Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par NLM76 le Lun 21 Nov 2016 - 10:12

  • http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-celine-alvarez-une-imposture-21-11-2016-2084485_1886.php

Voilà ce que c'est que des pédagogues, des vrais.
Muriel Strupiechonski a écrit:Les journaux prêtent aussi à ses élèves la maîtrise des 4 opérations. Qu'on nous permette toutefois de douter : sur la jaquette de son livre Les Lois naturelles de l'enfant. La révolution de l'éducation, on ne trouve nulle trace de l'apprentissage des 4 opérations – et l'écriture, jugée trop difficile, y est dissociée de la lecture, alors que leur apprentissage concomitant est essentiel pour une acquisition efficace.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Dhaiphi le Lun 21 Nov 2016 - 14:25
Il est vrai que Mr Brighelli est bien placé pour dénoncer l'imposture de Mme Alvarez, lui qui a trouvé dans la ruine de l'école une mine d'or à exploiter au moyen de livres faciles. Rolling Eyes
Je ne parlerai même pas de ses positions politiques chaotiques, ni même des ses généralisations outrancières propres à ravir les électeurs du FN. Rolling Eyes

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Padre P. Lucas le Lun 21 Nov 2016 - 14:45
Abd el-Kader, 1858, Lettre aux Français a écrit: Apprenez d'abord que c'est une nécessité pour l'homme intelligent de considérer les paroles prononcées et non celui qui les a dites. Si ces paroles sont vraies, il les acceptera, que celui dont elles proviennent soit connu pour dire en général la vérité ou le mensonge. On extrait bien l'or d'une simple motte de terre friable, on fait pousser la fleur du narcisse en cultivant un vulgaire bulbe, on tire des serpents le médicament appelé thériaque, et l'on cueille les roses sur des tiges hérissées d'épines. C'est par référence à la vérité que l'homme intelligent connaît les autres hommes. Ce n'est pas par référence aux hommes qui parlent qu'il connaît la vérité. La parole de sagesse est la brebis égarée de l'homme intelligent. Il la cherche partout et la prend chez tout individu auprès duquel il la trouve, que cet individu soit de condition vile ou illustre. Le savant, au stade le plus élémentaire, se distingue de l'homme du commun par un comportement qui le pousse, par exemple, à ne pas juger que le miel est gâté quand il le trouve dans la ventouse d'un chirurgien ; car le sang est impur non pas du fait qu'il se trouve dans la ventouse, mais parce qu'il l'est en lui-même ; si l'impureté n'existe pas dans le miel, pris à part, le fait qu'il ait été placé dans le vase où l'on met d'ordinaire le sang impur ne lui fait pas gagner cette propriété, par conséquent, on ne doit pas s'abstenir de le toucher. Pourtant, c'est là une fausse idée qui prédomine chez la plupart des gens.

Chaque fois que des paroles sont attribuées à une personne en qui ils ont confiance, ils les acceptent, même si elles sont contraires à la vérité. Si ces paroles sont prêtées à quelqu'un dont ils pensent du mal, ils les refusent, même si elles correspondent à la vérité. Toujours ils connaissent la vérité par référence aux hommes, jamais ils ne connaissent les hommes par référence à la vérité. Voilà le point suprême de l'ignorance et du préjudice que l'on se fait à soi-même".

professeur
N'en déduisez surtout pas que je considère JPB comme une ventouse Embarassed
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par VinZT le Lun 21 Nov 2016 - 14:49
Outrancier et chaotique peut-être, mais lui il est encore au charbon, contrairement à tous ces sycophantes qui aiment d'autant mieux les élèves qu'ils ne les côtoient plus …

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Celadon le Lun 21 Nov 2016 - 15:12
@Dhaiphi a écrit:Il est vrai que Mr Brighelli est bien placé pour dénoncer l'imposture de Mme Alvarez, lui qui a trouvé dans la ruine de l'école une mine d'or à exploiter au moyen de livres faciles. Rolling Eyes
Je ne parlerai même pas de ses positions politiques chaotiques, ni même des ses généralisations outrancières propres à ravir les électeurs du FN. Rolling Eyes
Je suis loin, mais alors très loin de voter FN et pourtant je suis RAVIE qu'il existe encore des collègues comme lui.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Dhaiphi le Lun 21 Nov 2016 - 15:25
@Padre P. Lucas a écrit:N'en déduisez surtout pas que je considère JPB comme une ventouse Embarassed
Certes non, loin de nous de telles pensées.  Rolling Eyes  Very Happy

@VinZT a écrit:Outrancier et chaotique peut-être, mais lui il est encore au charbon
Certes, professeur de lettres en CPGE est une vision du travail minier que n'aurait pas reniée Zola. Razz
Mr Brighelli, du haut de sa chaire de classe prépa, défend en réalité le modèle d’une école étroitement sélective, une école qui exclut, une école de classe. Faisant semblant d’ignorer que le mythe de l’élitisme républicain a surtout servi à légitimer un ordre social brutalement inégalitaire. professeur

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Reine Margot le Lun 21 Nov 2016 - 15:35
@Dhaiphi a écrit:
@Padre P. Lucas a écrit:N'en déduisez surtout pas que je considère JPB comme une ventouse Embarassed
Certes non, loin de nous de telles pensées.  Rolling Eyes  Very Happy

@VinZT a écrit:Outrancier et chaotique peut-être, mais lui il est encore au charbon
Certes, professeur de lettres en CPGE est une vision du travail minier que n'aurait pas reniée Zola. Razz
Mr Brighelli, du haut de sa chaire de classe prépa, défend en réalité le modèle d’une école étroitement sélective, une école qui exclut, une école de classe. Faisant semblant d’ignorer que le mythe de l’élitisme républicain a surtout servi à légitimer un ordre social brutalement inégalitaire. professeur

Défendre l'exigence disciplinaire pour tous, que TOUS les élèves maîtrisent les fondamentaux, c'est élitiste? Je rappelle aussi qu'au lycée de Brighelli on accueille des élèves de zones défavorisées en classe prépa, pour les tirer vers le haut (et non en leur donnant le concours, comme à Sciences Po).
Ce n'est pas non plus être élitiste que de constater qu'un élève à 16 ans est capable de dire qu'il n'a pas envie de faire des études longues.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Celadon le Lun 21 Nov 2016 - 15:36
C'est toi, B. Girard, Dhaiphi ?
Et c’est un message politique, en tous points identique à celui que délivre le FN : derrière la nostalgie d’un âge d’or scolaire fantasmé, Brighelli, du haut de sa chaire de classe prépa, comme Le Pen, défendent en réalité le modèle d’une école étroitement sélective, une école qui exclut, une école de classe. Faisant semblant d’ignorer que le mythe de l’élitisme républicain a surtout servi à légitimer un ordre social brutalement inégalitaire,
Questions de classe(s) 20 sept 2016
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Padre P. Lucas le Lun 21 Nov 2016 - 15:36
@Dhaiphi a écrit:
Mr Brighelli, du haut de sa chaire de classe prépa, défend en réalité le modèle d’une école étroitement sélective, une école qui exclut, une école de classe. Faisant semblant d’ignorer que le mythe de l’élitisme républicain a surtout servi à légitimer un ordre social brutalement inégalitaire. professeur

C'est du moins ce qu'on apprend au catéchisme ...

En tous cas il a suffisamment laissé la parole à des gens qui étaient au charbon et que la hiérarchie ne laissait pas souvent remonter à la lumière du jour pour qu'on lui accorde un respect minier.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Dhaiphi le Lun 21 Nov 2016 - 16:02
@Celadon a écrit:C'est toi, B. Girard, Dhaiphi ?
Aurais-je omis les guillemets propre à signaler une citation ? affraid Razz

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Contenu sponsorisé

Re: Alvarez lue par Strupiechonski et Venot

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum