François Fillon interrogé par SOS Education

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par mistinguette le Lun 21 Nov 2016 - 21:30

C'est une paille dans le lot de ce qui est dit mais savoir que la sciences n'est jamais cité dans les fondamentaux, dans notre monde actuel est désolant

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Verdurette le Lun 21 Nov 2016 - 22:00

@Daphné a écrit:
@Verdurette a écrit:
@Daphné a écrit:Il va y avoir du monde dans la rue !

Autant et aussi efficaces que pour les dernières réformes ?

Beaucoup plus !
Je veux bien te croire mais quel moteur les ferait subitement enfin bouger en masse et en phase ?

Depuis quelque temps je reçois des mails me demandant de refuser de faire les APC, sous prétexte qu'il faut repenser le temps de travail.  Personnellement je n'ai aucune envie de ne pas faire les APC, une misérable heure de soutien que j'arrive à utiliser de façon constructive pour quelques élèves en moyenne difficulté qui ont envie de bosser.
Quand je vois à quel point les syndicats sont parfois déconnectés de nos réels problèmes, ça fait peur ...

Et si on dégraisse enfin l'éducation nationale en virant toute une tripotée d'incompétents prétentieux et verbeux, planqués sous les ors de la rue de Grenelle, qui nous pourrissent la vie depuis des lustres en trouvant perpétuellement quelque chose à nous reprocher, de manière souvent contradictoire,  et nous critiquant sans cesse alors qu'ils n'ont plus collé les pieds dans une classe depuis la disparition des dinosaures, vous serez les premiers à vous en féliciter.

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Leodagan le Mar 22 Nov 2016 - 0:18

Et si on dégraisse enfin l'éducation nationale en virant toute une tripotée d'incompétents prétentieux et verbeux, planqués sous les ors de la rue de Grenelle, qui nous pourrissent la vie depuis des lustres en trouvant perpétuellement quelque chose à nous reprocher, de manière souvent contradictoire, et nous critiquant sans cesse alors qu'ils n'ont plus collé les pieds dans une classe depuis la disparition des dinosaures, vous serez les premiers à vous en féliciter.
Je suis entièrement d'accord, mais on n'obtiendra jamais ça en confiant nos destinées aux seuls syndicats.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Balthamos le Mar 22 Nov 2016 - 0:25

@Leodagan a écrit:
Et si on dégraisse enfin l'éducation nationale en virant toute une tripotée d'incompétents prétentieux et verbeux, planqués sous les ors de la rue de Grenelle, qui nous pourrissent la vie depuis des lustres en trouvant perpétuellement quelque chose à nous reprocher, de manière souvent contradictoire,  et nous critiquant sans cesse alors qu'ils n'ont plus collé les pieds dans une classe depuis la disparition des dinosaures, vous serez les premiers à vous en féliciter.
Je suis entièrement d'accord, mais on n'obtiendra jamais ça en confiant nos destinées aux seuls syndicats.

Le seul problème est de savoir à qui les confier.
Un syndicat a le mérite d'être élu et représentatif. Il aura plus de poids qu'un collectif.
Si certains syndicats paraissent déconnectés, il suffit de le changer de l'intérieur ou d'en trouver un autre plus en lien avec nos idées.
Perdre ce moyen d'expression et cette force de pression alors qu'il n'y a rien pour les remplacer ne me parait pas raisonnable.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Leodagan le Mar 22 Nov 2016 - 0:31

J'ai bien écrit "aux seuls syndicats".
Il ne s'agit pas de perdre en bloc cet appui, bien entendu. Le temps de changer le syndicat de l'intérieur, et tout sera fait. Je n'ai pas de raison de penser que les syndicats respectent vraiment l'avis de leur "base" quand ils négocient avec les ministres !

Il y a 830 000 profs en France. La distinction des luttes (lycée/collège/primaire, chacun dans son coin quand son niveau de classe est touché) a été surexploitée ces 10 dernières années.

Récemment, quels profs de lycée ont protesté contre la réforme du collège? ils paieront pourtant la facture dans 2 ans. La première étape consisterait à obliger tous les profs, quel que soit leur niveau, à faire cause commune.

Tout récemment, le mouvement des forces de l'ordre (police, surtout) a contourné les syndicats pour manifester, pour des raisons semblables.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Verdurette le Mar 22 Nov 2016 - 5:25

Les policiers ont exprimé une idée forte qu'ils partageaient tous, qu'ils ressentaient tous au plus profond de leurs tripes, syndicat ou pas, avec ou sans syndicat, une idée qui s'est avérée unique et partagée.

C'est précisément cette idée unique, naturelle, juste et non pilotée, qui manque , à mon sens, aux enseignants ... pour cela les gens de là-haut ont bien manœuvré pour "diviser pour mieux régner", les nobles agrégés par opposition au petit peuple des vils instits, les "légitimes"contre les contractuels , les Anciens contre les Modernes ... je force la note, je caricature, mais si nous n'arrivons à nous retrouver dans la rue qu'en dernier recours et dans l'urgence , autour d'une idée qui n'est que statutaire et socio-économique qui n'a plus rien à voir avec notre mission, je trouve ça triste ...

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Daphné le Mar 22 Nov 2016 - 10:32

@Verdurette a écrit:
@Daphné a écrit:
@Verdurette a écrit:
@Daphné a écrit:Il va y avoir du monde dans la rue !

Autant et aussi efficaces que pour les dernières réformes ?

Beaucoup plus !
Je veux bien te croire mais quel moteur les ferait subitement enfin bouger en masse et en phase ?

Depuis quelque temps je reçois des mails me demandant de refuser de faire les APC, sous prétexte qu'il faut repenser le temps de travail.  Personnellement je n'ai aucune envie de ne pas faire les APC, une misérable heure de soutien que j'arrive à utiliser de façon constructive pour quelques élèves en moyenne difficulté qui ont envie de bosser.
Quand je vois à quel point les syndicats sont parfois déconnectés de nos réels problèmes, ça fait peur ...

Et si on dégraisse enfin l'éducation nationale en virant toute une tripotée d'incompétents prétentieux et verbeux, planqués sous les ors de la rue de Grenelle, qui nous pourrissent la vie depuis des lustres en trouvant perpétuellement quelque chose à nous reprocher, de manière souvent contradictoire,  et nous critiquant sans cesse alors qu'ils n'ont plus collé les pieds dans une classe depuis la disparition des dinosaures, vous serez les premiers à vous en féliciter.

Quand je dis qu'il y aura du monde dans la rue, je ne parle même pas des professeurs, mais de toutes les professions concernées par les mesures drastiques qui se préparent.

Et en plus je pense que si au deuxième tour on a MLP et Fillon, eh bien MLP a ses chances, vu que Fillon ne fera pas le plein de voix comme Chirac l'avait fait en 2002, et qu'avec des abstentions massives tout peut arriver !

On a déjà eu des surprises : le brexit c'était impensable, Trump n'avait aucune chance, Juppé allait gagner les doigts dans le nez.....

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par cliohist le Mar 22 Nov 2016 - 11:14

C'est la "grande famille": IFRAP, L'Avant-garde, Fondation pour l'école, Espérance banlieue, Fonder demain, Créer son école, etc. (associations et/ou fondations abritées).

Sos-E se fait sa pub sur le dos du candidat Fillon.
Lire ou relire 5 billets de Luc Cedelle en 2010
http://education.blog.lemonde.fr/2010/04/21/lultra-verite-sur-sos-education-1/

dans la même mouvance :
« Contribuables associés » (mobilisée contre « l’oppression fiscale »… )
« Institut pour la justice » (s’en prend au « laxisme » judiciaire)
« Sauvegarde retraites » (pour la fin des régimes spéciaux)

Aux USA, les extrémistes ont bcp investi le web
et sont devenus très visibles du fait d'une campagne interminable et violente.
Grâce à Facebook, ils ont parfois réussi à faire passer leurs calomnies pour une vérité. :-)

.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Leodagan le Mar 22 Nov 2016 - 12:12

C'est l'inénarrable Vincent Laarman !

Il s'est même lancé dans la défense des abeilles avec Pollinis...

La technique est toujours la même: créer une association dont les membres du bureau sont présents dans x fondations abritées.

http://www.wikiberal.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Laarman

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Rabelais le Mar 22 Nov 2016 - 13:44

Pouvez-vous m'éclairer ?
Je viens de lire les propositions de Fillon et je ne comprends pas le point concernant le recrutement des professeurs par les chefs d'établissement , en concertation avec les parents d'élève .
De quoi parle-t-il? Du recrutement de contractuels ? De TZR ? affraid ? De la fin du mouvement intra? Shocked

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Oxford le Mar 22 Nov 2016 - 14:11

@Leodagan a écrit:J'ai bien écrit "aux seuls syndicats".
Il ne s'agit pas de perdre en bloc cet appui, bien entendu. Le temps de changer le syndicat de l'intérieur, et tout sera fait. Je n'ai pas de raison de penser que les syndicats respectent vraiment l'avis de leur "base" quand ils négocient avec les ministres !

Il y a 830 000 profs en France. La distinction des luttes (lycée/collège/primaire, chacun dans son coin quand son niveau de classe est touché) a été surexploitée ces 10 dernières années.

Récemment, quels profs de lycée ont protesté contre la réforme du collège? ils paieront pourtant la facture dans 2 ans. La première étape consisterait à obliger tous les profs, quel que soit leur niveau, à faire cause commune.

Tout récemment, le mouvement des forces de l'ordre (police, surtout) a contourné les syndicats pour manifester, pour des raisons semblables.


Il y a des professeurs de lycée qui ont fait grève contre cette réforme.
Et lors de la dernière réforme du lycée, beaucoup de lycées ont connu de longs mouvements de grève...je ne me suis pas trop sentie soutenue par les collègues de collège Crying or Very sad mais je ne lance l'anathème sur personne. Marre de ces guéguerres stériles.

Oxford
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Daphné le Mar 22 Nov 2016 - 18:14

@Rabelais a écrit:Pouvez-vous m'éclairer ?
Je viens de lire les propositions de Fillon et je ne comprends pas le point concernant le recrutement des professeurs par les chefs d'établissement , en concertation avec les parents d'élève .
De quoi parle-t-il? Du recrutement de contractuels ? De TZR ? affraid ? De la fin du mouvement intra? Shocked

Oui, de la fin du mouvement et d'un système à l'anglaise où on doit démarcher pour obtenir un poste, c'est le CDE - avec l'accord des élèves - qui choisit ses personnels selon le projet d'établissement.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Celadon le Mar 22 Nov 2016 - 18:16

Et l'accord des élèves, il l'obtient comment, puisqu'ils ne connaissent pas le prof candidat au poste ? Couleur des yeux ? Dents bien blanches ? Aptitude aux flatteries, flagorneries et démagogie à tous les étages ? Comment ?
En tout cas, il semble décidé à se passer des syndicats, dans tous les cas de figure.
Peut-être que cette façon de gouverner mettra le peuple dans la rue ? Qui sait.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Balthamos le Mar 22 Nov 2016 - 18:19

Et aussi, si finalement l'enseignant déplaît car il refuse de s'écraser devant les parents ou le chef, d'organiser des voyages à copa capana, etc. , le CDE aura les moyens de le dégager?

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Cosmos le Mar 22 Nov 2016 - 18:23

Dans la lettre qu'il a adressée à J.-F. Poisson, F. Fillon indique, entre autres choses, qu'il souhaite le rétablissement de la note de vie scolaire :



Source : http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/11/22/35004-20161122ARTFIG00178-jean-frederic-poisson-pourquoi-j-ai-decide-de-soutenir-francois-fillon.php

Cosmos
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Rabelais le Mar 22 Nov 2016 - 18:24

Mais ce n'est pas possible.
Que fait-on des professeurs refusés ? On les paie à rester chez eux?
Et quand on n'est pas connu dans une académie, on est recruté par personne?
Je rêve, tous contractuels .
Ps: je commence à en avoir assez de devoir éditer tous mes messages parce qu'ils partent truffés d'erreurs , parfois créées au dernier moment. Vivent les mises à jour. D'avance pardon.


Dernière édition par Rabelais le Mar 22 Nov 2016 - 18:29, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Celadon le Mar 22 Nov 2016 - 18:24

Ca c'est l'évidence même.
Sans compter qu'il faudra apprendre à se vendre. Toute une culture. Que l'on n'a pas nécessairement.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Balthamos le Mar 22 Nov 2016 - 18:32

On peut trouver une certaine logique.
Moins de fonctionnaires, donc suppression du statut pour nous et contrats par établissement.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Laotzi le Mar 22 Nov 2016 - 18:36

La lettre adressée à Poisson ne mentionne évidemment que les mesures qui brossent dans le sens du poil ledit Poisson et rien sur son programme économique par exemple.
Sur l'école, il y a clairement des signaux envoyés en faveur de l'école privée, et même du privé hors contrat (le passage sur le régime de déclaration et non d'autorisation fait référence à des mesures envisagées par la gauche pour la rentrée 2017 : le hors contrat, jusqu'ici pouvait ouvrir librement mais subissait un contrôle a posteriori. Le projet envisage de mettre en place une autorisation a priori selon des règles précises).
Il est malin Fillon, car il sait envoyer les signaux à l'électorat auquel il s'adresse, sans emphase ou déclaration cinglante comme Sarkozy, mais calmement, presque en sous entendu.
Bref, la France rance.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Honchamp le Mar 22 Nov 2016 - 18:43

@Rabelais a écrit:Mais ce n'est pas possible.
Que fait-on des professeurs refusés ? On les paie à rester chez eux?
Et quand on n'est pas connu dans une académie, on est  recruté par personne?
Je rêve, tous contractuels .
Ps: je commence à en avoir assez de devoir éditer tous mes messages parce qu'ils partent truffés d'erreurs , parfois créées au dernier moment. Vivent les mises à jour. D'avance pardon.

Dans la fonction publique territoriale, quand on passe un concours externe, on a ensuite 2 ans (Ou 3 ans, je ne sais plus...) pour trouver un poste, pour se faire recruter par une mairie, un département ou une région...
Si au bout des 2 ans, on n'a pas trouvé d'employeur, on perd le bénéfice du concours.

Parfois on candidate, on va passer un entretien, alors que la collectivité territoriale sait déja qui elle va recruter. Elle fait un appel à candidature pour ne pas prêter le flanc à favoritisme ou népotisme.

Dans le système Fillon and Co, je pense que l"idée est de supprimer les concours , et de recruter sur un niveau de formation. Ex un master 2.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Rabelais le Mar 22 Nov 2016 - 18:47

Et pour tous les professeurs déjà titulaires et fonctionnaires ? Parce qu'on est un peu nombreux, là...
On ne mute plus?
Rester à vie dans le même etablissement ... Ou pire, pour les plus âgés, devoir faire des ronds de jambe pour ne pas être virés et devoir se soumettre à un recrutement .

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par wanax le Mar 22 Nov 2016 - 19:04

D'un autre côté, si l'on applique la loi de l'offre et de la demande aux salaires et aux recrutements, je ne suis pas sûr d'être perdant.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Balthamos le Mar 22 Nov 2016 - 19:06

@wanax a écrit:D'un autre côté, si l'on applique la loi de l'offre et de la demande aux salaires et aux recrutements, je ne suis pas sûr d'être perdant.

Intéressant.
Un petit salaire là où la demande est forte (centre ville, etc.) et un salaire plus important là où le recrutement est plus compliqué.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Daphné le Mar 22 Nov 2016 - 19:06

@Celadon a écrit:Et l'accord des élèves, il l'obtient comment, puisqu'ils ne connaissent pas le prof candidat au poste ? Couleur des yeux ? Dents bien blanches ? Aptitude aux flatteries, flagorneries et démagogie à tous les étages ? Comment ?
En tout cas, il semble décidé à se passer des syndicats, dans tous les cas de figure.
Peut-être que cette façon de gouverner mettra le peuple dans la rue ? Qui sait.

Le professeur passe une entrevue professionnelle avec le CDE puis avec des représentants d'élèves, tout simplement. Qui le questionnent sur ses objectifs, projets, notation.... j'ai halluciné en voyant le reportage !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Daphné le Mar 22 Nov 2016 - 19:08

@Balthamos a écrit:Et aussi, si finalement l'enseignant déplaît car il refuse de s'écraser devant les parents ou le chef, d'organiser des voyages à copa capana, etc. , le CDE aura les moyens de le dégager?

Mais il aura été recruté sur sa souplesse dorsale par rapport à ces différents points...

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Fillon interrogé par SOS Education

Message par Balthamos le Mar 22 Nov 2016 - 19:10

@Daphné a écrit:
@Celadon a écrit:Et l'accord des élèves, il l'obtient comment, puisqu'ils ne connaissent pas le prof candidat au poste ? Couleur des yeux ? Dents bien blanches ? Aptitude aux flatteries, flagorneries et démagogie à tous les étages ? Comment ?
En tout cas, il semble décidé à se passer des syndicats, dans tous les cas de figure.
Peut-être que cette façon de gouverner mettra le peuple dans la rue ? Qui sait.

Le professeur passe une entrevue professionnelle avec le CDE puis avec des représentants d'élèves, tout simplement. Qui le questionnent sur ses objectifs, projets, notation.... j'ai halluciné en voyant le reportage !

quel reportage?

Je sais que le 31 octobre est passé mais il m'intéresse.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum