[L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Sphinx le Lun 30 Jan 2017 - 13:09

Un pas de plus dans la direction du tout inclusif.

Une circulaire « relative à la formation professionnelle spécialisée et au certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive » est en projet rue de Grenelle. Son but : uniformiser la formation spécialisée de ces enseignants avec la mise en place d’une certification unique – le Cappei – en lieu et place de celles distinctes existant aujourd’hui dans le primaire et dans le secondaire. Concrètement, les Rased seront là, avant tout, pour conseiller les professeurs et non plus dans un rapport direct avec l’élève.

http://www.humanite.fr/education-la-grande-inquietude-des-rased-631229

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Ergo le Lun 30 Jan 2017 - 13:42

Oui mais on sait bien qu'avec de la différenciation et les conseils avisés des spécialistes, il n'y a pas besoin des RASED.
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par PauvreYorick le Lun 30 Jan 2017 - 14:02

Un beau jour il y aura des morts...

_________________
« Les bons gouvernements aiment la sainte indignation des gouvernés, pourvu qu'elle reste lyrique. » (M. Foucault)
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Firios le Lun 30 Jan 2017 - 18:14

Et comme un "conseiller RASED" pourra se faire balader d'écoles en écoles pour donner des conseils sans aucune prise en charge, les RASED "surnuméraires" seront "incités" à reprendre une classe car on leur dira qu'ils sont inutiles... Bah oui, pourquoi garder un poste par école ( pour les chanceux actuellement) alors qu'un "conseiller" sur 3 ou 4 écoles pourra faire le job.

Et tout ira forcément pour le mieux au primaire...

Bref, c'est une économie sur le dos des gamins... lamentable.

Firios
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par gauvain31 le Lun 30 Jan 2017 - 22:48

@PauvreYorick a écrit:Un beau jour il y aura des morts...

Pour avoir travaillé en ITEP, je le confirme. Mais on ne sait de quel côté seront les morts....
avatar
gauvain31
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Chamil le Mar 31 Jan 2017 - 14:06

@Sphinx a écrit:Un pas de plus dans la direction du tout inclusif.

Une circulaire « relative à la formation professionnelle spécialisée et au certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive » est en projet rue de Grenelle. Son but : uniformiser la formation spécialisée de ces enseignants avec la mise en place d’une certification unique – le Cappei – en lieu et place de celles distinctes existant aujourd’hui dans le primaire et dans le secondaire. Concrètement, les Rased seront là, avant tout, pour conseiller les professeurs et non plus dans un rapport direct avec l’élève.

http://www.humanite.fr/education-la-grande-inquietude-des-rased-631229

Dans ce cas, il faudrait être cohérent et généraliser le principe dans le premier degré de "plus de maîtres que de classe". Sinon, la gestion de certaines classes difficiles va exploser.

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Chamil le Mar 31 Jan 2017 - 14:10

@Chamil a écrit:
@Sphinx a écrit:Un pas de plus dans la direction du tout inclusif.

Une circulaire « relative à la formation professionnelle spécialisée et au certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive » est en projet rue de Grenelle. Son but : uniformiser la formation spécialisée de ces enseignants avec la mise en place d’une certification unique – le Cappei – en lieu et place de celles distinctes existant aujourd’hui dans le primaire et dans le secondaire. Concrètement, les Rased seront là, avant tout, pour conseiller les professeurs et non plus dans un rapport direct avec l’élève.

http://www.humanite.fr/education-la-grande-inquietude-des-rased-631229

Dans ce cas, il faudrait être cohérent et généraliser le principe dans le premier degré de "plus de maîtres que de classe". Sinon, la gestion de certaines classes difficiles va exploser.

Et encore, même dans ce cas, la gestion des élèves en difficulté en classe entière se pose toujours selon les études disponibles.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/01/11012017Article636197151636574441.aspx

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Firios le Mar 31 Jan 2017 - 18:05

@Chamil a écrit:

Dans ce cas, il faudrait être cohérent et généraliser le principe dans le premier degré de "plus de maîtres que de classe". Sinon, la gestion de certaines classes difficiles va exploser.

Même avec ça, je doute fortement de la réussite de cette généralisation. Il restera malgré tout, même avec des maîtres supplémentaires et des enseignants chevronnés, des élèves qui relèvent du RASED.
Exemple: Sur une cohorte de 100 CP cette année, il y en a 5 qui ont des difficultés qui nécessitent l'intervention intensive d'un poste E. 5 élèves c'est peu... mais les conditions quotidiennes en REP font que sans poste E, ils vont se balader de classe en classe avec des lacunes terribles.

Un "plus de maître" oui, mais avec un poste E à temps plein sur l'école avec un psy sco.

Firios
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Ergo le Mar 31 Jan 2017 - 18:52

@Firios a écrit:
Un "plus de maître" oui, mais avec un poste E à temps plein sur l'école avec un psy sco.
Au moins...et une diminution du nombre d'élèves par classe.
Et on ferait des petits groupes pour les élèves en difficulté avec un enseignant spé et...oh, wait...
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par XIII le Mar 21 Fév 2017 - 17:11

En commission paritaire nous sommes les derniers à défendre les RASED (snudi fo), jamais l'Unsa, le sgen ou le snuipp ne nous soutiennent pour obtenir des postes ou empêcher des suppression...Par contre pour se gargariser de l'implantation de PDMQDC ou de dispositifs "moins de 3 ans", là il y a du monde pour assurer le service "après vente"!


XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Verdurette le Mar 21 Fév 2017 - 17:51

@Firios a écrit:
Exemple: Sur une cohorte de 100 CP cette année, il y en a 5 qui ont des difficultés qui nécessitent l'intervention intensive d'un poste E. 5 élèves c'est peu... mais les conditions quotidiennes en REP font que sans poste E, ils vont se balader de classe en classe avec des lacunes terribles.

Un "plus de maître" oui, mais avec un poste E à temps plein sur l'école avec un psy sco.

Et un maitre G ... qui nous font cruellement défaut.

5 sur 100 nécessitant un maitre E à haute dose ? Cela me parait peu en effet ... Dans notre école il faudrait multiplier ce nombre par 3 ou 4 selon les "crus". Et nous ne sommes pas REP ... enfin, administrativement, parce que scolairement ... oui ! C'est le problème de nombreuses écoles de quartiers défavorisés de villes bourgeoises dont le maire se ferait hacher menu plutôt que d'accepter d'être classé REP, et qui en plus, souvent, s'occupe des "belles écoles" du centre ville et laisse pourrir les autres qui récupèrent les vieilles tables, les vieux ordis, les vieux bouquins .... et , cerise sur le gâteau, pas assez d'aide de la part du RASED. Et encore moins de "plus de maitres que de classes" etc ...

J'ai connu les classes de perfectionnement et d'adaptation, qu'on intégrait sans tout le cirque administratif qu'il faut aujourd'hui pour une ULIS ou un AVS, j'imagine que c'est parce que le système marchait relativement bien qu'on l'a supprimé?
(J'insiste évidemment sur le "relativement". Ce n'était pas non plus la panacée, mais bon ... )

Verdurette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par PabloPE le Mar 21 Fév 2017 - 18:43

@Chamil a écrit:

Dans ce cas, il faudrait être cohérent et généraliser le principe dans le premier degré de "plus de maîtres que de classe". Sinon, la gestion de certaines classes difficiles va exploser.
Surtout pas... c'est une vaste fumisterie ce truc. C'est déjà très très rare et en plus comme il n'y a pas vraiment de cadre ça laisse trop de place au grand n'importe quoi. Dans certaines équipes ça peut bien fonctionner (et encore cela soulage juste les équipes mais ne change rien au coeur du problème) mais dans d'autres ça donne des pros de la machine à café et de la photocopieuse.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
PabloPE
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par archeboc le Mar 21 Fév 2017 - 18:50

@PabloPE a écrit:
@Chamil a écrit:

Dans ce cas, il faudrait être cohérent et généraliser le principe dans le premier degré de "plus de maîtres que de classe". Sinon, la gestion de certaines classes difficiles va exploser.
Surtout pas... c'est une vaste fumisterie ce truc. C'est déjà très très rare et en plus comme il n'y a pas vraiment de cadre ça laisse trop de place au grand n'importe quoi. Dans certaines équipes ça peut bien fonctionner (et encore cela soulage juste les équipes mais ne change rien au coeur du problème) mais dans d'autres ça donne des pros de la machine à café et de la photocopieuse.

Statistiquement, un maître en plus est plus efficace si on l'utilise en ouvrant une nouvelle classe, que ce soit une classe relais ou simplement une classe en plus pour alléger les effectifs. Le "plus de maître que de classe" est un gâchis d'argent public.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'Humanité] "La grande inquiétude des Rased"

Message par Firios le Mar 21 Fév 2017 - 20:10

@PabloPE a écrit: Surtout pas... c'est une vaste fumisterie ce truc.

Faut pas généraliser non plus. J'ai connu des Poste E bidons qui ne prenaient en charge aucun élève et qui faisaient des "bilans" toute la journée et je me garderais bien de tous les mettre dans le sac "fumiste". Le problème n'est pas le poste mais ce qui en est fait. Après il y a un réel problème à la généralisation imposée de trucs non testés mais si il y a des trucs efficaces ( avec résultats) il faut plutôt les proposer, les présenter et ça se généralisera petit à petit.

@PabloPE a écrit:C'est déjà très très rare et en plus comme il n'y a pas vraiment de cadre ça laisse trop de place au grand n'importe quoi. Dans certaines équipes ça peut bien fonctionner (et encore cela soulage juste les équipes mais ne change rien au coeur du problème)

Effectivement mon but premier, comme PDM, n'est pas de soulager ( comme un antidouleur). Par contre, en agissant là ou il faut et en réglant autant que possible les problèmes que nous rencontrons il y aura soulagement par la suite. La ou je suis en poste c'est ce qui se passe, le soulagement des collègues vient du comportement et du niveau atteint par les élèves. Ça reste usant parce que c'est une REP mais en comparant aux années précédentes, le climat est beaucoup plus serein, le niveau moyen est clairement plus élevé et la grosse difficulté est en recul, ce qui soulage le poste E.

L'avantage est que j'étais déjà dans l'école avant de prendre le poste, et j'ai eu beaucoup de liberté pour mettre en place le fonctionnement avec mes collègues. Nous avons aussi un côté "rebelle" et très pragmatique pédagogiquement parlant. Ce n'était pas la tasse de thé de l'Inspection mais nos résultats ont largement infléchi sa position.

@PabloPE a écrit: mais dans d'autres ça donne des pros de la machine à café et de la photocopieuse.

C'est vrai aussi, j'ai eu un collègue PDM qui avait demandé le poste pour avoir une année sabbatique... Il a très vite abandonné. Ou un autre T1 qui débarque en voulant imposer la soupe de l'ESPE...

Bref, pour moi c'est un poste à profil et pour une équipe qui en veut.
Bien sur, il faut arrêter de penser qu'en rajoutant un PDM ça va aller mieux, c'est n'importe quoi. Si c'est pour refaire n'importe quoi en lecture par exemple, à 1 ou à 1000 le résultat sera une catastrophe. Mais quand on est a une équipe hyper exigeante et ambitieuse, je persiste à penser que ça peut être puissant.

Firios
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum