“Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 23:16

Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.

PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par RogerMartin le Jeu 12 Jan 2017 - 23:19

C'est parce que l'ordre des posts se modifie dans le fil tumblr en fonction du nombre de repostages etc.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Jeu 12 Jan 2017 - 23:27

PauvreYorick a écrit:Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Moonchild le Jeu 12 Jan 2017 - 23:27

Danska a écrit:Incidemment, un étudiant à qui l'enseignant ferait remarquer son érection, pour prendre un exemple parallèle, n'apprécierait sans doute pas, et il aurait bien raison...
Une telle anecdote impliquerait que l'enseignant ait pu observer cette fameuse érection et donc, si on est bien dans le contexte d'un cours en amphi, à moins de tomber sur un universitaire particulièrement à l'affût de ce genre de détail en toute circonstance, que l'étudiant se soit de lui-même placé dans une situation assez "inhabituelle"...

Rendash a écrit:Que les femmes aient, ou non, leurs règles, en soi, on s'en troubidonne le goudaillou avec une patte d'alligator.
Mais uniquement à condition de s'assurer préalablement du consentement de l'alligator.

Spoiler:
Il faut espérer que cette brève séquence que l'on peut à juste titre qualifier de propos spéciste ne heurtera la sensibilité d'aucun végan du forum.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Jeu 12 Jan 2017 - 23:34

amour a écrit:
PauvreYorick a écrit:Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.

Sphinx la cite ici :

http://www.neoprofs.org/t108181p50-si-l-on-observe-en-france-une-baisse-du-niveau-scolaire-c-est-a-cause-de-la-feminisation-du-corps-enseignant#3945997

“S'il y n'avait pas autant de bonnes femmes enseignantes, le niveau scolaire français ne baisserait pas autant. On n'enseigne pas à coups de psychologie.”

UTC - université technologique de Compiègne

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par User1542 le Ven 13 Jan 2017 - 0:15

Ali Devine a écrit:
Je crois que c'est
https://payetafac.tumblr.com/  ...

Cet inventaire à la Prévert relève vraiment du grand n'importe quoi.

Mettre sur un même plan :

- des propos lamentables et d'une beauferie absolue d'universitaires en exercices ( "Vous voulez travailler sur une typologie des donjons? je peux commencer par vous faire voir le mien! "Université Lyon 2 - archéo/histoire de l'art  ... et encore, on ne sait pas qui dit cela, enseignant ou étudiant ? )

- des propos qui peuvent être contestés mais qui ne relèvent absolument pas du sexisme ( “Les femmes sont vraiment avantagées dans les cas de divorces. En plus de la pension, elles obtiennent quasi systématiquement la garde. Et on ose encore parler d’égalité ?”
Université de Lausanne - Entendu à la cafétéria d'un collègue assistant. ...... c'est mon fils ma bataille , fallait pas qu'elle s'en aille ...  )

- des propos d'étudiants un peu bêta ( “Hé bien à la prochaine soirée tu la fais boire, et comme ça tu pourras coucher avec elle !”
Classe préparatoire scientifique - Un de mes camarades me conseille pour draguer la fille dont je suis amoureux. )

cela est juste ridicule.

PS : sur ce forum il n'y a pas une semaine, une collègue expliquait que les collègues hommes de son établissement n'étaient pas "mettables", ce qui n'a pas soulevé le moindre commentaire .... je n'ose imaginer les réactions si un collègue avait parlé ainsi des femmes de son établissement ...

_________________
"Je n'accepterais jamais d'entrer dans un club qui m'accepterait comme membre." Marx

User1542
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Ven 13 Jan 2017 - 0:24

Oui, et puis ça risque de faire de la peine aux gentils machos, que notre société opprime de plus en plus.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 1:23

amour a écrit:
PauvreYorick a écrit:Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.

Ce qui me pousse?
Peut-être le fait que je ne m'excite pas en imaginant plein de choses autour de ce monsieur, de ses pensées éventuelles, de sa volonté d'opprimer quelque chose...
Bien sûr, si dans ma fréquentation de sa personne et de ses cours je me rends compte que l'ensemble des attitudes et des discours de l'individu laisse à penser qu'il a des idées sexistes en tête, je ne dirais pas la même chose.

En l'état, cette blague grasse ne fait que jouer sur des idées de peur primitives du sang menstruel, comme le fait souvent l'humour, et ne dit que la vérité: les femmes saignent. C'est tout.
Le seul gros bémol est l'exposition publique, et encore il faut y être sensible et y voir une volonté d'humiliation.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 1:26

frigo a écrit:
Ali Devine a écrit:
Je crois que c'est
https://payetafac.tumblr.com/  ...

Cet inventaire à la Prévert relève vraiment du grand n'importe quoi.

Mettre sur un même plan :

- des propos lamentables et d'une beauferie absolue d'universitaires en exercices ( "Vous voulez travailler sur une typologie des donjons? je peux commencer par vous faire voir le mien! "Université Lyon 2 - archéo/histoire de l'art  ... et encore, on ne sait pas qui dit cela, enseignant ou étudiant ? )

- des propos qui peuvent être contestés mais qui ne relèvent absolument pas du sexisme ( “Les femmes sont vraiment avantagées dans les cas de divorces. En plus de la pension, elles obtiennent quasi systématiquement la garde. Et on ose encore parler d’égalité ?”
Université de Lausanne - Entendu à la cafétéria d'un collègue assistant. ...... c'est mon fils ma bataille , fallait pas qu'elle s'en aille ...  )

- des propos d'étudiants un peu bêta ( “Hé bien à la prochaine soirée tu la fais boire, et comme ça tu pourras coucher avec elle !”
Classe préparatoire scientifique - Un de mes camarades me conseille pour draguer la fille dont je suis amoureux. )

cela est juste ridicule.

PS : sur ce forum il n'y a pas une semaine, une collègue expliquait que les collègues hommes de son établissement n'étaient pas "mettables", ce qui n'a pas soulevé le moindre commentaire .... je n'ose imaginer les réactions si un collègue avait parlé ainsi des femmes de son établissement ...
Pourquoi n'avez vous pas réagi? un de mes amis proches participe à " The cock project" qui bien que crée par une femme, est masculinisite. Je n'y vois aucune opposition avec mes revendications de respect des conditions d'étude de la jeune saigneuse du nez. Et lui non plus.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Dimka le Ven 13 Jan 2017 - 1:33

PauvreYorick a écrit:Le fait est que le milieu universitaire est un milieu dans lequel un sexisme décomplexé règne d'autant plus aisément que souvent, les hommes y dominent encore, en nombre et en influence ; et qu'être universitaire, en France du moins, c'est être dans une position dont il est très difficile d'être délogé, et qui conduit souvent à attacher beaucoup de prix, un prix immodéré, en vérité, à sa propre parole.
Pourquoi les étudiants ne disent rien ? Si chaque propos déplacé était relevé par un étudiant, je suppose que ça finirait par les rendre moins attractifs.

Babsie a écrit:Bof-bof, Dimka, je pense que tu perds ton temps avec moi, tu répètes la même chose depuis pas mal de temps, je suis d'accord avec la logique générale, mais jamais je ne verrai ce prof lourd comme un petit oppresseur, un petit bourreau...
C’est toi qui n’argumentes pas.

Jaddo a expliqué pourquoi ces « lourdeurs » contribuent à créer une société oppressante. Et moi (et d’autres), j’ai essayé de justifier pourquoi ces lourdeurs sont inutilement humiliantes. Quelqu’un qui humilie un individu ou un groupe d’individus, c’est un oppresseur. Ta super logique dont tu es si fière ne répond absolument pas aux arguments qui te sont opposés : tu te contentes de dire que puisque tu ne vois pas le problème, y a pas de problème, et au passage que les gens qui osent tenir des discours critiques sont dangereux et je ne sais plus quoi de terrible encore.

Pour moi, tu brodes juste pour justifier ce que l’on ne peut pas justifier frontalement, à savoir la logique qui estime qu’un bon mot, un mot d’esprit est toujours recevable, et même bon, et que l’expression de l’humiliation, de la souffrance, voire des conséquences sociales qu’il provoque est indécente. Je veux rire. Je veux rire, et je ne veux pas voir ce que mon rire provoque, je ne veux pas qu’on me le dise, ni qu’on me le mette sous les yeux. Ceux qui mettent en lumière ce qu’est mon rire, je vais me moquer, je vais les humilier, je vais leur dire qu’ils font pitié, je vais les accuser d’être dangereux, d’être des sales tristes, d’être des censeurs, je vais les tourner en dérision, je vais nier leur souffrance, et peu importe si cela les fait encore plus souffrir, car rien n’est plus important que mon rire.

Babsie a écrit:Je trouve que tu délires. Que tu es dangereux dans tes raccourcis.
Quels raccourcis ? Tu te contentes de balancer des assertions, à dénigrer le discours (délirer, raccourcis), sans justifier tes propos.

Et puis… encore des grands mots. « dangereux »… C’est quoi, le danger, dans la parole ? Je me contente de tenir un discours, cela a l’air de te perturber horriblement. En quoi est-ce dangereux de parler ? Et surtout… mon discours vise essentiellement à dire qu’il est légitime de prendre en compte la souffrance et le sentiment d’humiliation des gens. C’est « dangereux », ça ?  Suspect Depuis le début, tu emploies des mots, attentats, police de la pensée, dangereux…

Babsie a écrit:Je vais plus oser faire de l'humour, moi maintenant.
Je ne sais pas. Si tu ne définis l’humour que comme un discours humiliant et injuste à l’égard d’autrui, oui, peut-être que ça pourrait être pertinent de ne plus oser faire d’humour. C’est juste dommage, si la motivation pour ne plus oser blesser les gens, c’est de ne pas vouloir essuyer des discours critiques, et non pas ne pas vouloir blesser les gens. Disons que c’est un peu egocentré.

Mais on ne doit pas avoir la même perception de l’humour.

Babsie a écrit:Je vais devoir gérer ma souffrance sans la sublimer à cause de toi. Et de tes sbires vite traumatisés.
Suspect
Pour gérer ta souffrance, tu dois faire des blagues qui humilient, rabaissent et font souffrir des gens ?! Euh… Sérieux, je sais pas, fais quelque chose, genre va voir un psy…

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 1:36

frigo a écrit:
Ali Devine a écrit:
Je crois que c'est
https://payetafac.tumblr.com/  ...

Cet inventaire à la Prévert relève vraiment du grand n'importe quoi.

Mettre sur un même plan :

- des propos lamentables et d'une beauferie absolue d'universitaires en exercices ( "Vous voulez travailler sur une typologie des donjons? je peux commencer par vous faire voir le mien! "Université Lyon 2 - archéo/histoire de l'art  ... et encore, on ne sait pas qui dit cela, enseignant ou étudiant ? )

- des propos qui peuvent être contestés mais qui ne relèvent absolument pas du sexisme ( “Les femmes sont vraiment avantagées dans les cas de divorces. En plus de la pension, elles obtiennent quasi systématiquement la garde. Et on ose encore parler d’égalité ?”
Université de Lausanne - Entendu à la cafétéria d'un collègue assistant. ...... c'est mon fils ma bataille , fallait pas qu'elle s'en aille ...  )

- des propos d'étudiants un peu bêta ( “Hé bien à la prochaine soirée tu la fais boire, et comme ça tu pourras coucher avec elle !”
Classe préparatoire scientifique - Un de mes camarades me conseille pour draguer la fille dont je suis amoureux. )

cela est juste ridicule.

PS : sur ce forum il n'y a pas une semaine, une collègue expliquait que les collègues hommes de son établissement n'étaient pas "mettables", ce qui n'a pas soulevé le moindre commentaire .... je n'ose imaginer les réactions si un collègue avait parlé ainsi des femmes de son établissement ...


C'est un fait: il y a eu contre-réaction face au discours "une femme qui aime le sexe est une ***, un homme qui aime le sexe est un séducteur". Cette contre-réaction parfois inverse presque les termes de cette phrase et autorise des discours (de femme éventuellement) sur les femmes, qu'on n'oserait pas tenir sur les hommes.
Le grand public est maintenant très sensibilisé au problème de la violence faite aux femmes, alors il se jette sur l'homme, cette brute, en cas d'ombre de soupçon, en oubliant la violence dont sont capables les femmes, aussi grande, voire plus grande et plus vicieusement camouflée: violence verbale, psychologique, et même physique (qui va croire un homme qui se dit battu? il suffit de fréquenter un peu les forums pour voir à quel point cette idée semble incongrue pour le pékin lambda qui ne voit pas où est le problème: " Ben tu la retiens, c'est tout, c'est toi l'homme, t'es plus fort qu'elle non?"). La double morale est une réalité, on peut sur un forum public, conseiller à une femme trompée d'accueillir son compagnon qui reviendrait repenti avec un "coup sur le museau" sans que ça fasse bouger un poil aux intervenants. On conseillerait de frapper une femme de la même manière, j'te raconte pas la comédie.

Insupportable et pathétique.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 1:47

Babsie a écrit:
amour a écrit:
PauvreYorick a écrit:Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.

Ce qui me pousse?
Peut-être le fait que je ne m'excite pas en imaginant plein de choses autour de ce monsieur, de ses pensées éventuelles, de sa volonté d'opprimer quelque chose...
Bien sûr, si dans ma fréquentation de sa personne et de ses cours je me rends compte que l'ensemble des attitudes et des discours de l'individu laisse à penser qu'il a des idées sexistes en tête, je ne dirais pas la même chose.

En l'état, cette blague grasse ne fait que jouer sur des idées de peur primitives du sang menstruel, comme le fait souvent l'humour, et ne dit que la vérité: les femmes saignent. C'est tout.
Le seul gros bémol est l'exposition publique, et encore il faut y être sensible et y voir une volonté d'humiliation.
On ne doit pas avoir la même expérience ni la même vision de la féminité. je suis vraiment perplexe. Quand avant ce cours, tu t'es fait peloter dans le métro (ça arrive à toutes les femmes qui l'utilisent), quand tu dois sortir ta clef avant d'arriver chez toi, bref, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article concernant la raison des combats anti-sexistes à destination de ceux qui ne les comprennent pas, mais je pense qu'il serait bon que tu le lises.


Dernière édition par amour le Ven 13 Jan 2017 - 1:48, édité 1 fois
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 1:47

Dimka a écrit:
PauvreYorick a écrit:Le fait est que le milieu universitaire est un milieu dans lequel un sexisme décomplexé règne d'autant plus aisément que souvent, les hommes y dominent encore, en nombre et en influence ; et qu'être universitaire, en France du moins, c'est être dans une position dont il est très difficile d'être délogé, et qui conduit souvent à attacher beaucoup de prix, un prix immodéré, en vérité, à sa propre parole.
Pourquoi les étudiants ne disent rien ? Si chaque propos déplacé était relevé par un étudiant, je suppose que ça finirait par les rendre moins attractifs.

Babsie a écrit:Bof-bof, Dimka, je pense que tu perds ton temps avec moi, tu répètes la même chose depuis pas mal de temps, je suis d'accord avec la logique générale, mais jamais je ne verrai ce prof lourd comme un petit oppresseur, un petit bourreau...
C’est toi qui n’argumentes pas.

Jaddo a expliqué pourquoi ces « lourdeurs » contribuent à créer une société oppressante. Et moi (et d’autres), j’ai essayé de justifier pourquoi ces lourdeurs sont inutilement humiliantes. Quelqu’un qui humilie un individu ou un groupe d’individus, c’est un oppresseur. Ta super logique dont tu es si fière ne répond absolument pas aux arguments qui te sont opposés : tu te contentes de dire que puisque tu ne vois pas le problème, y a pas de problème, et au passage que les gens qui osent tenir des discours critiques sont dangereux et je ne sais plus quoi de terrible encore.

Pour moi, tu brodes juste pour justifier ce que l’on ne peut pas justifier frontalement, à savoir la logique qui estime qu’un bon mot, un mot d’esprit est toujours recevable, et même bon, et que l’expression de l’humiliation, de la souffrance, voire des conséquences sociales qu’il provoque est indécente. Je veux rire. Je veux rire, et je ne veux pas voir ce que mon rire provoque, je ne veux pas qu’on me le dise, ni qu’on me le mette sous les yeux. Ceux qui mettent en lumière ce qu’est mon rire, je vais me moquer, je vais les humilier, je vais leur dire qu’ils font pitié, je vais les accuser d’être dangereux, d’être des sales tristes, d’être des censeurs, je vais les tourner en dérision, je vais nier leur souffrance, et peu importe si cela les fait encore plus souffrir, car rien n’est plus important que mon rire.

Babsie a écrit:Je trouve que tu délires. Que tu es dangereux dans tes raccourcis.
Quels raccourcis ? Tu te contentes de balancer des assertions, à dénigrer le discours (délirer, raccourcis), sans justifier tes propos.

Et puis… encore des grands mots. « dangereux »… C’est quoi, le danger, dans la parole ? Je me contente de tenir un discours, cela a l’air de te perturber horriblement. En quoi est-ce dangereux de parler ? Et surtout… mon discours vise essentiellement à dire qu’il est légitime de prendre en compte la souffrance et le sentiment d’humiliation des gens. C’est « dangereux », ça ?  Suspect Depuis le début, tu emploies des mots, attentats, police de la pensée, dangereux…

Babsie a écrit:Je vais plus oser faire de l'humour, moi maintenant.
Je ne sais pas. Si tu ne définis l’humour que comme un discours humiliant et injuste à l’égard d’autrui, oui, peut-être que ça pourrait être pertinent de ne plus oser faire d’humour. C’est juste dommage, si la motivation pour ne plus oser blesser les gens, c’est de ne pas vouloir essuyer des discours critiques, et non pas ne pas vouloir blesser les gens. Disons que c’est un peu egocentré.

Mais on ne doit pas avoir la même perception de l’humour.

Babsie a écrit:Je vais devoir gérer ma souffrance sans la sublimer à cause de toi. Et de tes sbires vite traumatisés.
Suspect
Pour gérer ta souffrance, tu dois faire des blagues qui humilient, rabaissent et font souffrir des gens ?! Euh… Sérieux, je sais pas, fais quelque chose, genre va voir un psy…

Mais je ne sais vraiment pas dans quel monde tu vis, ou quel monde tu te construis dans ta tête, mais le fait est qu'une blague est forcément humiliante, dans le fond.
Voilà la raison pour laquelle, je ne trouverais paradoxalement pas cette blague sur les règles particulièrement humiliante: elle est comme toutes les blagues. Le reste est projection, imagination, construction intellectuelle de gens qui veulent relier ce propos à d'autres faits, et qui n'ont fondamentalement pas tort, mais qui voudraient que les ronds soient carrés, et éliminer même des scories pas si désagrables. Ça fait souffrir une catégorie de personne une blagounette sale? Elles s'en remettront!

A ce compte-là, plus d'humour du tout, pour ne pas vexer les blonds (Gad Elmaleh si tu me lis), les caissières (Didier Bourdon si tu me lis), les noirs, les jaunes, les Antillais (les Inconnus si vous me lisez...)... et toute la planète...

Non, mais tu te rends compte de ce que t'écris?
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 1:53

amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:
PauvreYorick a écrit:Oui, amour, Sphinx a fait remarquer que l'ordre des citations se modifie d'une consultation à l'autre, elle-même l'ayant trouvée page 7.
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.

Ce qui me pousse?
Peut-être le fait que je ne m'excite pas en imaginant plein de choses autour de ce monsieur, de ses pensées éventuelles, de sa volonté d'opprimer quelque chose...
Bien sûr, si dans ma fréquentation de sa personne et de ses cours je me rends compte que l'ensemble des attitudes et des discours de l'individu laisse à penser qu'il a des idées sexistes en tête, je ne dirais pas la même chose.

En l'état, cette blague grasse ne fait que jouer sur des idées de peur primitives du sang menstruel, comme le fait souvent l'humour, et ne dit que la vérité: les femmes saignent. C'est tout.
Le seul gros bémol est l'exposition publique, et encore il faut y être sensible et y voir une volonté d'humiliation.
On ne doit pas avoir la même expérience ni la même vision de la féminité. je suis vraiment perplexe. Quand avant ce cours, tu t'es fait peloter dans le métro (ça arrive à toutes les femmes qui l'utilisent), quand tu dois sortir ta clef avant d'arriver chez toi, bref, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article concernant la raison des combats anti-sexistes à destination de ceux qui ne les comprennent pas, mais je pense qu'il serait bon que tu le lises.

Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter: alors je le redis encore une fois, je sais que l'humour qu'on dit sexiste est lié au contexte social empreint d'inégalité entre hommes et femmes, mais la blague en elle-même, toute seule, je la trouve drôle. Lourde, mais drôle. Elle m'aurait fait rire rien que parce que c'est un prof qui l'a dite et que j'aurais trouvé ça osé. Et je n'ai pas envie d'extrapoler sur la personnalité de l'orateur qui aura fait cette sortie, ni de lui faire de procès d'intention.


Dernière édition par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 1:56, édité 1 fois (Raison : Faute d'orthographe énorme)
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Ven 13 Jan 2017 - 1:59

Babsie a écrit: le fait est qu'une blague est forcément humiliante, dans le fond.
Peut-être qu'à force de le répéter, ça deviendra vrai? Il paraît que c'est comme ça que ça fonctionne.

Spoiler:
C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est comme ça que ça fonctionne, etc. ad lib.

Et puis un cours sans vanne sur le sang menstruel ou les pertes blanches, soyons honnêtes, ouvrons un peu les yeux, cessons de nier l'évidence, ce serait si fade que ça n'aurait aucune vertu pédagogique.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 1:59

mais enfin ça n'a rien à voir, tu regardes Didier Bourdon, les Inconnus, Gad Elmaleh, etc si tu en as envie, ça ne t'es pas imposé au travail après t'être fait interpeler sur ton derrière trois fois s'il est neuf heures du matin, par une figure d'autorité! Et surtout tu n'es pas la cible directe!


Dernière édition par amour le Ven 13 Jan 2017 - 2:09, édité 1 fois (Raison : coup bas)
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Ven 13 Jan 2017 - 2:00

amour a écrit:mais enfin ça n'a rien à voir
Oh le coup bas. Tu n'as pas honte ?

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 2:03

Babsie a écrit:
amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:
Merci, je l'ai trouvé page 8. Je vais sans doute chercher la remarque plus précisée ultérieurement que tu mentionnais tantôt, mais j'avoue que lire cela m'écoeure vraiment. Ce qui en résulte est pire, à mon avis. Babsie, qu'est-ce qui te pousse à trouver des excuses à des gros lourds qui mettent des freins à une catégorie à laquelle tu appartiens, je parle du genre humain, je ne comprends vraiment pas.
Quant à l'esprit carabin qui masque/révèle les conséquences de tout cela une jeune gynéco, fille de médecins, l'illustre très bien dans le doc de France culture. On n'est pas sorti des ronces.

Ce qui me pousse?
Peut-être le fait que je ne m'excite pas en imaginant plein de choses autour de ce monsieur, de ses pensées éventuelles, de sa volonté d'opprimer quelque chose...
Bien sûr, si dans ma fréquentation de sa personne et de ses cours je me rends compte que l'ensemble des attitudes et des discours de l'individu laisse à penser qu'il a des idées sexistes en tête, je ne dirais pas la même chose. ( J'ose espérer que tu gouteras cette posture sexiste à sa juste valeur, toi qui admire tant ce genre d'individus)
at, cette blague grasse ne fait que jouer sur des idées de peur primitives du sang menstruel, comme le fait souvent l'humour, et ne dit que la vérité: les femmes saignent. C'est tout.
Le seul gros bémol est l'exposition publique, et encore il faut y être sensible et y voir une volonté d'humiliation.
On ne doit pas avoir la même expérience ni la même vision de la féminité. je suis vraiment perplexe. Quand avant ce cours, tu t'es fait peloter dans le métro (ça arrive à toutes les femmes qui l'utilisent), quand tu dois sortir ta clef avant d'arriver chez toi, bref, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article concernant la raison des combats anti-sexistes à destination de ceux qui ne les comprennent pas, mais je pense qu'il serait bon que tu le lises.

Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter: alors je le redis encore une fois, je sais que l'humour qu'on dit sexiste est lié au contexte social empreint d'inégalité entre hommes et femmes, mais la blague en elle-même, toute seule, je la trouve drôle. Lourde, mais drôle. Elle m'aurait fait rire rien que parce que c'est un prof qui l'a dite et que j'aurais trouvé ça osé. Et je n'ai pas envie d'extrapoler sur la personnalité de l'orateur qui aura fait cette sortie, ni de lui faire de procès d'intention.
Moi aussi je commence à en avoir un toooooout petit peu ras le bol que tu dises des idioties, bon sauf si t'as fait des trucs pour avoir les exams, auquel cas je comprends, sister! On peut aussi avoir une admiration sans borne pour l'oppresseur. mais en général, on en retire des bénéfices secondaires.
P.S: J'ose espérer que tu apprécieras à sa juste valeur cet exemple de sexisme qui t'amuse tant, appliqué aux autres.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:10

amour a écrit:mais enfin ça n'a rien à voir, tu regardes Didier Bourdon, les Inconnus, Gad Elmaleh, etc si tu en as envie, ça ne t'es pas imposé au travail après t'être fait interpelée sur ton derrière trois fois s'il est neuf heures du matin, par une figure d'autorité! Et surtout tu n'es pas la cible directe!

Je ne vois toujours pas, cela ne me semble pas insupportable... juste gras. J'aurais été la cible directe, je crois bien que j'aurais juste rigolé, d'étonnement, et devant l'image de mon nez-vagin.

Mais il faut dire que je ne suis pas très harcelée, vu mon rythme de vie, je ne subis pas trop d'"attaques" régulières.

Je crois qu'en fait ce serait plutôt à la personne blessée de faire la part des choses: qu'elle s'indigne qu'on se frotte à elle dans le métro, c'est ok, qu'elle se ronge les sangs (lol) sur une blague, elle a tort. Ou du moins, elle exagère. Plus j'y pense, et plus je plains le prof qui s'est peut-être pris des remarques pour sa plaisanterie faisandée.

Quelles petites natures!
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:14

amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:
Babsie a écrit:

Ce qui me pousse?
Peut-être le fait que je ne m'excite pas en imaginant plein de choses autour de ce monsieur, de ses pensées éventuelles, de sa volonté d'opprimer quelque chose...
Bien sûr, si dans ma fréquentation de sa personne et de ses cours je me rends compte que l'ensemble des attitudes et des discours de l'individu laisse à penser qu'il a des idées sexistes en tête, je ne dirais pas la même chose. ( J'ose espérer que tu gouteras cette posture sexiste à sa juste valeur, toi qui admire tant ce genre d'individus)
at, cette blague grasse ne fait que jouer sur des idées de peur primitives du sang menstruel, comme le fait souvent l'humour, et ne dit que la vérité: les femmes saignent. C'est tout.
Le seul gros bémol est l'exposition publique, et encore il faut y être sensible et y voir une volonté d'humiliation.
On ne doit pas avoir la même expérience ni la même vision de la féminité. je suis vraiment perplexe. Quand avant ce cours, tu t'es fait peloter dans le métro (ça arrive à toutes les femmes qui l'utilisent), quand tu dois sortir ta clef avant d'arriver chez toi, bref, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article concernant la raison des combats anti-sexistes à destination de ceux qui ne les comprennent pas, mais je pense qu'il serait bon que tu le lises.

Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter: alors je le redis encore une fois, je sais que l'humour qu'on dit sexiste est lié au contexte social empreint d'inégalité entre hommes et femmes, mais la blague en elle-même, toute seule, je la trouve drôle. Lourde, mais drôle. Elle m'aurait fait rire rien que parce que c'est un prof qui l'a dite et que j'aurais trouvé ça osé. Et je n'ai pas envie d'extrapoler sur la personnalité de l'orateur qui aura fait cette sortie, ni de lui faire de procès d'intention.
Moi aussi je commence à en avoir un toooooout petit peu ras le bol que tu dises des idioties, bon sauf si t'as fait des trucs pour avoir les exams, auquel cas je comprends, sister! On peut aussi avoir une admiration sans borne pour l'oppresseur. mais en général, on en retire des bénéfices secondaires.
P.S: J'ose espérer que tu apprécieras à sa juste valeur cet exemple de sexisme qui t'amuse tant, appliqué aux autres.

Mais z'enfin voyons, c'est mon ressenti!

Et le ressenti, c'est important, il paraît!

La blague, c'est ta dernière phrase? Elle ne me fait ni chaud, ni froid, elle n'est pas très bien formulée, ni très inspirée.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par PauvreYorick le Ven 13 Jan 2017 - 2:19

Babsie a écrit:Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter
Le truc, c'est que personne ne te force... au contraire même Very Happy

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 2:20

Babsie a écrit:
amour a écrit:mais enfin ça n'a rien à voir, tu regardes Didier Bourdon, les Inconnus, Gad Elmaleh, etc si tu en as envie, ça ne t'es pas imposé au travail après t'être fait interpelée sur ton derrière trois fois s'il est neuf heures du matin, par une figure d'autorité! Et surtout tu n'es pas la cible directe!

Je ne vois toujours pas, cela ne me semble pas insupportable... juste gras. J'aurais été la cible directe, je crois bien que j'aurais juste rigolé, d'étonnement, et devant l'image de mon nez-vagin.

Mais il faut dire que je ne suis pas très harcelée, vu mon rythme de vie, je ne subis pas trop d'"attaques" régulières.

Je crois qu'en fait ce serait plutôt à la personne blessée de faire la part des choses: qu'elle s'indigne qu'on se frotte à elle dans le métro, c'est ok, qu'elle  se ronge les sangs (lol) sur une blague, elle a tort. Ou du moins, elle exagère. Plus j'y pense, et plus je plains le prof qui s'est peut-être pris des remarques pour sa plaisanterie faisandée.

Quelles petites natures!
Bah écoute marché conclu, puisque ça te fait plaisir et que ça t'amuse tant, et que nos entrevues sur ce forum ne sont pas "régulières", que tu es une grande nature, tu "n'exagéreras" pas quand je te ferai une blague sur le forum, et tu ne seras pas blessée.  Tu me plaindras, même quand d'autres seront pris par le subterfuge et me fustigeront. D'avance, merci de prendre ma défense quand je te prendrai pour cible.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:21

Ben, amour semble vouloir creuser mon point de vue... que j'ai déjà donné moult fois. Cela ne m'amuse guère d'ailleurs, de perdre mon temps en répétition.
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:25

amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:mais enfin ça n'a rien à voir, tu regardes Didier Bourdon, les Inconnus, Gad Elmaleh, etc si tu en as envie, ça ne t'es pas imposé au travail après t'être fait interpelée sur ton derrière trois fois s'il est neuf heures du matin, par une figure d'autorité! Et surtout tu n'es pas la cible directe!

Je ne vois toujours pas, cela ne me semble pas insupportable... juste gras. J'aurais été la cible directe, je crois bien que j'aurais juste rigolé, d'étonnement, et devant l'image de mon nez-vagin.

Mais il faut dire que je ne suis pas très harcelée, vu mon rythme de vie, je ne subis pas trop d'"attaques" régulières.

Je crois qu'en fait ce serait plutôt à la personne blessée de faire la part des choses: qu'elle s'indigne qu'on se frotte à elle dans le métro, c'est ok, qu'elle  se ronge les sangs (lol) sur une blague, elle a tort. Ou du moins, elle exagère. Plus j'y pense, et plus je plains le prof qui s'est peut-être pris des remarques pour sa plaisanterie faisandée.

Quelles petites natures!
Bah écoute marché conclu, puisque ça te fait plaisir et que ça t'amuse tant, et que nos entrevues sur ce forum ne sont pas "régulières", que tu es une grande nature, tu "n'exagéreras" pas quand je te ferai une blague sur le forum, et tu ne seras pas blessée.  Tu me plaindras, même quand d'autres seront pris par le subterfuge et me fustigeront. D'avance, merci de prendre ma défense quand je te prendrai pour cible.

Si ta blague est drôle, je rigolerai sûrement. Mais j'ai souvent constaté sur ce forum que les blagues tombent à côté de la plaque ou présument de beaucoup de paramètres inconnus des plaisantins au final. Ce qui fait tomber à plat leurs tentatives.
Pour l'instant, il me semble plus indiqué d'en rester aux blagues pipi-caca-menstrues-pets-rots. c'est encore les plus drôles.


Dernière édition par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:26, édité 1 fois
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par amour le Ven 13 Jan 2017 - 2:26

Babsie a écrit:
amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:
On ne doit pas avoir la même expérience ni la même vision de la féminité. je suis vraiment perplexe. Quand avant ce cours, tu t'es fait peloter dans le métro (ça arrive à toutes les femmes qui l'utilisent), quand tu dois sortir ta clef avant d'arriver chez toi, bref, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article concernant la raison des combats anti-sexistes à destination de ceux qui ne les comprennent pas, mais je pense qu'il serait bon que tu le lises.

Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter: alors je le redis encore une fois, je sais que l'humour qu'on dit sexiste est lié au contexte social empreint d'inégalité entre hommes et femmes, mais la blague en elle-même, toute seule, je la trouve drôle. Lourde, mais drôle. Elle m'aurait fait rire rien que parce que c'est un prof qui l'a dite et que j'aurais trouvé ça osé. Et je n'ai pas envie d'extrapoler sur la personnalité de l'orateur qui aura fait cette sortie, ni de lui faire de procès d'intention.
Moi aussi je commence à en avoir un toooooout petit peu ras le bol que tu dises des idioties, bon sauf si t'as fait des trucs pour avoir les exams, auquel cas je comprends, sister! On peut aussi avoir une admiration sans borne pour l'oppresseur. mais en général, on en retire des bénéfices secondaires.
P.S: J'ose espérer que tu apprécieras à sa juste valeur cet exemple de sexisme qui t'amuse tant, appliqué aux autres.

Mais z'enfin voyons, c'est mon ressenti!

Et le ressenti, c'est important, il paraît!

La blague, c'est ta dernière phrase? Elle ne me fait ni chaud, ni froid, elle n'est pas très bien formulée, ni très inspirée.
Babsie, merci pour tes remarques sur mes formulations. Tu n'es pas très inspirante, c'est vrai. Je pense que j'y réfléchirai. La blague n'a pas commencé, non. Les idioties que tu as proférées sur l'orateur ne sont pas des blagues, non. Hélas.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: “Si l'on observe en France une baisse du niveau scolaire, c'est à cause de la féminisation du corps enseignant.”

Message par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:31

amour a écrit:
Babsie a écrit:
amour a écrit:
Babsie a écrit:

Je commence à en avoir un tooout petit peu ras la casquette de me répéter: alors je le redis encore une fois, je sais que l'humour qu'on dit sexiste est lié au contexte social empreint d'inégalité entre hommes et femmes, mais la blague en elle-même, toute seule, je la trouve drôle. Lourde, mais drôle. Elle m'aurait fait rire rien que parce que c'est un prof qui l'a dite et que j'aurais trouvé ça osé. Et je n'ai pas envie d'extrapoler sur la personnalité de l'orateur qui aura fait cette sortie, ni de lui faire de procès d'intention.
Moi aussi je commence à en avoir un toooooout petit peu ras le bol que tu dises des idioties, bon sauf si t'as fait des trucs pour avoir les exams, auquel cas je comprends, sister! On peut aussi avoir une admiration sans borne pour l'oppresseur. mais en général, on en retire des bénéfices secondaires.
P.S: J'ose espérer que tu apprécieras à sa juste valeur cet exemple de sexisme qui t'amuse tant, appliqué aux autres.

Mais z'enfin voyons, c'est mon ressenti!

Et le ressenti, c'est important, il paraît!

La blague, c'est ta dernière phrase? Elle ne me fait ni chaud, ni froid, elle n'est pas très bien formulée, ni très inspirée.
Babsie, merci pour tes remarques sur mes formulations. Tu n'es pas très inspirante, c'est vrai. Je pense que j'y réfléchirai. La blague n'a pas commencé, non. Les idioties que tu as proférées sur l'orateur ne sont pas des blagues, non. Hélas.

Je ne suis pas sûre de comprendre ta dernière phrase.
En revanche, je me demande  bien ce que tu espères avec ton petit projet. Que veux-tu que cela fasse pour moi des blagues inspirées par ta volonté de prouver à tout prix que je défends l'"oppresseur"? Toutes tes tentatives seront biaisées et neutralisées avant même d'êtres faites.


Dernière édition par Babsie le Ven 13 Jan 2017 - 2:32, édité 1 fois
avatar
Babsie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum