De plus en plus d'enseignants démissionnent

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Laotzi le Lun 2 Jan 2017 - 13:28

@stench a écrit:OK, le nombre de démissions augmente mais malgré tout, 1000 sur un total de 850 000, n'est-ce pas complètement dérisoire?

Oui, c'est surtout significatif pour les stagiaires (et il serait intéressant de savoir si les démissions de titulaires ne concernent d'ailleurs pas d'abord des néotitulaires quasi néo), le rapport s'attarde (enfin pas tellement) d'ailleurs sur le cas des stagiaires et non des titulaires.

Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Chocolat le Lun 2 Jan 2017 - 13:51

@Reine Margot a écrit:Ce qui joue aussi énormément c'est le passage au mouvement en deux temps. Avant tu pouvais demander un poste n'importe où, maintenant tu dois avoir l'académie, sans garantie d'atterrir où tu veux.

Le mouvement en deux temps est totalement rédhibitoire !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Hérodoute le Lun 2 Jan 2017 - 14:09

@Anaxagore a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Reine Margot a écrit:Ce qui joue aussi énormément c'est le passage au mouvement en deux temps. Avant tu pouvais demander un poste n'importe où, maintenant tu dois avoir l'académie, sans garantie d'atterrir où tu veux.

Ça c'est la plus belle s....ie qu'on nous ait fait!  Merci Jospin, merci Allègre, merci les socialistes, merci le sgen! Les deux premiers ont payé, les troisièmes paieront dans quelques mois, je ne désespère pas pour les derniers.

Que la veste soit.

Sans vouloir vous faire peur...
Concernant le SGEN / CFDT, il semblerait qu'il puisse devenir le premier syndicat suite aux élections professionnelles de 2017 (échelle nationale pour la CFDT je précise). Il passerait devant les syndicats plus "traditionnels" que sont CGT et FO. A chacun ses idées mais perso, ça ne me rassure pas du tout : un syndicat qui dit "Amen" au gouvernement, qui soutient la réforme jusqu'à inciter à nous balancer encore plus de formations sur cette réforme par le biais de ses représentants... alors qu'on n'en peut déjà plus... N'oubliez pas ces élections là...
Concernant le PS, si les élus de gauches ne sont pas capables de se mettre d'accord sur un projet commun pour faire face à Fillon... je pense que le parti ne se redressera pas de si tôt... Marine peut se frotter les mains...

Sinon, merci à Laotzi et à Elyas pour leurs données chiffrées : ça évite de remonter les 10 pages du fil ou de rouvrir d'autres liens.
Je rejoins les propos de Stench : 1000 sur 800 k = ce n'est pas grand choses effectivement. Cependant, nous parlons de ceux et celles qui ont osé franchir le cap. Cb qui y ont déjà pensé sérieusement mais qui ne l'ont pas fait ? Un sondage demandant aux enseignants s'ils ont déjà voulu démissionner (et surtout pourquoi ?) serait très révélateur...

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Hérodoute
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Enaeco le Lun 2 Jan 2017 - 14:14

Je trouve qu'il est difficile de discuter de ces chiffres.
J'ai de la peine à me rendre compte à quel point ils sont significatifs.
Que dira-t-on si on retombe sous les 2% l'an prochain ? Que tout s'améliore ?

Pour rappel, l'année 2012-2013, au plus faible taux, c'était un parachutage de 15h de cours et 6h de formation par semaine, pour des étudiants qui sortaient d'un M2 sans la moindre expérience (6 semaines d'observation au mieux). Etait-ce un système de formation satisfaisant ?

Le manque d'attractivité du métier et la baisse des exigences aux concours n'attirent-t-ils pas un plus large public, qui se présente pour voir et qui finalement est reçu sans la préparation exigée (et la connaissance du métier) auparavant ?

Est-ce que les démissions sont groupées sur une période (T1, T2, T3 par exemple?). Quand on voit les différentiels de recrutement d'une année à l'autre, peut-être qu'on a le même taux de T1 qui démissionne mais qui représente une plus grosse part du nombre total d'enseignant.

A quoi ressemble les taux de démission des autres professions ?

Enaeco
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Dalva le Lun 2 Jan 2017 - 14:41

@stench a écrit:OK, le nombre de démissions augmente mais malgré tout, 1000 sur un total de 850 000, n'est-ce pas complètement dérisoire?
Sachant que la grande majorité des démissions sont refusées et donc non comptabilisées ? Non, ce n'est pas dérisoire.
On m'a expliqué que si je déposais ma lettre de démission, d'abord on me la refuserait. Puis que, si j'insistais, on me mettrait en disponibilité pour dix ans, afin de me laisser la possibilité de revenir.
Dix ans de décalage. Je pense qu'il faut attendre encore environ cinq ans pour commencer à vraiment connaître le taux réel de démission d'il y a cinq ans. Et attendre dix ans pour savoir combien voulaient vraiment démissionner cette année.
Sauf que, mystère : ceux qui partiront après leurs dix années de disponibilité seront-ils comptabilisés parmi les démissions ?

Quant aux CLD de fin de carrière qui remplacent une démission impossible et une reconversion au sein de l'EN refusée parce qu'on préfère laisser la place aux jeunes à qui l'on a supprimé les postes, ils ne sont pas si rares...
avatar
Dalva
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Lowpow29 le Lun 2 Jan 2017 - 16:46

Sauf qu'en réalité, peu de démissions sont refusées... Quand j'étais dans l'académie de Versailles, dans chaque collège où j'ai enseigné, un enseignant d'anglais démissionnait avant la fin de l'année. Ils étaient tous jeunes, souvent néo-tit. Aucun n'a été retenu, aucun n'a été convoqué à un entretien, à aucun on a demandé pourquoi. En sachant que l'un d'eux demandait d'abord une dispo qui lui a été refusée...
Et tout cela alors que l'anglais peine - il me semble - à recruter.
Une de mes camarades quand j'étais stagiaire a démissionné au bout de deux semaines, on ne lui a rien dit du tout, alors que ma matière peine à recruter aussi, et qu'il aurait été possible - à mon avis - de la faire changer d'avis au moins temporairement.
La réalité est peut-être autre en Lettres, mais je doute quand même qu'on empêche les profs de démissionner...


Dernière édition par Lowpow29 le Lun 2 Jan 2017 - 17:27, édité 1 fois

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lowpow29
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par RogerMartin le Lun 2 Jan 2017 - 16:52

On ne voit pas trop quels arguments pourraient etre mis en avant. Le nombre de délégations rectorales n'est pas extensible à l'infini, et le système d'affectation (avec le mouvement à deux tours) joue contre les néotits.

Disons que si le MEN recrute péniblement 30000 enseignants à une rentrée donnée et que cette meme année on atteint presque 2000 démissions, on n'est pas dans l'efficacité la plus totale. C'est certes une économie quand des titulaires démissionnent, puisqu'ils seront remplacés par des gens plus jeunes, parfois simplement contractuels, mais on peut aussi voir cela comme une fuite du personnel expérimenté. D'autant plus intéressant dans un contexte de chomage, et tandis que les bénéficiaires de la plus belle des niches fiscales concédées aux salariés journalistes ne cessent de braire sur les avantages indignes dans lesquels se vautrent les enseignants.
Mais bon, c'est le résultat d'un certain nombre d'années d'incurie, et ce n'est pas fini. Encore un effort, et il n'y aura plus devant les classes que des bozos comme celui incarné par le journaliste filmé en caméra cachée il y a quelques semaines.


Dernière édition par RogerMartin le Lun 2 Jan 2017 - 17:09, édité 2 fois

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Inhumaine le Lun 2 Jan 2017 - 16:54

Effectivement, il serait intéressant de connaître les "moments démission" dans une carrière d'enseignant.

A titre personnel, l'année de stage m'avait paru rude (du travail et des exigences contradictoires à la pelle), mais j'étais satisfaite de voir que le métier, au fond, me plaisait. L'année de néotit, propulsée dans un collège rep+ du 93, n'a rien à voir avec ce que j'ai connu et est une horreur sans nom pour moi !

J'imagine que j'aurais déjà démissionné si je n'avais pas eu l'expérience de mon stage pour me montrer que l'enseignement n'est pas qu'un sport de combat.
avatar
Inhumaine
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Graisse-Boulons le Lun 2 Jan 2017 - 16:59

Donnons aux enseignants les mêmes droits qu'aux autres :
- Les mêmes possibilités que tous pour le DIF au lieu du leurre actuellement en vigueur, changer les modalités d'attribution pour ne plus confier la décision à des personnels EN non prof ;
- Les mêmes droits au chômage (deux ans), qui accompagnent la procédure de "rupture conventionnelle" à mettre en place pour les enseignants;
- Accepter les "ruptures conventionnelles" (un autre leurre ne servirait à rien);
- Autoriser les transitions de type mi-temps prof (pour manger) /  mi-temps démarrage d'une autre activité ou le cumul d'activité (interdit);
- Etablir la réciprocité d'échange enseignement / autres corps catégorie A qui est pour le moment unidirectionnelle (voir note);

...Et préparons nous pour l' hémorragie...mais cela n'arrivera pas car en vertu du principe de l'offre et de la demande, faire tomber le garde-fou contraindrait l'état à rétablir l'attractivité du métier...beaucoup l'ont bien compris...

note : en effet, depuis peu, les fonctionnaires cat A peuvent devenir enseignants sur simple demande, le contraire n'est pas prévu, bien entendu. Et, bien que dans ce cas leurs salaires supérieurs aux nôtres soient conservés, on ne constate pas d'arrivée massive, c'est le moins que l'on puisse dire....mais peut être n'aiment-ils pô les "vacaaaaaances" ?

Graisse-Boulons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par jésus le Lun 2 Jan 2017 - 17:00

Oui, pour résumer mon précédent message : ce qui est plus significatif que le nombre de démission qui semble faible ( à la seule lecture des chiffres) , c'est le fait que de plus en plus de personne ne veulent plus devenir prof. En se retirant des listes des remplaçants, en ne se présentant plus au concours, en allant à reculons aux concours et se dirigeant vers d'autres concours aux perspectives plus engageantes.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par laMiss le Lun 2 Jan 2017 - 17:07

@Hérodoute a écrit:Un sondage demandant aux enseignants s'ils ont déjà voulu démissionner (et surtout pourquoi ?) serait très révélateur...

+1
Ajoutons la question "Pourquoi êtes-vous restés?"

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Cath le Lun 2 Jan 2017 - 17:24

@Graisse-Boulons a écrit:

note : en effet, depuis peu, les fonctionnaires cat A peuvent devenir enseignants sur simple demande, le contraire n'est pas prévu, bien entendu. Et, bien que dans ce cas leurs salaires supérieurs aux nôtres soient conservés, on ne constate pas d'arrivée massive, c'est le moins que l'on puisse dire....mais peut être n'aiment-ils pô les "vacaaaaaances" ?

Ah oui ? J'ignorais...
Sinon, d'accord avec le reste de ton message, que je n'ai pas cité.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Malioli le Lun 2 Jan 2017 - 17:29

C'est effarant.

Et il y a aussi des contractuels qui démissionnent...


_________________
2016-2017: 3x6èmes- 6x5èmes- 3x3èmes
2015-2016: 3x6èmes- 6x4èmes- 2x3èmes
2014-2015: 3x6èmes- 3x5èmes- 6x4èmes
2013-2014: 3x6èmes- 3x5èmes- 6x4èmes
avatar
Malioli
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par stench le Lun 2 Jan 2017 - 17:30

@Graisse-Boulons a écrit:
note : en effet, depuis peu, les fonctionnaires cat A peuvent devenir enseignants sur simple demande, le contraire n'est pas prévu, bien entendu. Et, bien que dans ce cas leurs salaires supérieurs aux nôtres soient conservés, on ne constate pas d'arrivée massive, c'est le moins que l'on puisse dire....mais peut être n'aiment-ils pô les "vacaaaaaances" ?

Donc on peut croiser des collègues, sans formation ni concours d'enseignement, qui gagnent plus que nous?

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Lefteris le Lun 2 Jan 2017 - 17:37

@Graisse-Boulons a écrit:Donnons aux enseignants les mêmes droits qu'aux autres :
- Les mêmes possibilités que tous pour le DIF au lieu du leurre actuellement en vigueur, changer les modalités d'attribution pour ne plus confier la décision à des personnels EN non prof ;
- Les mêmes droits au chômage (deux ans), qui accompagnent la procédure de "rupture conventionnelle" à mettre en place pour les enseignants;
- Accepter les "ruptures conventionnelles" (un autre leurre ne servirait à rien);
- Autoriser les transitions de type mi-temps prof (pour manger) /  mi-temps démarrage d'une autre activité ou le cumul d'activité (interdit);
- Etablir la réciprocité d'échange enseignement / autres corps catégorie A qui est pour le moment unidirectionnelle (voir note);

...Et préparons nous pour l' hémorragie...mais cela n'arrivera pas car en vertu du principe de l'offre et de la demande, faire tomber le garde-fou contraindrait l'état à rétablir l'attractivité du métier...beaucoup l'ont bien compris...

note : en effet, depuis peu, les fonctionnaires cat A peuvent devenir enseignants sur simple demande, le contraire n'est pas prévu, bien entendu. Et, bien que dans ce cas leurs salaires supérieurs aux nôtres soient conservés, on ne constate pas d'arrivée massive, c'est le moins que l'on puisse dire....mais peut être n'aiment-ils pô les "vacaaaaaances" ?
Il y a possibilité de devenir enseignant vu les manques, mais ce n'est pas si évident que ça.  Je suis moi-même reconverti (il est vrai qu'il y a quelques années maintenant)  et l'administration m'a mis les pires bâtons dans les roues, notamment au niveau du reclassement. Le combat fut âpre et long (recours, médiateur, courriers...). Et de plus on ne m'a pas pris par détachement , même si j'avais eu le capes dans le passé. J'ai dû repasser le concours.
Concernant le traitement, attention , c'est le traitement indiciaire qui est maintenu , mais les indemnités fixes, les primes, adieu. Dans mon cas, ça représentait environ 1/3 de mes revenus. Donc aucune raison de se précipiter. Moi-même je n'y tenais pas vraiment, mais j'étais dans une situation administrative très difficile et  inextricable, et si j'avais pu résoudre le problème avant la titularisation (j'ai d'ailleurs tenté une réintégration juste avant, mais rien ne se réglait) , je ne serais pas là. Il est d'ailleurs tout à fait injuste que lorsqu'on est reçu par concours, le détachement ne soit que d'un an et qu'on ne puisse plus faire marche arrière,  que l'on soit "piégé".

Il est tout à fait possible d''obtenir, en théorie, un détachement comme cadre A dans une autre administration, mais la situation est totalement asymétrique. Il n'y a aucun besoin massif dans les autres corps de l'Etat, tous les cadres A réunis sont largement inférieurs numériquement aux enseignants, et aucun ne souffre de pénurie. On se précipite même sur les concours administratifs, ceux des douanes, de la police, des impôts...

@laMiss a écrit:
@Hérodoute a écrit:Un sondage demandant aux enseignants s'ils ont déjà voulu démissionner (et surtout pourquoi ?) serait très révélateur...

+1
Ajoutons la question "Pourquoi êtes-vous restés?"
La réponse est simple : les portes sont fermées, on ne peut trouver que pire, ou le chômage . C'est un peu une nasse. Passé un certain âge les concours ne sont plus ouverts ou alors il faut repartir à zéro dans une carrière hiérarchisée, les détachements sont très difficiles, il faut quasiment être coopté.  
Il serait éclairant de voir tous les gens qui ont entamé des démarches sérieuses pour être détachés, passer des concours. Là, on s'apercevrait qu'il y a du monde.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par jésus le Lun 2 Jan 2017 - 17:40

Oui, pour ne pas être piégé, autant ne jamais y rentrer.
Tant qu'au moins une partie des propositions qu' a fait graiss-boulon ici, je ne vois aucune raison objective pour que ces tendances s'inversent.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Lefteris le Lun 2 Jan 2017 - 17:54

@jésus a écrit:Oui, pour ne pas être piégé, autant ne jamais y rentrer.
Tant qu'au moins une partie des propositions qu' a fait graiss-boulon ici, je ne vois aucune raison objective pour que ces tendances s'inversent.
Ne pas entrer, c'est ce que font les jeunes. Et ça va s'aggraver, notamment du fait des matières esquivées aujourd'hui dans les facs pour éviter l'enseignement, et du durcissement incessant des conditions de travail. Rendez-vous dans 5 ans.
Quand aux propositions de Graisse-Boulons, dont certaines seraient justes et de bon sens, elles ne seront pas mises en oeuvre car coûteuses, susceptibles de vider encore plus les effectifs (il le dit lui-même).
Le professeur de demain , ce sera l'étudiant qui aura traîné dans des études peu prestigieuses et socialement dévalorisées (tout ce qui est lettres entre autres), peu demandées dans le monde du travail, qui aura dans ces études un assez faible niveau car la dévalorisation supprime l'émulation, le niveau, et qui au bout d'un certain temps devra bien trouver de quoi casser la croûte. Ou encore le chômeur en reconversion. Tous ces gens ayant le couteau sous la gorge, pas besoin de valoriser le statut, on pourra même le durcir encore un peu. On leur proposera alors de devenir enseignant, et on verra fleurir des solutions comme celles qui sont avancées à droite et à gauche, au choix : une pré-professionnalisation payée, avec engagement de servir un certain temps, une formation au rabais à base de sienséduk, un contrat négocié localement. Le statut tombera peu à peu de lui-même, comme un fruit trop mûr.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Leclochard le Lun 2 Jan 2017 - 18:04

@laMiss a écrit:
@Hérodoute a écrit:Un sondage demandant aux enseignants s'ils ont déjà voulu démissionner (et surtout pourquoi ?) serait très révélateur...

+1
Ajoutons la question "Pourquoi êtes-vous restés?"

Réponse version basique: Remplir le réfrigérateur, payer les crédits auto et maison.
Réponse version sophistiquée: difficile de passer un concours (passé un certain âge ?) ou de suivre une formation qu'il faut financer sur ses deniers personnels. Difficile d'abandonner un métier qui offre un cadre pour l'inconnu. Une reconversion demande une énorme énergie. On doit affronter les questionnements et les doutes des autres en plus des siens. La facilité, c'est de rester en faisant le dos rond. L'arrêt maladie peut être une issue parfois.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Lefteris le Lun 2 Jan 2017 - 18:21

@Leclochard a écrit:
@laMiss a écrit:
@Hérodoute a écrit:Un sondage demandant aux enseignants s'ils ont déjà voulu démissionner (et surtout pourquoi ?) serait très révélateur...

+1
Ajoutons la question "Pourquoi êtes-vous restés?"

Réponse version basique: Remplir le réfrigérateur, payer les crédits auto et maison.
Réponse version sophistiquée: difficile de passer un concours (passé un certain âge ?) ou de suivre une formation qu'il faut financer sur ses deniers personnels. Difficile d'abandonner un métier qui offre un cadre pour l'inconnu. Une reconversion demande une énorme énergie. On doit affronter les questionnements et les doutes des autres en plus des siens. La facilité, c'est de rester en faisant le dos rond. L'arrêt maladie peut être une issue parfois.
Les deux réponses ne sont pas exclusives. Il est des formations que certains suivraient volontiers, mais elles demandent un mi-temps, une dispo, et il faut en attendant remplir le frigo. Passer des concours en travaillant, il faut avoir l'âge où c'est intéressant, certes, mais aussi pouvoir assumer l'énorme charge de travail personnel en plus du reste, dans des conditions défavorables. Qu'on demande à ceux qui le font, ils répondront. J'en connais.
Même dans sa propre discipline, passer l'agrégation en étant à temps complet est absolument épuisant, d'autant qu'il faut souvent s'y reprendre plusieurs fois. Alors se lancer carrément dans autre chose, je laisse imaginer.
Parmi les solutions que je vois, pour les plus jeunes, c'est de s'y mettre tout de suite, de commencer à préparer des concours à peine titulaire, et même en catégorie B voire C, parce qu'on perd peu (on garde son indice dans un premier temps et les écarts indiciaires augmentent avec le temps) qu'on a le temps de remonter. Plus on attend, plus c'est dur, et plus on perd.
Sinon, éviter au dernier moment le concours comme des jeunes que je connais et soit passer divers concours tout de suite, soit compléter une formation nulle et non avenue mais formatrice intellectuellement (comme les lettres) par une bifurcation sur une autre matière (droit, master pro...).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par John le Lun 2 Jan 2017 - 18:27

commencer à préparer des concours à peine titulaire
Oui mais c'est difficile car c'est durant ces années-là que les préparations prennent le plus de temps.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par jésus le Lun 2 Jan 2017 - 18:28

Oui, mais beaucoup se complaisent dans des résistances psychologiques à cela. Parler de ce genre de chose quand on est en master à la fac, c'est prendre le risque d'être regardé de haut et de passer pour défaitiste. Alors que c'est le contraire : on croit en ses capacités à faire autre chose, on se remet en question, on explore d'autres domaines intéressants, on s'ouvre des perspectives.

Cela se comprend, car cela revient à être découragé avant même de réussir un concours de l'enseignement. On ébranle le temple que certains se croient obligé de garder alors que personne n'a demandé.

Or, pour les plus conservateurs, c'est juste de l'inconnu. L'inconnu , c'est souvent la flemme intellectuelle de voir ce qui existe ailleurs, soit disant en passant.

Les années juste après la sortie de la fac sont les meilleures pour réussir des concours de la FP. Le fer est encore chaud, la motivation professionnelle est réelle, vous avez un minimum d'expérience pour faire bonne figure face à un jury ( je parle d'expérience)



J'ose espérer que depuis que j'ai quitté la fac, les choses ont changé dans le bon sens.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par PauvreYorick le Lun 2 Jan 2017 - 18:35

@jésus a écrit:Tant qu'au moins une partie des propositions qu' a fait graiss-boulon ici, je ne vois aucune raison objective pour que ces tendances s'inversent.
Je ne comprends pas cette phrase (sûrement parce qu'il en manque un bout...).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par jésus le Lun 2 Jan 2017 - 18:36

@PauvreYorick a écrit:
@jésus a écrit:Tant qu'au moins une partie des propositions qu' a fait graiss-boulon ici, je ne vois aucune raison objective pour que ces tendances s'inversent.
Je ne comprends pas cette phrase (sûrement parce qu'il en manque un bout...).

Oui, il manque le " ne seront pas mises en oeuvre" qui resté dans le clavier, je l'accorde.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par PauvreYorick le Lun 2 Jan 2017 - 18:39

OK, un clavier très possessif et très pingre, je vois. Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
PauvreYorick
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par Hugo78 le Lun 2 Jan 2017 - 18:55

Je pense de plus en plus à démissionner également alors que je suis néotitulaire. J'adore ce que je fais, mais le salaire est beaucoup trop bas pour que je puisse accepter d'être expédié à des kilomètres de chez moi dans des classes où règnent indiscipline et désinvolture face au travail. 2500 euros/mois me feraient rester; en dessous, je préfère partir !

Hugo78
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus d'enseignants démissionnent

Message par John le Lun 2 Jan 2017 - 18:57

@Hugo78 a écrit:Je pense de plus en plus à démissionner également alors que je suis néotitulaire. J'adore ce que je fais, mais le salaire est beaucoup trop bas pour que je puisse accepter d'être expédié à des kilomètres de chez moi dans des classes où règnent indiscipline et désinvolture face au travail. 2500 euros/mois me feraient rester; en dessous, je préfère partir !
Si tu es certifié, il va te falloir pas mal d'années pour parvenir à cette somme effectivement, et en général l'avancement d'échelon est grevé par l'inflation qui progresse elle aussi :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum