'orientation avec les élèves, etc., en Tle)... Et le tout en trouvant encore le temps de venir l'annoncer sur Néo !

Ce qui m'interpelle plus, c'est le fait qu'il cohabite avec un collègue à 34 heures. Si je suis le CDE, je leur interdis de monter dans la même voiture : si ils se plantent, il faut quatre remplaçants. Un tel volume d'heures sup est-il concevable dans un établissement ? Je parie plutôt sur le fake, voire sur l'opération de désinformation d'une officine libérale pour préparer une augmentation des services statutaires.

Je peux vous envoyer une copie de mon emploi du temps en MP si vous le souhaitez...
Par ailleurs, effectivement, je ne peux pas assister à tous les conseils, pour la simple et bonne raison qu'il arrive parfois que deux conseils ont lieu en même temps... Mais sinon, oui, nous faisons, mon collègue et moi des journées pleines. Je ne risque pas de monter dans sa voiture : je suis à 5 minutes à pied du lycée.

_________________
Exponentielle et logarithme vont au restaurant : qui paye ?

Exponentielle car logarithme ne paye rien (népérien)
avatar
C.Ronaldo
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum