(Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Jul le Mer 8 Fév 2017 - 19:07

http://etudiant.lefigaro.fr/article/le-niveau-d-un-eleve-en-sixieme-est-determinant-pour-la-suite-de-ses-etudes_cf8e6c8e-ed1c-11e6-b845-d5fd230b55a8/

INFOGRAPHIE - Selon une étude de l’Insee, plus encore que le milieu social, c’est le niveau scolaire dès la classe de sixième qui détermine le niveau d’études à la majorité. Un quart des 18-19 ans n’est inscrit nulle part.
Votre avenir ne se jouera pas exactement de la même façon selon que vous faites partie des têtes de classe en sixième ou non. C’est l’un des résultats d’une étude de l’Insee menée sur 35.000 jeunes de 18-19 ans, tous entrés en sixième en 2007. Parmi eux, 45% entament aujourd’hui des études supérieures, quand 30% sont toujours scolarisés dans le secondaire, après un redoublement. Le niveau d’acquis en sixième n’est pas la seule composante de la scolarisation de ces jeunes: l’emploi des parents, le bac choisi ou même le sexe sont d’autres critères à prendre en considération.
avatar
Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Zagara le Mer 8 Fév 2017 - 19:08

La pluie mouille.
avatar
Zagara
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Thalia de G le Mer 8 Fév 2017 - 19:10

@Zagara a écrit:La pluie mouille.
Tu formules parfaitement ma réaction.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Petit pois le Mer 8 Fév 2017 - 20:33


A voir l'orthographe du titre de ce schéma, l'infographiste ne faisait pas partie du premier quantile ....
avatar
Petit pois
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par verdurin le Mer 8 Fév 2017 - 22:05

Le figaro a écrit:les meilleurs élèves de 6ème on cinq fois moins de chances d'être déscolarisés à la majorité
Il y a quand même la « sensation du pluriel ». Wink
Et personne n'est à l’abri d'une faute de frappe.

Je trouve que le sens de la phrase est encore plus problématique que son orthographe.
Il me semble qu'il manque le second élément de la comparaison. Et ceci me semble plus grave que l'oubli d'un t.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Dinaaa le Mer 8 Fév 2017 - 22:09

Euh... fallait-il vraiment faire une étude pour déterminer qu'un enfant de 11 ans qui n'arrive pas à suivre les cours de 6e aura du mal à suivre des études supérieures ?
Combien d'argent public a-t-on dépensé pour aboutir à cette conclusion que n'importe quel enseignant de collège aurait pu donner gratuitement ?
scratch
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Lefteris le Mer 8 Fév 2017 - 22:13

Et moi j'ai une théorie tout aussi innovante : le niveau des élèves de primaire est déterminant pour bien démarrer en 6e.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Celadon le Mer 8 Fév 2017 - 22:14

@Dinaaa a écrit:Euh... fallait-il vraiment faire une étude pour déterminer qu'un enfant de 11 ans qui n'arrive pas à suivre les cours de 6e aura du mal à suivre des études supérieures ?
Combien d'argent public a-t-on dépensé pour aboutir à cette conclusion que n'importe quel enseignant de collège aurait pu donner gratuitement ?
scratch
Tu n'y penses pas ! Comme chacun sait, n'importe quel enseignant de collège est mû par la constante macabre qui altère sa raison.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par egomet le Mer 8 Fév 2017 - 22:15

@Dinaaa a écrit:Euh... fallait-il vraiment faire une étude pour déterminer qu'un enfant de 11 ans qui n'arrive pas à suivre les cours de 6e aura du mal à suivre des études supérieures ?
Combien d'argent public a-t-on dépensé pour aboutir à cette conclusion que n'importe quel enseignant de collège aurait pu donner gratuitement ?
scratch

Mais je veux bien être payé pour ça!
Je vais regarder sur le site de Pôle Emploi s'il y a des postes d'enfonceurs de portes ouvertes.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par egomet le Mer 8 Fév 2017 - 22:21

D'un autre côté, c'est avec ce genre d'arguments qu'on a foutu en l'air le redoublement. cafe

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par fifi51 le Mer 8 Fév 2017 - 22:37

Je vous donne le lien de l'étude :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2571222

Le plus parlant est le bas de la figure 2
avatar
fifi51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par ycombe le Mer 8 Fév 2017 - 22:47

C'est connu depuis longtemps: si le collège ne parvient pas à réduire les inégalités scolaires, il n'en est pas la cause et il parvient à faire réussir les élèves qui ont le niveau en sixième et ce, indépendamment des CSP des familles.

Cet article a déjà 6 ans: https://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article95
Idée reçue n°4 a écrit:Arrivés au collège, puis au lycée, les parcours scolaires des élèves dépendent alors davantage de la réussite en primaire que de l’origine sociale. Qu’ils soient enfants de cadres ou enfants d’ouvriers, les bons élèves du primaire ont ainsi toutes chances d’arriver sans encombre en seconde. Les effets du primaire se mesurent jusque dans l’enseignement supérieur : 61 % des élèves du dernier quartile obtiennent au moins la licence, contre seulement 28 % des élèves du troisième quartile, 12 % du second et à peine 6 % du premier.
Le principal obstacle à la démocratisation scolaire vient donc du fait que les enfants des classes populaires se situent bien plus souvent dans les premiers quartiles, nettement sur-représentés parmi ceux qui ne savent pas lire et écrire correctement en entrant en 6e.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Thalia de G le Jeu 9 Fév 2017 - 6:06

@Lefteris a écrit:Et moi j'ai une théorie tout aussi  innovante : le niveau des élèves de primaire est déterminant pour bien démarrer en 6e.
C'est ce que je voulais écrire, mais je n'avais pas pour appuyer mon affirmation l'étude que cite ycombe. Le maillon faible est bien le primaire et pas le collège et le collège est de moins en moins en mesure de pallier les difficultés. C'est l'histoire d'un cautère sur une jambe de bois.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Marie Laetitia le Jeu 9 Fév 2017 - 8:05

@Dinaaa a écrit:Euh... fallait-il vraiment faire une étude pour déterminer qu'un enfant de 11 ans qui n'arrive pas à suivre les cours de 6e aura du mal à suivre des études supérieures ?
Combien d'argent public a-t-on dépensé pour aboutir à cette conclusion que n'importe quel enseignant de collège aurait pu donner gratuitement ?
scratch

S'il faut cela pour que certains décideurs comprennent que tout ne se joue pas au collège et qu'il faut réformer le primaire. Hélas, j'ai peur que cela ne se fasse pas dans le sens espéré des enseignants. À moins que cette étude n'ait été demandée à l'INSEE pour justifier des projets encore dans les cartons angedemon

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par micaschiste le Jeu 9 Fév 2017 - 8:23

@Marie Laetitia a écrit:
@Dinaaa a écrit:Euh... fallait-il vraiment faire une étude pour déterminer qu'un enfant de 11 ans qui n'arrive pas à suivre les cours de 6e aura du mal à suivre des études supérieures ?
Combien d'argent public a-t-on dépensé pour aboutir à cette conclusion que n'importe quel enseignant de collège aurait pu donner gratuitement ?
scratch

S'il faut cela pour que certains décideurs comprennent que tout ne se joue pas au collège et qu'il faut réformer le primaire. Hélas, j'ai peur que cela ne se fasse pas dans le sens espéré des enseignants. À moins que cette étude n'ait été demandée à l'INSEE pour justifier des projets encore dans les cartons angedemon

La 6è est mauvaise supprimons-là. Nous allons créer un CM3.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
micaschiste
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Celadon le Jeu 9 Fév 2017 - 8:45

C'est trop peu pour apprendre à lire. Il faut bien 1 CP, 2 CE, 2 CM et 2 CS (cours supérieurs). SGDG.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Iphigénie le Jeu 9 Fév 2017 - 9:11

professeur prochaine étude de l'INSEE après engagement des nouveaux diplômés par le système:
le niveau d'un élève de sixième est- Il déterminé par ses études en Primaire? Nous répondrons à cette question par un développement en deux parties: nous montrerons d'abord que oui puis nous montrerons que non car ce serait trop compliqué à étudier.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Olympias le Jeu 9 Fév 2017 - 9:19

Bientôt on va nous demander de leur apprendre à lire ... en seconde !
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par DesolationRow le Jeu 9 Fév 2017 - 9:30

QUOI ? Un élève qui sait à peine lire et écrire en 6e ne sera pas sauvé par une inversion de classe ceinturée par des compétences ? Je m'évanouis de stupéfaction.
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Fires of Pompeii le Jeu 9 Fév 2017 - 9:31

Je suis sur les fesses, comme on dit. Vraiment incroyable.
La profondeur de cet article, et la dimension inédite des conclusions de l'INSEE me laissent sans voix.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Fires of Pompeii
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par LouisBarthas le Jeu 9 Fév 2017 - 12:40

@Olympias a écrit:Bientôt on va nous demander de leur apprendre à lire ... en seconde !
Pour le moment, on en est loin, on a jusqu'en 6e pour apprendre à lire !  

« En lecture et compréhension de l'écrit, l'enjeu du cycle 3 est de former l'élève lecteur. Tous les élèves doivent, à l'issue du cycle 3, maitriser une lecture orale et silencieuse fluide et suffisamment rapide pour continuer le travail de compréhension et d'interprétation. »
(Programmes cycle 3

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par KrilinXV3 le Jeu 9 Fév 2017 - 13:09

Même s'il enfonce des portes ouvertes, il ne faut pas se plaindre de cet article, qui invalide ou interroge certains marronniers sur le collège:
_ "maillon faible" du système (tout le système est faible, scoop inside)
_ soumis au déterminisme social (il l'est en partie, au moins, comme la société d'ailleurs, mais le problème vient plutôt du fait que les programmes des cycles 3 et 4 ont été élaborés partant du postulat que les élèves savent lire)
_ incapable de remédier aux difficultés du primaire (ça reste vrai, le problème, c'est que ce n'est pas du tout son rôle, en théorie)

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par freche le Jeu 9 Fév 2017 - 13:33

Mon fils a fait partie de ces élèves suivis. Il a dû remplir un questionnaire d'une vingtaine de pages en 6e, en 3e, en Tle et en première année d'études supérieures.
avatar
freche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par bruno09 le Jeu 9 Fév 2017 - 15:07

@KrilinXV3 a écrit:Même s'il enfonce des portes ouvertes, il ne faut pas se plaindre de cet article, qui invalide ou interroge certains marronniers sur le collège:
_ "maillon faible" du système (tout le système est faible, scoop inside)
_ soumis au déterminisme social (il l'est en partie, au moins, comme la société d'ailleurs, mais le problème vient plutôt du fait que les programmes des cycles 3 et 4 ont été élaborés partant du postulat que les élèves savent lire)
_ incapable de remédier aux difficultés du primaire (ça reste vrai, le problème, c'est que ce n'est pas du tout son rôle, en théorie)

Une évidence mais il faut le dire...

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
avatar
bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Le Figaro) Le niveau d'un élève de 6e est déterminant pour la suite de ses études

Message par Dr Raynal le Jeu 9 Fév 2017 - 15:15

@Fires of Pompeii a écrit:Je suis sur les fesses, comme on dit. Vraiment incroyable.
La profondeur de cet article, et la dimension inédite des conclusions de l'INSEE me laissent sans voix.

Je crois que tu es fin prêt pour la révélation finale...
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum