Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Ulrich le Mar 17 Jan 2017 - 13:16

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2017/01/16/01016-20170116ARTFIG00275-les-debats-hautement-inflammables-des-professeurs-sur-les-reseaux-sociaux.php

Au départ, @Neoprofs était un site destiné aux profs de lettres, né en 2001 par la volonté d'une seule personne, Fabyana. Vingt professeurs, tous bénévoles et anonymes, sont venus la remplacer en 2006. Aujourd'hui, c'est «le premier réseau social de personnels d'éducation nationale indépendant», affirment-ils. Ce forum à la grande liberté de ton compte plus de 26.700 membres et 15.000 visiteurs uniques par jour. Les utilisateurs y trouvent des textes de loi, des conseils sur leurs pratiques pédagogiques. Ils y critiquent souvent ardemment les réformes. Pour François Jarraud, ce sont «des profs aigris, très conservateurs qui ne s'honorent pas avec leur anonymat». Les organisateurs affirment que le forum est «multipolitique, pluriel au niveau des syndicats, même s'il a été catalogué par la présence active de certains membres médiatiques». De fait, les outrances du pamphlétaire Jean-Paul Brighelli, qui y écrivait sous le pseudonyme d'Abraxas, lui ont valu une exclusion…

Cet été, une prof proréforme du SE-Unsa, Stéphanie de Vanssay, technophile et adepte des pédagogies actives, était menacée de mort et de viol par Kripure, un prof agrégé de lettres.

C'est quoi cette histoire avec "Kripure" ? Suspect

[Suite à la remarque de PY, je me permets de rétablir le message initial]


Dernière édition par Ulrich le Mar 17 Jan 2017 - 21:22, édité 2 fois
avatar
Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par olive-in-oil le Mar 17 Jan 2017 - 13:25

C'est ki kripure ?
avatar
olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par DesolationRow le Mar 17 Jan 2017 - 13:26

Tiens, il est dommage que cet article soit réservé aux abonnés du Figaro.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par PauvreYorick le Mar 17 Jan 2017 - 13:29

Je répondrais bien, mais je ne suis pas certain que la modération ait tellement envie d'une nouveau fil polémique à ce sujet (et je peux la comprendre). Je dirais que cette phrase se situe quelque part entre la calomnie et le compte-rendu factuel, et il est délicat (quoique non impossible, à mon avis) de dire exactement où.

Pour le reste, j'ai le sentiment qu'il y a quelque contradiction dans la description d'un forum qui, simultanément, serait peuplé par des profs au profil unique, et néanmoins aurait une grande liberté de ton. Pour ce qui est de l'attaque à l'anonymat, elle est d'une évidente mauvaise foi: il n'échappe à personne qu'en ces temps de caporalisme exacerbé, l'anonymat peut être une condition sine qua non de la liberté de ton, voire de la réflexion à la fois publique et honnête.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Zagara le Mar 17 Jan 2017 - 13:33

Suspect Suspect Suspect Suspect

Voilà ce forum repeint en tentacule du Front national et en nid d'ours violeurs. C'est incroyable de lire ça sur le site d'un grand quotidien national.
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Laverdure le Mar 17 Jan 2017 - 13:33

@DesolationRow a écrit:Tiens, il est dommage que cet article soit réservé aux abonnés du Figaro.

+1. Je l'aurais bien lu également.

_________________
avatar
Laverdure
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Artysia le Mar 17 Jan 2017 - 13:37

@PauvreYorick a écrit:Je répondrais bien, mais je ne suis pas certain que la modération ait tellement envie d'une nouveau fil polémique à ce sujet (et je peux la comprendre). Je dirais que cette phrase se situe quelque part entre la calomnie et le compte-rendu factuel, et il est délicat (quoique non impossible, à mon avis) de dire exactement où.

Pour le reste, j'ai le sentiment qu'il y a quelque contradiction dans la description d'un forum qui, simultanément, serait peuplé par des profs au profil unique, et néanmoins aurait une grande liberté de ton. Pour ce qui est de l'attaque à l'anonymat, elle est d'une évidente mauvaise foi: il n'échappe à personne qu'en ces temps de caporalisme exacerbé, l'anonymat peut être une condition sine qua non de la liberté de ton, voire de la réflexion à la fois publique et honnête.

Tu as tout à fait raison, la modération ne souhaite pas de polémique sur ce sujet, d'autant plus que les propos incriminés n'ont pas été tenus sur le forum.

Pour le reste, l'article est en effet contradictoire, pauvre en contenu. L'anonymat concerne une grande partie des membres de néo mais pas tous. C'est un argument facile et creux pour le coup.
avatar
Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par PauvreYorick le Mar 17 Jan 2017 - 13:38

@Zagara a écrit: Voilà ce forum repeint en tentacule du Front national et en nid d'ours violeurs. C'est incroyable de lire ça sur le site d'un grand quotidien national.
Pardi, pendant que certains, dont je suis, se demandent s'il est opportun de dire ce qu'il en est réellement, d'autres ne se gênent pas pour poursuivre la guerre par tous les moyens disponibles et sur tous les media qu'ils trouvent.

Je m'auto-censure au carré pour ne pas dire ce que je pense de ces méthodes.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par DesolationRow le Mar 17 Jan 2017 - 13:39

@Artysia a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Je répondrais bien, mais je ne suis pas certain que la modération ait tellement envie d'une nouveau fil polémique à ce sujet (et je peux la comprendre). Je dirais que cette phrase se situe quelque part entre la calomnie et le compte-rendu factuel, et il est délicat (quoique non impossible, à mon avis) de dire exactement où.

Pour le reste, j'ai le sentiment qu'il y a quelque contradiction dans la description d'un forum qui, simultanément, serait peuplé par des profs au profil unique, et néanmoins aurait une grande liberté de ton. Pour ce qui est de l'attaque à l'anonymat, elle est d'une évidente mauvaise foi: il n'échappe à personne qu'en ces temps de caporalisme exacerbé, l'anonymat peut être une condition sine qua non de la liberté de ton, voire de la réflexion à la fois publique et honnête.

Tu as tout à fait raison, la modération ne souhaite pas  de polémique sur ce sujet, d'autant plus que les propos incriminés n'ont pas été tenus sur le forum.

Il est excellent de le rappeler. 
Il est en revanche regrettable que cela n'ait pas été pris en compte au moment où la décision a été prise de débaptiser un compte sur ce forum.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Condorcet le Mar 17 Jan 2017 - 13:40

Itou.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Ulrich le Mar 17 Jan 2017 - 13:40

@Laverdure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Tiens, il est dommage que cet article soit réservé aux abonnés du Figaro.

+1. Je l'aurais bien lu également.

Un papier très orienté, qui loue les analyses de François Jaurraud : "Informées (...) techniques et précises mais aussi critiques sur les réformes en cours (...) Elles font d'autant plus autorité qu'il s'autorise une vraie indépendance d'esprit."
avatar
Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Ulrich le Mar 17 Jan 2017 - 14:18

Edition : le passage cité est en accès limité et ne peut pas être partagé librement.

Je citais pourtant un très court extrait, comme c'est l'usage sur ce forum depuis des années, y compris pour les articles en accès limité du Figaro que je partage régulièrement. Mon message est désormais incompréhensible pour les autres membres...
avatar
Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Artysia le Mar 17 Jan 2017 - 14:24

Les passages cités habituellement pour les articles en accès limité comme ceux de Mediapart sont les chapeaux lisibles par tous.

Nous sommes en train de chercher la législation en vigueur pour le partage de citations d'articles payants, ça va nous demander un peu de temps.
avatar
Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par PauvreYorick le Mar 17 Jan 2017 - 14:27

Article L122-5 du code de propriété intellectuelle. Aucun problème pour citer une phrase d'un article en accès payant comme l'a fait Ulrich. En tout cas aucun problème du point de vue de la loi.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Bouboule le Mar 17 Jan 2017 - 15:07

@Zagara a écrit:Suspect Suspect Suspect Suspect

Voilà ce forum repeint en tentacule du Front national et en nid d'ours violeurs. C'est incroyable de lire ça sur le site d'un grand quotidien national.

Malgré toute la publicité pour Mélenchon faite sur ce forum, on ne l'a fait pas aux journalistes de Le Figaro ?
Ou ils répondent à une commande et n'ont de journalistes que le nom ?


Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Reine Margot le Mar 17 Jan 2017 - 15:11

@Laverdure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Tiens, il est dommage que cet article soit réservé aux abonnés du Figaro.

+1. Je l'aurais bien lu également.

+2

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Olympias le Mar 17 Jan 2017 - 15:17

J'ai l'article dans son intégralité.... Very Happy


Dernière édition par Olympias le Mar 17 Jan 2017 - 16:11, édité 1 fois
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Olympias le Mar 17 Jan 2017 - 15:59

L'article catégorise un peu vite les différentes chapelles de profs. Jarraud a une vision du forum qui est à mon sens caricaturale. Il manque aussi un peu de distance ...
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Reine Margot le Mar 17 Jan 2017 - 16:10

@Olympias a écrit:L'article catégorise un peu vite les différentes chapelles de profs. Jarraud a une vision du forum qui est à mon sens caricaturale. Il manque aussi un peu de distance ...

Pour M Jarraud, Néoprofs est peuplé de profs "aigris, très conservateurs, qui ne s'honorent pas par leur anonymat"
Très objectif et reflétant bien la diversité des opinions ici
Bon, sinon, le forum est considéré comme "conservateur", un peu comme le Monde qui décrit le SNALC comme "classé à droite, bien qu'il s'en défende" (alors que la majorité de ses sympathisants votent Mélenchon ).

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par GaliNéo le Mar 17 Jan 2017 - 16:19

C'est dans ces moments-là que je regrette de ne pas être abonné au Figaro.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Olympias le Mar 17 Jan 2017 - 16:24

@Reine Margot a écrit:
@Olympias a écrit:L'article catégorise un peu vite les différentes chapelles de profs. Jarraud a une vision du forum qui est à mon sens caricaturale. Il manque aussi un peu de distance ...

Pour M Jarraud, Néoprofs est peuplé de profs "aigris, très conservateurs, qui ne s'honorent pas par leur anonymat"
Très objectif et reflétant bien la diversité des opinions ici
Bon, sinon, le forum est considéré comme "conservateur", un peu comme le Monde qui décrit le SNALC comme "classé à droite, bien qu'il s'en défende" (alors que la majorité de ses sympathisants votent Mélenchon ).
Ça fait sourire en effet.
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par PauvreYorick le Mar 17 Jan 2017 - 16:25

Bon, j'ai pu lire l'article, il n'a effectivement aucun intérêt, y compris simplement informatif puisqu'on n'y trouve pas même un seul fait relaté avec exactitude, au plus quelques citations de François Jarraud et de Claude Lelièvre, seuls interrogés apparemment.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Gryphe le Mar 17 Jan 2017 - 16:29

@PauvreYorick a écrit:j'ai pu lire l'article, il n'a effectivement aucun intérêt

Pas d'accord.

Neoprofs est certes décrit de manière un peu rapide et pas très flatteuse, mais est rangé dans la catégorie "Les informés - Ils sont incontournables pour ceux qui s'intéressent à l'actualité éducative".

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par PauvreYorick le Mar 17 Jan 2017 - 16:32

Oui, mais quand on voit comment sont faites ces catégories, ça jette un peu le discrédit sur l'ensemble Smile

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les débats hautement inflammables des professeurs sur les réseaux sociaux (Figaro)

Message par Audrey le Mar 17 Jan 2017 - 16:45

@Gryphe a écrit:
@PauvreYorick a écrit:j'ai pu lire l'article, il n'a effectivement aucun intérêt

Pas d'accord.

Neoprofs est certes décrit de manière un peu rapide et pas très flatteuse, mais est rangé dans la catégorie "Les informés - Ils sont incontournables pour ceux qui s'intéressent à l'actualité éducative".

Ca me gêne quand même de voir que le fait d'avoir viré Brighelli sert presque de caution de moralité au forum. C'est même carrément nul, en fait.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum