Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutenez-vous le mouvement contre la constante macabre (MCLCM) ?

20% 20% 
[ 27 ]
8% 8% 
[ 10 ]
68% 68% 
[ 90 ]
4% 4% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 132

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Elyas le Lun 6 Fév 2017 - 11:05

@ycombe a écrit:
@Elyas a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Moi je comprends très bien.

Quand il a lancé la "constante macabre", il y a un peu plus de 20 ans, cela a permis de fissurer le relatifs consensus des enseignants sur la notation.

Cela a crée des disparités importantes entre les collègues d'une même équipe, qui ont rapidement fait évoluer les notes vers le haut.

Quand vous avez un collègue qui a une méthode "légitimée par l'institution" pour mettre trois points de plus de moyenne aux élèves que vous à résultats identiques, rapidement les profs qui sont restés à la notation "classique" sont mis en difficultés.

D'abord par les élèves, car il va y avoir de la contestation lors du passage d'un prof. à l'autre d'une année à l'autre. Et rapidement les parents montent au créneau.

A mon avis le but caché était de préparer l'évolution vers d'autres systèmes d'évaluation qui dans l'esprit d'Antibi sont forcément meilleurs que la note.

Non, Antibi est pour la notation chiffrée et il est assez hostile aux autres formes d'évaluations qui n'utilisent pas la notation chiffrée à ma connaissance. Ce qu'il promeut, c'est l'EPCC, rien d'autre.
Il n'est pas exclu qu'il ait été utilisé par l'institution pour provoquer une évolution permettant de supprimer les notes. Il a fait des conférences à l'ESEN, notamment.

Possible mais ce n'est pas nécessairement ce qu'Antibi vise.

Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par LouisBarthas le Lun 6 Fév 2017 - 11:06

@Luigi_B a écrit:Compétence ou contrat de confiance, le point commun est très facile à appréhender : l'évaluation positive.

Le contraire de "macabre", c'est angélique.
Lors de ma dernière formation sur les nouveaux programmes, il y a quelques semaines, les formateurs nous ont incités à l'évaluation positive qui valorise les progrès. Un cahier de réussites est mis en place dès la maternelle.
Je suis tombé ici sur un document exemplaire de l'académie de Nantes :

« La refondation de l’école demande de « faire évoluer et diversifier les modalités de notation et d'évaluation des élèves de l'école primaire et du collège pour éviter une « notation-sanction » à faible valeur pédagogique et privilégier une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles. »

L'esprit et le langage de ce document me font immanquablement penser au Gosplan soviétique : une promesse de bonheur et le désastre à la clé.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par juju le Lun 6 Fév 2017 - 12:08

@Luigi_B a écrit:Compétence ou contrat de confiance, le point commun est très facile à appréhender : l'évaluation positive.

Le contraire de "macabre", c'est angélique.

Mes collègues pourraient vous en parler: ils ont eu l'immense joie d'assister, à deux reprises, un mercredi après-midi, à des séances de propagande, de formation pardon, sur l'évaluation positive.
La première fois, j'étais là. Je n'ai RIEN écouté en plénière, préférant corriger des copies. Puis, oh surprise, on nous a mis en groupes. Je n'ai RIEN fait non plus, parce que je déteste ces âneries que je ne tolérais déjà pas à l'IUFM. A la fin, vidéos niaises et travail à faire pour la fois suivante (des méthodes favorisant l'évaluation positive à tester pour pouvoir en discuter me semble-t-il).
Je n'étais pas là la deuxième fois, car en arrêt. Mais je sais que c'était tout aussi passionnant que la fois précédente, sinon plus! Je remercie mes collègues engagés d'avoir pris la parole et d'avoir dérangé les "formateurs".
On est en REP, dans un bahut complexe, et voilà comment on nous propose d'avancer. Lamentable.
Hermione, si tu passes par là, tu sauras très bien expliquer tout cela Wink et peut-être même glisser la biblio qui a été conseillée...
avatar
juju
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Malaga le Lun 6 Fév 2017 - 12:32

Je trouve toujours drôle qu'on reproche aux enseignants de pratiquer la constante macabre (20% de bonnes notes, 60% de notes moyennes, 20% de mauvaises notes) sachant que c'est exactement comme cela que sont composées les classes (dans mon collège en tout cas) : 20% de bons élèves, 60% d'élèves moyens, 20% d'élèves en difficulté.

Cependant, avec le jeu des options, certaines classes connaissent un "déséquilibre" dans la composition que je viens d'énoncer et, oh miracle, on se retrouve avec une répartition des notes fort différente. Ainsi, une de mes 3e est composée d'environ 50% d'élèves suivant l'option allemand et/ou latin (et globalement, dans mon collège, ce sont de bons élèves). Et bien, dans cette classe, j'ai environ la moitié des élèves qui ont une bonne moyenne (au delà de 14). Pas de courbe de Gauss dans cette classe.
avatar
Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par ysabel le Lun 6 Fév 2017 - 12:55

dans le devoir type bac de mes ST2S que je viens de corriger, pas plus de courbe de Gauss... 10% ont la moyenne.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Olympias le Lun 6 Fév 2017 - 13:47

Ysabel, je trouve que tu manques franchement de bienveillance !!! Un stage de remédiation pour apprendre à noter de façon valorisante les copies les plus mal écrites me semble s'imposer !!
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par juju le Lun 6 Fév 2017 - 13:52

Ysabel, je te sais proche de moi géographiquement, je t'envoie immédiatement des collègues bien vus pour te rééduquer. Non mais!
avatar
juju
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par ysabel le Lun 6 Fév 2017 - 15:11

Attendez, je suis aussi un professeur innovant ! la semaine dernière j'ai testé l'élève inversé !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par juju le Lun 6 Fév 2017 - 15:15

avatar
juju
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Anaxagore le Lun 6 Fév 2017 - 15:21

Tout ceci est très simple. Devant la prise de conscience que le Roi est nu après "50 ans de formidables progrès ininterrompus", il faut des coupables. Enfin, au minimum il faut que le baromètre annonce du beau temps.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Ma'am le Lun 6 Fév 2017 - 15:33

@ysabel a écrit:Attendez, je suis aussi un professeur innovant ! la semaine dernière j'ai testé l'élève inversé !

Oui, mais si tu leur demandes de composer en faisant le poirier, il ne faut pas t'étonner qu'ils aient des mauvaises notes aussi !
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par ysabel le Lun 6 Fév 2017 - 16:22

@Ma'am a écrit:
@ysabel a écrit:Attendez, je suis aussi un professeur innovant ! la semaine dernière j'ai testé l'élève inversé !

Oui, mais si tu leur demandes de composer en faisant le poirier, il ne faut pas t'étonner qu'ils aient des mauvaises notes aussi !

Rho... l'élève a juste récité la harangue du vieillard (Supplément au voyage de Bougainville) en faisant le poirier... D'ailleurs je crois que je n'ai jamais eu une classe aussi attentive à la récitation d'un texte ! :aaq:
Et en plus, il a eu une très bonne note (pour la prise de risque ! abi ) même si le poirier n'était pas très stable...

J'en parlais à un collègue, en lui disant que je ne le ferais pas avec un IPR au fond de la salle. Il m'a dit qu'il trouverait sans doute le concept fort intéressant car tous les élèves se sont impliqués...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par Ma'am le Lun 6 Fév 2017 - 16:35

J'espère que tu as filmé cet instant mémorable ! abi
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constante macabre : "un large soutien chez les acteurs de l'Ecole" ?

Message par ysabel le Lun 6 Fév 2017 - 16:51

les élèves m'ont demandé l'autorisation de prendre qq photos. Ce que j'ai accordé, évidemment... comme cela il reste une trace du cours !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum