Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Rendash
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Rendash le Dim 25 Déc 2016 - 22:41
Oui, bon. On se fiche un peu de ces gens, non ? Je suis fièrement républicain, et quand je vois ce que notre République devient, je ne me sens pas insulté en voyant accoler à ce terme celui de "réactionnaire". Quant à l'amalgame avec le Front National ou Christine Boutin, dont je tairai ce que je pense de ses opinions et de son mariage avec son cousin puisque ça m'a valu mon bannissement, il ne m'atteint guère plus que l'opinion de l'inutile De Vanssay sur un métier qu'elle ne pratique plus depuis quinze ans. Et si les membres du SNALC sont chagrinés par le p'tit éclair qui les lie, via Brighelli, à l'extrême-droite, peut-être devraient-ils mettre davantage de distance avec ledit Brighelli lorsqu'il se commet avec ladite extrême-droite, et cesser de recommander le "manuel" de l'inepte Casali.

Parce que, oui, le SNALC Versailles recommande, à nouveau, cette sombre bouse comme "manuel de résistance". Et ils ne peuvent cette fois plus dire qu'ils "ne savaient pas" : Frédéric Seitz a choisi de remettre ce titre sur sa liste, et a estimé qu'ajouter une mise en garde quant à "un parti historique parfois un peu trop engagé" suffisait. A moi aussi, ça suffit : tolérer ça, c'est valider une partie de la daube dont il est question sur ce fil.

https://www.snalc.fr/versailles/article/2443/

avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Celeborn le Dim 25 Déc 2016 - 23:07
@Rendash a écrit:A moi aussi, ça suffit : tolérer ça, c'est valider une partie de la daube dont il est question sur ce fil.

On ne passe pas notre vie à surveiller les mises à jour des articles de l'ensemble des sites académiques. Merci de m'avoir signalé que c'était revenu.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Leodagan
Fidèle du forum

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Leodagan le Dim 25 Déc 2016 - 23:18
Le livre de Casali, la Fondation Aristote, c'est la Fondation pour l'école (fondation abritée).
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Rendash le Dim 25 Déc 2016 - 23:19
@Celeborn a écrit:
@Rendash a écrit:A moi aussi, ça suffit : tolérer ça, c'est valider une partie de la daube dont il est question sur ce fil.

On ne passe pas notre vie à surveiller les mises à jour des articles de l'ensemble des sites académiques. Merci de m'avoir signalé que c'était revenu.

J'ai signalé la première fois, je ne vais pas m'y amuser systématiquement. Et la question n'est pas là, d'ailleurs : il est évident que tu ne peux pas tout surveiller personnellement, pas plus que d'autres membres de ce syndicat avec lesquels j'ai une communauté d'opinion et de vision du métier. Le fait est, en revanche, que depuis la mise à jour du 19 Octobre dernier, personne n'a réagi, comme personne n'avait réagi cet été avant que je commence à beugler ; il faut croire que ces recommandations ne heurtent pas les militants du SNALC Versailles. M. Seitz ne peut plus dire, maintenant, qu'il "ne savait pas" et qu'il a "simplement remonté les opinions de certains militants". S'il ne s'est pas fait tirer les oreilles suffisamment fort la première fois, ou s'il a estimé en toute connaissance de cause que la section versaillaise du syndicat pour lequel il milite pouvait recommander officiellement ce machin, c'est un problème.

Et ce problème, et quelques autres, permettent à des gens peu scrupuleux voire dénués d'honnêteté intellectuelle de tirer des conclusions hâtives telles que SNALC = Casali = Brighelli = FN.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Celeborn le Dim 25 Déc 2016 - 23:22
@Rendash a écrit:Le fait est, en revanche, que depuis la mise à jour du 19 Octobre dernier, personne n'a réagi,
Très probablement parce que personne n'a dû consulter cet article depuis le 19 octobre dernier.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Rendash le Dim 25 Déc 2016 - 23:28
@Celeborn a écrit:
@Rendash a écrit:Le fait est, en revanche, que depuis la mise à jour du 19 Octobre dernier, personne n'a réagi,
Très probablement parce que personne n'a dû consulter cet article depuis le 19 octobre dernier.

Ce qui ne change rien au fait qu'il a été modifié sciemment, après que son auteur a eu connaissance du contenu du manuel qu'il recommandait. Et M. Seitz ne s'exprime pas en son nom propre mais au nom de la section versaillaise du SNALC, dont la vision casalienne du métier est donc opposée à la mienne. C'est d'ailleurs bien là qu'est la malhonnêteté de l'infographie de départ : le type qui a cagué ça fait partie de ceux qui ne veulent pas concevoir qu'on puisse à la fois s'opposer à leur vision du métier et aux délires de Casali, et de la mouvance SOS-Education. Tout comme on peut admirer le Brighelli homme de lettres, voire partager tout ou partie des constats qu'il établit dans La Fabrique, et conchier certaines de ses prises de positions plus récentes. Tout comme on peut critiquer le bilan de Vallaud-Belkacem, souhaiter son départ, et combattre fermement les propos racistes et/ou misogynes dont elle fait l'objet.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Olympias
Prophète

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Olympias le Dim 25 Déc 2016 - 23:31
@Leodagan a écrit:Le livre de Casali, la Fondation Aristote, c'est la Fondation pour l'école (fondation abritée).
Des gens aux antipodes de notre travail quotidien !
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Rendash le Dim 25 Déc 2016 - 23:32
@Olympias a écrit:
@Leodagan a écrit:Le livre de Casali, la Fondation Aristote, c'est la Fondation pour l'école (fondation abritée).
Des gens aux antipodes de notre travail quotidien !


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par trompettemarine le Dim 25 Déc 2016 - 23:56
Rendash ! Tu es revenu ! Very Happy

Spoiler:
yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Rendash le Lun 26 Déc 2016 - 0:09
Juste le temps de râler Razz

Spoiler:
Et on ne peut pas lire ses MP quand on est banni, sorry bounce fleurs

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Celadon le Lun 26 Déc 2016 - 7:29
Welcome back !
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Iphigénie le Lun 26 Déc 2016 - 9:38
Un renne pour Noël?
avatar
Dame Tartine
Habitué du forum

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Dame Tartine le Lun 26 Déc 2016 - 9:57
@Olympias a écrit:En attendant vous pourriez peut-être lire ça.
https://mariaannnoland.blogspot.fr/2016/12/teach-for-france-que-le-meilleur.html
Sur l'entrisme de Teach for France et de tous ceux qui oeuvrent à la privatisation tant espérée de l'éducation nationale.
http://www.teachforfrance.org
Merci Olympias pour ces liens, c'est très instructif et inquiétant surtout.
Ici, bien entendu, http://www.teachforfrance.org/teach-for-france/, pas un mot sur la nature des entités ayant créé cette organisation.
D'après l'auteur du blog, "Teach for France (TFF) est la branche française de Teach for All, un organisme financé par les plus grandes multinationales et fondations, ainsi que par les gouvernances nationales et internationales, qui promet une solution à la pénurie d’enseignants dans les écoles de REP". Elle mentionne aussi une convention signée en loucedé entre TFF et l'académie de Créteil. Le ver est dans la pomme...

_________________
 J'peux pas, j'ai piscine ! 
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Spinoza1670 le Lun 26 Déc 2016 - 21:19
Billet sur le blog "réac-publicain" de Sauver Les Lettres :

Mireille Kentzinger a écrit:A l’approche des prochaines campagnes électorales, plusieurs voix s’élèvent ces derniers temps pour défendre un enseignement sérieux et consistant ; on s’en réjouirait volontiers, sauf qu’on entend, presque toujours, derrière ces envolées apparemment humanistes, un curieux refrain : ainsi parle-t-on, dans les rangs de la droite, de la volonté de « perpétuer la France » , de l’importance du « lien national », de la nécessité d’enseigner un « récit national » ; mais on trouve aussi dans Marianne la même inquiétude pour la « grandeur de la France », etc. Que penser de ce consensus sur les missions de l’école ?

Lire la suite : https://sauv.net/wordpress/les-faux-amis-de-lecole/


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Olympias
Prophète

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Olympias le Lun 26 Déc 2016 - 21:30
@Dame Tartine a écrit:
@Olympias a écrit:En attendant vous pourriez peut-être lire ça.
https://mariaannnoland.blogspot.fr/2016/12/teach-for-france-que-le-meilleur.html
Sur l'entrisme de Teach for France et de tous ceux qui oeuvrent à la privatisation tant espérée de l'éducation nationale.
http://www.teachforfrance.org
Merci Olympias pour ces liens, c'est très instructif et inquiétant surtout.
Ici, bien entendu, http://www.teachforfrance.org/teach-for-france/, pas un mot sur la nature des entités ayant créé cette organisation.
D'après l'auteur du blog, "Teach for France (TFF) est la branche française de Teach for All, un organisme financé par les plus grandes multinationales et fondations, ainsi que par les gouvernances nationales et internationales, qui promet une solution à la pénurie d’enseignants dans les écoles de REP". Elle mentionne aussi une convention signée en loucedé entre TFF et l'académie de Créteil. Le ver est dans la pomme...
Effectivement.
Je vous donnerai de plus amples infos car je suis ce dossier de tres très près.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Presse-purée le Lun 26 Déc 2016 - 21:40
@Spinoza1670 a écrit:Billet sur le blog "réac-publicain" de Sauver Les Lettres :

Mireille Kentzinger a écrit:A l’approche des prochaines campagnes électorales, plusieurs voix s’élèvent ces derniers temps pour défendre un enseignement sérieux et consistant ; on s’en réjouirait volontiers, sauf qu’on entend, presque toujours, derrière ces envolées apparemment humanistes, un curieux refrain : ainsi parle-t-on, dans les rangs de la droite, de la volonté de « perpétuer la France » , de l’importance du « lien national », de la nécessité d’enseigner un « récit national » ; mais on trouve aussi dans Marianne la même inquiétude pour la « grandeur de la France », etc. Que penser de ce consensus sur les missions de l’école ?

Lire la suite : https://sauv.net/wordpress/les-faux-amis-de-lecole/


Très bon billet.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: "La nébuleuse réac-publicaine" (Questions de classe via La Lettre de l'éducation)

par Spinoza1670 le Mar 27 Déc 2016 - 13:56
Laurent Joffrin a écrit:C’est être progressiste que d’interroger des changements qui n’aboutissent pas. […] De toute évidence, le débat sur la lecture ne met pas seulement aux prises la droite réactionnaire et la gauche progressiste. Elle divise aussi ceux qui cherchent à réduire les inégalités scolaires et à promouvoir une école pour tous. Autrement dit, la gauche. Et ce n’est pas forcément rejoindre la réaction que de s’interroger sur le bien-fondé de réformes qui, de toute évidence, peinent gravement à améliorer les choses.

Presse / Libération du 17/10/2016 : Cher François Dubet (Laurent Joffrin)

Sauver les lettres a écrit:nous sommes opposés à la libéralisation de l'école, contre l'extension de l'utilitarisme à tous les savoirs, contre la réduction des apprentissages à la seule "employabilité", pour l'éveil à l'esprit critique, pour l'accès du plus grand nombre aux richesses dont nous aurons pu nourrir nos propres existences. Que nos détracteurs prônent à l'inverse, au nom du réalisme et du bon sens, la tenue du plus grand nombre à l'écart des affres de la conscience et de tout autre espoir que celui de servir un patron, qu'ils prônent le désert intellectuel et la culpabilisation citoyenne, c'est leur affaire ; mais il est évident que ce que nous défendons va objectivement contre la massification des esprits, contre l'uniformité du consensus capitaliste actuel, et qu'en vertu de cela on ne peut nous accuser d'être "de droite". C'est pourtant ce que l'on fait, quoi que nous disions, parce que nos détracteurs font comme s'ils savaient mieux que nous-mêmes ce que nous voulons.

Peut-on pour autant nous dire "de gauche" ? Certes pas au sens qu'on a pu déduire de la pratique du PS, tant nous avons souligné la continuité des politiques menées par les forces classiques de gauche et de droite s'étant trouvées successivement au pouvoir. Par contre, vouloir organiser au sein de l'institution scolaire un accès rigoureux du plus grand nombre possible à la littérature, à des arts et à des sciences non "bradés", me paraît un objectif de gauche. Mais nous parlons là d'une gauche qui serait réellement opposée à la droite, laquelle a toujours aimé laisser les individus construire seuls leur savoir (pourvu bien sûr que cela les mène à d'abondantes possessions matérielles, signes spectaculaires d'une réussite libérale).

Luc Richer, membre du collectif Sauver les lettres, "Sommes-nous de droite ?"
http://www.sauv.net/droite.php

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum