Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par gauvain31 le Sam 7 Jan 2017 - 15:01

Le Monde a écrit:Sa lettre de démission, Sébastien Chauchot l’a postée entre Noël et le Jour de l’an. Une décision qui n’a rien d’un coup de sang, raconte cet ex- « instit » de 41 ans : il n’enseignait déjà plus qu’à mi-temps, dans la Marne, pour s’adonner à sa passion, la photo. Immortaliser des mariages, illustrer des fêtes de famille… il aimerait en vivre et s’y consacrer totalement. La bonne nouvelle est tombée vendredi 6 janvier : le professeur des écoles est radié… et heureux. Il avait craint que l’administration ne rechigne à le laisser partir, faute de remplaçant.

La suite ici :

http://www.lemonde.fr/education/article/2017/01/07/professeurs-un-jour-mais-pas-pour-toujours_5059178_1473685.html
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par teobaldo le Sam 7 Jan 2017 - 16:47

Comment est-il possible que cet ex-instit ait été radié 3 jours après la rentrée alors qu'il avait posté sa démission pendant les vacances?

Cela signifierait que le rectorat en aurait pris connaissance et l'aurait acceptée en 24h! Alors que le délai officiel est de 4 mois pour obtenir une décision de l'EN, qui peut d'ailleurs être un refus :
http://www.education.gouv.fr/cid58054/vie-professionnelle-et-situation-personnelle-demission-et-indemnite-de-depart-volontaire.html

Bref cette histoire ne semble pas du tout crédible.
avatar
teobaldo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Rikki le Sam 7 Jan 2017 - 16:48

J'ai envoyé ma lettre le 4 ou 5 janvier 2014, jour de la rentrée. J'ai obtenu mon arrêté de radiation des cadres le 7 juillet, après avoir réclamé maintes fois et être passée par une avocate. Alors... ben... je trouve aussi !

D'autant plus que, j'y pense, la lettre doit être adressée par la voie hiérarchique, donc on ne PEUT pas l'envoyer entre Noël et le jour de l'An. Enfin, on peut, mais la procédure n'est pas respectée. Perso, j'avais doublé : voie hiérarchique + recommandé.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Rikki
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par V.Marchais le Sam 7 Jan 2017 - 17:02

Oui, une de mes amies s'est vu refuser sa démission. Elle a fait des yeux ronds à réception de sa réponse. Elle ne voulait plus foutre un pied au collège, pour elle, c'était clair et net, une question de survie (que certains comprendront). Elle s'est demandé un instant si des gars de l'EN allaient venir la chercher avec un fusil, le jour de la rentrée.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Rikki le Sam 7 Jan 2017 - 17:30

Abandon de poste, qui peut te créer des ennuis au moment de ton calcul de retraite et te met dans ton tort.

Quand tu signes (et tu ne signes rien, c'est une métaphore) pour entrer dans la fonction publique, ils comptent bien que tu as signé avec ton sang !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Rikki
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Whypee le Sam 7 Jan 2017 - 17:54

@Rikki a écrit:Abandon de poste, qui peut te créer des ennuis au moment de ton calcul de retraite et te met dans ton tort.

Quand tu signes (et tu ne signes rien, c'est une métaphore) pour entrer dans la fonction publique, ils comptent bien que tu as signé avec ton sang !

J'ai signé pour 37,5 ans ça compte toujours

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par V.Marchais le Sam 7 Jan 2017 - 17:55

C'est un peu l'impression qu'elle a eu. Mais elle a tenu bon, appelé de établissement pour dire qu'elle avait démissionné, qu'elle refusait de reprendre son poste. Branle-bas le combat au Rectorat, convocation, ell ene lâche rien : elle a fini par être mise en dispo.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Cath le Sam 7 Jan 2017 - 18:23

@Rikki a écrit:Abandon de poste, qui peut te créer des ennuis au moment de ton calcul de retraite et te met dans ton tort.

Mais concrètement, je ne vois pas ce qu'on risque...
Il n'y a aucun métier dans lequel on refuse que tu démissionnes !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par gauvain31 le Sam 7 Jan 2017 - 18:34

@Cath a écrit:
@Rikki a écrit:Abandon de poste, qui peut te créer des ennuis au moment de ton calcul de retraite et te met dans ton tort.

Mais concrètement, je ne vois pas ce qu'on risque...
Il n'y a aucun métier dans lequel on refuse que tu démissionnes !

Mais ici c'est l'intérêt du service qui prévaut
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par stanleymilgram le Sam 7 Jan 2017 - 18:37

Mieux vaut être ministre. On peut démissionner du jour au lendemain...
avatar
stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Rikki le Sam 7 Jan 2017 - 18:38

@V.Marchais a écrit:C'est un peu l'impression qu'elle a eu. Mais elle a tenu bon, appelé de établissement pour dire qu'elle avait démissionné, qu'elle refusait de reprendre son poste. Branle-bas le combat au Rectorat, convocation, ell ene lâche rien : elle a fini par être mise en dispo.
Et voilà. Une démission de moins dans les comptes.

Donc, tu imagines à quel point effectivement, ceux qui démissionnent vraiment, c'est la partie émergée de l'iceberg.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Rikki
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Spinoza1670 le Sam 7 Jan 2017 - 19:35

@Rikki a écrit:
@V.Marchais a écrit:C'est un peu l'impression qu'elle a eu. Mais elle a tenu bon, appelé l'établissement pour dire qu'elle avait démissionné, qu'elle refusait de reprendre son poste. Branle-bas le combat au Rectorat, convocation, elle ne lâche rien : elle a fini par être mise en dispo.
Et voilà. Une démission de moins dans les comptes.

Donc, tu imagines à quel point effectivement, ceux qui démissionnent vraiment, c'est la partie émergée de l'iceberg.
Pour ceux qui n'ont pas lu le sujet, Rikki fait allusion à : http://www.neoprofs.org/t107957-de-plus-en-plus-d-enseignants-demissionnent

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

salaire juillet-août lors d'une démission

Message par teobaldo le Sam 7 Jan 2017 - 20:33

@Rikki a écrit:J'ai envoyé ma lettre le 4 ou 5 janvier 2014, jour de la rentrée. J'ai obtenu mon arrêté de radiation des cadres le 7 juillet, après avoir réclamé maintes fois et être passée par une avocate. Alors... ben... je trouve aussi !

Bonsoir Rikki, pourrais-tu m'indiquer si ton salaire de juillet et août 2014 t'a été versé? Ou bien l'EN te l'a-t-elle sucré?
avatar
teobaldo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par teobaldo le Sam 7 Jan 2017 - 20:43

Et au passage, bravo pour ton intervention sur RTL ! Voila un témoignage qui œuvre dans le bon sens pour l'édification des foules !

Je remets le lien pour encourager à le réécouter : de 19mn40 à 26mn sur http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/rtl-grand-soir-du-05-janvier-2017-7786612007
avatar
teobaldo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Spinoza1670 le Sam 7 Jan 2017 - 21:42

Je viens d'écouter. Très bonne prestation. Tu maîtrises. aai aai


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Rikki le Sam 7 Jan 2017 - 22:21

@teobaldo a écrit:
@Rikki a écrit:J'ai envoyé ma lettre le 4 ou 5 janvier 2014, jour de la rentrée. J'ai obtenu mon arrêté de radiation des cadres le 7 juillet, après avoir réclamé maintes fois et être passée par une avocate. Alors... ben... je trouve aussi !

Bonsoir Rikki, pourrais-tu m'indiquer si ton salaire de juillet et août 2014 t'a été versé? Ou bien l'EN te l'a-t-elle sucré?

Je ne suis pas complètement maso, tu penses bien, j'ai demandé ma radiation des cadres au 1er septembre 2014. Laquelle a été effective au 1er septembre 2014. Les services de la paye ont été très réactifs et ont bien supprimé mon traitement fin septembre. Les services de l'IDV l'ont moins été et ont oublié de me verser mon indemnité. C'est ballot ! Ils ont fini par payer le 23 ou 24 décembre, après envoi d'une lettre recommandée menaçante.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Rikki
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par teobaldo le Sam 7 Jan 2017 - 23:35

Merci Rikki pour ces précieux détails pratiques, j'en ferai bon usage...  Smile

Si j'ai bien suivi, tu distingues la démission, sur laquelle le rectorat statue souverainement, et la demande de radiation des cadres.

Doit-on proposer dans sa démission une date de prise d'effet? J'aurais cru que cela était à la discrétion du rectorat, or tu sembles indiquer que c'est toi qui as déterminé la date du 1er septembre, que le rectorat aurait acceptée sans discuter (?)
Mais le rectorat ne pourrait-il pas décider unilatéralement de fixer la radiation des cadres au 10 juillet?
avatar
teobaldo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Cath le Dim 8 Jan 2017 - 9:51

@gauvain31 a écrit:
@Cath a écrit:
@Rikki a écrit:Abandon de poste, qui peut te créer des ennuis au moment de ton calcul de retraite et te met dans ton tort.

Mais concrètement, je ne vois pas ce qu'on risque...
Il n'y a aucun métier dans lequel on refuse que tu démissionnes !

Mais ici c'est l'intérêt du service qui prévaut

J'entends bien.
Mais quand on veut partir, l'intérêt du service passe après l'intérêt personnel....Alors je repose la question : que risque-t-on ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par artemis71 le Dim 8 Jan 2017 - 9:55

Bonjour,

Je suis ce sujet avec intérêt. Pour les collègues qui ont franchi le pas et ont démissionné, je suppose que c'était un processus progressif? Vous avez petit à petit réduit vos quotités avant de prendre la décision de partir? Avez-vous intentionnellement attendu d'avoir au moins 15 ans de service avant de démissionner pour pouvoir avoir la retraite de fonctionnaire?
avatar
artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par mathmax le Dim 8 Jan 2017 - 10:01

D'après ce qu je lis ici, https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13322

Si l'agent ne reprend pas son poste et ne répond pas à la mise en demeure, il est considéré comme rompant volontairement le lien qui l’unit à son employeur. Son comportement est assimilé à une démission.

L’administration peut donc procéder à son licenciement et à sa radiation des cadres (dans le cas d'un fonctionnaire) ou des effectifs (dans le cas d'un agent contractuel).

   on ne risque rien, mai on n'a pas le droit aux allocations chômage. Je ne trouve rien qui concerne une modification des droits à pension de retraite.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par mathmax le Dim 8 Jan 2017 - 10:03

@artemis71 a écrit:Bonjour,

Je suis ce sujet avec intérêt. Pour les collègues qui ont franchi le pas et ont démissionné, je suppose que c'était un processus progressif? Vous avez petit à petit réduit vos quotités avant de prendre la décision de partir? Avez-vous intentionnellement attendu d'avoir au moins 15 ans de service avant de démissionner pour pouvoir avoir la retraite de fonctionnaire?

Il ne faut plus que deux ans maintenant.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par artemis71 le Dim 8 Jan 2017 - 10:04

Juste deux ans de service pour la retraite de fonctionnaire? Pas plus?
avatar
artemis71
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Cath le Dim 8 Jan 2017 - 10:08

@mathmax a écrit:D'après ce qu je lis ici, https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13322

Si l'agent ne reprend pas son poste et ne répond pas à la mise en demeure, il est considéré comme rompant volontairement le lien qui l’unit à son employeur. Son comportement est assimilé à une démission.

L’administration peut donc procéder à son licenciement et à sa radiation des cadres (dans le cas d'un fonctionnaire) ou des effectifs (dans le cas d'un agent contractuel).

   on ne risque rien, mai on n'a pas le droit aux allocations chômage. Je ne trouve rien qui concerne une modification des droits à pension de retraite.

On n'a pas droit au chômage...donc...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par mathmax le Dim 8 Jan 2017 - 10:19

En règle générale, on a bien droit aux indemnités chômage en cas de licenciement "classique" (insuffisance professionnelle par exemple).

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Monde : Professeurs un jour, mais pas pour toujours

Message par Cath le Dim 8 Jan 2017 - 10:19

Ah oui, je ne pensais pas aux licenciements, uniquement au départ volontaire.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum