Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hirondelle78
Niveau 8

Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Hirondelle78 le Sam 21 Jan 2017 - 11:45
Bonjour, 
Je poste ici et présente par avance mes excuses à la modération et aux lecteurs si ce n'est pas la section adéquate. 
Je me trouve face à un problème que je n'ai, dans ces proportions, jamais rencontré. 

Je suis, à la base, prof de droit. Mais, parce que j'ai fait deux cursus complets, je suis aussi angliciste (qualification CNU). Mon expérience d'enseignement est essentiellement en droit mais je suis censée savoir monter un cours en anglais. 
Depuis six ans, j'enseigne notamment le droit en anglais. Jusqu'à présent, les étudiants que j'avais étaient sélectionnés pour ce type de cursus, soit par un score plancher au TOIEC, soit par le Proficiency, soit par le CAJ,  bref j'avais des étudiants d'un niveau parfois hétérogène mais qui comprenaient à peu près une phrase simple et connaissaient à peu près les verbes irréguliers. 

J'ai pris, la semaine dernière, la charge de deux groupes de 50 (!!) qui m'ont en tronc commun, sans aucune sélection ni mise à niveau préalable. Ils sont largués. 
J'ai beau parler le plus lentement possible, écrire un maximum au tableau, mettre les slides à l'avance sur l'ENT, j'en ai la moitié qui ne suit pas. 

Quand je dis "it has led to...",  ils ne savent pas ce qu'est "led". Ils ne comprennent pas des mots courants et redoutent que je note leur maîtrise de l'anglais... 

Quels bouquins pourrais-je leur conseiller pour une remise à niveau ?

Je cherche à joindre les collègues d'anglais, pour l'instant sans trop de succès. 

Merci d'avance pour votre aide.
Rosanette
Expert

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Rosanette le Sam 21 Jan 2017 - 11:55
Ils sont en L1 ?


A te lire je pense que tu en fais justement trop pour eux, notamment en mettant des diapos PPT à l'avance sur l'ENT.

Mets-leur un peu la pression en leur signalant que leur rôle d'étudiant c'est aussi de te faire répétée ou de t'arrêter lorsqu'ils ne comprennent pas un mot (même si ce sont des billes, je pense qu'ils maîtrisent a minima le fameux Classroom English fait de Could you repeat please?).

Ils comprennent pas "led", soit (hem), mais est-ce bien grave ? J'imagine qu'il faut surtout qu'ils assimilent mots-clefs (eux à écrire au tableau) et définitions dans un premier temps.

N'hésite pas en fait à parler avec un débit normal mais très naturellement, on est souvent amené à répéter différemment deux fois la même info (pour revenir au "led to").
Hirondelle78
Niveau 8

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Hirondelle78 le Sam 21 Jan 2017 - 11:59
Bonjour, 
Oui ils sont en L1, souvent issus de STMG, parfois ES...
Le problème, dont tu te doutes, est que, sur un groupe de 50, quand une grosse vingtaine ne suit pas, le risque de bordelisation existe et nous sommes touchés aussi par la Sainte Bienveillance... 
Donc, l'idée est que les nuls suivent a minima...
Rosanette
Expert

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Rosanette le Sam 21 Jan 2017 - 12:08
Bienveillance, mouimwimwi, enfin la L1 c'est l'année de l'écrémage, certains ne passeront pas ce cap. Ca vaut le coup de mettre les points sur les i et et de leur rappeler que leur présence dans ce cursus relève d'un choix.

Tu as mis en place des aides qui de toute évidence ne fonctionnent pas, c'est bien que c'est leur motivation globale qui est à remettre en question. Ils connaissent les modalités de leur évaluation (tu dis qu'ils redoutent d'être jugé sur leur niveau d'anglais) ?

Tu peux aussi essayer d'annoncer les objectifs de chaque séance en début d'heure, tu déroules ton cours et tu prends cinq minutes à la fin pour que ceux qui n'ont absolument pas saisi lesdits objectifs puissent s'ils le veulent venir te voir. Et tu peux jouer la carte bienveillance avec ceux-là. Mais tout en leur rappelant que sur les 50 étudiants il doit bien y en avoir pour les aider à compléter leurs notes voire leur réexpliquer.
Vu la situation l'entraide doit être inexistante.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par RogerMartin le Sam 21 Jan 2017 - 12:14
Des questions d'abord.

- Comment est organisée l'évaluation a priori : type de sujet, combien de notes, durée des épreuves, controle continu obligatoire ou pas ?

- Quel taux de réussite attends-tu pour cet enseignement ? Est-il compensé par une autre matière au sein de l'UE où il figure?

- De quel volume horaire en présentiel disposes-tu ?

Ensuite une remarque un peu rude, c'est qu'en anglais "anglais", où nous avons environ 500 heures de cours annuels en présentiel en L1 dont 70% portant sur l'anglais et pas autre chose, des collègues archi-compétents et rodés à leur public, des TD de langue orale en particulier avec effectifs réduits, une politique de controle continu obligatoire avec très grande quantité de corrections (deux voire trois notes d'écrit chaque semestre par bloc horaire de 1hCM+1h30TD ou 2hTD, sans compter les devoirs/préparations maison évalués pour indication mais qui ne comptent pas), séances hebdomadaires de tutorat à la libre disposition des étudiants, eh bien... nous avons du mal à faire des miracles.

Ma seule idée (sans connaitre le volume horaire des séances par ex.) serait que tu les envoies vers un cours d'anglais type remédiation si vous avez un service commun d'enseignement des langues.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
amour
Expert

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par amour le Sam 21 Jan 2017 - 12:46
Salut,
Qu'ils ne comprennent pas "led" en ce contexte ne me surprend pas, et même s'ils étaient décidés à travailler, ils finiraient par ce demander pourquoi tu parles de métaux, à mon avis. Mais ta surprise face à leurs lacunes ne m'étonne pas non plus, hélas!
A partir d'un certain âge et d'un certain degré de lacune, la communication directe va être ressentie comme brutale de toutes façons, surtout dans un groupe de 50. La remédiation semble indispensable, mais mettre l'accent sur la CO peut aussi aider à progresser.
Je ne sais pas quel palier tu comptes atteindre, ni si la CO sera l'objet d'une évaluation au partiel, mais tu peux proposer un extrait de procès d'un film, par exemple, avec une grille, ou une fiche méthode en amont pour en produire un compte rendu. Bon courage!
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Gryphe le Sam 21 Jan 2017 - 17:35
@Rosanette a écrit:Bienveillance, mouimwimwi, enfin la L1 c'est l'année de l'écrémage, certains ne passeront pas ce cap.
Hirondelle cherche des solutions, pas que son public s'évanouisse faute de comprendre le cours. Ou alors j'ai mal lu. humhum

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Caspar le Sam 21 Jan 2017 - 17:52
@Rosanette a écrit:Ils sont en L1 ?


A te lire je pense que tu en fais justement trop pour eux, notamment en mettant des diapos PPT à l'avance sur l'ENT.

Mets-leur un peu la pression en leur signalant que leur rôle d'étudiant c'est aussi de te faire répétée ou de t'arrêter lorsqu'ils ne comprennent pas un mot (même si ce sont des billes, je pense qu'ils maîtrisent a minima le fameux Classroom English fait de Could you repeat please?).

Ils comprennent pas "led", soit (hem), mais est-ce bien grave ? J'imagine qu'il faut surtout qu'ils assimilent mots-clefs (eux à écrire au tableau) et définitions dans un premier temps.

N'hésite pas en fait à parler avec un débit normal mais très naturellement, on est souvent amené à répéter différemment deux fois la même info (pour revenir au "led to").


Oui, puisque ça gêne visiblement leur compréhension du cours, et que "lead" est un verbe irrégulier qu'ils devraient connaître depuis longtemps (contrairement à "lead", le plomb, mot ignoré -je pense - par la majorité des lycéens).
Rosanette
Expert

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Rosanette le Sam 21 Jan 2017 - 18:11
@Gryphe a écrit:
@Rosanette a écrit:Bienveillance, mouimwimwi, enfin la L1 c'est l'année de l'écrémage, certains ne passeront pas ce cap.
Hirondelle cherche des solutions, pas que son public s'évanouisse faute de comprendre le cours. Ou alors j'ai mal lu. humhum


Je crois avoir donné des pistes ou en tout cas partagé mon avis sur la situation qu'elle connaît.

Mais il ne faut pas pour autant faire l'économie d'une triste réalité : le fait que la fac ne puisse pas faire de miracles pour reprendre l'expression de RM quant à une possible amélioration du niveau d'anglais des étudiants, ajouté au fait que parmi les étudiants qui rament dans son cours, certains voire la plupart rament probablement dans d'autres cours et font partie du contingent de "mal orientés" qui n'iront pas en L2.

Reste la question de la bordélisation de ces étudiants qui se dissipent parce qu'ils décrochent, qui est bien plus gênante.

@Caspar oui dans l'absolu ne pas comprendre "led" est gênant. Rappelons quand même que ce sont des non spécialistes, parfois issus de filières technologiques. Pour peu qu'ils aient obtenu un bac avec une note tout juste médiocre en anglais, il n'y a pas vraiment de quoi être surpris, d'autant que "lead" n'est pas franchement le verbe dont ils ont le plus besoin dans leur scolarité.
Je signalais juste que dans la compréhension d'un cours apparemment semi-magistral, ce n'est pas forcément le mot le plus important ; ils ont davantage besoin de saisir ce qui vient avant et après had led to dans leur prise de notes. L'idée de conséquence elle, peut être saisie autrement, y compris dans la reformulation naturelle du prof.

avatar
Caspar
Bon génie

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Caspar le Sam 21 Jan 2017 - 18:27
Disons alors que c'est grave d'avoir devant soi en fac des étudiants qui n'ont absolument pas le niveau de suivre les cours. Pardon d'enfoncer des portes ouvertes. Et s'ils ne comprennent pas "led" il y a peu de chance qu'ils comprennent ce qui vient avant et après.
CarmenLR
Fidèle du forum

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par CarmenLR le Sam 21 Jan 2017 - 18:37
Deux questions me viennent à l'esprit :

- l'existence d'un enseignement de droit en anglais a-t-il été un préalable ou un prétexte à la suppression de cours d'anglais dans les maquettes ?

- ce type d'enseignement (DNL, projets divers en anglais) profite souvent aux élèves maîtrisant déjà bien la langue et étant capables de mener une opération en fait très complexe (qui dépend certes de la difficulté des notions abordées, mais la nouveauté de la discipline pour des L1 laisse supposer que c'est le cas. A cinquante, en plus, et avec des étudiants ne comprenant pas une phrase simple...). Pourquoi la sélection par score plancher aux tests de langue a-t-elle été abandonnée ?
C'est, de mon point de vue, sans doute elle qui permettait aux étudiants de tirer le meilleur profit (au sens très noble du terme pour tout le monde) de ton cours qui exige de fait une maîtrise minimale de la CO (le seuil reste à définir, bien sûr, mais si on pose qu'il n'y a pas de seuil, autant faire une conférence en russe sur la paléontologie à des néophytes dans les deux disciplines en espérant des petits miracles... Pas sûre que ce soit une économie à court, moyen et long terme...).


Je rejoins RogerMartin : une remédiation en langues peut-elle être organisée (maison des langues, CRL, etc.) ?





Hirondelle78
Niveau 8

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Hirondelle78 le Sam 21 Jan 2017 - 19:54
Bonsoir à tous et, tout d'abord, merci pour vos réactions !

- RM, mille mercis pour ta suggestion de service commun d'enseignement des langues, je vais immédiatement contacter le décannat pour savoir comment mobiliser le CRL (en espérant juste qu'il n'ait pas été démantelé au niveau de notre UFR : on est des spécialistes des petits-fours champagne, mais pour les ressources pédagogiques, ça pleure encore et encore !)

- Ce cours en anglais n'est ni un préalable, ni une conséquence, ni un prétexte à une suppression d'enseignements de langue : il vient s'ajouter à eux - le service des linguistes n'est pas diminué, mais leur situation (vacataires, voire PRAG, traités comme des paillassons par la plupart des juristes...) est tout sauf enviable. En revanche, pour autant que je sache, ils doivent préparer des enseignements d'anglais de spécialité, mais je crois que la partie "révision grammaticale" est réduite à la portion congrue... Cela étant, je vais aussi prendre contact avec eux - sait-on jamais...

- La suppression de la sélection a été décidée par la responsable du premier cycle, pour donner une "dimension internationale" et "habituer les apprenants [sic] à pratiquer l'anglais". C'est un peu une course à l'échalote : le placement sur le marché du travail met en concurrence, sur des segments très proches, diplômés des facs de droit/éco/gestion, diplômés des IEP et diplômés des écoles de commerce (pour peu qu'ils aient reçu une formation juridique à peu près potable...). Je tiens ça pour une énorme ânerie (pour être polie), mais la majorité a été enchantée. Il faut dire qu'aujourd'hui, avec un M2 en droit des affaires, tu es à Pole Emploi si tu n'as pas aussi un diplôme d'école de commerce (donc, beaucoup d'étudiants choisissent des écoles de commerce avec un gros enseignement en droit, ce qui nous arrange fort peu).

Clairement, avec une sélection, même a minima, on arrivait à bosser : les groupes étaient plus légers, les étudiants arrivaient en ayant déjà un projet à peu près ficelé et ils étaient motivés. Là, ils viennent à reculons.

En revanche, et c'est un peu pour ça que je recherche aussi l'aide des collègues du secondaire, ils sont certes largués mais conscients de l'être et conscients (pour pas mal d'entre eux) que cette situation peut hypothéquer leur avenir professionnel (sans même parler de leur année).

A partir du moment où une étudiante (rapidement rejointe par d'autres) me dit en cours qu'elle se traîne un niveau pourri en anglais depuis le collège et qu'elle a peur de viander l'UE (il n'y a pas de compensation) sur ça et qu'en plus elle ne sait pas par quel bout commencer mais qu'elle sait que, si elle ne rectifie pas le tir, c'est son placement sur le marché du travail qui va en souffrir, il me semble difficile de refuser de l'aider un minimum. Certes, ce serait d'abord le job du collègue d'anglais mais vu comment ils sont traités... je comprendrais tout à fait qu'il s'en tienne à son cours et point barre...

Ca ne change rien au fait que, sur 50, j'en ai une bonne douzaine qui est larguée et très contente de l'être - eux, je ne peux rien faire pour eux. Mon problème, c'est davantage ceux qui se mettent au premier rang, pour écouter, pour essayer de surnager, qui sont bloqués par la langue et que j'aimerais aider - ne serait-ce qu'en leur disant quel(s) bouquin(s) prendre pour faire des exos d'anglais.

Je retiens aussi l'idée du CRL.

Merci pour vos observations !!!
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par ipomee le Sam 21 Jan 2017 - 20:04
Je ne suis évidemment pas spécialiste en anglais, mais je voudrais faire une remarque.
Tu as raison de vouloir aider ceux qui désirent progresser. C'est le plaisir de notre métier.
Maintenant je pense que tu ne pourras pas faire cela toute seule, c'est pourquoi il te faut voir auprès des linguistes de ta fac, ou conseiller à tes étudiants des stages intensifs. Mais où ? Il doit y avoir à boire et à manger... Et c'est sans doute onéreux.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par RogerMartin le Sam 21 Jan 2017 - 20:46
Il faudrait surtout que l'enseignement de langue soit fait lors des enseignements de langue, et ne pas mettre la charrue avant les boeufs : c'est comme si l'on demandait aux L1 de faire de la rédaction de mémoire, parce que sans un M on n'a pas de travail.
S'il existe un service commun d'enseignement des langues dans la fac, je ne pense pas que le financement soit au niveau des UFR ou des facultés, c'est un service central comme les autres. Théoriquement ils ont des plateformes pour réviser la grammaire, etc.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
CarmenLR
Fidèle du forum

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par CarmenLR le Sam 21 Jan 2017 - 21:33
Merci pour ces précisions.

Je suis convaincue, comme toi, que refuser de sélectionner les étudiants sur leur niveau de langue pour un cours qui présente du contenu en langue étrangère est une erreur...
Il te faut maintenant faire avec cette situation absurde et inédite.

Pour les étudiants motivés, les perdus mais persévérants et méthodiques (des juristes, donc !) qui ne savent pas par où commencer, le mémento de Michèle Malavieille me semble vraiment bien. 82 chapitres tenant chacun sur une double page (théorie à gauche, exercices à droite et corrigés en fin de volume).

http://www.editions-hatier.fr/livre/maitriser-la-grammaire-anglaise-lecrit-et-loral

Bien sûr, il faut accepter d'avaler de la grammaire, mais avec la perspective du toeic (grammatical au possible) au bout du bout, ça devrait passer.

Sinon, bien sûr, Netflix, les plateformes Vocable, la lecture, et les tandems...


Tu as également, à mon avis, tout intérêt à te rapprocher de tes collègues d'anglais, qui ne savent peut-être même pas qu'un tel cours existe, et qui seront sans doute ravis que tu fasses appel à eux sur des questions qui sont directement leur spécialité comme tu fais appel à nous sur le forum.
Par ailleurs, avec le même public, ils se posent sans doute les mêmes questions.
Bref, les inclure dans la boucle, c'est vraiment mieux, imho, :-).


Courage à toi et aussi aux étudiants dont tu as la charge, qui voient encore une fois leurs conditions d'études se dégrader, ...
Contenu sponsorisé

Re: Anglais. Besoin de conseils lorsque les étudiants ne suivent pas du tout

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum