[Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Leodagan le Jeu 17 Nov 2016 - 14:49

http://www.liberation.fr/debats/2016/11/17/je-suis-un-homme-blanc-qui-assiste-a-l-election-de-trump-homme-blanc-elu-par-des-hommes-blancs_1528826?campaign_id=A100
Lemire a écrit:Mardi, selon le New York Times, 62% des hommes blancs ont voté pour Trump et 31% pour Clinton; 93% des femmes noires ont voté pour Clinton et 4% pour Trump (1). Au milieu d’une avalanche de données, ce sont ces chiffres hallucinants qui m’ont arrêté. Trump a été élu par des hommes blancs, massivement. Les femmes noires le savaient, et elles savent aujourd’hui à quoi s’attendre. Ce nouveau président est un homme blanc, misogyne, machiste, raciste, homophobe, sexiste, harceleur (au moins), prédateur sexuel vantard… entre autres qualités, il porte celles-là en étendard et il a été élu aussi pour cela. En se moquant de lui sur ces thématiques, on lui a évidemment fait la courte échelle, crétins qu’on est.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Chamil le Jeu 17 Nov 2016 - 16:17

@Leodagan a écrit:http://www.liberation.fr/debats/2016/11/17/je-suis-un-homme-blanc-qui-assiste-a-l-election-de-trump-homme-blanc-elu-par-des-hommes-blancs_1528826?campaign_id=A100
Lemire a écrit:Mardi, selon le New York Times, 62% des hommes blancs ont voté pour Trump et 31% pour Clinton; 93% des femmes noires ont voté pour Clinton et 4% pour Trump (1). Au milieu d’une avalanche de données, ce sont ces chiffres hallucinants qui m’ont arrêté. Trump a été élu par des hommes blancs, massivement. Les femmes noires le savaient, et elles savent aujourd’hui à quoi s’attendre. Ce nouveau président est un homme blanc, misogyne, machiste, raciste, homophobe, sexiste, harceleur (au moins), prédateur sexuel vantard… entre autres qualités, il porte celles-là en étendard et il a été élu aussi pour cela. En se moquant de lui sur ces thématiques, on lui a évidemment fait la courte échelle, crétins qu’on est.

Bref, quand 92% des noirs votent Obama en 2008, c'est une fierté légitime. Quand 62% des blancs votent Trump en 2016, c'est raciste et pas bien.

La racialisation du débat finit par se mordre la queue, et pas qu'un peu.

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Leodagan le Jeu 17 Nov 2016 - 16:39

Oui, et je m'étonne que cette composante de la stratégie électorale des Démocrates, qui a finalement assez peu convaincu, continue d'être ressassée par tout ce que les médias européens comptent d'analystes.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Chamil le Jeu 17 Nov 2016 - 16:44

@Leodagan a écrit:Oui, et je m'étonne que cette composante de la stratégie électorale des Démocrates, qui a finalement assez peu convaincu, continue d'être ressassée par tout ce que les médias européens comptent d'analystes.

Le couple Clinton n'en à qu'à se prendre à lui-même sur le sujet: au tout début des années 1990, c'est lui qui était l'âme des "New democrats" (comme Blair l'a été pour le "New labour" et Schröder pour le "Neue Mitte" plus tard) dont un des axes majeurs était l'abandon d'une lecture en termes de classes sociales au profit de la drague des minorités (ethnique, genrée, sexuelle...).

Bref, ce que Terra Nova proposait en 2012, et qu'Emmanuel Macron semble vouloir faire. Laissant le prolo blanc, bastion historique de la gauche, aux mains d'autres forces politiques.

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par kensington le Jeu 17 Nov 2016 - 16:56

Article du Figaro Vox:

Mark Lilla : «L'idéologie de la diversité a effacé le grand récit de l'histoire américaine»

Cette politique communautariste est très profondément enracinée, non seulement dans le parti démocrate, mais aussi dans les écoles, les universités et dans la presse. Ma nièce vient de se postuler à l'université. Voici le formulaire qu'elle a dû remplir. «Tout le monde appartient à une communauté différente déterminée par la géographie, la religion, l'ethnicité, l'idéologie. Choisissez la communauté à laquelle vous appartenez et décrivez votre place au sein de cette communauté.». Les jeunes américains ont été formés dan cette atmosphère politiquement correcte et beaucoup ne voient le monde qu'à travers le prisme de l'identité. Chez eux, tout tourne autour de la définition de leur «moi».

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014

En ligne: A. Lhérété, La place du récit dans l’apprentissage des langues

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Murthe le Jeu 17 Nov 2016 - 17:00

Le parallèle est quelque peu osé.
La fierté noire aux EU ne s'est pas construite contre les droits des blancs mais pour gagner des droits. La fierté blanche en revanche se nourrit de la haine des minorités et de la sape de leurs droits. Déplorer que le débat soit racialisé, ça sonne creux quand il s'agit d'un pays où les natifs ont été génocidés, où des millions d'Africains ont été déportés et esclavagisés pendant plusieurs siècles, où la ségrégation d'État les a maintenus fermement à l'écart de la prospérité nationale et où le racisme est inculqué au biberon à une bonne partie de la population.
On peut aussi dire qu'encenser MLK, défenseur des noirs, c'est raciste car David Duke, défenseur des blancs, ne bénéficie pas du même aura.
Là où l'article peut déranger, c'est sur la question de la responsabilité de l'homme blanc. C'est énervant d'être désigné responsable de quelque chose qui se passe si loin, avec laquelle on n'a a priori rien à voir et qui nous dégoûte sans doute.
Mais l'auteur précise bien "responsabilité et pas culpabilité", et résume en fait le champ de cette responsabilité en une seule phrase : "reprendre le micro à Trump et à Zemmour". Ce sera difficile de parler plus fort qu'eux mais il faut essayer. Non ?

Murthe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Chamil le Jeu 17 Nov 2016 - 17:12

@Murthe a écrit:Le parallèle est quelque peu osé.
La fierté noire aux EU ne s'est pas construite contre les droits des blancs mais pour gagner des droits. La fierté blanche en revanche se nourrit de la haine des minorités et de la sape de leurs droits. Déplorer que le débat soit racialisé, ça sonne creux quand il s'agit d'un pays où les natifs ont été génocidés, où des millions d'Africains ont été déportés et esclavagisés pendant plusieurs siècles, où la ségrégation d'État les a maintenus fermement à l'écart de la prospérité nationale et où le racisme est inculqué au biberon à une bonne partie de la population.
?

Le "ça sonne creux" constitue en partie de la reconstruction mémorielle: le vote noir avait largement soutenu Roosevelt dans les années 1930 sans que celui ne mette l'accent sur les questions raciales (ne serait-ce que parce qu'il composait avec les démocrates du sud), mais avait été le premier président à s'appuyer sur l'alliance des classes populaires.

Quant au reste, ce récit de l'histoire américaine est juste mais partiel. Il faudrait juste ajouter les millions d'ouvriers (blancs) exploités sans pitié pour construire le capitalisme américain, les syndicalistes (blancs) sauvagement tués, persécutés, emprisonnés, les syndicalistes yiddish qui furent le fer de lance de la gauche à New York et à Chicago (dont Clinton et Obama sont les lointains bénéficiaires), le 1er mai où l'on tira sur des prolos germaniques, le parti populiste qui fut animé par les blancs et qui fut le premier à parler de fraternité de classe par delà les races, etc...

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Tamerlan le Jeu 17 Nov 2016 - 17:20

@Murthe a écrit:
Là où l'article peut déranger, c'est sur la question de la responsabilité de l'homme blanc. C'est énervant d'être désigné responsable de quelque chose qui se passe si loin, avec laquelle on n'a a priori rien à voir et qui nous dégoûte sans doute.

Et gonfler les 38 % d'hommes blancs qui ont voté pour l'autre camp...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Laotzi le Jeu 17 Nov 2016 - 17:50

62 % des hommes blancs avaient déjà voté Romney en 2012 et exactement le même pourcentage pour Bush en 2004. Je ne vois donc aucun effet Trump particulier. Il y a une espèce de bavardage insupportable dans les médias avec de pseudo analystes qui n'ont aucun recul historique. Le pourcentage de Blancs ayant voté Trump est tout à fait dans la logique habituelle du vote républicain.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Murthe le Jeu 17 Nov 2016 - 20:37

Soit, le % d’électeurs n’a rien d’exceptionnel, d’ailleurs Trump a gagné sur le fil et perdu le vote populaire. La faute en partie aux Democrats qui n’ont pas su mobiliser suffisamment leur électorat pourtant plus puissant en théorie, notamment dans les swing states. Mais il n’en reste pas moins vrai que la personnalité toxique de Trump n’a pas suffi à rebuter l’électorat traditionnel des Republicans, ce qui pose quand même problème. Je me souviens des 80% de Chirac en 2002, non pas pour lui mais contre Le Pen. Un très grand nombre d’électeurs s'étaient alors assis sur leurs convictions politiques pour défendre une certaine idée de la République. Aux EU, l’inverse vient d’avoir lieu. On a pu croire un temps que le racisme le plus primaire n’y avait plus cours, qu’il était une reconstruction mémorielle, mais il est toujours très vivace, et de plus en plus décomplexé. Trump a réussi là où JMLP a échoué, et où MLP réussira peut-être bientôt : faire oublier le fond répugnant des idées professées en campagne électorale, remobiliser certains électeurs qui adhèrent à ces idées avec beaucoup plus de décontraction voire de délectation qu’avant, et profiter du manque de gnaque des électeurs démocrates (et de force de conviction de leur parti). C'est le triple effet Trump.

Murthe
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Ignatius Reilly le Jeu 17 Nov 2016 - 20:45

Disons que les états d'hommes blancs pèsent plus lourd dans cette élections que les états de femmes noires...

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Laotzi le Jeu 17 Nov 2016 - 21:58

Il y a une grande différence entre le Trump de 2016 et le JMLP de 2002 : Trump se présentait au nom du parti républicain alors que JMLP n'était pas le candidat de l'UMP (certes, le bipartisme est plus fort aux USA). Ce que je veux dire, c'est que les électeurs républicains que sa personnalité rebutait pouvaient tout de même voter pour lui par "discipline" de parti ou tradition de vote pour le parti républicain. En France en 2002, cela voulait dire non seulement voter JMLP mais FN. Parmi les votants estimant que Trump n'a pas les qualités pour être président, 18 % ont quand même voté pour lui (pour Clinton, seulement 5 % dans ce cas là). Les électeurs qui estimaient qu'aucun des deux candidats n'ont les qualités pour être président ont voté à 69 % Trump et 15 % Clinton.
Donc contrairement à ce qu'assènent beaucoup de médias, je crois que ce n'est pas grâce à sa personnalité que Trump a été élu, mais en dépit d'elle : 29 % des électeurs qui se disent gênés par le traitement des femmes par Trump ont quand même voté pour lui. La discipline de vote est plus forte chez les électeurs républicains, qui votent quoi qu'il arrive pour le candidat républicain tandis que les électeurs démocrates sont plus sujet à l'abstention s'ils n'apprécient pas le candidat de leur parti (l'identité à un parti est beaucoup plus importante aux Etats-Unis qu'en France). Les indépendants votent pour un autre petit candidat (le score de Johnson n'est pas si ridicule), s'abstiennent ou choisissent le candidat de l'alternance (donc Trump ici) s'ils n'apprécient aucun des deux candidats. Après, je crois de toute façon qu'une bonne partie des électeurs républicains ne sont pas dérangés par les idées toxiques de Trump sur les minorités ou les femmes (ce que les enquêtes d'opinion montrent également).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Tristana le Sam 3 Déc 2016 - 12:03

@Chamil a écrit:
@Murthe a écrit:Le parallèle est quelque peu osé.
La fierté noire aux EU ne s'est pas construite contre les droits des blancs mais pour gagner des droits. La fierté blanche en revanche se nourrit de la haine des minorités et de la sape de leurs droits. Déplorer que le débat soit racialisé, ça sonne creux quand il s'agit d'un pays où les natifs ont été génocidés, où des millions d'Africains ont été déportés et esclavagisés pendant plusieurs siècles, où la ségrégation d'État les a maintenus fermement à l'écart de la prospérité nationale et où le racisme est inculqué au biberon à une bonne partie de la population.
?

Le "ça sonne creux" constitue en partie de la reconstruction mémorielle: le vote noir avait largement soutenu Roosevelt dans les années 1930 sans que celui ne mette l'accent sur les questions raciales (ne serait-ce que parce qu'il composait avec les démocrates du sud), mais avait été le premier président à s'appuyer sur l'alliance des classes populaires.

Quant au reste, ce récit de l'histoire américaine est juste mais partiel. Il faudrait juste ajouter les millions d'ouvriers (blancs) exploités sans pitié pour construire le capitalisme américain, les syndicalistes (blancs) sauvagement tués, persécutés, emprisonnés, les syndicalistes yiddish qui furent le fer de lance de la gauche à New York et à Chicago (dont Clinton et Obama sont les lointains bénéficiaires), le 1er mai où l'on tira sur des prolos germaniques, le parti populiste qui fut animé par les blancs et qui fut le premier à parler de fraternité de classe par delà les races, etc...

Ce que vous n'avez pas l'air de comprendre, c'est que ces gens-là n'ont pas été exploités, tués ou persécutés parce que blancs, mais parce que : ouvriers, syndicalistes, protestataires, etc. Il y a d'ailleurs fort à parier que, dans le lot, il y a eu des noirs aussi.
Les noirs et les natifs américains eux ont bien été tués et ségrégués à cause de leur couleur de peau. Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits. Voilà ce que la présidence d'Obama promettait au monde.
Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.
Mais vous ne voyez vraiment pas la différence ?

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par frigo le Sam 3 Déc 2016 - 14:41

@Tristana a écrit:Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits.

@Tristana a écrit:Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.

scratch

Je ne comprend pas, les blancs et les noirs ont ou n'ont pas les mêmes droits aux états unis ?

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Tristana le Sam 3 Déc 2016 - 15:08

@frigo a écrit:
@Tristana a écrit:Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits.

@Tristana a écrit:Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.

scratch

Je ne comprend pas, les blancs et les noirs ont ou n'ont pas les mêmes droits aux états unis ?

Quand on voit le nombre de noirs qui décèdent à la suite de bavures policères, le fait qu'ils soient globalement trois fois plus pauvres que les blancs... je pense qu'on peut s'interroger sur le fait que le système américain soit réellement égalitaire. Mais on pourrait dire peu ou prou la même chose en France, bien sûr.

L'idée à retenir (mais ça reste toujours tellement plus amusant d'essayer de pinailler sur des détails), c'est que les noirs se battent pour avoir les mêmes chances que les blancs, quand les blancs qui votent Trump le font pour conserver un système inégalitaire dans lesquels ils sont les dominants.
Un peu comme quand certains défilent pour acquérir des droits et que certains défilent pour empêcher les autres d'acquérir des droits. Le sens n'est pas le même ; le symbole, non plus. Mais encore faut-il vouloir le voir.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Caspar Goodwood le Sam 3 Déc 2016 - 15:32

@Tristana a écrit:
@Chamil a écrit:
@Murthe a écrit:Le parallèle est quelque peu osé.
La fierté noire aux EU ne s'est pas construite contre les droits des blancs mais pour gagner des droits. La fierté blanche en revanche se nourrit de la haine des minorités et de la sape de leurs droits. Déplorer que le débat soit racialisé, ça sonne creux quand il s'agit d'un pays où les natifs ont été génocidés, où des millions d'Africains ont été déportés et esclavagisés pendant plusieurs siècles, où la ségrégation d'État les a maintenus fermement à l'écart de la prospérité nationale et où le racisme est inculqué au biberon à une bonne partie de la population.
?

Le "ça sonne creux" constitue en partie de la reconstruction mémorielle: le vote noir avait largement soutenu Roosevelt dans les années 1930 sans que celui ne mette l'accent sur les questions raciales (ne serait-ce que parce qu'il composait avec les démocrates du sud), mais avait été le premier président à s'appuyer sur l'alliance des classes populaires.

Quant au reste, ce récit de l'histoire américaine est juste mais partiel. Il faudrait juste ajouter les millions d'ouvriers (blancs) exploités sans pitié pour construire le capitalisme américain, les syndicalistes (blancs) sauvagement tués, persécutés, emprisonnés, les syndicalistes yiddish qui furent le fer de lance de la gauche à New York et à Chicago (dont Clinton et Obama sont les lointains bénéficiaires), le 1er mai où l'on tira sur des prolos germaniques, le parti populiste qui fut animé par les blancs et qui fut le premier à parler de fraternité de classe par delà les races, etc...

Ce que vous n'avez pas l'air de comprendre, c'est que ces gens-là n'ont pas été exploités, tués ou persécutés parce que blancs, mais parce que : ouvriers, syndicalistes, protestataires, etc. Il y a d'ailleurs fort à parier que, dans le lot, il y a eu des noirs aussi.
Les noirs et les natifs américains eux ont bien été tués et ségrégués à cause de leur couleur de peau. Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits. Voilà ce que la présidence d'Obama promettait au monde.
Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.
Mais vous ne voyez vraiment pas la différence ?

Tu as une source ? Il a vraiment dit ça ? On pourrait objecter aussi que les blancs ne vont pas dominer "à nouveau", ils sont toujours dominants. On peut objecter aussi que Trump a aussi été élu par des femmes, des Hispaniques et..des Afro-Américains.

PS: Je précise que Trump me débecte.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Celadon le Sam 3 Déc 2016 - 17:35

Obama a remporté le suffrage des personnes noirs pour que tout le monde ait les mêmes droits.
Je souscris.
Sauf que ça ne s'est pas passé exactement comme ça, il n'a pas transformé l'essai. Pas pu.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Tristana le Sam 3 Déc 2016 - 18:54

@Caspar Goodwood a écrit:Tu as une source ? Il a vraiment dit ça ? On pourrait objecter aussi que les blancs ne vont pas dominer "à nouveau", ils sont toujours dominants. On peut objecter aussi que Trump a aussi été élu par des femmes, des Hispaniques et..des Afro-Américains.

PS: Je précise que Trump me débecte.

La majorité de son électorat, ce sont quand même les hommes blancs plutôt âgés. Qu'il a brossés dans le sens du poil pendant toute sa campagne en parlant de virer les Mexicains alcooliques et violeurs, de virer les musulmans, etc etc.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/qui-a-vote-pour-donald-trump_1849228.html

@Celadon a écrit:Obama a remporté le suffrage des personnes noirs pour que tout le monde ait les mêmes droits.
Je souscris.
Sauf que ça ne s'est pas passé exactement comme ça, il n'a pas transformé l'essai. Pas pu.

Là-dessus, on est d'accord.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Reine Margot le Sam 3 Déc 2016 - 19:30

La victoire de Trump c'est aussi parce que Hillary n'a pas su parler aux classes populaires, quelle que soit la couleur. Des états traditionnellement démocrates n'ont pas voté pour elle autant que prévu (dans certains, elle ne s'est même pas déplacée, pensant cet état gagné d'avance) et les Noirs, les Latinos et les femmes ne se sont pas autant déplacés pour elle que pour Obama.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Caspar Goodwood le Dim 4 Déc 2016 - 11:11

Et elle n'a pas fait campagne dans des états qu'elle pensait gagner. Beaucoup d'erreurs dans la campagne de Clinton (facile à dire a posteriori évidemment), mais je crois surtout qu'elle était usée après trente ans sur le devant de la scène, beaucoup de gens ne voulaient et pouvaient plus la voir, ça ne vous rappelle rien ? Wink

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par frigo le Dim 4 Déc 2016 - 13:35

@Tristana a écrit:
@frigo a écrit:
@Tristana a écrit:Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits.

@Tristana a écrit:Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.

scratch

Je ne comprend pas, les blancs et les noirs ont ou n'ont pas les mêmes droits aux états unis ?

Quand on voit le nombre de noirs qui décèdent à la suite de bavures policères,

On en a déjà parlé, c'est totalement faux puisque la police tue deux fois plus de Blancs (alors qu'il y a moins de meurtriers dans cette communauté que dans la communauté noire).

Ramené au pourcentage de chaque communauté, il y a beaucoup plus de noirs qui meurent chaque année de violence au USA que de blancs, mais dans la très grande majorité des cas, ils sont tués par d'autres noirs. C'est à cela que devrait surtout se consacrer les associations noires, à cette violence qui gangrène leur communauté plus que les autres.


Dernière édition par frigo le Dim 4 Déc 2016 - 13:40, édité 1 fois

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par frigo le Dim 4 Déc 2016 - 13:38

@Celadon a écrit:Obama a remporté le suffrage des personnes noirs pour que tout le monde ait les mêmes droits.
Je souscris.
Sauf que ça ne s'est pas passé exactement comme ça, il n'a pas transformé l'essai. Pas pu.

Quels sont les droits que les noirs n'ont pas, au juste ?
Celui d'être élu à la maison blanche ?
( zut, la maison blanche, encore une preuve de racisme ... Very Happy )

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par VicomteDeValmont le Dim 4 Déc 2016 - 13:46

Obama a obtenu le vote "noir" non pas parce qu'il les défendait particulièrement (il me semble qu'il n'a jamais promis une politique en faveur des noirs) mais bien parce qu'il était "noir" lui-même et c'est ça qui doit déranger.
Cela dit, les USA ont une vision particulière des "noirs", "hispaniques", etc. et il n'est pas rare qu'il y ait des assemblées où ne se retrouve qu'une seule communauté. Ce n'est en tout cas pas la vision européenne de la "diversité".

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par Tristana le Dim 4 Déc 2016 - 14:32

@Caspar Goodwood a écrit:Et elle n'a pas fait campagne dans des états qu'elle pensait gagner. Beaucoup d'erreurs dans la campagne de Clinton (facile à dire a posteriori évidemment), mais je crois surtout qu'elle était usée après trente ans sur le devant de la scène, beaucoup de gens ne voulaient et pouvaient plus la voir, ça ne vous rappelle rien ? Wink

C'est une évidence : dès le mandat de son mari, elle a été très impopulaire, elle n'a même pas pu mener à bien son projet de sécurité sociale... je pense aussi que c'était une erreur de la présenter à nouveau.
Néanmoins, elle a quand même largement gagné le vote en termes de nombre d'électeurs. Ça interroge sur l'intérêt du suffrage indirect, non ?

@frigo a écrit:
@Tristana a écrit:
@frigo a écrit:
@Tristana a écrit:Et si Obama a remporté le suffrage des personnes noires, ce n'était pas pour écraser les blancs et leur être supérieurs, mais pour que tout le monde ait les mêmes droits.

@Tristana a écrit:Trump promet une nation où les blancs vont reprendre le contrôle et dominer à nouveau.

scratch

Je ne comprend pas, les blancs et les noirs ont ou n'ont pas les mêmes droits aux états unis ?

Quand on voit le nombre de noirs qui décèdent à la suite de bavures policères,

On en a déjà parlé, c'est totalement faux puisque la police tue deux fois plus de Blancs (alors qu'il y a moins de meurtriers dans cette communauté que dans la communauté noire).

Ramené au pourcentage de chaque communauté, il y a beaucoup plus de noirs qui meurent chaque année de violence au USA que de blancs, mais dans la très grande majorité des cas, ils sont tués par d'autres noirs. C'est à cela que devrait surtout se consacrer les associations noires, à cette violence qui gangrène leur communauté plus que les autres.

Ah bon ? Ce n'est pas ce que disent les chiffres. Ils sont anormalement nombreux dans les victimes de la police par rapport à leur pourcentage dans la population.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/08/en-2016-la-police-americaine-a-tue-510-personnes_4966266_4355770.html

@VicomteDeValmont a écrit:Obama a obtenu le vote "noir" non pas parce qu'il les défendait particulièrement (il me semble qu'il n'a jamais promis une politique en faveur des noirs) mais bien parce qu'il était "noir" lui-même et c'est ça qui doit déranger.
Cela dit, les USA ont une vision particulière des "noirs", "hispaniques", etc. et il n'est pas rare qu'il y ait des assemblées où ne se retrouve qu'une seule communauté. Ce n'est en tout cas pas la vision européenne de la "diversité".

C'est surtout une vision différente de la vision française. Les anglo-saxons et donc les anglais n'ont aucun problème avec ce qu'on nomme chez nous le "communautarisme" avec mépris (rappelons-le, quand des blancs vivent, se marient, se retrouvent entre eux, personne ne crie au communautarisme ; si ce sont des noirs ou des arabes, mon dieu, quel péril pour la démocratie !).

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Libération] «Je suis un homme blanc qui assiste à l'élection de Trump, homme blanc élu par des hommes blancs»

Message par frigo le Dim 4 Déc 2016 - 14:45

@Tristana a écrit:

Ah bon ? Ce n'est pas ce que disent les chiffres. Ils sont anormalement nombreux dans les victimes de la police par rapport à leur pourcentage dans la population.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/08/en-2016-la-police-americaine-a-tue-510-personnes_4966266_4355770.html

Mais cela s'explique par le fait que le pourcentage de criminels est beaucoup plus élevé dans la population noire.

je redonne ce lien qui avait du vous échapper :

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/08/22/statistiques-qui-tue-qui-aux-etats-unis/

Je résume : la police tue deux fois plus de blancs que de noirs au USA ( voir le Washington Post ) alors qu'entre 2000 et 2010, 44 241 personnes ont été tuées par un blanc quand 54 914 l'étaient par un noir.

Conclusion : la police américaine fait manifestement preuve de racisme, mais d'un racisme anti-blanc ! Laughing

« Les chiffres sont des êtres fragiles qui, à force d'être torturés, finissent par avouer tout ce qu'on veut leur faire dire. » Alfred Sauvy

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum