Etonnant : la pauvreté progresse en France

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Celadon le Sam 19 Nov 2016 - 14:25

https://fr.news.yahoo.com/pauvret%C3%A9-progresse-france-110118034.html
Le Secours Catholique tire la sonnette d'alarme dans son rapport annuel. Près de neuf millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, 1 000 euros par mois. Depuis 15 ans, les enfants, les femmes et les étrangers se retrouvent de plus en plus souvent en situation de précarité. Autre constat inquiétant : les diplômes protègent moins bien de la pauvreté. Parmi les personnes accueillies par le Secours Catholique en 2015, 45% avaient fait des études secondaires, 16% des études supérieures, 28% ont arrêté l'école avant 16 ans. Difficile pour ces personnes d'obtenir les aides dont elles ont droit. Plus d'un tiers ne demandent pas le RSA soit par honte, soit parce qu'elles rencontrent des problèmes avec les démarches administratives.
Le changement, c'est maintenant. En effet. humhum

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 14:33

Ça n'a rien d'étonnant : Hollande a appliqué les recettes libérales. Il a donné de l'argent sans contrepartie aux actionnaires (CICE, pacte de stabilité, CIR non supprimé), il a précarisé les salariés (lois Macron et el Khomri), il a laissé les licenciements financiers et les fonds vautours agir sans entraves. Le résultat de ce type de politique est toujours une hausse de la pauvreté et de la précarité, et plus un pays s'y engage, plus il augmente la pauvreté de la population (l'Allemagne et le R-U, avec leurs contrats zero heures et leurs licenciements aisés ont plus de précaires et de travailleurs pauvres que nous).

Ces politiques ne prennent que des chiffres de macroéconomie comme objectif (croissance du PIB) sans regarder comment est réparti cet argent (actuellement : baisse de l'investissement et hausse des dividendes grâce au CICE, alors qu'il était sensé aller en investissement [pour les grincheux : source = rapport de France Stratégie sur les effets du CICE]. Mais les grandes entreprises ne "jouent pas le jeu" ; big up à Carrefour et ses +25% de dividendes par an depuis 3 ans, 1 parmi beaucoup d'autres) et en espérant que l'embonpoint des actionnaires va ruisseler sur les autres (axiome prouvé faux mais bon, le réel n'a pas de prise sur les libéraux).

Le coût du capital (dividendes et dons grâcieux de l'État) et les trous noirs pour ne pas réinvestir cet argent dans l'économie rélle (paradis fiscaux, montages financiers transfrontaliers, fonds spéculatifs) ont acquis un tel poids que plus rien ne peut être fait de positif dans les limites du schéma néolibéral. Et plus les siphons et le coût du capital prospèreront, plus la population se paupérisera (et des catégories de plus en plus variées de population).

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Chamil le Sam 19 Nov 2016 - 14:50

@Celadon a écrit:https://fr.news.yahoo.com/pauvret%C3%A9-progresse-france-110118034.html
Le Secours Catholique tire la sonnette d'alarme dans son rapport annuel. Près de neuf millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, 1 000 euros par mois. Depuis 15 ans, les enfants, les femmes et les étrangers se retrouvent de plus en plus souvent en situation de précarité. Autre constat inquiétant : les diplômes protègent moins bien de la pauvreté. Parmi les personnes accueillies par le Secours Catholique en 2015, 45% avaient fait des études secondaires, 16% des études supérieures, 28% ont arrêté l'école avant 16 ans. Difficile pour ces personnes d'obtenir les aides dont elles ont droit. Plus d'un tiers ne demandent pas le RSA soit par honte, soit parce qu'elles rencontrent des problèmes avec les démarches administratives.
Le changement, c'est maintenant. En effet. humhum

En effet, c'est même tragique. Zagara a bien raison de souligner que nous, contribuables, avons subventionné de manière forcée des entreprises qui n'ont rien fait des dizaines de milliards d'aides, de dégrèvement, de subventions, de crédits versés.

Cependant, attention aux chiffres bruts cités sur les diplômés fréquentant le Secours catholique, même si on a des âges différents probablement. En France, depuis 1992, 50% d'une classe d'âge a le baccalauréat (77% aujourd'hui), 44% d'une classe d'âge a un diplôme du sup aujourd'hui, 10% à peu près d'une classe d'âge n'a ps de diplôme aujourd'hui. Les non-diplômés sont les plus sur-représentés dans toutes les précarités.

Le discours sur l'inutilité du diplôme est aussi pervers pour les plus fragiles que le discours sur l'inutilité de l'école.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Dame Jouanne le Sam 19 Nov 2016 - 15:05

Je ne sais pas ce qu'il en est réellement (je suis une bille en économie!), mais j'ai plusieurs fois lu ou entendu dire que l'Allemagne et la France avait fait des choix économiques différents:
- la France avait choisi une "forte" protection de ses travailleurs avec donc (relativement )peu de travailleurs pauvres mais beaucoup de chômeurs,
- l'Allemagne a beaucoup moins de chômage mais avec moins de protection de l'emploi et des salaires pouvant être plus bas : donc moins de chômeurs mais beaucoup de travailleurs pauvres
Aucune idée si cela joue sur la pauvreté de la population générale de chaque pays mais on présente souvent l'Allemagne comme plus riche que nous. Et il me semble qu'il est préférable d'être travailleur pauvre que chômeur (le chômage me semble moralement beaucoup plus destructeur), l'une et l'autre situation étant bien-sûr difficilement admissibles ou souhaitables.
En gros, au vu de la situation actuelle, quel est le pire des deux maux? La peste ou le choléra? et la France a-t-elle choisi le moins pire ?

Dame Jouanne
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:15

En fait ce sont des effets de rythme. L'Allemagne a ultralibéralisé dès les années 2000 (les lois hartz surtout), nous avons vraiment commencé à ultralibéraliser dans les années 2010 (Chirac très immobile, Sarkozy au final plus pleutre qu'autre chose a fait moins de néolibéralisme qu'Hollande). L'Allemagne avait les syndicats les plus puissants d'Europe et une bonne protection avant de se faire libéraliser .

@Dame Jouanne a écrit:Et il me semble qu'il est préférable d'être travailleur pauvre que chômeur (le chômage me semble moralement beaucoup plus destructeur), l'une et l'autre situation étant bien-sûr difficilement admissibles ou souhaitables.
En gros, au vu de la situation actuelle, quel est le pire des deux maux? La peste ou le choléra? et la France a-t-elle choisi le moins pire ?
Ça c'est vraiment une vue de l'esprit insufflée par les médias qui sont de bons petits propagandistes depuis quelques années. Le choix des citoyens NE SE LIMITE PAS à être chômeur ou précaire.

Quelques chiffres pour s'en rendre compte :

- Le CICE coûte à l'Etat 22 milliards par an. 22 000 000 000. Il a créé 100 000 emplois. Soit 200 000 euros dépensés par an par emploi. Est-ce optimal ? Non. En prenant le même argent pour fonder des entreprises nationales ou racheter des parts, on peut très aisément créer plus d'1 emploi par 200 000 euros.

- Les rachats de titres secondaires pourris par la BCE aux banques, faits pour "stimuler la croissance" (ça marche bien...) coûte l'équivalent de 60 millions de SMIC français par an. Oui, vous avez bien lu. 60 000 000 de smics.... Résultats ? Les banques utilisent cet argent pour spéculer et le cachent dans des paradis. Si on prenait le même argent pour de vrais plans de relance européenne, sans passer par des banques privées, je vous laisse imaginer les possibilités...

Bref, il faut bien comprendre que l'argent existe, et en des quantités astronomiques. Il faut bien comprendre aussi que les néolibs sont au comble de leurs contradictions : ils jettent l'argent par les fenêtre, lequel part direct dans les trous noirs de l'économie. On est dans une situation qui pourrait faire une bonne comédie de théâtre, si on ne vivait pas dedans.


Dernière édition par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:42, édité 8 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Chamil le Sam 19 Nov 2016 - 15:16

@Dame Jouanne a écrit:Je ne sais pas ce qu'il en est réellement (je suis une bille en économie!), mais j'ai plusieurs fois lu ou entendu dire que l'Allemagne et la France avait fait des choix économiques différents:
- la France avait choisi une "forte" protection de ses travailleurs avec donc (relativement )peu de travailleurs pauvres mais beaucoup de chômeurs,
- l'Allemagne a beaucoup moins de chômage mais avec moins de protection de l'emploi et des salaires pouvant être  plus bas : donc moins de chômeurs mais beaucoup de travailleurs pauvres
Aucune idée si cela joue sur la pauvreté de la population générale de chaque pays mais on présente souvent l'Allemagne comme plus riche que nous. Et il me semble qu'il est préférable d'être travailleur pauvre que chômeur (le chômage me semble moralement beaucoup plus destructeur), l'une et l'autre situation étant bien-sûr difficilement admissibles ou souhaitables.
En gros, au vu de la situation actuelle, quel est le pire des deux maux? La peste ou le choléra? et la France a-t-elle choisi le moins pire ?

La différence entre les deux pays est une vraie question. Cependant, sur le chômage, c'est un discours courant des libéraux pavloviens. Or, il manque juste une donnée de base mais cruciale: la démographie. En Allemagne, même à croissance très faible, le marché du travail a un taux de chômage structurellement bas car la population active s'affaise. En France, en dessous de 1,5% de croissance (ce qui est déjà élevé), le chômage croît car la démographie est dynamique.

Mais bon, avec les clowns de l'IFRAP et de l'éditorial d'économie dans les médias, c'est trop difficile à comprendre.

Chamil
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par angelxxx le Sam 19 Nov 2016 - 15:17

Nous avons choisi la même chose en légèrement différent. Alors que nous pouvons faire tout à fait autrement...
Ce que tu racontes est juste Dame Jouanne. J'habite près de l'Allemagne et je connais donc des personnes y travaillant. Je peux te dire qu'il n'y a rien de motivant à se lever tout les matins pour gagner 500€. Donc il te faut un deuxième boulot. Donc tu n'as plus de temps à toi, juste assez pour travailler et survivre. Et tu es complètement coincé.
Le chômage n'est clairement pas une solution mais me semble personnellement moins douloureux.
Mais de toutes façons la question n'est pas là : les solutions sont ailleurs que dans l'austérité.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."

angelxxx
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Yazilikaya le Sam 19 Nov 2016 - 15:25

@Zagara a écrit:En fait ce sont des effets de rythme. L'Allemagne a ultralibéralisé dès les années 2000 (les lois hartz surtout), nous avons vraiment commencé à ultralibéraliser dans les années 2010 (Chirac très immobile, Sarkozy au final plus pleutre qu'autre chose a fait moins de néolibéralisme qu'Hollande). L'Allemagne avait les syndicats les plus puissants d'Europe et une bonne protection avant de se faire libéraliser .

@Dame Jouanne a écrit:Et il me semble qu'il est préférable d'être travailleur pauvre que chômeur (le chômage me semble moralement beaucoup plus destructeur), l'une et l'autre situation étant bien-sûr difficilement admissibles ou souhaitables.
En gros, au vu de la situation actuelle, quel est le pire des deux maux? La peste ou le choléra? et la France a-t-elle choisi le moins pire ?
Ça c'est vraiment une vue de l'esprit insufflée par les médias qui sont de bons petits propagandistes depuis quelques années. Le choix des citoyens NE SE LIMITE PAS à être chômeur ou précaire.

Quelques chiffres pour s'en rendre compte :

- Le CICE coûte à l'Etat 22 milliards par an. 22 000 000 000. Il a crée 100 000 emplois. Soit 200 000 euros dépensés par an par emploi. Est-ce optimal ? Non. En prenant le même argent pour fonder des entreprises nationales ou racheter des parts, on peut très aisément créer plus d'1 emploi par 200 000 euros.

- Les rachats de titres secondaires pourris par la BCE aux banques, faits pour "stimuler la croissance" (ça marche bien...) coûte l'équivalent de 60 millions de SMIC français par an. Oui, vous avez bien lu. 60 000 000 de smics.... Résultats ? Les banques utilisent cet argent pour spéculer et le cachent dans des paradis. Si on prenait le même argent pour de vrais plans de relance européenne, sans passer par des banques privées, je vous laisse imaginer les possibilités...

Bref, il faut bien comprendre que l'argent existe, et en des quantités astronomiques. Il faut bien comprendre aussi que les néolibs sont au comble de leurs contradictions : ils jettent l'argent par les fenêtre, lequel part direct dans les trous noirs de l'économie. On est dans une situation qui pourrait faire une bonne comédie de théâtre, si on ne vivait pas dedans.

Et comment, mais cet argent est tellement bien réparti: en France sur 78 milliardaires, 2 possèdent plus que 20 millions de français.

Yazilikaya
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:29

Oui la France n'a jamais été aussi riche, avec 2800 milliards d'euros par an produits. Sauf que l'argent on se le fait pougner par les siphons privés, le coût du capital et le manque d'imposition sur les très riches. Pas redistribué.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Danska le Sam 19 Nov 2016 - 15:31

@angelxxx a écrit:Nous avons choisi la même chose en légèrement différent. Alors que nous pouvons faire tout à fait autrement...
Ce que tu racontes est juste Dame Jouanne. J'habite près de l'Allemagne et je connais donc des personnes y travaillant. Je peux te dire qu'il n'y a rien de motivant à se lever tout les matins pour gagner 500€. Donc il te faut un deuxième boulot. Donc tu n'as plus de temps à toi, juste assez pour travailler et survivre. Et tu es complètement coincé.
Le chômage n'est clairement pas une solution mais me semble personnellement moins douloureux.
Mais de toutes façons la question n'est pas là : les solutions sont ailleurs que dans l'austérité.

Et il y a aussi une question d'éthique : comment peut-on accepter, dans des pays riches et développés comme la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, etc. (je ne parle même pas des Etats-Unis), que des individus en soient réduits à travailler toute la journée et à faire la queue le soir aux Restos du Coeur ou devant les épiceries solidaires, faute de gagner suffisamment par eux-même pour satisfaire leurs besoins les plus élémentaires ? Evil or Very Mad

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:33

On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Celadon le Sam 19 Nov 2016 - 15:41

Bon. Il suffit. Je ne lis plus ce topic, je ressens trop douloureusement notre impuissance même et je dirais surtout en cette période électorale. Sad

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:45

Il y a moins de chance que rien ne change si on vote pour ceux qui ont compris tout ça que si on s'abstient.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Moonchild le Sam 19 Nov 2016 - 15:47

@Yazilikaya a écrit:
@Zagara a écrit:Bref, il faut bien comprendre que l'argent existe, et en des quantités astronomiques. Il faut bien comprendre aussi que les néolibs sont au comble de leurs contradictions : ils jettent l'argent par les fenêtre, lequel part direct dans les trous noirs de l'économie. On est dans une situation qui pourrait faire une bonne comédie de théâtre, si on ne vivait pas dedans.

Et comment, mais cet argent est tellement bien réparti: en France sur 78 milliardaires, 2 possèdent plus que 20 millions de français.
Mais tout cet argent existe-t-il réellement ? Ces sommes astronomiques ne sont-elles pas pour partie le produit de bulles financières et de la surévaluation des produits de luxe et de l'immobilier ? Bref, cet argent n'est-il pas dans une certaine proportion un artifice qui ne peut persister que dans le cadre d'un tel système conduisant à la concentration des richesses et qui s'évanouirait aussitôt en fumée au moment où on essaierait véritablement de le répartir ?


Dernière édition par Moonchild le Sam 19 Nov 2016 - 15:48, édité 1 fois

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Lefteris le Sam 19 Nov 2016 - 15:48

@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes
Exact, il y a tout un travail de conditionnement mental qui est fait, par les entreprises, les politiques, les médias. Ca rejoint aussi l'idée des "compétences" et de la formation "tout au long de la vie", qui s'opposent au "métier". Celui qui perdra son métier, par sa faute , par "résistance au changement", sera aussi coupable de ne pas s'être assez formé, de ne pas avoir su anticiper pour son "employabilité". La "mobilité" relève de la même idéologie.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 15:56

Chamil : les 22 milliards du CICE par an ils proviennent en partie de tes poches alors oui ils existent. Laughing Quand á l'argent de la BCE, elle a le pouvoir d'en créer (c'est un raccourcis dit comme ça mais fonctionnellement c'est juste).

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Danska le Sam 19 Nov 2016 - 15:57

@Lefteris a écrit:
@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes
Exact, il y a tout un travail de conditionnement mental qui est fait, par les entreprises, les politiques, les médias. Ca rejoint aussi l'idée des "compétences" et de la formation "tout au long de la vie", qui s'opposent au "métier". Celui qui perdra son métier, par sa faute , par "résistance au changement", sera aussi coupable de ne pas s'être assez formé, de ne pas avoir su  anticiper  pour son "employabilité". La "mobilité"   relève de la même idéologie.

Et il y a toujours cette idée que les salariés sont des charges pour les entreprises, des poids morts (l'utilisation du vocable "charges sociales" au lieu de "cotisations sociales" est symptomatique). Résultat : des personnes qui ont honte de demander le RSA alors qu'elles y ont droit, un consentement à l'impôt de plus en plus vacillant (le fameux "raz-le-bol fiscal"), des chômeurs, des employés et des ouvriers non qualifiés qui finissent par voter à droite sans se rendre compte qu'ils creusent leur propre tombe... C'est désespérant, cette impression qu'on tombe toujours plus bas Evil or Very Mad

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Yazilikaya le Sam 19 Nov 2016 - 16:01

Un documentaire de vulgarisation économique, un peu long mais bien fait (ne pas tenir compte du titre racoleur)
https://www.youtube.com/watch?v=f9OUWSIQ14o

Yazilikaya
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 16:07

Rappelons, car l'époque l'oublie, que structurellement, seul le travail crée de la valeur. Le capital sert à acheter des moyens de production, de la force de travail et des relais de distribution, mais ne crée aucune valeur ajoutée au sens strict. Donc les salariés ne sont pas des "charges" ou des "coûts", c'est l'exact inverse : sans eux, les entreprises ne produiraient tout simplement rien.

Par contre, la ponction faite par l'actionnaire au titre de la propriété privée (dividende) est une charge, puisqu'elle ne crée aucune valeur et même, de nos jours, détruit des richesses (par évasion vers un trou noir).


Dernière édition par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 16:09, édité 3 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par zouz le Sam 19 Nov 2016 - 16:07

@Danska a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes
Exact, il y a tout un travail de conditionnement mental qui est fait, par les entreprises, les politiques, les médias. Ca rejoint aussi l'idée des "compétences" et de la formation "tout au long de la vie", qui s'opposent au "métier". Celui qui perdra son métier, par sa faute , par "résistance au changement", sera aussi coupable de ne pas s'être assez formé, de ne pas avoir su  anticiper  pour son "employabilité". La "mobilité"   relève de la même idéologie.

Et il y a toujours cette idée que les salariés sont des charges pour les entreprises, des poids morts (l'utilisation du vocable "charges sociales" au lieu de "cotisations sociales" est symptomatique). Résultat : des personnes qui ont honte de demander le RSA alors qu'elles y ont droit, un consentement à l'impôt de plus en plus vacillant (le fameux "raz-le-bol fiscal"), des chômeurs, des employés et des ouvriers non qualifiés qui finissent par voter à droite sans se rendre compte qu'ils creusent leur propre tombe... C'est désespérant, cette impression qu'on tombe toujours plus bas Evil or Very Mad

Qui sont ces électeurs ? C’est un électorat très varié, il n’y a pas d’électeur type. Par exemple, 16 % des cadres et des professions supérieures votent FN. Plus que la condition sociale ou la profession, ce qui regroupe les électeurs de ce parti, c’est plutôt le sentiment de ne pas s’en sortir face à la crise, et de ne pas avoir d’avenir. Le FN recrute dans une population plus large, comprenant des artisans et des commerçants, appartenant à une classe moyenne inférieure ou à une classe populaire supérieure : autant de gens qui se sentent menacés ou bloqués dans leurs vies ou dans leur travail. Paradoxalement, ce ne sont pas les plus pauvres qui votent FN. Ils sont plutôt abstentionnistes ou ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Les chômeurs, par exemple, ne sont pas plus frontistes que le reste de la population. a écrit:

http://www.liberation.fr/debats/2015/12/09/herve-le-bras-le-vote-frontiste-se-propage-comme-des-epidemies-de-grippe_1419573

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Osmie le Sam 19 Nov 2016 - 16:13

@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes

+1. Pour remettre les idées en place, une saine lecture, celle du dernier numéro du journal Fakir : "La (vraie) France des assistés : nos impôts, leurs milliards !"
http://www.fakirpresse.info/+-78-en-kiosque-+

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 16:15

On a les mêmes saines lectures. Laughing Lisez Fakir, c'est notre société qu'ils décrivent. Et c'est un regard très différent des médias hors-sols, au contraire, Fakir est ancré dans la glèbe et les betteraves picardes. Very Happy


Dernière édition par Zagara le Sam 19 Nov 2016 - 16:16, édité 1 fois

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Osmie le Sam 19 Nov 2016 - 16:15

@Danska a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes
Exact, il y a tout un travail de conditionnement mental qui est fait, par les entreprises, les politiques, les médias. Ca rejoint aussi l'idée des "compétences" et de la formation "tout au long de la vie", qui s'opposent au "métier". Celui qui perdra son métier, par sa faute , par "résistance au changement", sera aussi coupable de ne pas s'être assez formé, de ne pas avoir su  anticiper  pour son "employabilité". La "mobilité"   relève de la même idéologie.

Et il y a toujours cette idée que les salariés sont des charges pour les entreprises, des poids morts (l'utilisation du vocable "charges sociales" au lieu de "cotisations sociales" est symptomatique). Résultat : des personnes qui ont honte de demander le RSA alors qu'elles y ont droit, un consentement à l'impôt de plus en plus vacillant (le fameux "raz-le-bol fiscal"), des chômeurs, des employés et des ouvriers non qualifiés qui finissent par voter à droite sans se rendre compte qu'ils creusent leur propre tombe... C'est désespérant, cette impression qu'on tombe toujours plus bas Evil or Very Mad

Et même "charges sociales" au lieu de "salaire indirect", encore plus symptomatique ; on est ravis quand les charges s'allègent, mais nettement moins quand il s'agit du salaire.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Danska le Sam 19 Nov 2016 - 16:16

@zouz a écrit:
@Danska a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Zagara a écrit:On peut l'accepter car on nous a inculqué que l'échec personnel avait des causes personnelles. Stratégie de comm' réussie. En supprimant la solidarité et en réduisant la société à un tas d'individus juxtaposés, on peut faire accepter le projet néolibéral et les pauvres croient même qu'ils sont responsables de leur pauvreté. On les fait culpabiliser. Après tout, les pauvres ne sont-ils pas des "assistés" et des "coûts pour la société" ? Rolling Eyes
Exact, il y a tout un travail de conditionnement mental qui est fait, par les entreprises, les politiques, les médias. Ca rejoint aussi l'idée des "compétences" et de la formation "tout au long de la vie", qui s'opposent au "métier". Celui qui perdra son métier, par sa faute , par "résistance au changement", sera aussi coupable de ne pas s'être assez formé, de ne pas avoir su  anticiper  pour son "employabilité". La "mobilité"   relève de la même idéologie.

Et il y a toujours cette idée que les salariés sont des charges pour les entreprises, des poids morts (l'utilisation du vocable "charges sociales" au lieu de "cotisations sociales" est symptomatique). Résultat : des personnes qui ont honte de demander le RSA alors qu'elles y ont droit, un consentement à l'impôt de plus en plus vacillant (le fameux "raz-le-bol fiscal"), des chômeurs, des employés et des ouvriers non qualifiés qui finissent par voter à droite sans se rendre compte qu'ils creusent leur propre tombe... C'est désespérant, cette impression qu'on tombe toujours plus bas Evil or Very Mad

http://www.liberation.fr/debats/2015/12/09/herve-le-bras-le-vote-frontiste-se-propage-comme-des-epidemies-de-grippe_1419573

Heu, tu approuves ce que j'ai dit, avec cet extrait, ou c'est supposé être un argument qui va dans le sens inverse ? Poster un simple extrait sans commentaire, ça manque de précision ! heu


Osmie, Zagara, 100 % d'accord avec vos derniers messages ! topela

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnant : la pauvreté progresse en France

Message par Danska le Sam 19 Nov 2016 - 16:20

@Yazilikaya a écrit:Un documentaire de vulgarisation économique, un peu long mais bien fait (ne pas tenir compte du titre racoleur)
https://www.youtube.com/watch?v=f9OUWSIQ14o

Je vais prendre le temps de le regarder en détail, celui-ci ; il a l'air particulièrement intéressant, y compris pour les élèves de 1ère et de Term. Merci pour le lien Wink

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum