“Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 21:52

@PauvreYorick a écrit:Ben c'est difficile de laisser penser qu'on a compris un propos lorsqu'on le résume par un autre propos qui est incompatible avec le premier... Smile
@Babsie a écrit: J'avais compris, je te demandais si tu avais du matériau qui irait dans le sens de "lhumour ne se base pas sur la douleur"....
N'importe quoi qui a la réputation d'être de l'humour, absolument n'importe quoi, peut servir d'exemple. Pareil, tu ne poserais pas la question si, etc. Smile

Encore faudrait-il, PY, que tu commentes ces exemples que tu donnerais pour me prouver qu'ils ne contiennent rein de négatif. Absolument rien.

Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 21:57

Je crois que la tentative de se débarrasser de l'onus probandi est un peu trop visible Very Happy

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:00

@Dimka a écrit:
@Babsie a écrit:
@Dimka a écrit:
@Babsie a écrit:Crois bien je ne n'apprécie pas du tout d'avoir utilise ce mot de "bien-pensance" qui, comme les mots "tolérance" ou "nauséabond", me sort par les yeux.

Mais je n'en ai pas vu d'autres pour parler de cette envie d'accabler une blague pas maline sous des accusations qui ne la concernent pas. Elle réduit la femme à sa "chatte"? Oui, c'est un des principes de l'humour caricatural. Dans un Etat qui se targue d'avoir des journalistes qui meurent de leurs caricatures, en soi, est-ce choquant?
Je ne vois absolument pas le rapport entre des attentats terroristes contre des journalistes et la possibilité de tenir un discours critique face à d’autres types de discours. Suspect

Si l’un des principes de l’humour caricatural est d’être lourd, de contribuer à sa façon à une société inégalitaire et injuste, de rabaisser une femme à ce qu’il se passe dans ses organes génitaux, alors oui, j’ai envie d’accabler une blague pas maline. Et je me contre-fiche de choquer ceux qui tiennent des discours défendant le sexisme.

@Babsie a écrit:Que la pack te semble accablant, c'est une chose. Mais si tu veux bien penser, vraiment, distingue l'offensant du juste "lourd" (et encore, moi, j'aurais rigolé à cette blague idiote, toute femme et toute réglée que je suis en ce moment).
Et bien, des femmes ont trouvé offensant qu’un prof se permette de faire publiquement des considérations sur leur utérus et elles se sont senties blessées, donc je ne vois pas qui je serais pour nier leur ressenti. Par ailleurs, je ne vois absolument pas ce que légitime de distinguer l’offensant du lourd, ce genre de comportements de gros lourds contribue à créer une société sexiste, donc ça justifie parfaitement que ça soit discuté.

Ton raisonnement est dangereux, plein de disproportions, de raccourcis, d'hypersensibilité mal placée...
Je ne suis personne pour nier le ressenti des femmes qui se sont senties blessées, pour autant, elles me font un peu pitié, si ce n'est que de ça qu'elle se plaignent...J'aurais même envie de me désolidariser de leur cause si elles partent en guerre contre une blague de gamin. Le féminisme extrême n'est pas ma tasse de thé.
Et puis bon leur ressenti... quid du ressenti des élèves qui se font remettre à leur place par un enseignant? Le ressenti est-il une bonne base de réflexion?
Bref, à mon sens, la blague est lourde, pas maline, mais elle ne mérite pas ce ramdam.
On ne doit pas avoir la même notion du danger. Je trouve que produire une telle bouillie intellectuelle qu’on arrive à assimiler un discours critique à une police de la pensée, ou à des attentats terroristes, c’est dangereux. Au moins pour la santé des débats intellectuels.

Par ailleurs, l’extrémisme… Extrême, par rapport à quoi ? Que les gens puissent être blessés, puissent exprimer leur malaise, et qu’ils puissent être écoutés et non pas dénigrés ? Que l’on puisse demander de prendre en compte le point de vue de ceux qui expriment un malaise ou une humiliation au lieu de systématiquement justifier le point de vue de ceux qui provoquent le malaise ou l’humiliation ? Je veux bien être extrémiste, par rapport à cela, intégriste même.

Pour le parallèle avec le cours… Un élève perturbe un cours et se fait remettre à sa place, ça le vexe. Première hypothèse, il est remis à sa place de façon injuste et humiliante, et oui, ça ne me semble pas absurde de prendre en compte son ressenti, tout en restant ferme sur le reste. Deuxième hypothèse, il est remis à sa place de façon légitime, et alors quel est le rapport avec la fille qui souffre d’une blague ? L’élève fait quelque chose de répréhensible, la fille qui se fait humilier n’a rien fait d’autre que d’être une fille et de saigner du nez. Rien que dans tes comparaisons, je suis mal à l’aise, parce que dans le cas précis, on a quand même l’impression que tu assimiles le fait d’être une fille qui saigne du nez et le fait d’être un élève en tort.  Neutral

Est-ce que le type qui se pète la main en tapant sur son gamin est comparable au type qui se pète la main en se faisant renverser par un chauffard sous prétexte qu’ils ont tous les deux la main dans le plâtre ? Moi aussi, je peux faire des comparaisons à la noix qui n’ont aucun sens, si je veux…

@Babsie a écrit:elles me font un peu pitié, si ce n'est que de ça qu'elle se plaignent...
Cet argument revient souvent, non ? Avec le « y a plus grave ailleurs ». Mais d’une part, rien ne dit qu’il n’y a que de ça qu’elles se plaignent. Et surtout, je n’aime pas l’argument du « y a pire ailleurs » : il y a TOUJOURS pire ailleurs, donc ça ne peut en aucun cas être un argument pour dire à quelqu’un de se la fermer, pour dénigrer ses arguments. Une petite humiliation ne devient pas acceptable sous prétexte qu’il y a de grandes humiliations ailleurs : une petite humiliation doit être considérée en soi, pour ce qu’elle est.

« C’est sexiste car ça contribue à rabaisser la femme à ses organes génitaux », c’est un argument. « Oui, mais il y a des femmes qui se font exciser en Afrique » n’est en aucun cas un contre-argument : ça ne rend pas faux le raisonnement auquel on répond, ça n’enlève pas sa pertinence, et surtout, on ne lutte pas en choisissant : on lutter contre tout les aspects d’un phénomène. Un intellectuel qui n’analyse que les parties les plus évidentes d’un phénomène, et qui délaisse et méprise ce qui est plus subtil, plus caché, plus insidieux… ne fait pas son travail d’intellectuel.

Et d’autre part, on peut penser, comme l’article de Jaddo le présente, que les plus gros problèmes sont aussi causés par une mentalité générale de la société qui est elle-même provoquée par ces « petits faits » qui s’accumulent insidieusement. Ces petits faits qui, isolément, ont l’air de rien, mais qui, pris dans leur ensemble, installent un arrière-fond propice aux gros problèmes. Et donc, comme elle dit :

Peut-être que le jour où on arrêtera d’apprendre à nos gosses qu’il y a des couleurs, des jeux, des métiers pour filles et des pour garçons, peut-être que quand on commencera à accepter les féminins de mots traditionnellement masculins, peut-être que quand on arrêtera de rire grassement à la blague d’un pote qui commente pas méchamment pour rire les cuisses d’une fille qui passe dans la rue, peut-être que quand on aura mené ces combats ô combien dérisoires, d’eux-mêmes, sans révolution, les gens se mettront à payer les femmes du même salaire que les hommes.
http://www.jaddo.fr/2015/03/28/la-faute-a-eve/

Je ne te parle que du ressenti de ces dames. Le ressenti, pour moi, c'est du vent. Une notion sur laquelle je ne me baserai jamais pour déterminer si telle ou telle phrase est raciste ou sexiste...Je ne me base que sur ma logique. Et ma logique me dit que la blague est pas fine, qu'elle surgit dans un contexte dont elle est le fruit et un peu l'aliment, mais qu'en elle-même, elle n'a rien de grave.

D'ailleurs, le jour où on arrêtera de voir du sexisme dans un propos qui ne fait que signaler que les femmes ont leurs règles, c'est qu'on aura arrêter de victimiser à tout va les femmes, et ce sera bien.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:02

@PauvreYorick a écrit:Je crois que la tentative de se débarrasser de l'onus probandi est un peu trop visible Very Happy

J'ai déjà expliqué ce que j'avais à expliquer plus haut, je ne vais pas me répéter. Si tu n'as rien à prouver de ton côté, alors c'est très bien.

On a fait un sacré pas en avant.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Rendash le Jeu 12 Jan 2017 - 22:04

@Babsie a écrit:
D'ailleurs, le jour où on arrêtera de voir du sexisme dans un propos qui ne fait que signaler que les femmes ont leurs règles, c'est qu'on aura arrêter de victimiser à tout va les femmes, et ce sera bien.

"qui ne fait que signaler" est d'une rare malhonnêteté, ou d'une bêtise crasse. Le contexte, ça compte, on ne parle pas ici de cup ou de marques de tampons, ni de la physiologie des femmes en général.
Que les femmes aient, ou non, leurs règles, en soi, on s'en troubidonne le goudaillou avec une patte d'alligator. Que l'allusion soit faite à une femme saignant du nez, et à une étudiante par un professeur, c'est doublement déplacé, point, barre. Tes difficultés de compréhension n'allant en général pas jusqu'à oublier une phrase sitôt après l'avoir lue, tu devrais parvenir à te rappeler ce contexte, je pense.

_________________


yesyes  Heureusement, y'a Bayrou yesyes
avatar
Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:06

@Babsie a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Je crois que la tentative de se débarrasser de l'onus probandi est un peu trop visible Very Happy
J'ai déjà expliqué ce que j'avais à expliquer plus haut, je ne vais pas me répéter.
Je précise : puisque tu proposes une thèse, ce serait quand même à toi de la défendre un minimum Smile Or elle est très forte (puisqu'elle se présente sous la forme d'une universelle affirmative) ; une collection d'exemples ne suffira pas à la faire trouver vraisemblable. Il te faut montrer qu'un contre-exemple ne peut pas exister, sans que cette thèse d'inexistence soit suspecte d'être un pur artefact d'interprétation.

Par exemple, tu devrais dire quelque chose de convaincant sur les jeux de mots dont tu as parlé tout à l'heure, qui pouvaient fournir un très bon exemple.

Dis, Babsie, tu as l'air de croire dans le pouvoir magique de la parole : il suffirait de dire qu'on a expliqué quelque chose pour que d'un seul coup tout ce qu'on a pu dire se transforme d'un coup en explications Very Happy

Non, plus sérieusement, tu devrais lire un peu sur ces questions. Par exemple, regarde l'ouvrage indiqué plus haut.

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:09

@Rendash a écrit:
@Babsie a écrit:
D'ailleurs, le jour où on arrêtera de voir du sexisme dans un propos qui ne fait que signaler que les femmes ont leurs règles, c'est qu'on aura arrêter de victimiser à tout va les femmes, et ce sera bien.

"qui ne fait que signaler" est d'une rare malhonnêteté, ou d'une bêtise crasse. Le contexte, ça compte, on ne parle pas ici de cup ou de marques de tampons, ni de la physiologie des femmes en général.

C'est vrai que c'est fait en public, et que ça peut gêner. Mais de stéréotype, point, d'insulte, point, d'humiliation...très indirecte. Si on veut y voir une humiliation...
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:10

J'ajouterai que c'est très malpoli de répondre « je ne vais pas me répéter » à quelqu'un qui a eu la patience de réécrire entièrement une explication, à ta demande Wink

(Je dirais bien que ça mérite une fessée, mais vu le contexte d'origine de ce fil... et puis il faudrait trouver quelqu'un pour l'administrer Razz)

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:16

@PauvreYorick a écrit:
@Babsie a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Je crois que la tentative de se débarrasser de l'onus probandi est un peu trop visible Very Happy
J'ai déjà expliqué ce que j'avais à expliquer plus haut, je ne vais pas me répéter.
Je précise : puisque tu proposes une thèse, ce serait quand même à toi de la défendre un minimum Smile Or elle est très forte (puisqu'elle se présente sous la forme d'une universelle affirmative) ; une collection d'exemples ne suffira pas à la faire trouver vraisemblable. Il te faut montrer qu'un contre-exemple ne peut pas exister, sans que cette thèse d'inexistence soit suspecte d'être un pur artefact d'interprétation.

Par exemple, tu devrais dire quelque chose de convaincant sur les jeux de mots dont tu as parlé tout à l'heure, qui pouvaient fournir un très bon exemple.

Dis, Babsie, tu as l'air de croire dans le pouvoir magique de la parole : il suffirait de dire qu'on a expliqué quelque chose pour que d'un seul coup tout ce qu'on a pu dire se transforme d'un coup en explications Very Happy

Non, plus sérieusement, tu devrais lire un peu sur ces questions. Par exemple, regarde l'ouvrage indiqué plus haut.

Passant sur le fait que tu sais très bien que ce que tu exiges comme un précepteur à son élève demande un travail de bénédictin et une thèse en plusieurs tomes de quelques milliers de pages chacun, je vais me contenter de te conseiller de t'adonner au petit exercice proposé plus haut, avec un minimum de bonne foi et assidûment.
Et d'arrêter de croire que je suis là pour convaincre le forum à tout prix, et que c'est ce que je dois faire pour être crédible. Ceux qui voudront réfléchir à la question le feront, les autres pas, et le monde continuera de tourner.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:18

@PauvreYorick a écrit:J'ajouterai que c'est très malpoli de répondre « je ne vais pas me répéter » à quelqu'un qui a eu la patience de réécrire entièrement une explication, à ta demande Wink

(Je dirais bien que ça mérite une fessée, mais vu le contexte d'origine de ce fil... et puis il faudrait trouver quelqu'un pour l'administrer Razz)

Oui mais toi PY tu comprends les choses mieux que moi, moi je suis un peu lente. Il faut donc me répéter les explications.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Chamil le Jeu 12 Jan 2017 - 22:19

@gauvain31 a écrit:A la fac de droit à Pau, ma sœur m'a raconté une histoire dans le même style. Une fille saignait du nez et a dû prendre congé précipitamment . A ce moment, le professeur a dit devant tout l'amphithéâtre : "mais c'est bizarre, ce n'est pourtant pas par là que ça saigne les filles ! "

No comment

Dire que ce collègue a un doctorat, une HDR et/ou une agrégation du supérieur... Enfin, le diplôme n'a jamais supprimé la grossièreté ni le sexisme.

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:22

@Babsie a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Babsie a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Je crois que la tentative de se débarrasser de l'onus probandi est un peu trop visible Very Happy
J'ai déjà expliqué ce que j'avais à expliquer plus haut, je ne vais pas me répéter.
Je précise : puisque tu proposes une thèse, ce serait quand même à toi de la défendre un minimum Smile Or elle est très forte (puisqu'elle se présente sous la forme d'une universelle affirmative) ; une collection d'exemples ne suffira pas à la faire trouver vraisemblable. Il te faut montrer qu'un contre-exemple ne peut pas exister, sans que cette thèse d'inexistence soit suspecte d'être un pur artefact d'interprétation.

Par exemple, tu devrais dire quelque chose de convaincant sur les jeux de mots dont tu as parlé tout à l'heure, qui pouvaient fournir un très bon exemple.

Dis, Babsie, tu as l'air de croire dans le pouvoir magique de la parole : il suffirait de dire qu'on a expliqué quelque chose pour que d'un seul coup tout ce qu'on a pu dire se transforme d'un coup en explications Very Happy

Non, plus sérieusement, tu devrais lire un peu sur ces questions. Par exemple, regarde l'ouvrage indiqué plus haut.

Passant sur le fait que tu sais très bien que ce que tu exiges comme un précepteur à son élève demande un travail de bénédictin et une thèse en plusieurs tomes de quelques milliers de pages chacun, je vais me contenter de te conseiller de t'adonner au petit exercice proposé plus haut, avec un minimum de bonne foi et assidûment.
Ou comment l'hôpital se moqua de la charité tout en ayant pris soin de lui reprocher d'abord de se gausser de lui Very Happy

Je t'ai demandé de lire deux pages, certes de bonne foi si ça ne te coûte pas trop, mais il n'y avait pas de clause d'assiduité Wink

Pour le reste, je ne parle pas de convaincre, ce serait évidemment beaucoup demander, mais seulement de donner une petite raison, si riquiqui soit-elle, en faveur de ce qu'on avance Sad

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:25

Peut-être arriveras-tu à trouver du temps pour réfléchir à la question,seul.
Et pour me relire un peu plus haut.


Elles sont où d'ailleurs ces deux pages que je n'ai pas vues passer?


Dernière édition par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:26, édité 1 fois
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:26

Snif, il n'y a rien de plus triste qu'un interlocuteur qui prend la fuite Sad



(EDIT.)
@Babsie a écrit: (EDIT.) Elles sont où d'ailleurs ces deux pages que je n'ai pas vues passer?
Page précédente à 21h33.
http://www.neoprofs.org/t108181p100-si-l-on-observe-en-france-une-baisse-du-niveau-scolaire-c-est-a-cause-de-la-feminisation-du-corps-enseignant#3946370


Dernière édition par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 23:39, édité 1 fois (Raison : ajout d'une réponse, par EDIT, à une question posée par EDIT.)

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Rendash le Jeu 12 Jan 2017 - 22:30

@PauvreYorick a écrit:Snif, il n'y a rien de plus triste qu'un interlocuteur qui prend la fuite Sad

Ha, si, quand même : la grosse mouche bleue qui se cogne désespérément contre la fenêtre ouverte, sans voir la sortie, en bzzztant "de tout temps, l'humour naît de la douleur" professeur

_________________


yesyes  Heureusement, y'a Bayrou yesyes
avatar
Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Dalva le Jeu 12 Jan 2017 - 22:39

Eh !

Vous connaissez l'histoire de Paf le camion ?
avatar
Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Dalva le Jeu 12 Jan 2017 - 22:40

Mais est-ce de l'humour ?
avatar
Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Dimka le Jeu 12 Jan 2017 - 22:41

@Babsie a écrit:Je ne te parle que du ressenti de ces dames. Le ressenti, pour moi, c'est du vent. Une notion sur laquelle je ne me baserai jamais pour déterminer si telle ou telle phrase est raciste ou sexiste...
C’est dommage, c’est tout ce qui fait l’humanité. Laisser son point de vue, et écouter ce que les autres ont à dire. Les écouter, tenter de les comprendre, sans les juger. Si quelqu’un me dit « je souffre » ou « je me sens humilié », ma logique n’a rien à voir là-dedans. La souffrance et l’humiliation ne sont pas des concepts intellectuels, ce sont des ressentis.

Et l’important, ce n’est pas d’être ou ne pas être raciste ou sexiste, en soi. Mais c’est la souffrance qui est causée, le ressenti. Le sexisme n’est pas problématique parce qu’il est sexiste en soi, mais parce qu’il est un mécanisme qui cause de la souffrance, de l’humiliation, de l’injustice. C’est seulement une fois cela posé que l’on peut l’analyser rationnellement, le nommer, en penser ses caractéristiques. Si quelqu’un me trouve un fait qui cause de la souffrance illégitime sans être ni raciste, ni sexiste, ni rien, alors ce fait est problématique pour moi. Si quelqu’un me trouve un fait raciste ou sexiste qui ne cause absolument aucune souffrance, humiliation, injustice, qui ne serait donc absolument pas ressenti par personne, tout en étant parfaitement logiquement sexiste ou raciste, alors je ne pense pas qu’il soit problématique.

D’autant que la logique de l’oppresseur ou de celui qui consent à l’oppression n’est jamais la même que celui qui se la prend dans la gueule. L’humanité, c’est d’écouter l’autre, pas de s’écouter parler en gueulant suffisamment fort pour couvrir la voix de l’autre.

@Babsie a écrit:Je ne me base que sur ma logique.
Ta logique qui assimile l’expression d’un discours critique à une censure ou à un attentat terroriste ?

@Babsie a écrit:JEt ma logique me dit que la blague est pas fine, qu'elle surgit dans un contexte dont elle est le fruit et un peu l'aliment, mais qu'en elle-même, elle n'a rien de grave.
Ne pas être grave ne rend pas légitime ou juste pour autant. Une petite humiliation est toujours une humiliation. Je suis d’accord, le prof qui tient ce genre de propos n’est pas un gros nazi. C’est juste un petit salaud, un petit bourreau, un petit oppresseur. Il n’ira pas en prison, il n’aura pas affaire à la justice. En quoi cela empêche la légitimité de porter une critique sur son discours, de l’analyser, et de dire qu’on le considère comme étant sexiste et humiliant ?

Il y a des petites souffrances, des petites souffrances qu’on pourrait facilement éviter. Certains disent que le fait que la souffrance soit petite dispense d’y prêter attention. Moi, je dis que le fait qu’elle soit facilement évitable rend d’autant plus ignoble le refus de faire le moindre effort. C’est si dur que ça, pour un prof, d’éviter de faire une blague humiliante à l’égard d’une élève qui saigne du nez ?!

@Babsie a écrit:D'ailleurs, le jour où on arrêtera de voir du sexisme dans un propos qui ne fait que signaler que les femmes ont leurs règles, c'est qu'on aura arrêter de victimiser à tout va les femmes, et ce sera bien.
Rabaisser systématiquement la femme au fait qu’elle ait un utérus et qu’elle ait ses règles, même si ça n’a absolument aucun rapport avec ce qui se passe et que c’est totalement hors-propos, c’est du sexisme.

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:47

Non mais bon, on est d'accord sur le fait que toute la conversation est complètement confuse, et qu'elle est en outre partie dans un vaste H.S. du fait de cette déclaration tonitruante sur l'essence de l'humour (ou peut-être à cause de ceux qui ne l'ont pas ignorée comme on fait, dirait Céline, « dans un salon quand une jeune fille a loufé »), et du fait que le contre-exemple des jeux de mots n'a pas été traité,

aille, ouille, aille, ouille, attention, profonde souffrance inside :
J'apprécie quand de toi l'aide
Me soutient cela va beau-
Coup plus vite, c'est bien la vé-
Rité ça nous le savons   (de toilette)


Spoiler:
Façon, peut-être, de conjurer les souffrances du petit enfant face à la corvée de la salle de bain, ou de mettre en danger le langage et toute la communication humaine ? Razz

... mais bon, il ne semble pas y avoir eu --- histoire de recentrer un peu --- de contestation sur le fait que l'invocation de l'humour sert suffisamment souvent d'excuse pour qu'elle soit de façon générale suspecte en pareil contexte (attention, je ne veux pas dire du tout qu'elle le soit toujours ni que l'excuse soit toujours irrecevable).

En vérité, la remarque qui a déclenché Babsie est tout à fait anecdotique eu égard au sujet du fil, donc peut-être qu'on peut oublier. Le fait est que le milieu universitaire est un milieu dans lequel un sexisme décomplexé règne d'autant plus aisément que souvent, les hommes y dominent encore, en nombre et en influence ; et qu'être universitaire, en France du moins, c'est être dans une position dont il est très difficile d'être délogé, et qui conduit souvent à attacher beaucoup de prix, un prix immodéré, en vérité, à sa propre parole. Tous ces facteurs font que l'influence des mécanismes d'auto-censure habituels, il me semble, est considérablement moindre que dans quantité d'autres milieux.

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Jeu 12 Jan 2017 - 22:52

Bof-bof, Dimka, je pense que tu perds ton temps avec moi, tu répètes la même chose depuis pas mal de temps, je suis d'accord avec la logique générale, mais jamais je ne verrai ce prof lourd comme un petit oppresseur, un petit bourreau...

Je trouve que tu délires. Que tu es dangereux dans tes raccourcis.

Je vais plus oser faire de l'humour, moi maintenant.

Je vais devoir gérer ma souffrance sans la sublimer à cause de toi. Et de tes sbires vite traumatisés.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par RogerMartin le Jeu 12 Jan 2017 - 22:52

@Tamerlan a écrit:
@Babsie a écrit:
@gauvain31 a écrit:A la fac de droit à Pau, ma sœur m'a raconté une histoire dans le même style. Une fille saignait du nez et a dû prendre congé précipitamment . A ce moment, le professeur a dit devant tout l'amphithéâtre : "mais c'est bizarre, ce n'est pourtant pas par là que ça saigne les filles ! "

No comment

Ça, c'est de l'humour cracra et puéril, mais ce n'est pas bien grave.

Ah non, qu'un type aviné le dise dans un bar peut-être et encore, mais un prof de droit dans un amphi c'est gravissime.

Ce serait intéressant de dresser le panorama des matières que dessine le fil tumblr. Le droit, l'éco, certaines matières scientifiques, les carabins... Je me trompe ou il n'y a pas d'angliciste ?


Dernière édition par RogerMartin le Jeu 12 Jan 2017 - 23:34, édité 1 fois

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 22:54

Il y a des profs de philo, et leurs interventions ne sont pas, loin de là, les plus faciles à excuser Neutral

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par RogerMartin le Jeu 12 Jan 2017 - 23:03

@Zagara a écrit:Tous les humours fondés sur le décalage. La distance entre ce qu'on attend et ce qu'on obtient crée le rire. Aucune souffrance là dedans.
Oui, et surtout la catégorie principale de l'humour, qui le distingue des autres formes de comédie : le fait de se moquer de soi-meme, et non d'embarrasser potentiellement quelqu'un sous son autorité (ce qui entre parenthèses est plus une brimade, qui fait rire les sous-merdes fayotes dont on sait qu'elles peuplent certains amphis).



Pour en revenir aux différentes matières, j'ai le sentiment que la carte est celle des matières où l'emploi dans le sup est très peu féminisé, mais je peux me tromper.
PY : cela n'empeche que tu restes un gentleman, ne t'inquiète pas Wink

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 23:12

Bah pour le coup, si l'humour avait été d'emblée défini de cette façon stricte et restrictive, il aurait été beaucoup plus facile d'envisager de défendre un propos du genre de celui lancé par Babsie : alors que sur l'exemple des calembours ou de la remarque humiliante du prof de droit, c'est perdu d'avance.

Dans ce genre de cas, me semble-t-il, il est opportun de renverser un peu l'ordre de l'analyse, et, au lieu de se demander si une remarque qui fait rire peut à bon droit être perçue comme humiliante (ce qui est incongru, quand on y songe, relativement à l'exemple), se demander plutôt pourquoi une remarque humiliante fait rire certains.
@RogerMartin a écrit: Pour en revenir aux différentes matières, j'ai le sentiment que la carte est celle des matières où l'emploi dans le sup est très peu féminisé, mais je peux me tromper.
Ah, ça pourrait bien être exact, ça.

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Jeu 12 Jan 2017 - 23:14

@RogerMartin a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Babsie a écrit:
@gauvain31 a écrit:A la fac de droit à Pau, ma sœur m'a raconté une histoire dans le même style. Une fille saignait du nez et a dû prendre congé précipitamment . A ce moment, le professeur a dit devant tout l'amphithéâtre : "mais c'est bizarre, ce n'est pourtant pas par là que ça saigne les filles ! "

No comment

Ça, c'est de l'humour cracra et puéril, mais ce n'est pas bien grave.

Ah non, qu'un type aviné le dise dans un bar peut-être et encore, mais un prof de droit dans un amphi c'est gravissime.

Ce serait intéressant de dresser le panorama des matières que dessine le fil tumblr. Le droit, l'éco, certaines matières scientifiques, les carabins... Je me trompe ou il n'y a pas d'angliciste ?
Je n'ai pas tout lu (et d'ailleurs en page 6 et 9, je n'ai pas trouvé la remarque initiale).
L'angliciste est moins sexiste, c'est sûr. Quand il l'est, il l'est plus activement et plus subtilement, et personne ne s'en plaint. Razz


Dernière édition par amour le Jeu 12 Jan 2017 - 23:41, édité 1 fois
avatar
amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 23:16

Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum