Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Calypso64
Niveau 8

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Calypso64 le Jeu 2 Mar 2017 - 12:12
@Balthamos a écrit:Ton chef parle de "recommandations".
Il peut toujours recommander.
Je propose que vous banalisiez une semaine pour écrire de tels bulletins.

Ah mais ce n'est pas mon chef, c'est carrément un courrier du recteur de Bordeaux adressé aux professeurs des classes de collège !
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par LemmyK le Jeu 2 Mar 2017 - 12:39
Fabien_Ca a écrit:Si on remplis consciencieusement son bulletin pour traduire ce qu'il s'est passé dans le trimestre...En essayant d'être juste, factuel et que l'appreciation serve à l'élève...Et bien on peut trouver ces conseils inutiles.

Par contre l'année dernière, ma fille a eu dans son bulletin 3 profs qui ont marqué comme appreciation , Bien, ou Abien.
J'aurais compris si ces profs avaient 20 classes différentes ...et encore..
Mais là le collègue de Maths...il n'avait pas pris le temps de marquer une phrase...J'étais dégoutté...Ma fille aussi d'ailleurs.
Son professeur était sec. Very Happy
avatar
Sophie38
Habitué du forum

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Sophie38 le Jeu 2 Mar 2017 - 12:58
@tschai a écrit:Notre cde, toujours aussi réformiste et innovante en matière de pédagogisme, vient de nous enjoindre de formuler nos appréciations sur les bulletins du deuxième trimestre en respectant trois critères. Voici un extrait de son message:
"Dans le bilan  périodique ou bulletin du LSU,
1.  La colonne « appréciations » s’intitule «  acquis, progrès et difficultés ».
Les appréciations du second trimestre devront donc répondre à cet intitulé ."
Comment réagiriez-vous? J'ai personnellement envie de ne pas tenir compte de ce que je considère comme un obstacle à ma liberté pédagogique.

Ca me rappelle il y a quelques années, le bulletin de Ségolène Royal, ministre de l'EN : 3 colonnes avec constats, progrès, conseils (ou un truc de ce type) !!
avatar
bernardo
Fidèle du forum

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par bernardo le Jeu 2 Mar 2017 - 13:02
@Iphigénie a écrit:C'est comme les indications sur les boîtes de conserves: y en a tellement qu'on n'y comprend plus rien, mais on est en train d'inventer une "note nutritionnelle", toute simple.
Vous verrez qu'un jour on dira qu'il suffit de mettre une note pour que les parents sachent si leur fils est sous, à, ou sur la moyenne. Ce qui au fond est le point de repère le plus essentiel.

Tout à fait. Et j'ajoute, en guise de provocation (mais je tends de plus en plus à ça dans les faits), que je suggère (puisque les bulletins sont une formalité, puisque le redoublement est interdit) ceci, qui n'est pas neuf :
0-5 : très insuffisant, 6-8 : insuffisant, etc.
Le mérite de cette procédure est que ça recentre l'attention sur la note, qui est déjà à elle seule un commentaire (contrairement à la doxa qui prétend qu'un 12 n'est pas le même 12 partout).
Idem pour les "récompenses" (encouragements, etc.) : soit on oublie (les notes suffisent), soit on a un critère simple : 16 et + = ficelles de caleçon, entre 13 et 15 = tableau d'horreur, etc.
Bref, les petites crises d'autorité de ce chef, on urine dessus (si je puis me permettre).
avatar
VinZT
Grand sage

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par VinZT le Jeu 2 Mar 2017 - 13:13
Face à ça, voici l'alternative :
- ignorer purement et simplement
- la grève du zèle en suivant scrofuleusement ces injonctions, et en jargonnant à outrance (si l'on a du temps à perdre et qu'on est d'humeur badine)

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
lene75
Empereur

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par lene75 le Jeu 2 Mar 2017 - 14:09
Pour les bons élèves : "Des acquis et des progrès ce trimestre. Machin a surmonté ses difficultés." / "Des acquis et des progrès ce trimestre. Restent quelques difficultés."
Pour les mauvais : "Peu de progrès ce trimestre. Les acquis restent très fragiles. Beaucoup de difficultés persistent".

Ou un truc encore plus basique (mais moins reproductible) pour pasticher les tableaux de compétences : "Acquis : bons / moyens / insuffisants, progrès : peu / corrects / beaucoup, difficultés : importantes / modérées / peu / inexistantes"

Vous noterez qu'il n'est plus du tout question du travail ou des efforts des élèves dans ces appréciations professeur

Je ne vois pas comment on peut faire la liste de tous les acquis, progrès, difficultés d'un trimestre, Ysabel a raison, il faut une feuille A4 pour chaque élève et chaque matière.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Danska
Modérateur

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Danska le Jeu 2 Mar 2017 - 14:29
@bernardo a écrit:
@Iphigénie a écrit:C'est comme les indications sur les boîtes de conserves: y en a tellement qu'on n'y comprend plus rien, mais on est en train d'inventer une "note nutritionnelle", toute simple.
Vous verrez qu'un jour on dira qu'il suffit de mettre une note pour que les parents sachent si leur fils est sous, à, ou sur la moyenne. Ce qui au fond est le point de repère le plus essentiel.

Tout à fait. Et j'ajoute, en guise de provocation (mais je tends de plus en plus à ça dans les faits), que je suggère (puisque les bulletins sont une formalité, puisque le redoublement est interdit) ceci, qui n'est pas neuf :
0-5 : très insuffisant, 6-8 : insuffisant, etc.
Le mérite de cette procédure est que ça recentre l'attention sur la note, qui est déjà à elle seule un commentaire (contrairement à la doxa qui prétend qu'un 12 n'est pas le même 12 partout).
Idem pour les "récompenses" (encouragements, etc.) : soit on oublie (les notes suffisent), soit on a un critère simple : 16 et + = ficelles de caleçon, entre 13 et 15 = tableau d'horreur, etc.
Bref, les petites crises d'autorité de ce chef, on urine dessus (si je puis me permettre).
Un peu HS, mais je dois faire partie de ceux qui considèrent qu'un 12 n'est pas le même partout : en fin de 2nde par exemple, on ne conseillera pas forcément la même orientation à un élève qui a 12 sans se fatiguer qu'à un élève qui a 12 en travaillant trois heures tous les soirs au maximum de ses possibilités (encore que, à 12, n'importe qui passe). De même, un élève qui commence l'année à 17 et finit à 12 n'aura certainement pas la même appréciation qu'un élève qui a commencé à 8 pour finir à 12...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Iphigénie le Jeu 2 Mar 2017 - 14:37
@Danska a écrit:
@bernardo a écrit:
@Iphigénie a écrit:C'est comme les indications sur les boîtes de conserves: y en a tellement qu'on n'y comprend plus rien, mais on est en train d'inventer une "note nutritionnelle", toute simple.
Vous verrez qu'un jour on dira qu'il suffit de mettre une note pour que les parents sachent si leur fils est sous, à, ou sur la moyenne. Ce qui au fond est le point de repère le plus essentiel.

Tout à fait. Et j'ajoute, en guise de provocation (mais je tends de plus en plus à ça dans les faits), que je suggère (puisque les bulletins sont une formalité, puisque le redoublement est interdit) ceci, qui n'est pas neuf :
0-5 : très insuffisant, 6-8 : insuffisant, etc.
Le mérite de cette procédure est que ça recentre l'attention sur la note, qui est déjà à elle seule un commentaire (contrairement à la doxa qui prétend qu'un 12 n'est pas le même 12 partout).
Idem pour les "récompenses" (encouragements, etc.) : soit on oublie (les notes suffisent), soit on a un critère simple : 16 et + = ficelles de caleçon, entre 13 et 15 = tableau d'horreur, etc.
Bref, les petites crises d'autorité de ce chef, on urine dessus (si je puis me permettre).
Un peu HS, mais je dois faire partie de ceux qui considèrent qu'un 12 n'est pas le même partout : en fin de 2nde par exemple, on ne conseillera pas forcément la même orientation à un élève qui a 12 sans se fatiguer qu'à un élève qui a 12 en travaillant trois heures tous les soirs au maximum de ses possibilités (encore que, à 12, n'importe qui passe). De même, un élève qui commence l'année à 17 et finit à 12 n'aura certainement pas la même appréciation qu'un élève qui a commencé à 8 pour finir à 12...

C'est vrai et c'est The problème de l'évaluation, bien plus que tout le temps qu'on perd en surcharges inutiles et conseils bidon du type "il faut travailler plus" à un gamin qui est largué: les notes ne sont pas les mêmes parce que personne ne sait ce quil est nécessaire d'avoir acquis à chaque niveau. Et tout le monde note alors aux affects en individualisant la notation, ce qui rend toute comparaison impossible.
avatar
Danska
Modérateur

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Danska le Jeu 2 Mar 2017 - 14:46
C'est vrai aussi, mais ce n'est pas à cela que je faisais allusion : je voulais surtout dire que derrière une note, il y a aussi des capacités différentes.

Par exemple, j'ai un élève en Tle qui vient de se planter au dernier bac blanc, il n'a même pas la moyenne, mais c'est parce qu'il a fait un hors-sujet très inhabituel chez lui. D'autres élèves qui ont eu la même note que lui, en revanche, n'iront jamais plus haut, ils n'en ont ni la volonté ni la possibilité. Dans ces deux cas, la note est la même, mais la similitude s'arrête là.
avatar
bernardo
Fidèle du forum

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par bernardo le Jeu 2 Mar 2017 - 15:35
Ce que je veux dire (et je parle plutôt du collège), c'est que quand on t'impose une réforme qui détruit l'école (en appelant ça une "refondation"), et qu'un chef d'établissement (qui cautionne, du fait de sa fonction, cette réforme et cette destruction) t'impose de poser un diagnostic plus précis du massacre que cette réforme (et celles qui l'ont précédée) ont provoqué, on peut estimer qu'on est en droit de les envoyer paître. J'ai en tête ceci depuis longtemps : quand "j'évalue" un élève, ce n'est pas seulement l'élève que j'évalue. C'est aussi la faillite lamentable d'une école qui a renoncé (à qui on a demandé de renoncer) à instruire "ses" élèves. Mais je ne peux pas écrire ça sur les bulletins.
Contenu sponsorisé

Re: Injonction du cde : formuler ses appréciations du deuxième trimestre selon trois critères.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum