Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Page 30 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Soir le Mar 18 Avr 2017 - 18:03

Pour l'item 37 (un livre policier) : Sous les vents de Neptune de Fred Vargas. Adamsberg se rend avec des membres de sa brigade au Québec tandis que le poursuit le fantôme du juge. Juge qu'il soupçonne d'être un meurtrier en série et d'avoir presque réussi à faire enfermer son frère pour meurtre dans sa jeunesse. Le roman est donc vraiment centré sur Adamsberg, ce que j'ai apprécié. C'est aussi dans ce tome que l'on découvre Retancourt, collaboratrice aux talents multiples Smile

Soir
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par miss sophie le Mer 19 Avr 2017 - 10:47

Pour le défi 48 (livre d'un prix Nobel de littérature) : L’étreinte d’un soldat de Nadine Gordimer (1980), qui convient aussi au défi 21 (Afrique du Sud). C'est un recueil de nouvelles qui ne m’ont pas transportée, loin s’en faut. Plusieurs histoires s’interrompent abruptement sans que l’on comprenne bien pourquoi là, quel sens donner à ce qui a été raconté. Le regard sur les personnages est très distancié alors le lecteur ne s’intéresse pas vraiment à eux. Je suis restée "au-dehors" tout au long de ma lecture.
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par LadyC le Mer 19 Avr 2017 - 11:21

Pour le défi 24 (un livre ou une nouvelle en version originale), je viens de finir Farenheit 451 de Ray Bradbury.
Je l'avais déjà commencé il y a quelques (dix ?) années, et abandonné en cours de route, à ma grande honte, parce que je n'arrivais plus à comprendre. J'ai de nouveau eu un peu de mal, mais pas autant (l'habitude de lire en anglais maintenant ?). C'est une écriture poétique ; toutes les circonstances matérielles, physiques, ne sont pas indiquées, ou pas très clairement, d'où les difficultés de compréhension par moments. J'avoue avoir été un peu déçue, parce que je m'attendais à une histoire plus détaillée, de plus grande ampleur - je ne sais pas pourquoi, d'ailleurs, surtout vu le format ; peut-être la réputation de l'ouvrage -, et parce que les personnages ne sont pas assez fouillés à mon goût, ayant peu d'arrière-plan, d'histoire, et le héros seul ayant droit à une exploration psychologique ; du coup, certains m'ont paru peu convaincants. Mais c'est une affaire de goût.
Il reste que c'est un livre, bien sûr, d'un grand intérêt, et effrayant ; contrairement à ce que j'attendais, ce n'est pas exactement une dictature qui est dépeinte, ou plutôt, c'est une dictature consentie ; l'analyse du chef des pompiers sur l'évolution de la société - ou plus simplement des gens et de leurs intérêts
Spoiler:
les pompiers ne servent pas à grand-chose, sinon à donner un peu de spectacle : la population s'est spontanément désintéressée des livres, jusqu'à les détester et les juger nuisibles, et l'Etat n'a fait qu'entériner
, et la probabilité qu'elle s'applique très bien au monde actuel, font frémir.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile
avatar
LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Soir le Jeu 20 Avr 2017 - 15:59

Pour l'item 22 (un livre d'un auteur d'Asie) : Le lézard noir de Ranpo Edogawa. Un détective privé nommé Kogoro Akechi est chargé de protéger une jeune femme que le lézard noir, une cambrioleuse, souhaite enlever car elle est la fille d'un joaillier. Le roman alterne les actions, points de vue, de la voleuse et du détective. En conséquence les effets de surprise sont plus que limités, et les retournements (le lecteur n'est tout de même pas au courant de tout) faciles à percevoir. Dommage Neutral
avatar
Soir
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Dimka le Ven 21 Avr 2017 - 2:19

Pour le quatrième défi de 2016 (un livre avec une robinsonnade), j’ai lu Sa Majesté des mouches de William Golding. J’ai plutôt accroché, c’est une bonne lecture, par contre, j’ai du mal à voir déjà si c’est un livre qui « comptera » (parfois, tu te rends compte seulement bien plus tard, après l’avoir digéré, si une lecture a juste été une lecture sympa sur le moment, ou si elle a quelque chose en plus).

En fait, je suis un peu sceptique. D’un côté, j’aime bien les livres qui font des expériences (tiens, si je mets un tas de gamins britanniques sur une île déserte, ça donne quoi ?). D’un autre côté… je ne sais pas. Les conclusions tirées par le livre sont intéressantes, mais je ne sais pas à quel point on peut les étendre : par exemple, on s’en doute que des gamins livrés à eux-mêmes, ça finit en boxon. Donc est-ce que des gamins clichés « éducation britannique » qui ne gèrent pas sur une île déserte, c’est pertinent pour critiquer les valeurs (revendiquées) britanniques ? Ou juste les gamins en général ?

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Dimka le Ven 21 Avr 2017 - 2:25

Pour le cinquième défi de 2016 (un livre avec plusieurs auteurs), j’ai lu De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman. C’est un livre complètement barré, et j’ai beaucoup aimé. Razz D’ailleurs, il me semble que j’ai plus accroché que La huitième couleur, soit que la Neil Gaimanisation de Pratchett me convienne mieux, soit que je commence à m’habituer à ce type d’humour.

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par miss sophie le Ven 21 Avr 2017 - 10:19

Ah! De bons présages, un grand moment de lecture ! Very Happy
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par liskaya le Dim 23 Avr 2017 - 16:29

Je viens de terminer En attendant les barbares, de Coetzee, pour le défi 21 finalement (un auteur d'Afrique). J'étais contente car je pensais pouvoir cocher avec lui le difficile item 41, mais j'avais mal lu : c'est une ville ou un pays qui n'existe plus et non qui n'existe pas. Tant pis !
C'était une très belle lecture, dense, dure, pénible parfois tant le sujet est âpre. Je ne savais pas ce que j'allais lire, j'avais seulement envie depuis longtemps de découvrir cet auteur. Si j'en avais su plus, peut-être que je n'aurais pas lu celui-ci... mais je ne regrette pas. Je vais vite lire autre chose de cet auteur, c'est sûr !
avatar
liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par miss sophie le Dim 23 Avr 2017 - 19:55

Pour le défi 9 (le seul livre écrit par un auteur) : Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon (2014), premier et pour l’instant seul roman de ce jeune auteur irlandais. Convient aussi aux défis 8 (titre de plus de 6 mots), 31 (personnage médecin) et il me semble 41 (ville qui n'existe plus : Tchernobyl).
L’histoire croisée de quatre personnages, à Pripiat et à Moscou, lors de la catastrophe de Tchernobyl. L’occasion de se rappeler l’hypocrisie du système politique de l’époque, l’incapacité à réagir faute d’avoir anticipé un tel accident, et les terribles répercussions pour les habitants de cette zone. On suit avec intérêt les personnages auxquels l’auteur donne vie dans toute leur complexité et au-delà de cette catastrophe : la famille d'un adolescent de Pripiat et la façon dont elle vit l'évacuation du village ; un chirurgien envoyé sur place prendre les premières mesures et qui découvre l'étendue du désastre ; son ex-femme anciennement journaliste reléguée à un poste d'ouvrière par le régime à cause de ses prises de position ; le neveu de cette dernière, pianiste prodige de neuf ans qui essaie d'échapper à la brutalité de ses camarades.
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par miss sophie le Dim 23 Avr 2017 - 19:59

Pour le défi 41 (un pays ou une ville qui n'existe plus), j'avais d'abord pensé au roman ci-dessus avant de me rendre compte que c'était le seul ouvrage de cet auteur, ce qui est très intéressant aussi ! A la place je propose donc : Les aventures de Tintin reporter chez les Soviets de Hergé (1929). Premier tome des aventures de Tintin, au scénario très simpliste et complètement invraisemblable où les bagarres, guet-apens, courses-poursuites et évasions s’enchaînent à un rythme effréné : l’action importe visiblement plus que l’histoire (il n’y en a pas). L’humour est porté par les commentaires de Milou (surtout quand il se moque de son maître ; le reste du temps, son explicitation de l’action est un peu « lourde »). C'est intéressant de voir le point de départ de la série ; heureusement que le personnage et les intrigues ont évolué !
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Awott le Mer 26 Avr 2017 - 3:00

J'ai ( enfin ) fini Feu Mathias Pascal de Luigi Pirandello ( Nobel 1934 ). Certains passages sont bouleversants, les tergiversations et les angoisses du narrateur ont été les miennes. Un bien beau récit sur la liberté, l'être et la vacuité de l'existence.

La suite Le Pendule de Foucault d'Eco et Canto General de Neruda. Deux monuments qui vont me durer quelques temps.
avatar
Awott
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par liskaya le Mer 26 Avr 2017 - 11:03

Défi 15 : Le premier livre d'une série de romans (même pers. ppal). J'ai lu Les gens heureux lisent et boivent du café. Lu très vite. Pour moi, c'est typiquement une lecture pour un voyage en train ou en avion. On se laisse prendre par l'histoire, tout est assez prévisible, aucun intérêt littéraire... bref, lecture rapide et distrayante, comme un téléfilm d'M6 les après-midi de flemme ou de cafard. Rien de plus !
Je le place ici car il y a une suite (un ou deux autres romans ?).
avatar
liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Frisouille le Jeu 27 Avr 2017 - 2:09

Défi 33 : L'immeuble Yacoubian
Voilà un livre dont j'avais probablement trop entendu parler. J'ai eu toutes les peines du monde à entrer dans l'histoire, le découpage du récit entre les différents protagonistes et puis, sur la fin, la tension se resserre davantage sur les principaux personnages et le roman en devient plus intéressant.

Après il me faut reconnaitre que j'étais bien désolée de quitter l'univers de la Horde du Contrevent alors forcément, passer après était un sacré challenge.
avatar
Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Neo-défi lecture 2017 - Ici, on papote !

Message par Agrippina furiosa le Jeu 27 Avr 2017 - 18:13

'jour les papivores !
Comme je suis TRES en retard dans mes compte-rendu, je fais vite !
Pour le défi n°18 (Un livre qui évoque l'histoire de l'Europe), j'ai lu "La chaise numéro 14" de F. Juhel. C'est l'histoire d'une très belle jeune fille, Maria Salaun, qui vit seul avec son père, dont elle est le rayon de soleil, dans la difficile période de l'épuration, en France. Or la belle Maria a fauté, elle a aimé, et a été aimée du non moins beau Frantz ... et un matin, un groupe de miliciens débarque devant l'auberge familiale. A leur tête, Antoine, l'amoureux de toujours, éconduit. Arrive alors Maria, droite, digne, belle dans la robe de mariée de sa défunte mère, portant avec elle une chaise, la chaise n°14 de l'auberge. Chaise sur laquelle elle endure, rayonnante car fière de son amour, le supplice, sous les yeux de quelques témoins dont aucun n'ose intervenir. Toute la suite du roman n'est autre que la vengeance de Maria contre Antoine, son village et ce monde qui l'a punie d'avoir aimé. Une très belle écriture, qui est l'intérêt principal de ce roman atypique, un peu plat à mon goût par ailleurs.

Pour le défi n°40 (Disparition), j'ai lu "L'autre qu'on adorait" de C. Cusset. Là, autant prévenir tout de suite, je ne suis pas totalement objective : j'adore tout ce qu'elle fait ... et ça n'a pas raté ! Donc je me contente d'aiguiser votre curiosité : construction audacieuse, le roman commence par la fin, le suicide de Thomas, 39 ans, drôle, brillant et meilleur ami de la narratrice. C'est elle qui revient donc en arrière pour raconter la vie-éclair de la comète Thomas jusqu'à ce jour fatal. Original, prenant, bref, j'ai adoré !

Pour le défi n°16 (faute de pouvoir le mettre ailleurs ! donc un livre emprunté) : j'ai dévoré "Chronique d'une fin de règne" de P. Rambaud. Je fais court, car je pense que beaucoup d'entre vous connaissent les mirifiques chroniques, à la manière de Saint-Simon, de P. Rambaud qui se régale à nous raconter à sa sauce les "règnes" successifs de nos présidents (si ce n'est pas le as, jetez-vous sur n'importe quel tome, ils sont tous excellents !). Pour ce tome-là, donc, la fin de Règne de François IV L'Egaré : on y retrouve le bouillonnant comte d'Evry, l'hilarant Nicolas Le Flambard et on découvre plus avant la demoiselle de Montretout et le jeune comte Macron ... Bref, c'est toujours aussi drôle, bien écrit (ah ! les épithètes de François et Nicolas !) et rudement bien documenté. Un peu de légèreté politique en ces temps de rude campagne !

Ouf ! merci pour votre endurance !

Agrippina furiosa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum