Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PEGUILLAN
Niveau 2

Properce Elégies à Cynthia

par PEGUILLAN le Ven 10 Fév 2017 - 15:05
Dans son élégie (Livre 2 él IX ) la passion entre le poète et Cynthia est-elle sur le point de s'achever puisque le poète se sent trahi par sa bien aimée qui l'a trompé .Il en éprouve au début de la rancoeur en lui donnant en exemple le comportement de Pénélope qui a attendu Ulysse et celle de Briseis par rapport à Achille .Mais Pénélope a t-elle vraiment été si exemplaire eu égard au nombre de prétendants qu'elle a eus ?

Le poète fait des reproches à Cynthia et termine dans le registre dramatique puisqu'il envisage la mort plutôt que de la perdre tout en mettant l'accent sur son attitude à lui: exemplaire .

Pourriez-vous me donner quelques informations ( effets de style......) sur les procédés qu'il utilise pour montrer son opposition en tant qu'homme trahi .

En vous remerciant .
avatar
Eliza-Jane
Niveau 2

Re: Properce Elégies à Cynthia

par Eliza-Jane le Ven 10 Fév 2017 - 18:35
Bonjour,
Je vois trois mouvements dans cette élégie (cf les 3 § du traducteur dans le Budé 1995) : 1. le rappel des exemples de constance des héroïnes mythiques, 2. l'indignation devant l'inconstance des femmes / de Cynthia, 3. le chantage au suicide, le tout avec une grande véhémence dans l'expres​sion("registre dramatique" me paraît assez faible, il joue plutôt au grand héros de tragédie...).
Je ne sais pas trop ce que tu attends comme réponse, mais tu peux déjà travailler l'opposition "pudor" / "impia" marquée par la transition "Tunc... / At tu...", voir aussi "Penelope poterat..." qui s'oppose à "tu non potuisti". Tu peux aussi relever les différentes occurrences de "unus" qui stigmatisent l'attitude de Cynthia (avec à chaque fois mise en relief par la scansion). Les comparaisons des vers 33-36. Le vocabulaire assez violent (sanguis, mortem...), l'exagération et l'emphase. Regarde aussi les mots mis en relief en début et fin de vers...
Bref, je travaillerais sur les variations de tons, les insertions d'exemples / réf mythologiques, et la violence des attaques à travers les obsessions lexicales.

_________________
Fais ce que dois, advienne que pourra.
PEGUILLAN
Niveau 2

Re: Properce Elégies à Cynthia

par PEGUILLAN le Sam 11 Fév 2017 - 9:47
Texte Latin de Properce "Poetes Jaloux":
Iste quod est, ego saepe fui : sed fors et in hora hoc ipso ejecto carior alter erit.
Penelope poterat bis denos salva per annos vivere, tam multis femina digna procis ;
conjugium falsa poterat differre Minerva, nocturno solvens texta diurna dolo ;
visura et quamvis numquam speraret Ulixem, illum exspectando facta remansit anus.
Nec non exanimem amplectens Briseis Achillem candida vesana verberat ora manu ;
et dominum lavit maerens captiva cruentum, propositum flavis in Simoenta vadis,
foedavitque comas, et tanti corpus Achilli maximaque in parva sustulit ossa manu ;
cum tibi nec Peleus aderat nec caerula mater, Scyria nec viduo Deidamia toro.
Tunc igitur veris gaudebat Graecia nuptis, tunc etiam felix inter et arma pudor.

At tu non una potuisti nocte vacare, impia, non unum sola manere diem !
quin etiam multo duxistis pocula risu : forsitan et de me verba fuere mala.
Hic etiam petitur, qui te prius ante reliquit : di faciant, isto capta fruare viro!
Haec mihi vota tuam propter suscepta salutem, cum capite hoc Stygiae jam poterentur aquae,
et lectum flentes circum staremus amici ?

hic3 ubi tum, pro di, perfida, quisve fuit ? [quid si longinquos retinerer miles ad Indos,
auea si staret navis in Oceano ?
sed vobis facile est verba et componere fraudes : hoc unum didicit femina semper opus.
Non sic incerto mutantur flamine Syrtes, nec folia hiberno tam tremefacta Noto,
quam cito feminea non constat foedus in ira, sive ea causa gravis sive ea causa levis.] Nunc, quoniam ista tibi placuit sententia, cedam : tela, precor, pueri, promite acuta magis, figite certantes atque hanc mihi solvite vitam !
sanguis erit vobis maxima palma meus.
Sidera sunt testes et matutina pruina et furtim misero janua aperta mihi,
te nihil in vita nobis acceptius umquam : nunc quoque eris, quamvis sis inimica, nihil.
Nec domina ulla meo ponet vestigia lecto : solus ero, quoniam non licet esse tuum.
Atque utinam, si forte pios eduximus annos, ille vir in medio fiat amore lapis !
non ob regna magis diris cecidere sub armis Thebani media non sine matre duces,
quam, mihi si media liceat pugnare puella, mortem ego non fugiam morte subire tua.

La question posée est: "Montrer comment  s'exprime le sentiment de trahison du poètes et comment il oppose son propre comportement à celui de Cynthia".
Merci pour ceux qui m'ont dejà aidé et pour ceux qui s'intéresseront à mon travail.
( mon point de vue est ci-dessus).
Contenu sponsorisé

Re: Properce Elégies à Cynthia

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum