9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Celadon le Mer 16 Nov 2016 - 20:19

@ipomee a écrit:Un ministre pareil est une honte pour son ministère, pour la France et pour le PS.
Pour le PS, OSEF.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par ipomee le Mer 16 Nov 2016 - 20:20

OSEF ??? Qu'est-ce ?

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Whypee le Mer 16 Nov 2016 - 20:25

@ipomee a écrit:OSEF ??? Qu'est-ce ?
On s'en fiche !

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Celadon le Mer 16 Nov 2016 - 20:25

Ah ah ! Voilà ! Les néos jeunes m'ont dit qu'il ne fallait pas dire "on s'en fout" mais OSEF. Depuis, j'applique. Very Happy

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par ipomee le Mer 16 Nov 2016 - 20:25

Merci.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Rabelais le Mer 16 Nov 2016 - 20:28

Le populisme, ce n'est pas ce qu'on vit depuis 4 ans ?

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par gauvain31 le Mer 16 Nov 2016 - 20:30

@Rabelais a écrit:Ou alors...personne n'a jamais envisagé qu'elle soit de bonne foi...mais complètement pomme ?

Ah mais je suis sûr qu'elle est sincère. La réalité que lui présente les haut-fonctionnaire de la rue de Grenelle est complètement distordue. Elle je crois réellement fait le déni de certaines choses pour rendre l'exercice de sa fonction le plus supportable possible. Si elle avait réellement conscience de ce que va apporter sa réforme, elle n'aurait jamais accepté ce ministère. Il y a une part de déni dans ce qu'elle fait et dans ce qu'elle dit. C'est fascinant. C'est plus qu' une marionnette, c'est une pâte à modeler. Elle modèle son discours en fonction des circonstances et des rapports de force en présence.Elle était obligé de passer en force sur la réforme du collège pour sa carrière personnelle qu'elle met au dessus de tout et parce que l’exécutif lui a dit de le faire...... La question pour moi est : A-t-elle réellement une pensée politique, sincère, originale, singulière élaborée à partir de son propre cheminement intellectuel sans aucune contrainte? Qu'est-ce que j'aimerais être dans son cerveau ..... NVB est déroutante justement car on ne peut pas cerner ce qu'elle pense réellement (un peu comme les IPR). Se mente-t-elle à elle-même et si oui, jusqu'à quel point? Quelle est la part de lavage de cerveau ?

Même raisonnement pour Myriam El Khomri, ex du PC.....

Je parie qu'elle ne se rend pas compte du tout de l'image qu'elle renvoie auprès des professeurs.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Nuits le Mer 16 Nov 2016 - 20:50

Je ne la crois pas sincère du tout. Je pense surtout que la question de sa sincérité ne se pose pas. La réforme, pour elle, c'est tout bonnement un exercice de communication au service de sa carrière. Elle aurait tout aussi bien pu défendre la promotion du latin ou la consommation quotidienne de choux.


Dernière édition par Nuits le Mer 16 Nov 2016 - 20:50, édité 1 fois (Raison : Ponctuation)

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Celadon le Mer 16 Nov 2016 - 20:51

@Nuits a écrit:Je ne la crois pas sincère du tout. Je pense surtout que la question de sa sincérité ne se pose pas. La réforme, pour elle, c'est tout bonnement un exercice de communication au service de sa carrière. Elle aurait tout aussi bien pu défendre la promotion du latin ou la consommation quotidienne de choux.
C'est hélas, tout à fait ça.
Dans la pub elle aurait fait un malheur.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par monseigneur le Mer 16 Nov 2016 - 21:21

Dans l'Education Nationale, elle FAIT un malheur !!!

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Whypee le Mer 16 Nov 2016 - 21:26

@monseigneur a écrit:Dans l'Education Nationale, elle FAIT un malheur !!!
Elle fait le malheur de l'Education Nationale, plutôt !

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Celadon le Mer 16 Nov 2016 - 21:27

The right woman at the right place.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par ipomee le Mer 16 Nov 2016 - 22:05

Ce qui me pose question c'est comment Hollande a-t-il pu penser qu'il ne se mettrait pas à dos les profs avec ce type de réforme, et au-delà bien d'autres personnes qui voient la casse de l'école avec effarement. 
Inconscience ou croit-il qu'il y aurait un sursaut au deuxième tour ? 
D'ailleurs en face les Sarkozy, Fillon, Juppé veulent aussi casser le service public. 
C'est Charybde ou Scylla (si on peut encore faire allusion aux humanités classiques) ?

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Jacq le Mer 16 Nov 2016 - 22:11

@Celadon a écrit:Ah ah ! Voilà ! Les néos jeunes m'ont dit qu'il ne fallait pas dire "on s'en fout" mais OSEF. Depuis, j'applique. Very Happy


Non, tu abdiques Laughing


Le langage est plus pauvre ? Chez qui ? Nos élèves ? Évidemment c'est de la faute des enseignants sans doute. Écoutons les hommes politiques et les journalistes. En terme de ponctuation, écoutons véritablement nos journalistes, lisons la presse et constatons. Nos élèves ne lisent pas, donc il faudra se contenter d'écouter. Mais lorsque je lis une copie d'élève, finalement je lis la transcription d'émissions TV, nées sur M6, avec une ponctuation inexistante et sans rapport avec le sens.

Pour NJB : elle a bien raison de préparer ses futures réformes pour 2017. Very Happy Very Happy Very Happy

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Clarianz le Mer 16 Nov 2016 - 22:13

mais la casse du service public et plus encore de l'école est une nécessité pour continuer sur la lancée de nos différents choix politiques, il n'y aura que sur l'humus de l'ignorance que le capitalisme à tout crin pourra se poursuivre.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Zagara le Mer 16 Nov 2016 - 22:13

Un des principes fondamentaux de la communication portée par les "communicants", c'est de limiter son vocabulaire pour "parler à tout le monde". J'ai eu une formation par une "communicante de crise" qui a notamment officié à la Commission euro et à Air France et qui était très fière de ses schémas montrant la taille du vocabulaire des gens selon leur classe socioprofessionnelle. Pour parler à tous, il faut, selon elle, selon eux, n'utiliser que les 2000 mots en partage. Cela n'avait pas l'air de la déranger que les limites de la réflexion humaine soient créées par le vocabulaire du locuteur et, donc, que sa méthode appauvrissait la pensée et prenait les gens pour des idiots.

Alors quand je vois la reine des communicants venir dire que c'est mal de réduire le vocabulaire, j'hésite entre 2 choses. Soit penser qu'elle fait le mea culpa de sa vie, qu'elle a eu sa seconde "illumination" et qu'elle va maintenant se reconvertir en pourfendeuse des communicants (1% de mon temps de cerveau disponible) ; soit penser que c'est encore un coup de comm', et le pire qui soit, puisqu'il est incroyablement hypocrite et prend doublement les gens pour des idiots (99%). C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité, puis vient tabasser les malades avant d'aller assassiner les pauvres.


Dernière édition par Zagara le Mer 16 Nov 2016 - 22:15, édité 1 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par ipomee le Mer 16 Nov 2016 - 22:14

Et ça fait peur.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Jacq le Mer 16 Nov 2016 - 22:18

@ipomee a écrit:Ce qui me pose question c'est comment Hollande a-t-il pu penser qu'il ne se mettrait pas à dos les profs avec ce type de réforme, et au-delà bien d'autres personnes qui voient la casse de l'école avec effarement. 
Inconscience ou croit-il qu'il y aurait un sursaut au deuxième tour ? 
D'ailleurs en face les Sarkozy, Fillon, Juppé veulent aussi casser le service public. 
C'est Charybde ou Scylla (si on peut encore faire allusion aux humanités classiques) ?


Hollande n'a pas pensé. La politique des postes lui suffit. On ne peut la nier même si beaucoup le veulent. Et pour le reste, les corps intermédiaires et la hiérarchie servile (et pas syndicaux, sauf un ou deux) qui lui servent d'esgourdes lui font croire que cela est bon. S'ils ont fait la réforme des rythmes en primaire, la réforme du collège, ce n'est pas pour nous nuire, ce n'est pas pour mal faire, bien au contraire, c'est que ceux qui "pensent" (pas nous qui sommes sur le terrain, les "autres") sont totalement aveuglés mais sont en même temps les yeux et les oreilles de l'EN. NOUS avons un problème, c'est que ceux qui monopolisent la "bonne pensée" de l'EN nous nuisent. Il y a une déconnexion totale entre la base et le sommet et ceux qui dirigent l'EN nous enfoncent à chaque fois au nom de leur dogme.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par VinZT le Mer 16 Nov 2016 - 22:19

@ipomee a écrit:Ce qui me pose question c'est comment Hollande a-t-il pu penser qu'il ne se mettrait pas à dos les profs avec ce type de réforme, et au-delà bien d'autres personnes qui voient la casse de l'école avec effarement. 
Inconscience ou croit-il qu'il y aurait un sursaut au deuxième tour ? 
D'ailleurs en face les Sarkozy, Fillon, Juppé veulent aussi casser le service public. 
C'est Charybde ou Scylla (si on peut encore faire allusion aux humanités classiques) ?

Dans la mesure où l'UNSA est pour, il doit être convaincu que les profs dans leur ensemble le sont, si tant est qu'il s'intéresse à la situation de l'école en général et à notre sort en particulier.

Quant aux autres, ils disent à leur électorat ce qu'ils veulent entendre.
Trop d'impôts. Les impôts servent à payer les fonctionnaires. Donc supprimons les fonctionnaires, et laissons croire que les gens paieront moins d'impôts. Comme la quantité de service ne doit pas diminuer, on transfère lesdits services, plus ou moins en loucedé, vers nos potes du privé, chez qui les payant-moins-d'impôt iront dépenser leurs économies dans la joie et le dynamisme. On aura ainsi « libéré les énergies », et « modernisé » le pays, en le « réformant ».

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Jacq le Mer 16 Nov 2016 - 22:29

@Clarianz a écrit:mais la casse du service public et plus encore de l'école est une nécessité pour continuer sur la lancée de nos différents choix politiques, il n'y aura que sur l'humus de l'ignorance que le capitalisme à tout crin pourra se poursuivre.


Mesurons : nous travaillons aux finances ? dans la santé ? Merde, c'est pas moi (SI JE VAIS LE FAIRE) qui vais protester. Mais regardez les suppressions de postes aux finances. On peut être contre toutes les suppressions de postes, contre toutes, mais regardez les pourcentages. Oui nous pouvons nous plaindre, mais par rapport à d'autres ministères, nous sommes bien mieux lotis (ou moins mal lotis). Que l'on conteste le contenu des réformes, c'est logique, je la conteste aussi, mais comparons avec les autres ministères. Regardez vos DHG depuis 5 ans par rapport aux DHG des années Sarko. Oui, il y a des baisses, mais ce ne sont pas les mêmes baisses. Et puis surtout, attendez les DHG de 2018, imaginez ce qu'elles seront. Chez nous, c'est simple avec les futures DHG de la droite, c'est un poste sur 7 qui saute, purement et simplement (en ajoutant ceux qui ne seront plus fonctionnaires d'Etat). Que l'on soit contre le contenu des réformes, c'est mon cas, ok, mais il ne faut pas nier non plus le reste. Le retour des postes n'est pas satisfaisant, mais vous préfériez la poursuite de la suppression des postes ? Avec les petites heures sup et la prime quéquette qui allait avec ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par gauvain31 le Mer 16 Nov 2016 - 22:43

@Jacq a écrit:
@Celadon a écrit:Ah ah ! Voilà ! Les néos jeunes m'ont dit qu'il ne fallait pas dire "on s'en fout" mais OSEF. Depuis, j'applique. Very Happy


Non, tu abdiques Laughing


Le langage est plus pauvre ? Chez qui ? Nos élèves ? Évidemment c'est de la faute des enseignants sans doute. Écoutons les hommes politiques et les journalistes. En terme de ponctuation, écoutons véritablement nos journalistes, lisons la presse et constatons. Nos élèves ne lisent pas, donc il faudra se contenter d'écouter. Mais lorsque je lis une copie d'élève, finalement je lis la transcription d'émissions TV, nées sur M6, avec une ponctuation inexistante et sans rapport avec le sens.

Pour NJB : elle a bien raison de préparer ses futures réformes pour 2017.   Very Happy Very Happy Very Happy

Oui ils sont intoxiqués par les expressions de la TV . Ex chez des 5ème : les fruits "gorgés de soleil". Parce que les fruits sont phosphorescents maintenant ? Suspect

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par barèges le Mer 16 Nov 2016 - 22:52

@Zagara a écrit:Un des principes fondamentaux de la communication portée par les "communicants", c'est de limiter son vocabulaire pour "parler à tout le monde". J'ai eu une formation par une "communicante de crise" qui a notamment officié à la Commission euro et à Air France et qui était très fière de ses schémas montrant la taille du vocabulaire des gens selon leur classe socioprofessionnelle. Pour parler à tous, il faut, selon elle, selon eux, n'utiliser que les 2000 mots en partage. Cela n'avait pas l'air de la déranger que les limites de la réflexion humaine soient créées par le vocabulaire du locuteur et, donc, que sa méthode appauvrissait la pensée et prenait les gens pour des idiots.


J'ai eu une formation, comme ça, en thèse (CIES, je crois - l'IUFM version light pour le supérieur). On était une vingtaine de doctorants tous domaines confondus. Une communicante est venue nous expliquer que nous, les futurs "scientifiques", utilisions beaucoup trop de mots pour communiquer avec le grand public, et que c'était pour cela que la science inquiétait parfois ou avait mauvaise presse. Il fallait dans notre rapport avec les non-scientifiques adapter notre lexique et simplifier notre syntaxe. Exercice : un poème de Hugo ou une page de Proust, nous devions en faire un message percutant en enlevant les adjectifs et les adverbes tout en gardant quelque chose de compréhensible.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Jacq le Mer 16 Nov 2016 - 22:56

@gauvain31 a écrit:
@Jacq a écrit:
@Celadon a écrit:Ah ah ! Voilà ! Les néos jeunes m'ont dit qu'il ne fallait pas dire "on s'en fout" mais OSEF. Depuis, j'applique. Very Happy


Non, tu abdiques Laughing


Le langage est plus pauvre ? Chez qui ? Nos élèves ? Évidemment c'est de la faute des enseignants sans doute. Écoutons les hommes politiques et les journalistes. En terme de ponctuation, écoutons véritablement nos journalistes, lisons la presse et constatons. Nos élèves ne lisent pas, donc il faudra se contenter d'écouter. Mais lorsque je lis une copie d'élève, finalement je lis la transcription d'émissions TV, nées sur M6, avec une ponctuation inexistante et sans rapport avec le sens.

Pour NJB : elle a bien raison de préparer ses futures réformes pour 2017.   Very Happy Very Happy Very Happy

Oui ils sont intoxiqués par les expressions de la TV . Ex chez des 5ème : les fruits "gorgés de soleil". Parce que les fruits sont phosphorescents maintenant ? Suspect

Mais en français, c'est une métaphore Razz Razz Razz Razz Il faut décloisonner un peu !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par gauvain31 le Mer 16 Nov 2016 - 23:04

Non, moi je ne décloisonne pas, jsuis mchant moi! vu le niveau de mes 5ème à l'époque ce n'était pas une métaphore, mais juste une répétition sans réflexion d'une pub. A la limite,s'ils m'avaient dit que "les fruits sont gorgés des sucres fabriqués lors de la photosynthèse dépendante du Soleil et transportés dans la sève élaborée via le phloème et se retrouvant dans le fruit justifiant ainsi l'expression métaphorique de fruits gorgés de Soleil", alors là oui ce serait accepté. Non mais un peu de rigueur quoi, ce n'est plus la 6ème m'enfin voyons !Twisted Evil

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par verdurin le Mer 16 Nov 2016 - 23:21

« Quand la parole s'appauvrit, que la complexité s’estompe . . .»
C'est superbe de la part de quelqu'une dont le métier, communicante, est précisément d'appauvrir la parole et d'estomper la complexité.
Et je pense que Mme Vallaud-Belkacem est très compétente comme communicante.
Quand au populisme, c'est le mal, on peut même penser que, pour elle, le peuple c'est le mal.
Et dénoncer la démophobie des gens de son milieu.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: 9/11/16 - NVB : "Quand la parole s'appauvrit..."

Message par Shere Khan le Jeu 17 Nov 2016 - 0:57

@Zagara a écrit:Un des principes fondamentaux de la communication portée par les "communicants", c'est de limiter son vocabulaire pour "parler à tout le monde". J'ai eu une formation par une "communicante de crise" qui a notamment officié à la Commission euro et à Air France et qui était très fière de ses schémas montrant la taille du vocabulaire des gens selon leur classe socioprofessionnelle. Pour parler à tous, il faut, selon elle, selon eux, n'utiliser que les 2000 mots en partage. Cela n'avait pas l'air de la déranger que les limites de la réflexion humaine soient créées par le vocabulaire du locuteur et, donc, que sa méthode appauvrissait la pensée et prenait les gens pour des idiots.

Alors quand je vois la reine des communicants venir dire que c'est mal de réduire le vocabulaire, j'hésite entre 2 choses. Soit penser qu'elle fait le mea culpa de sa vie, qu'elle a eu sa seconde "illumination" et qu'elle va maintenant se reconvertir en pourfendeuse des communicants (1% de mon temps de cerveau disponible) ; soit penser que c'est encore un coup de comm', et le pire qui soit, puisqu'il est incroyablement hypocrite et prend doublement les gens pour des idiots (99%). C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité, puis vient tabasser les malades avant d'aller assassiner les pauvres.
De la part d'une ministre (et de l'Education Nationale, s'il vous plaît, qui a employé le terme "bruits de ch...tes" parler de la pauvreté du vocabulaire des autres est proprement consternant. L'exemple vient d'en haut.

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum