Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Oneiro
Niveau 2

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Oneiro le Ven 23 Déc 2016, 19:31
J'aime bien votre phrase concernant le fait que vous aimez que, dans leur tête, les connaissances soient bien claires et propres.
C'est à la fois difficile et essentiel. Je suis d'accord avec vous. Smile
J'ai eu le défaut de vouloir aller trop vite au début de l'année, et j'ai maintenant envie de changer de rythme, dès la rentrée, pour prendre le temps de leur permettre de s'approprier les choses.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Hermione0908 le Ven 23 Déc 2016, 20:06
J'apporte ma petite pierre à l'édifice. Dans une de mes classes de 5e cette année, un élève a été réorienté en SEGPA à l'issue du premier trimestre.
MAIS.
La SEGPA est dans notre établissement, et il restait de la place en 5e. Les formalités sont donc minimes. Dans un autre cas, je ne pense certainement pas que ça aurait été possible aussi facilement.

Concernant le passage en 6e, j'ai eu l'an dernier deux élèves en particulier qui sont passés au collège "par erreur".
Pour le premier, élève de 3e que j'avais pour la première fois, j'ai vu dans son dossier qu'en fin de CM2, il était écrit noir sur blanc qu'une orientation en 6e normale était "inenvisageable" (sic). Mais la mère a catégoriquement refusé la SEGPA. Résultat, l'élève s'est promené durant tout son collège comme un poisson hors de l'eau.
Pour le second, élève de 6e qui nous arrivait, même topo, les instits avaient de très très sérieuses réserves (doux euphémisme) sur ses capacités à suivre en 6e. Ben on a vu hein... Et il est en 5e maintenant, et bizarrement, ça ne va pas mieux...

Avec le nouveau cycle 3, les attentes concernant la 6e sont en effet étendues. Les élèves ont jusqu'à la fin du cycle pour acquérir les compétences attendues. Qu'ils se traînent des lacunes abyssales depuis le CM1, on s'en tamponne...

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Verdurette le Ven 23 Déc 2016, 20:46
J'imagine que cela fonctionne aussi bien que pour l'apprentissage de la lecture ... on a supprimé le redoublement du CP pour les élèves qui n'étaient pas parvenus à acquérir la lecture en disant qu'ils avaient jusqu'à la fin du CE1, fin de cycle, et devant la stupidité manifeste de cette décision, on a décidé qu'on donnerait désormais jusqu'à la fin du CE2 désormais rattaché au cycle 2.

Sauf que les deux gamins passés à l'ancienneté automatique dans ma classe de CE2 et qui ne savaient pas lire en fin de CE1 ne sauront sans doute toujours pas lire à la fin de cette année.  Les deux devraient être en CLIS mais les parents ne veulent pas ...
Lenagcn
Niveau 10

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Lenagcn le Mer 28 Déc 2016, 17:44
Bienvenue en CM2!

Chaque année, j'ai envoyé des élèves au casse-pipe (c'est à dire au collège) , en le sachant, mais sans avoir la possibilité de le leur éviter.
Un vrai crève-cœur.

Tu es PES. Je suis extrêmement étonnée que cela soit à toi de prendre ce dossier délicat en main.
J'ai eu 2 PES en doublette, et ça a toujours été moi (la titulaire) qui me suis envoyée tout le boulot.

Il est bon de savoir que faire redoubler un élève, c'est mauvais pour les statistiques, et pour la note d'inspection de l'enseignant l'année suivante, le cas échéant (vécu dans mon école). Ceci en plus d'un monceau de rencontres avec les parents, de coups de fils et courriers à l'ien. A croire que l'institution les décourage ㊙ .

Ensuite:
- le PAI est pour des maladies -> pas pour ton élève
- le PPRE est pour des difficultés temporaires -> on en est loin!
- le PAP concerne des adaptations pédagogiques en lien avec un trouble des apprentissages -> c'est bien cet outil qui est pertinent pour ton élève
Il faut demander au médecin scolaire de venir à l'école (tester l'élève, rencontrer les parents, lire les compte-rendus des bilans des différents spécialistes passés sur le sujet), et mettre des croix dans un tableau, expliquant ce qui est fait comme adaptations.

Maintenant, si les difficultés sont majeures, on passe au handicap, dossier MDPH à monter par la famille et le médecin de l'enfant, et alors possibilité de demander un AVS, qui aidera l'élève à décomposer les taches complexes en taches simples, reformulera les consignes, la soulagera de certaines taches, et la motivera en continu.

PAP et chemin éventuel vers un dossier MDPH sont à discuter en équipe éducative (dirlo, instit(s), parents, orthophoniste). Mais à te lire, je doute que ta directrice aime en tenir...

Demander une segpa, dans mon département, se fait avant le 15/12, donc il est trop tard. Désormais en CM1, je vais avoir une EE pour un candidat à la segpa, justement pour avoir du temps, que les parents ne soient pas pris à la gorge et aux tripes par cette décision toujours difficile pour eux.

Pour le passage en 6ème, tu devrais donc fournir:
- idéalement un PAP
- sinon, un PPRE passerelle
- et si il y a une réunion pour présenter les élèves au collège (j'en ai une mais est-ce partout le cas? en plus d'un tableau exc€l monstrueux; mais à quoi sert le palier du socle commun, je vous le demande?  woohoo ) , un résumé de la situation

Bravo pour ton engagement. flower
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Balthamos le Lun 06 Fév 2017, 21:38
Pour faire remonter ce topic, nous sommes en train d'orienter 5 élèves de 6ème en Segpa pour l'année prochaine (en 5ème donc).
Bref, c'est possible mais plus long.

Smile
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par trompettemarine le Lun 06 Fév 2017, 22:01
@Oneiro a écrit:
Actuellement, tout maintien -même demandé par les parents- doit être préalablement soumis à l'approbation de l'IEN. Qui n'accepte que si l'enfant "n'a pas été exposé aux apprentissages" de manière prolongée, par exemple en raison d'une hospitalisation prolongée.

En effet, le maintien a été demandé par les parents en CE1...et a été refusé...

Voilà, bienvenue dans l'EN d'aujourd'hui, qui se contrefout royalement des enfants !
Seules comptent les économies faites sur l'avenir des enfants et de cette petite.
J'ai honte de nos ministres successifs, des recteurs et autres hauts fonctionnaires qui ne veulent pas voir.

Bats-toi comme tu peux, notamment en dialoguant avec les professeurs de sixième qui se démèneront autant qu'ils le pourront.
Bon courage et merci pour cette élève.

En attendant des jours meilleurs pour l'avenir de la jeunesse...
Contenu sponsorisé

Re: Questionnement d'un professeur des écoles stagiaire : le passage en 6ème

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum