Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Fires of Pompeii le Ven 2 Déc 2016 - 17:04
@lilith888 a écrit:Mais qu'on se concentre sur les vraies luttes ! Il y a de quoi faire : nouveaux bulletins, réforme du collège, compétences, réunionites, etc !

Là, on passe juste pour des gamins qui font du zèle et ça nous décrédibilise totalement.

C'est marrant, ce sont souvent ceux qui se moquent de ces questions qui se sont aussi moqués des grèves contre la réforme. Jdcjdr.

@lilith888 a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:C'est comme ça qu'on entretient l'idée que même en congé, l'agent doit être d'astreinte. Non. Et qui plus est en congé maternité. Mais mince quoi !!!

Le congé maternité n'est pas une dépression profonde : ça ne demande pas un effort hallucinant de répondre à UN coup de fil pro (le premier, en l'occurrence)

Ce n'est pas la question de l'effort. C'est une question de principe. Un congé est un congé, et le congé maternité est déjà assez court. L'établissement a appelé, pas de réponse, bah tant pis. Envoyer un mail serait moins invasif je trouve (et encore, il faut que l'établissement s'en tienne à un seul auquel le professeur répond).
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Fires of Pompeii le Ven 2 Déc 2016 - 17:05
@alanne a écrit:Oui enfin , l 'établissement l'a laissé tranquille pendant tout son congé , qu'il souhaite organiser sa reprise ou non reprise est toutefois assez légitime .

Si l'agent ne dit rien, on considère qu'il reprend son poste à la date prévue. Sinon, le professeur prévient, et c'est tout...

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Fires of Pompeii le Ven 2 Déc 2016 - 17:09
Et puis devant la dégradation des conditions de travail, je deviens pas mal pointilleuse. C'est toujours "oh mais on vous demande juste ceci, juste cela", et bref on finit par vous demander de remplir des bulletins pendant votre congé mat (ce que je n'ai pas fait), par sucrer une semaine de juillet (apparemment ça ne choque personne qu'on soit payés la même somme pour une année plus longue) et qu'au quotidien on ait des conditions de travail tellement déplorables que ce qui était la norme devient un luxe.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par lilith888 le Ven 2 Déc 2016 - 17:25
@Fires of Pompeii a écrit:Et puis devant la dégradation des conditions de travail, je deviens pas mal pointilleuse. C'est toujours "oh mais on vous demande juste ceci, juste cela", et bref on finit par vous demander de remplir des bulletins pendant votre congé mat (ce que je n'ai pas fait), par sucrer une semaine de juillet (apparemment ça ne choque personne qu'on soit payés la même somme pour une année plus longue) et qu'au quotidien on ait des conditions de travail tellement déplorables que ce qui était la norme devient un luxe.

Mais on est complètement d'accord là dessus ! qu'on se batte là où il y a à se battre, no problemo. Mais là, on parle de répondre à un coup de fil pour organiser sereinement l'organisation du travail. Je trouve simplement qu'en refusant de répondre :
1/ ça donne une très mauvaise image de la profession
2/ ça ne nous aide aucunement sur les autres combats du quotidien
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par RogerMartin le Ven 2 Déc 2016 - 17:27
Il y a bien d'autres choses qui donneraient une mauvaise image de la profession. Sommes-nous tous si exemplaires, pour faire la leçon à un collègue en congé, et considérer comme normal que son congé ne soit pas un congé ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par lilith888 le Ven 2 Déc 2016 - 17:47
Que chacun se fasse son idée. La mienne est faite.
avatar
Nita
Empereur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Nita le Ven 2 Déc 2016 - 18:13
Certes. La mienne aussi.

Ce qui décrédibilise la profession, c'est une gestion des personnels tellement grotesque qu'elle amènerait à la faillite toute entreprise privée, et que, plutôt que d'y amener du bon sens, on fait appel au sens du sacrifice des personnels, ce qui nous permet de lire régulièrement des sottises telles que "Enseigner, c'est un sacerdoce".

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par lilith888 le Ven 2 Déc 2016 - 18:37
Je suis d'accord totalement avec ton message, mais là, pour ce cas précis, selon moi, ça n'a rien à voir.
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Madame_Prof le Ven 2 Déc 2016 - 18:44
@lilith888 a écrit:Mais je ne comprends pas trop : pourquoi, par principe, ne pas répondre à un coup de téléphone pro ? Car c'est ce refus de répondre qui a engendré l'accumulations d'appels derrière...

Si tu as avais répondu la première fois, ce ne serait pas arrivé, non? bounce

Elle a pas répondu au premier appel parce qu'elle était OCCUPÉE, et non pas par principe... Ensuite, 4 appels en absence. Faut pas déconner !

Hallucinant les réponses de certains !

Et le coup du conjoint, c'est indéfendable !!!

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par RogerMartin le Ven 2 Déc 2016 - 19:06
Un oui. Six parce qu'on ne répond pas dans la minute, c'est n'importe quoi. Qui harcèlerait ainsi la nourrice de son enfant à part un dangereux malade ??? S'occuper d'un nouveau-né ne permet pas de répondre au téléphone, sinon les secrétaires feraient puéricultrices en meme temps, et il n'y aurait plus aucun souci pour faire garder les enfants.

Et dans ce cas particulier, la direction du collège s'est bien gardée de contacter la collègue pour lui demander si on pouvait lui massacrer son EDT, eh bien tant pis pour leurs pieds. Rien ne l'oblige à répondre dans les textes. Si on veut obtenir plus de sa monture, on ne lui scie pas la bouche.


Dernière édition par RogerMartin le Ven 2 Déc 2016 - 19:13, édité 1 fois

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par wanax le Ven 2 Déc 2016 - 19:13
Peut-être faudrait-il, pour la lisibilité du forum, fusionner ce fil avec celui-ci :
http://www.neoprofs.org/t106565-anglais-que-faire-avec-une-classe-que-je-vois-seulement-une-fois-tous-les-15-jours#3867618
je suis en congés maternité jusqu'en Janvier
et celui-ci :
http://www.neoprofs.org/t107048-infos-sur-l-arret-suite-de-couches-pathologiques#3895455
Tu ne peux pas prévoir si tu auras droit ou pas aux suites de couches pathologiques.
thrasybule
Prophète

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par thrasybule le Ven 2 Déc 2016 - 19:40
L'administration n'a pas à appeler un salarié en arrêt de travail. A moins qu'il manifeste lui-même son désir de prévenir de tel ou tel chose.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
marilynsaddict
Niveau 6

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par marilynsaddict le Ven 2 Déc 2016 - 20:02
@Madame_Prof a écrit:
@roxanne a écrit:Je suis plutôt de l'avis de Lilith. Recevoir  un coup de fil du boulot à quelques jours de sa reprise ne me semble pas extravagant en soi.

Lilith et toi n'avez sans doute pas compris qu'il ne s'agit pas d'un appel, mais de plusieurs en un temps réduit, ainsi que d'un au conjoint.
:shock:

Merci beaucoup à ceux qui, comme toi, ont pris la peine de me répondre en étant compréhensifs et en lisant mes différentes interventions pour mieux comprendre la situation.

Ma question initiale était de savoir si c'était légal ou pas et si je devais les rappeler toujours en termes de cadre légal et s'il était d'usage d'avoir ce genre de pratique. C'est tout. Je rappelle, comme l'a dit Madame Prof, que j'étais occupée lors des appels, car je ne voulais pas dire, pudiquement, que j'étais en train de l'allaiter et de l'endormir... d'où le "occupée"... Mais bon pour certains, s'occuper de son enfant en congé mat, pas répondre au téléphone (sans compter qu'on dérange mon mari sur mon téléphone portable privé...) c'est faire trop de zèle et je me fais accabler alors que je posais simplement une question...

Quant à mes autres posts, oui je me retrouve bien avec une classe que je vois une heure tous les 15 jours et j'ai écrit que mon congé mat était en Janvier car je pensais au départ que je pouvais avoir le congé patho à la demande (c'est mon 1er bébé). Mais en me renseignant un peu plus auprès de mes collègues du collège où j'enseigne et grâce au post que j'ai mis sur la question sur le forum, les collègues néo m'ont bien fait comprendre que le congé pour suite de couches patho n'était pas automatique, d'où mes interrogations sur les demandes de la secrétaire qui insiste pour savoir si je prends ce congé ou pas.
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Kimberlite le Ven 2 Déc 2016 - 23:02
@lilith888 a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:C'est comme ça qu'on entretient l'idée que même en congé, l'agent doit être d'astreinte. Non. Et qui plus est en congé maternité. Mais mince quoi !!!

Le congé maternité n'est pas une dépression profonde : ça ne demande pas un effort hallucinant de répondre à UN coup de fil pro (le premier, en l'occurrence)
Hahahaha... tout dépend comment se passe un congé maternité (tu as des enfants?).
Si tu allaites, désolée, mais répondre à un coup de fil durant les tétés, c'est niet...
Et si tu hérites d'un marmot au sommeil léger, qui ne fait quasiment que hurler en dehors des tétés (because reflux gastroesophagiens), je peux t'affirmer que le téléphone restera le plus possible à distance, et que les rares moments de calme (quand ils ne sont pas passés avec un bébé endormi sur le sein, qu'on n'ose même plus déplacer à son lit car une fois sur deux ça relance la machine à cris), on les consacre à autre chose qu'à guetter le téléphone.

K.

_________________
Spoiler:
avatar
lene75
Empereur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par lene75 le Sam 3 Déc 2016 - 0:14
KinetteKinette a écrit:Hahahaha... tout dépend comment se passe un congé maternité (tu as des enfants?).



Je suis en congé mat' et je ne réponds quasiment jamais au téléphone, pour des raisons qui ne relèvent pas de la mauvaise volonté, mais avec 3 enfants dont un nourrisson, il y a de l'animation à la maison et outre les rv, biberons, repas, changements de couches et bains, un accident est vite arrivé. Je ne parle même pas de la sonnerie du téléphone qui réveille le bébé qui vient ENFIN de s'endormir ou, pour un 1er congé mat', quand on a ENFIN trouvé un créneau pour faire une petite sieste.

Par ailleurs on a le droit de profiter de son congé jusqu'au bout sans avoir à se remettre dans le bain du stress du boulot de façon anticipée. Comme ça a été dit, le congé est fait pour se reposer, y compris psychologiquement.

On a également le droit à son intimité. Lors de mon précédent congé mat', ma CDE m'a appelée pour une question administrative qui me paraissait totalement dérisoire alors que j'étais en larmes à cause de la maladie de mon bébé. J'attendais un appel de l'hôpital, donc j'ai décroché. Je n'avais pas du tout envie de raconter ma vie à ma CDE à ce moment-là, qui m'y a pourtant contrainte par son appel, et elle a été tout aussi gênée que moi de la situation. Par définition, appeler quelqu'un en dehors de ses heures de travail, c'est s’immiscer dans sa vie privée.

Et enfin, je suis toujours surprise quand on demande à une femme si elle compte "prendre son congé patho". Je crois que s'il suffisait de le vouloir pour l'avoir, toutes les femmes le "prendraient". Sauf situation très grave, je ne vois pas comment on peut savoir à l'avance si le médecin donnera ou non des jours supplémentaires et encore moins combien. C'est un peu comme si on demandait à quelqu'un s'il compte avoir une gastro dans 15 jours...

Pour répondre à la question initiale, je ne sais pas si on a le droit de t'appeler pendant ton congé maternité, mais ce qui est sûr, c'est que rien ne t'oblige à être joignable tant que tu n'as pas repris ton service : tu as parfaitement le droit d'aller passer ton congé maternité sur une île déserte ou sur la lune si tu le souhaites, c'est une des différences avec un arrêt maladie ordinaire, qui impose d'être joignable à certaines heures (et à certaines heures seulement).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Babsie
Niveau 10

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Babsie le Sam 3 Déc 2016 - 0:18
@lene75 a écrit:
KinetteKinette a écrit:Hahahaha... tout dépend comment se passe un congé maternité (tu as des enfants?).



Je suis en congé mat' et je ne réponds quasiment jamais au téléphone, pour des raisons qui ne relèvent pas de la mauvaise volonté, mais avec 3 enfants dont un nourrisson, il y a de l'animation à la maison et outre les rv, biberons, repas, changements de couches et bains, un accident est vite arrivé. Je ne parle même pas de la sonnerie du téléphone qui réveille le bébé qui vient ENFIN de s'endormir ou, pour un 1er congé mat', quand on a ENFIN trouvé un créneau pour faire une petite sieste.

Par ailleurs on a le droit de profiter de son congé jusqu'au bout sans avoir à se remettre dans le bain du stress du boulot de façon anticipée. Comme ça a été dit, le congé est fait pour se reposer, y compris psychologiquement.

On a également le droit à son intimité. Lors de mon précédent congé mat', ma CDE m'a appelée pour une question administrative qui me paraissait totalement dérisoire alors que j'étais en larmes à cause de la maladie de mon bébé. J'attendais un appel de l'hôpital, donc j'ai décroché. Je n'avais pas du tout envie de raconter ma vie à ma CDE à ce moment-là, qui m'y a pourtant contrainte par son appel, et elle a été tout aussi gênée que moi de la situation. Par définition, appeler quelqu'un en dehors de ses heures de travail, c'est s’immiscer dans sa vie privée.

Et enfin, je suis toujours surprise quand on demande à une femme si elle compte "prendre son congé patho". Je crois que s'il suffisait de le vouloir pour l'avoir, toutes les femmes le "prendraient". Sauf situation très grave, je ne vois pas comment on peut savoir à l'avance si le médecin donnera ou non des jours supplémentaires et encore moins combien. C'est un peu comme si on demandait à quelqu'un s'il compte avoir une gastro dans 15 jours...

Pour répondre à la question initiale, je ne sais pas si on a le droit de t'appeler pendant ton congé maternité, mais ce qui est sûr, c'est que rien ne t'oblige à être joignable tant que tu n'as pas repris ton service : tu as parfaitement le droit d'aller passer ton congé maternité sur une île déserte ou sur la lune si tu le souhaites, c'est une des différences avec un arrêt maladie ordinaire, qui impose d'être joignable à certaines heures (et à certaines heures seulement).

Là, tu tombes dans l'exagération. A ce compte-là, plus personne n'appelle personne. Et on brûle tous les annuaires qui osent divulguer la clé de nos vies privées.
thrasybule
Prophète

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par thrasybule le Sam 3 Déc 2016 - 0:22
En tout cas, je le répète, l'administration ne doit pas appeler un collègue en arrêt, à moins qu'il y ait accord tacite, ou des affinités qui facilitent le dialogue.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Lizdarcy
Fidèle du forum

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Lizdarcy le Sam 3 Déc 2016 - 0:22
Babsie, lene pense évidemment à un appel d'ordre professionnel!
thrasybule
Prophète

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par thrasybule le Sam 3 Déc 2016 - 0:23
@Lizdarcy a écrit:Babsie, lene pense évidemment à un appel d'ordre professionnel!
Tout le monde l'avait compris, enfin, genre, presque.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Babsie
Niveau 10

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Babsie le Sam 3 Déc 2016 - 0:43
@lene75 a écrit:
@thrasybule a écrit:Tout le monde l'avait compris, enfin, genre, presque.

Wink

J'avais compris, mais ça me paraît un peu exagéré tout de même: c'est "immiscer" qui est un peu fort.

Parce que dans ce cas-là, collègues ou pas, une lointaine connaissance qui appelle pour un renseignement a l'air de s'"immiscer" aussi. Elle n'est pas dans le cercle.
Et on ne compte pas les métiers où les employés doivent recevoir des appels sur leur temps de vie privée...

Enfin, c'pas grave.
avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Frisouille le Sam 3 Déc 2016 - 1:00
@Babsie a écrit:
@lene75 a écrit:
@thrasybule a écrit:Tout le monde l'avait compris, enfin, genre, presque.

Wink

J'avais compris, mais ça me paraît un peu exagéré tout de même: c'est "immiscer" qui est un peu fort.

Parce que dans ce cas-là, collègues ou pas, une lointaine connaissance qui appelle pour un renseignement a l'air de s'"immiscer" aussi. Elle n'est pas dans le cercle.
Et on ne compte pas les métiers où les employés doivent recevoir des appels sur leur temps de vie privée...

Mais alors on en revient bien à la question initiale, qui est d'accepter ou non de se faire grignoter sa vie privée par le professionnel.
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Bouboule le Sam 3 Déc 2016 - 1:06
@Frisouille a écrit:
@Babsie a écrit:
@lene75 a écrit:
@thrasybule a écrit:Tout le monde l'avait compris, enfin, genre, presque.

Wink

J'avais compris, mais ça me paraît un peu exagéré tout de même: c'est "immiscer" qui est un peu fort.

Parce que dans ce cas-là, collègues ou pas, une lointaine connaissance qui appelle pour un renseignement a l'air de s'"immiscer" aussi. Elle n'est pas dans le cercle.
Et on ne compte pas les métiers où les employés doivent recevoir des appels sur leur temps de vie privée...

Mais alors on en revient bien à la question initiale, qui est d'accepter ou non de se faire grignoter sa vie privée par le professionnel.

Il faut arrêter avec ce fil.
La question de l'administration ne nécessitait pas une réponse dans la minute. Au lieu d'appeler plusieurs fois, la secrétaire laisse un message avec une demande claire, doublé éventuellement d'un mail et voilà. La collègue répond quand elle peut (veut) et à l'heure où elle peut(veut).
Quand il s'est agit de lui coller un sale VS en son absence, l'établissement n'a pas trouvé son numéro, ce n'est pas à sens unique les informations.
thrasybule
Prophète

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par thrasybule le Sam 3 Déc 2016 - 1:58
Encore une fois, si l'agent nécessite un repos total, des agressions extérieures peuvent être perçues comme une menace, ayons un brin de psychologie Que les chefs s'en apitoyent, c'est leur besogne

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
User17706
Enchanteur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par User17706 le Sam 3 Déc 2016 - 2:05
Surtout, si d'aucuns aiment tendre le fouet pour se faire lacérer, qu'ils songent qu'ils contribuent par là à encourager cette pratique y compris pour ceux de leurs collègues qui n'ont aucun goût pour la fiesta masochiste. Et par conséquent, qu'ils se modèrent un peu.

Qu'un établissement souhaite connaître à l'avance le résultat d'une consultation médicale, on peut le comprendre. Mais on peut aussi comprendre, n'importe qui peut comprendre, que c'est impossible et qu'il est donc parfaitement stupide de le demander. Cela sans parler de l'insistance et des circonstances antérieures (on ne peut pas prévenir l'agent qu'on s'apprête à saccager son emploi du temps, mais on n'hésite pas à le harceler pour lui poser une question débile à laquelle on sait parfaitement qu'il ne peut répondre). C'est le n'importe quoi le plus total, point barre.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Babsie
Niveau 10

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Babsie le Sam 3 Déc 2016 - 2:26
PauvreYorick a écrit:Surtout, si d'aucuns aiment tendre le fouet pour se faire lacérer, qu'ils songent qu'ils contribuent par là à encourager cette pratique y compris pour ceux de leurs collègues qui n'ont aucun goût pour la fiesta masochiste. Et par conséquent, qu'ils se modèrent un peu.


Comme si j'étais pas modérée.

Quand je ne me modère pas, ça donne tout autre chose, en réalité.
User17706
Enchanteur

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par User17706 le Sam 3 Déc 2016 - 2:28
Je n'ose imaginer.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Contenu sponsorisé

Re: Congés maternité et appels insistants du collège

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum