Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
sasa31_77
Niveau 1

Temps partiel à justifier

par sasa31_77 le Sam 4 Fév 2017 - 16:32
Bonjour,
L'académie de Toulouse se lance dans un nouveau plan : la chasse aux temps partiels, mais attention uniquement dans certaines matières :

Dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire, il a été décidé d'examiner avec une attention particulière, au niveau académique, les temps partiels sur autorisation dans certaines disciplines.

C'est la raison pour laquelle certains enseignants ont été destinataires ce jour, sous votre couvert, d'un courrier leur demandant de motiver leur souhait d'exercer dans le cadre d'un temps partiel sur autorisation à la rentrée prochaine ; ils ont en effet présenté une demande en ce sens  ou bien ils exercent déjà à temps partiel et peuvent bénéficier d'une tacite reconduction pour 2017-2018.

Ces enseignants appartiennent aux disciplines suivantes :
- mathématiques,
- sciences physiques,
- sciences industrielles de l'ingénieur,
- technologie.


L'objectif étant de diminuer les heures supplémentaires, et de faire face au manque de profs dans ces disciplines.



Dernière édition par Thalia de G le Sam 4 Fév 2017 - 16:37, édité 1 fois (Raison : Suppression des majuscules inutiles dans le titre)
avatar
amethyste
Grand sage

Re: Temps partiel à justifier

par amethyste le Sam 4 Fév 2017 - 16:40
Donc, suivant la matière que l'on enseigne, on n'a pas les mêmes droits que les autres ? affraid

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
Cicyle
Esprit éclairé

Re: Temps partiel à justifier

par Cicyle le Sam 4 Fév 2017 - 16:42
Où as-tu eu cette info ?
Et pénurie de profs de techno dans l'académie de Toulouse ?! Barre à 1400 points au dernier mouvement inter.
J'en connais quelques uns bloqués à Paris qui doivent bondir ! (oui, je sais, la pénurie est pire ailleurs mais ça n'est pas une raison valable pour entretenir une pénurie dans certaines académies et des personnes séparées de leur conjoint, situation illégale, rappelons-le Rolling Eyes ).
celinesud
Fidèle du forum

Re: Temps partiel à justifier

par celinesud le Sam 4 Fév 2017 - 17:42
J'ai vu la même info sur les sites des syndicats ( snalc toulouse et seunsa toulouse).
avatar
sasa31_77
Niveau 1

Re: Temps partiel à justifier

par sasa31_77 le Sam 4 Fév 2017 - 18:09
L'info vient du rectorat nous venons de recevoir un mail !
avatar
sasa31_77
Niveau 1

Re: Temps partiel à justifier

par sasa31_77 le Sam 4 Fév 2017 - 18:11
@Cicyle a écrit:Où as-tu eu cette info ?
Et pénurie de profs de techno dans l'académie de Toulouse ?! Barre à 1400 points au dernier mouvement inter.
J'en connais quelques uns bloqués à Paris qui doivent bondir ! (oui, je sais, la pénurie est pire ailleurs mais ça n'est pas une raison valable pour entretenir une pénurie dans certaines académies et des personnes séparées de leur conjoint, situation illégale, rappelons-le Rolling Eyes ).

Il y en a qui prenne aussi un mi-temps pour éviter les compléments de service loin, et ca aussi ca embête apparemment ...
avatar
Cicyle
Esprit éclairé

Re: Temps partiel à justifier

par Cicyle le Sam 4 Fév 2017 - 18:15
Ce ciblage sur certaines matières est tout de même étrange. D'autres matières sont touchées par des CDS…
Bref, la "pénurie" de profs de techno me fait quand même halluciner.
archeboc
Esprit éclairé

Re: Temps partiel à justifier

par archeboc le Dim 5 Fév 2017 - 0:27
@Cicyle a écrit:Où as-tu eu cette info ?
Et pénurie de profs de techno dans l'académie de Toulouse ?! Barre à 1400 points au dernier mouvement inter.
J'en connais quelques uns bloqués à Paris qui doivent bondir ! (oui, je sais, la pénurie est pire ailleurs mais ça n'est pas une raison valable pour entretenir une pénurie dans certaines académies et des personnes séparées de leur conjoint, situation illégale, rappelons-le Rolling Eyes ).

Plusieurs observations :
- l'existence du double mouvement ne se justifie que par la pénurie structurelle d'enseignants. Il y a pire ailleurs, mais l'idée est quand même de répartir la pénurie équitablement sur le territoire national.

- la séparation de conjoint n'est pas illégale. Les nécessités du service passe d'abord. Ce qui est illégal, c'est que les rapprochements de conjoint ne bénéficie pas d'une priorité absolue.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
TrucOuBidule
Niveau 2

Re: Temps partiel à justifier

par TrucOuBidule le Dim 5 Fév 2017 - 13:54
Le pire dans ces histoires de mutations plus que bloquées en technologie, c'est qu'au sein des établissements il est possible de nous demander un peu tout et surtout n'importe quoi, sans trop de conditions (comme assurer des heures en sciences ou maths par exemple ou les fameuses TIC etc) et là, pas de problème pour la discipline de recrutement initiale. Dois-je ajouter qu'on a aussi un labo, contrairement aux collègues de sciences mais sans l'"heure de labo" depuis 2014 ?
Perso, quand on voit comment nos conditions de travail se sont dégradées, et sachant que la pénurie structurelle de ce côté a été largement organisée par "l'appareil"(avec suppression du CAPET en 2012, reclassement collègues ex-STI suite à la réforme STI2d sur les postes techno collège d'où barres de mut inter improbables), c'est vraiment gonflé de demander à la base d'avoir à justifier une éventuelle demande de temps partiel si elle en a besoin. J'y suis depuis 5 ans et je ne me vois plus revenir à temps complet tellement j'en suis venue à détester ce qu'on me demande de faire. La perspective d'être bloquée en IDF en REP est aussi inique.
Dans le privé, on appelle ça un "plan social", il est non assumé et scandaleux. D'ici peu de temps, de toute façon, on sera prof d'EIST.
Les rectorats attendent actuellement de la plupart d'entre nous qu'on se reclasse tout seuls ; il est possible que les seuls temps partiels qui pourraient être accordés soient ceux qui permettent une sortie de la FP de l'enseignant.
avatar
Cicyle
Esprit éclairé

Re: Temps partiel à justifier

par Cicyle le Dim 5 Fév 2017 - 14:05
@archeboc a écrit:
@Cicyle a écrit:Où as-tu eu cette info ?
Et pénurie de profs de techno dans l'académie de Toulouse ?! Barre à 1400 points au dernier mouvement inter.
J'en connais quelques uns bloqués à Paris qui doivent bondir ! (oui, je sais, la pénurie est pire ailleurs mais ça n'est pas une raison valable pour entretenir une pénurie dans certaines académies et des personnes séparées de leur conjoint, situation illégale, rappelons-le Rolling Eyes ).

Plusieurs observations :
- l'existence du double mouvement ne se justifie que par la pénurie structurelle d'enseignants. Il y a pire ailleurs, mais l'idée est quand même de répartir la pénurie équitablement sur le territoire national.

- la séparation de conjoint n'est pas illégale. Les nécessités du service passe d'abord. Ce qui est illégal, c'est que les rapprochements de conjoint ne bénéficie pas d'une priorité absolue.
Elle est illégale dans le sens où quand on se pacse (ou qu'on se marie) on s'engage à une vie commune. Donc après, les nécessités de service font qu'on est séparés mais cette situation de séparation n'est pas légale. D'où les points de RC, d'ailleurs.
Pour ta première remarque, je maintiens qu'elle est totalement inaudible et illégitime quand on est en situation de séparation de conjoints. Il est inadmissible qu'on soit pénalisés en ayant passé un concours (c'est finalement le cas, par rapport aux contractuels embauchés dans les académies attractives pour combler la pénurie créée artificiellement). Il est certain que garantir à des personnes de passer 10 ans séparés de leur conjoint quand ils ont un poste de contractuel dans leur académie de résidence n'est pas le meilleur moyen de pourvoir les postes au concours… On entretient donc les conditions d'une pénurie, et après on dit "bin oui, pas le choix, il y a une pénurie".

Totalement d'accord avec l'analyse de TrucOuBidule, en revanche.

P.S. : L'existance du double mouvement ne se justifie pas. Elle est injustifiable, bloque le mouvement dans de nombreuses discipline et ajoute encore à la non-attractivité du métier. Mais bon, c'est probablement un objectif…
avatar
Mrs Hobie
Neoprof expérimenté

Re: Temps partiel à justifier

par Mrs Hobie le Dim 5 Fév 2017 - 22:39
D'un point de vue de gestion, ça parait logique de limiter les temps partiels en cas de pénurie, non ?
Par contre, d'un point de vue enseignant à temps partiel, c'est clair que ça craint, et je pense que ça va hélas se généraliser à d'autres académies ...

@amethyste a écrit:Donc, suivant la matière que l'on enseigne, on n'a pas les mêmes droits que les autres ? affraid
Il me semble que le temps partiel sur autorisation n'est pas un droit, c'est le temps partiel de droit qui l'est, et il me semble aussi que la circulaire stipule bien que le temps partiel sur autorisation peut-être refusé, conditionné aux nécessités de service ...

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
avatar
Lizdarcy
Neoprof expérimenté

Re: Temps partiel à justifier

par Lizdarcy le Dim 5 Fév 2017 - 23:42
Oui mais lorsqu'il y a reconduction tacite, est-il légal de revenir dessus, y compris pour nécessités de service?
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: Temps partiel à justifier

par mistinguette le Lun 6 Fév 2017 - 7:16
Ouai ça sent pas bon. Chez nous le chantage se fait en interne avec disparition de groupes en sciences et hs pour le collègue m.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
Mrs Hobie
Neoprof expérimenté

Re: Temps partiel à justifier

par Mrs Hobie le Lun 6 Fév 2017 - 7:59
@Lizdarcy a écrit:Oui mais lorsqu'il y a reconduction tacite, est-il légal de revenir dessus, y compris pour nécessités de service?
Dans l'EN, c'est toujours la nécessité de service qui l'emporte, et tel que c'est formulé, j'ai bien peur que ça soit légal en effet.
La tacite reconduction si j'ai bien compris, consiste à être reconduit(e) à temps partiel même si tu as oublié d'en faire la demande (de toute façon pour reprendre à temps complet, faut faire une demande de réintégration à temps complet ...) ... Mais comme le temps partiel s'entend sous conditions, ils peuvent le refuser.

(D'ailleurs la DPE n'a pas été capable de répondre à ma question sur la "tacite reconduction pour 3 ans" : est-ce que ça repart pour 3 ans à chaque demande, ou c'est juste pour la demande initiale ... )

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Temps partiel à justifier

par Rabelais le Lun 6 Fév 2017 - 9:26
@Cicyle a écrit:Où as-tu eu cette info ?
Et pénurie de profs de techno dans l'académie de Toulouse ?! Barre à 1400 points au dernier mouvement inter.
J'en connais quelques uns bloqués à Paris qui doivent bondir ! (oui, je sais, la pénurie est pire ailleurs mais ça n'est pas une raison valable pour entretenir une pénurie dans certaines académies et des personnes séparées de leur conjoint, situation illégale, rappelons-le Rolling Eyes ).
Je confirme la pénurie à mon petit niveau d'observation: plus de prof de techno jusqu'à la fin de l'année chez nous (cds) et plus de contractuels à embaucher ( ils sont tous pris), avec une dizaine d'etb dans notre cas ( dixit notre CDE, informations obtenues auprès du rectorat)..
Il est inadmissible d'avoir une si piètre gestion du personnel et c'est récurrent dans notre académie ( problèmes divers en Lettres, contractuels prioritaires sur les TZR pour les AFA , etb sans profs, CDS ) et de bloquer les entrées avec une barre à 1400 points alors qu'il y a pénurie.

Ps: au fait, quand est-ce qu'on va régler le problème de la région parisienne sur le fond ?

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum