Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutenez-vous le mouvement contre la constante macabre (MCLCM) ?

20% 20% 
[ 27 ]
8% 8% 
[ 10 ]
68% 68% 
[ 90 ]
4% 4% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 132

Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Luigi_B le Sam 4 Fév 2017 - 22:47

Cette dépêche AFP nous indique :

[...] le colloque organisé par le MCLCM est aussi chaque année l'occasion de montrer que le mouvement bénéficie d'un large soutien chez les acteurs de l'Ecole et aussi chez les décideurs.

Pour mémoire :

André Antibi a écrit:Par "constante macabre", j’entends qu’inconsciemment les enseignants s’arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre.

Aucun doute sur le fait que le combat d'André Antibi bénéficie du soutien des "décideurs" comme Florence Robine. Mais s'agissant des enseignants, est-ce bien sûr ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par henriette le Sam 4 Fév 2017 - 23:19

C'est pas vrai, mais ça existe encore, ce machin ? On en parle encore, sérieusement ? Shocked cafe

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Atolijoah le Sam 4 Fév 2017 - 23:22

Oui, mon Principal Adjoint, aux parents délégués, à chaque conseil de classe. Rolling Eyes
avatar
Atolijoah
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Pandorafa le Sam 4 Fév 2017 - 23:51

Personnellement, je m'arrange pour mettre des mauvaises notes à TOUS mes élèves, par souci d'équité. Twisted Evil
avatar
Pandorafa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par verdurin le Dim 5 Fév 2017 - 0:10

Je suis toujours étonné par l’incompétence de nos chefs en statistiques.
Mais on peut toujours se dire qu'ils sont dans la moyenne de la population.

Mais la « constante macabre » vient d'un matheux.
Il m'arrive de penser du mal de mes collègues, mais je n'aurais jamais cru qu'un professeur de mathématiques soit à ce point incompétent.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par ZeSandman le Dim 5 Fév 2017 - 0:32

Je ne suis pas vraiment choqué qu'un enseignant de mathématiques puisse éprouver le besoin d'être lui aussi attiré par les spotlighths, dût-il pour cela inventer un concept aussi débile que celui des intelligences multiples par exemple.


Dernière édition par ZeSandman le Dim 5 Fév 2017 - 10:45, édité 2 fois (Raison : Orthographe)

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
ZeSandman
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par henriette le Dim 5 Fév 2017 - 1:39

Petite question : le MCLCM dont il est question, il est contre quoi ? Contre l'absurdité de ce concept inepte de constance macabre - auquel cas je le soutiens tout à fait - ou bien reconnaît-il cette chimère et se positionne-t-il en nouveau don Quichotte contre les moulins à vent ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par VinZT le Dim 5 Fév 2017 - 1:52

Pandorafa a écrit:Personnellement, je m'arrange pour mettre des mauvaises notes à TOUS mes élèves, par souci d'équité. Twisted Evil
topela

Ah ben moi aussi !
Et le pire c'est que je le fais en pensant leur donner des interros faciles…

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
VinZT
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par tschai le Dim 5 Fév 2017 - 9:23

Quand les notes seront supprimées par décret pédagogisto-robiniste, ce beau Mouvement Macabre se dissoudra-t-il dans une cérémonie grandiose, ou bien renaitra-t-il tel le phénix sous le nom de MCLCNA, Mouvement Contre La Compétence Non Acquise?
avatar
tschai
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Reine Margot le Dim 5 Fév 2017 - 9:29

Luigi_B a écrit:Cette dépêche AFP nous indique :


André Antibi a écrit:Par "constante macabre", j’entends qu’inconsciemment les enseignants s’arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre.



Oui, en fait quand une copie est hors-sujet, bourrée de fautes, manque de connaissances, c'est la faute du méchant prof si elle a une mauvaise note.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Celadon le Dim 5 Fév 2017 - 9:33

Ben oui. Au lieu de céder à la "pression de la société", le prof devrait entrer en négociations pour savoir ce que l'élève a voulu dire et si sa copie en phonétique reflète bien sa "pensée". Y a tjrs moyen de moyenner.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par LouisBarthas le Dim 5 Fév 2017 - 9:43

ZeSandman a écrit:Je ne suis pas vraiment choqué qu'un enseignant de mathématiques puisse éprouver le besoin d'être lui aussi attiré par les spotlighths, dusse-t-il pour cela inventer un concept aussi débile que celui des intelligences multiples par exemple.
topela
J'y pensais justement avant de te lire ! En primaire, la croyance aux intelligences multiples commence à se répandre. Cette fausse théorie qui enferme les élèves dans le déterminisme biologique justifie la pédagogie différenciée et les groupes de niveaux à l'intérieur d'une même classe.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par gauvain31 le Dim 5 Fév 2017 - 10:09

verdurin a écrit:Je suis toujours étonné par l’incompétence de nos chefs en statistiques.
Mais on peut toujours se dire qu'ils sont dans la moyenne de la population.

Mais la « constante macabre » vient d'un matheux.
Il m'arrive de penser du mal de mes collègues, mais je n'aurais jamais cru qu'un professeur de mathématiques soit à ce point incompétent.

Antibi n'a en fait aucune crédibilité puisque sa notion de constante macabre provient d'une expérience personnelle qu'a eu son fils avec son professeur de maths et il le dit lui-même dans ses discours. Un cas particulier n'a jamais fait une généralité...; Tous les professeurs de France ne sont pas comme le professeur de Maths de son fils.

A part ça, il est par ailleurs tout aussi gênant sur le principe que dans la grille de notation des compétences le barème ne commence à partir 10 points je crois sur "maîtrise insuffisante" d'une compétence. L'honnêteté aurait voulu qu'on puisse mettre la note "zéro" pour absence de maîtrise. Car on peut ne pas maîtriser du tout une compétence. Et quand on a copie blanches sur copies blanches et qu'on ne peut pas évaluer , on fait comment ? On lui accorde des points ! C'est une sorte de "constante vitale" tout aussi absurde et malhonnête que cette constante macabre.


Dernière édition par gauvain31 le Dim 5 Fév 2017 - 13:54, édité 1 fois
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Jacq le Dim 5 Fév 2017 - 10:56

"André Antibi a écrit:
Par "constante macabre", j’entends qu’inconsciemment les enseignants s’arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre
."

La pression de la société va plutôt dans l'autre direction.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Jacq le Dim 5 Fév 2017 - 10:58

gauvain31 a écrit:
verdurin a écrit:Je suis toujours étonné par l’incompétence de nos chefs en statistiques.
Mais on peut toujours se dire qu'ils sont dans la moyenne de la population.

Mais la « constante macabre » vient d'un matheux.
Il m'arrive de penser du mal de mes collègues, mais je n'aurais jamais cru qu'un professeur de mathématiques soit à ce point incompétent.

Antibi n'a en fait aucune crédibilité puisque sa notion de constante macabre provient d'une expérience personnelle qu'a eu son fils avec son professeur de maths et il le dit lui-même dans ses discours. Un cas particulier n'a jamais fait une généralité...; Tous les professeures de France ne sont pas comme le professeur de Maths de son fils.

A part ça, il est par ailleurs tout aussi gênant sur le principe que dans la grille de notation des compétences le barème ne commence à partir 10 points je crois sur maîtrise "insuffisante" d'une compétence. L'honnêteté aurait voulu qu'on puisse mettre la note "zéro" pour absence de maîtrise. Car on peut ne pas maîtriser du tout une compétence. Et quand on a copie blanches sur copies blanches et qu'on ne peut pas évaluer , on fait comment ? On lui accorde des points ! C'est une sorte de "constante vitale" tout aussi absurde et malhonnête que cette constante macabre.

Ah ? Peux-tu préciser. En effet on commence, en LP, à nous imposer l'évaluation par compétences, alors cela m'intéresse d'en savoir un peu plus.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Amaliah le Dim 5 Fév 2017 - 11:00

Oh mince, j'ai fait n'importe quoi, j'ai voté OUI ayant compris qu'il s'agissait de lutter contre ce mouvement qui était pour la constante macabre... Et je ne peux pas enlever mon vote.
Je vais peut-être aller me recoucher!!
avatar
Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Vinteuil le Dim 5 Fév 2017 - 11:47

J’ai voté « pour » !

Première remarque : Sauf erreur, ce mouvement ne se prononce pas pour l’abandon de toute notation. C’est déjà un point positif, en ces temps où la pression est forte pour que nous y renoncions.

Deuxième remarque : Le fait de réfléchir à la façon dont nous notons, et aux conséquences que cela peut avoir, ne me semble pas une mauvaise chose. J’ai parfois l’impression que la notation vole au secours des bons élèves... Pour ma part, je n’ai aucun scrupule à mettre une mauvaise note à un élève qui ne fiche rien ; en revanche, cela me gêne beaucoup lorsqu’il s’agit d’un élève ne disposant pas des codes, de l’entourage familial ou, tout simplement, peu doué... mais travailleur. La question est : comment faire pour que le travail des élèves - bref : le mérite - soit davantage pris en considération dans la notation ? Si ce MCLCM permet d’avancer sur cette question, eh bien tant mieux !   Smile

_________________
"Un homme est toujours assez beau quand il ne fait pas peur à son cheval."
avatar
Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Luigi_B le Dim 5 Fév 2017 - 12:06

D'accord Vinteuil mais nous n'avons pas attendu M. Antibi pour nous poser cette question.

Vinteuil a écrit:Sauf erreur, ce mouvement ne se prononce pas pour l’abandon de toute notation. C’est déjà un point positif, en ces temps où la pression est forte pour que nous y renoncions.
C'est pourtant le travail de ce genre de mouvance qui explique le mouvement actuel : accuser l'évaluation de l'échec scolaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par monseigneur le Dim 5 Fév 2017 - 12:26

Jacq a écrit:
gauvain31 a écrit:

A part ça, il est par ailleurs tout aussi gênant sur le principe que dans la grille de notation des compétences le barème ne commence à partir 10 points je crois sur maîtrise "insuffisante" d'une compétence. L'honnêteté aurait voulu qu'on puisse mettre la note "zéro" pour absence de maîtrise. Car on peut ne pas maîtriser du tout une compétence. Et quand on a copie blanches sur copies blanches et qu'on ne peut pas évaluer , on fait comment ? On lui accorde des points ! C'est une sorte de "constante vitale" tout aussi absurde et malhonnête que cette constante macabre.

Ah ? Peux-tu préciser. En effet on commence, en LP, à nous imposer l'évaluation par compétences, alors cela m'intéresse d'en savoir un peu plus.

Pour le brevet, le contrôle continu qui était évalué avant sur les notes le sera maintenant sur 8 domaines de compétences.
Les élèves sont évalués sur 4 niveaux de maîtrise :
"insuffisante" = 10pts
"fragile" = 25pts
"satisfaisante" = 40pts
"excellente" = 50pts
Donc un élève qui ne fait rien n'a pas 0/20 mais au minimum 10/50...
avatar
monseigneur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Jacq le Dim 5 Fév 2017 - 12:28

Ah oui, c'est pas mal, en effet.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par slylan le Dim 5 Fév 2017 - 13:53

verdurin a écrit:Je suis toujours étonné par l’incompétence de nos chefs en statistiques.
Mais on peut toujours se dire qu'ils sont dans la moyenne de la population.

Mais la « constante macabre » vient d'un matheux.
Il m'arrive de penser du mal de mes collègues, mais je n'aurais jamais cru qu'un professeur de mathématiques soit à ce point incompétent.

Il n'est pas incompétent, il est malhonnête (intellectuellement).

slylan
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Night Owl le Dim 5 Fév 2017 - 14:35

Vinteuil a écrit:J’ai voté « pour » !

Première remarque : Sauf erreur, ce mouvement ne se prononce pas pour l’abandon de toute notation. C’est déjà un point positif, en ces temps où la pression est forte pour que nous y renoncions.

Deuxième remarque : Le fait de réfléchir à la façon dont nous notons, et aux conséquences que cela peut avoir, ne me semble pas une mauvaise chose. J’ai parfois l’impression que la notation vole au secours des bons élèves... Pour ma part, je n’ai aucun scrupule à mettre une mauvaise note à un élève qui ne fiche rien ; en revanche, cela me gêne beaucoup lorsqu’il s’agit d’un élève ne disposant pas des codes, de l’entourage familial ou, tout simplement, peu doué... mais travailleur. La question est : comment faire pour que le travail des élèves - bref : le mérite - soit davantage pris en considération dans la notation ? Si ce MCLCM permet d’avancer sur cette question, eh bien tant mieux !   Smile

Le principe n'est pas de supprimer la notation mais porte sur la manière d'évaluer: en annonçant l'évaluation, on donne à l'élève une liste des questions et/ou exercices traités en classe sur ce sujet L'élève sait que 70% (proportion négociable mais l'idéal serait 2/3) de l'évaluation portera sur ce contenu (aucune modification ni des formulations, ni des valeurs numériques). Seule 1 question sortira du cadre, pour permettre aux meilleurs de s'exprimer et/ou aux autres de progresser.
avatar
Night Owl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par DesolationRow le Dim 5 Fév 2017 - 14:40

Night Owl a écrit:
Vinteuil a écrit:J’ai voté « pour » !

Première remarque : Sauf erreur, ce mouvement ne se prononce pas pour l’abandon de toute notation. C’est déjà un point positif, en ces temps où la pression est forte pour que nous y renoncions.

Deuxième remarque : Le fait de réfléchir à la façon dont nous notons, et aux conséquences que cela peut avoir, ne me semble pas une mauvaise chose. J’ai parfois l’impression que la notation vole au secours des bons élèves... Pour ma part, je n’ai aucun scrupule à mettre une mauvaise note à un élève qui ne fiche rien ; en revanche, cela me gêne beaucoup lorsqu’il s’agit d’un élève ne disposant pas des codes, de l’entourage familial ou, tout simplement, peu doué... mais travailleur. La question est : comment faire pour que le travail des élèves - bref : le mérite - soit davantage pris en considération dans la notation ? Si ce MCLCM permet d’avancer sur cette question, eh bien tant mieux !   Smile

Le principe n'est pas de supprimer la notation mais porte sur la manière d'évaluer: en annonçant l'évaluation, on donne à l'élève une liste des questions et/ou exercices traités en classe sur ce sujet L'élève sait que 70% (proportion négociable mais l'idéal serait 2/3) de l'évaluation portera sur ce contenu (aucune modification ni des formulations, ni des valeurs numériques). Seule 1 question sortira du cadre, pour permettre aux meilleurs de s'exprimer et/ou aux autres de progresser.

Ah ouais on va former des esprits rapides, brillants et indépendants avec des méthodes pareilles. 
J'avais suivi, en mon temps, une formation à l'IUFM sur ce genre de niaiseries, et j'avais été frappé par l'incroyable mépris que cela suppose pour les élèves. Je ne parle même pas des "meilleurs", qu'on se résigne ainsi à ne pas faire progresser du tout.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Night Owl le Dim 5 Fév 2017 - 15:01

DesolationRow a écrit:

Ah ouais on va former des esprits rapides, brillants et indépendants avec des méthodes pareilles. 
J'avais suivi, en mon temps, une formation à l'IUFM sur ce genre de niaiseries, et j'avais été frappé par l'incroyable mépris que cela suppose pour les élèves. Je ne parle même pas des "meilleurs", qu'on se résigne ainsi à ne pas faire progresser du tout.

Oui, mépris pour les élèves ET pour les professeurs puisque l'idée de départ est que, non seulement ils notent injustement en refusant le 20/20, mais ils piègent leurs élèves en leur donnant des évaluations difficiles voire infaisables sauf pour une élite!


Dernière édition par Night Owl le Dim 5 Fév 2017 - 19:30, édité 1 fois
avatar
Night Owl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par PauvreYorick le Dim 5 Fév 2017 - 15:11

J'avoue que je range directement les propos de M. Antibi et les initiatives qui en découlent dans la même catégorie que le soutien d'Élisabeth Teissier à François Fillon : rigolo quelques secondes, et au-delà de ça, entièrement dépourvu d'intérêt.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum