Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jane
Guide spirituel

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Jane le Mar 21 Fév 2017 - 12:42
@titus06 a écrit:
@Jane a écrit:
@Lefteris a écrit:Le problème, quand ça marche à la carotte/bâton, c'est que ceux qui jouent le jeu "impliquent" (terme managérial très à la mode) les autres, et l'ambiance pourrie, on la subit. Là, la hiérarchie intermédiaire se profile, et ça risque de devenir comme n'importe quel boulot : difficile de s'extraire, de faire sa vie à côté comme on le fait jusqu'ici.

Je ne vais en SDP qu'une fois par semaine, à un moment où je suis certaine de ne rencontrer que peu de "collègues"; si j'échange avec mes "collègues", ce qui devient rarissime, c'est par mail. Je refuse catégoriquement de recevoir des ordres émanant des PP de mes classes, c'était le motif de mon dernier coup de gueule  (non mais ça va pas la tête ou quoi ! ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, et réussi, d'ailleurs avec toute l'équipe pédagogique en plus   hors quelques irréductibles -mais nous n'étions pas nombreux); je refuse de recevoir des ordres de mon CDE autres que ceux relevant de mes ORS; si je fais quelques chose en plus de ces obligations, c'est parce que je l'ai choisi.

Alors certes, l'ambiance est pourrie; cette fichue réforme n'y est pas pour rien (d'un côté les gentils soumis, de l'autre les méchants rebelles: on a bien compris comment fonctionnaient les catégories dans le jolie monde bien manichéen de l'administration). Mais il y a toujours eu des cire-pompes et/ou nuisibles, des gens serviles, des tyrans "domestiques"... et d'autres pour s'y opposer. Un peu comme dans la vraie vie, en somme.  

Étant PP, je suis curieux de savoir quel type d'ordre ils peuvent te donner.

Des injonctions qui ne relèvent pas de leur ressort; sans doute certains d'eux se sont-ils sentis investis d'une mission ? J'ai été PP pendant 15 ans, puis j'ai rendu mon tablier pour ne plus avoir à travailler avec le CDE (mésentente plus ou moins cordiale). Je n'ai jamais donné d'ordre aux équipes de mes classes; quelle drôle d'idée ! A moins que se considérer d'une hiérarchie intermédiaire fasse partie des attendus de la réforme de nos statuts ?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Lefteris le Mar 21 Fév 2017 - 13:40
@Jane a écrit:
Des injonctions qui ne relèvent pas de leur ressort; sans doute certains d'eux se sont-ils sentis investis d'une mission ? J'ai été PP pendant 15 ans, puis j'ai rendu mon tablier pour ne plus avoir à travailler avec le CDE (mésentente plus ou moins cordiale). Je n'ai jamais donné d'ordre aux équipes de mes classes; quelle drôle d'idée ! A moins que se considérer d'une hiérarchie intermédiaire fasse partie des attendus de la réforme de nos statuts ?
L'installation progressive d'une hiérarchie intermédiaire de fait est en effet l'un des buts de la réforme, de même que le management transversal issu des pressions pour travailler en "équipe". Tout le monde sous l'oeil de tout le monde, la concurrence permanente (car seuls certains tireront les marrons du feu), la course à entrer dans les bonnes grâces du chef, et le culte de l'apparence, de l'agitation, du projet.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
titus06
Niveau 10

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par titus06 le Mar 21 Fév 2017 - 18:41
@Lefteris a écrit:
@Jane a écrit:
Des injonctions qui ne relèvent pas de leur ressort; sans doute certains d'eux se sont-ils sentis investis d'une mission ? J'ai été PP pendant 15 ans, puis j'ai rendu mon tablier pour ne plus avoir à travailler avec le CDE (mésentente plus ou moins cordiale). Je n'ai jamais donné d'ordre aux équipes de mes classes; quelle drôle d'idée ! A moins que se considérer d'une hiérarchie intermédiaire fasse partie des attendus de la réforme de nos statuts ?
L'installation progressive d'une hiérarchie intermédiaire de fait est en effet l'un des buts de la réforme, de même que le management transversal issu des pressions pour travailler en "équipe". Tout le monde sous l'oeil de tout le monde, la concurrence permanente (car seuls certains tireront les marrons du feu), la course à entrer dans les bonnes grâces du chef, et le culte de l'apparence, de l'agitation, du projet.

Oui, mais ça n'a pas attendu la reforme pour exister. Je ne sais pas vraiment à quoi cela sert d'ailleurs, mis à part gagner un peu au niveau de la note pédagogique et encore... Bon maintenant, il y a aussi les IMP, et leur distribution est parfois un enjeux dans certains établissements.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Lefteris le Mar 21 Fév 2017 - 18:59
@titus06 a écrit:
@Lefteris a écrit:
L'installation progressive d'une hiérarchie intermédiaire de fait est en effet l'un des buts de la réforme, de même que le management transversal issu des pressions pour travailler en "équipe". Tout le monde sous l'oeil de tout le monde, la concurrence permanente (car seuls certains tireront les marrons du feu), la course à entrer dans les bonnes grâces du chef, et le culte de l'apparence, de l'agitation, du projet.

Oui, mais ça n'a pas attendu la reforme pour exister. Je ne sais pas vraiment à quoi cela sert d'ailleurs, mis à part gagner un peu au niveau de la note pédagogique et encore... Bon maintenant, il y a aussi les IMP, et leur distribution est parfois un enjeux dans certains établissements.
Justement : ce qui se faisait déjà avec une petite carotte, par intérêt mesquin ou servilité naturelle va maintenant, avec la nouvelle évaluation, être officialisé et démultiplié, avec les avancements totalement décidés localement, les 3e grade , les IMP votés en CA, etc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Herrelis
Doyen

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Herrelis le Mar 21 Fév 2017 - 19:25
@Lefteris a écrit:
@Jane a écrit:
Des injonctions qui ne relèvent pas de leur ressort; sans doute certains d'eux se sont-ils sentis investis d'une mission ? J'ai été PP pendant 15 ans, puis j'ai rendu mon tablier pour ne plus avoir à travailler avec le CDE (mésentente plus ou moins cordiale). Je n'ai jamais donné d'ordre aux équipes de mes classes; quelle drôle d'idée ! A moins que se considérer d'une hiérarchie intermédiaire fasse partie des attendus de la réforme de nos statuts ?
L'installation progressive d'une hiérarchie intermédiaire de fait est en effet l'un des buts de la réforme, de même que le management transversal issu des pressions pour travailler en "équipe". Tout le monde sous l'oeil de tout le monde, la concurrence permanente (car seuls certains tireront les marrons du feu), la course à entrer dans les bonnes grâces du chef, et le culte de l'apparence, de l'agitation, du projet.
Tout à fait. L'EN ne sera plus centrée sur l'enseignement, mais sur un fonctionnement emprunté aux grandes entreprises. Un pas de plus vers l'industrialisation et l'instrumentalisation de l'enseignement. Si être PP ou coordo revient à être sous sous chef, c'est sans moi (de toute façon j'ai de jeunes collègues très ambitieux qui seront ravis de prendre le pensum !).

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 15:13
Je trouve que l'ensemble de ce qui se dit ici est très intéressant.
Cela rejoint de nombreuses questions que je me pose durant cette année pleine de contradictions de professeur des écoles stagiaire.
Je remarque moi aussi, notamment à l'ESPE, une tendance généralisée à ne rien critiquer, à ne pas évoquer les aspects négatifs ou du moins difficiles et problématiques de cette année de stage, à ne pas avoir envie de discuter quant aux finalités de ce qui nous est demandé, plus globalement.
C'est comme si tous ces gens qui ont fait des études (et ont donc normalement dû se construire un esprit critique) avaient décidé que, maintenant qu'ils étaient enseignants, ils pouvaient désormais faire l'économie de tout effort de réflexion vis-à-vis du système pour lequel ils travaillent, et qui les forment (mal).
Lorsque je vais à l'ESPE, j'essaie de me comporter en adulte, en attente de réels contenus de formation et d'un accompagnement de qualité qui m'aide à faire le lien entre la réflexion théorique et la pratique. Malheureusement, on attend plus de nous que l'on se comporte comme des élèves (encore et toujours...), et que l'on soit content, par exemple, lorsque la formatrice nous laisse partir 1/2 heure (!!!!) avant la fin d'un cours, durant lequel on a strictement rien appris.
Cela dit, ce n'est pas ça le plus grave.
Pour moi, le pire est dans le fait que les gens de ma classe, stagiaires comme moi, restent impassibles, conservent des réactions immatures, ne contestent rien mais ronchonnent (comme des adolescents), alors que MINCE, nous sommes maintenant enseignants : c'est à NOUS de donner une direction à ce que nous faisons, à NOUS d'exiger une vraie formation, à NOUS de mettre en avant la dimension intellectuelle de notre métier...mais non...
Soyons des stagiaires-consommateurs :
- le cours est nul, c'est rien, on peut aller sur Facebook...et ensuite, on dira que nos élèves n'écoutent rien à ce qu'on leur raconte.
- la mutualisation permettrait de dialoguer ensemble autour des finalités de notre travail, de nos réussites et difficultés...mais non, soyons individualistes, et ensuite on dira que nos élèves ne savent pas travailler ensemble.
Je pourrais continuer longtemps la liste des éléments qui font de l'ESPE un lieu abrutissant duquel on ressort souvent hébété.

Personnellement, j'ai osé interpeller une formatrice lors d'un (faux) cours (une mascarade...) sur les enfants à BEP (Besoins Educatifs Particuliers, et non Brevet d'Education Professionnelle, ça ressemble à une farce tellement ce sigle est ridicule), et j'ai réussi à lui clouer le bec pendant quelques minutes, notamment en lui disant que "j'aimerai avoir un cours normal". J'ai remarqué que la plupart de la classe est restée stoïque, tandis qu'une seule élève m'a dit qu'elle était d'accord avec moi.
Le point positif est que cela me rassure sur mes capacités à penser par moi-même, à avoir envie d'exercer mon nouveau métier d'une façon critique et lucide.

J'ai cru comprendre que le débat s'était orienté vers la question de savoir si les PE étaient forcés de davantage obéir à la hiérarchie.
J'ai réfléchi avec une amie à la question.
Deux éléments sont ressortis de notre réflexion :

- la modification du concours du CRPE : en évaluant les candidats uniquement sur les fondamentaux (français/maths à l'écrit) et sur des contenus davantage idéologiques que réellement savants (à l'oral, les épreuves feraient rire beaucoup de monde si on s'y penchait un peu plus : l'épreuve de CSE, c'est du n'importe quoi...) on sélectionne des personnes peut-être plus formatées qu'auparavant...
Je suis le seul à venir d'un cursus en Philosophie.
Les Sciences Humaines sont sous-représentées au niveau du profil des candidats au concours. Au concours, les Sciences Humaines, les Sciences (tout court) et les Arts sont inexistants (on les a réduits à l'état d'option à une épreuve orale qui ne PORTE PAS sur les savoirs). Pourtant, ces disciplines obligeraient les candidats à une réelle ouverture, et permettraient, peut-être, de sélectionner un autre type de personnes.
Je sais bien que le CRPE n'est pas un concours où il s'agit de faire valoir un haut niveau de connaissances. Ca n'est évidemment pas son rôle : c'est un concours de recrutement, comme le CAPES. Mais ceci étant dit, la manière dont a réduit les exigences en termes de savoirs a certainement eu un effet sur le profil des candidats reçus, et qui sont mes charmants camarades cette année.
J'en profite pour poser une question, peut-être que certains sauront me répondre : le CAPES a-t-il subi la même dégradation au niveau des contenus ?

- la représentation que certains se font du métier de professeur des écoles, qui ne se situe pas toujours du côté de la transmission des savoirs. Moins on a le désir de se transmettre, plus on a la capacité de se laisser formater ?
Personnellement, je ne suis pas devenu instituteur parce que j'aime les enfants. Je dirais plutôt que je suis intéressé par l'Enfance et tout ce qui la constitue. Je suis intéressé par les personnes en construction que sont les enfants, et par la période d'éveil et de découverte qu'ils traversent et qui est passionnante en elle-même. Je pense que le rôle du professeur des écoles est d'accompagner cette période si riche, par le biais du savoir et d'une relation de respect et d'écoute.
Cependant, tout ce que j'entend à l'ESPE est...comment dire...à mille lieux de ce genre de représentation. Attention, je ne demande pas à mes collègues de penser comme moi.
Mais je pense que si on a choisi ce métier à partir de réelles convictions, on ne peut pas se laisser formater, mener...on n'a pas l'envie d'obéir, mais plutôt de se construire une identité et une posture critique.

Voilà ce que m'inspire le sujet qui a été proposé ici...Je m'arrête sur ces mots.
J'espère que mon propos est quand même assez lisible.
Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur le sujet...
L'ESPE produit tellement d'absurdités... mais au moins, elle nous oblige à penser.

Oneiro


Dernière édition par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 15:27, édité 1 fois
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 15:15
Je précise que je suis partant pour poursuivre la conversation avec ceux ou celles que cela intéresse, parce qu'il me semble qu'il s'agit d'une question cruciale, que personnellement, je lierais à une autre question :
"A-t-on les professeurs qu'il nous faut ?" Ou en d'autres termes :
"Si les professeurs ne veulent plus être des intellectuels, capables de faire preuve d'esprit critique, que devient l'Ecole ?"
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 15:25
Je n'attaque personne en disant cela.
Je questionne simplement mon désir d'enseigner qui s'est notamment structuré autour de l'envie d'être un passeur de savoirs.
J'ai lu dans la revue l'Ecologiste que le métier de professeur était un métier intellectuel et artisanal à la fois...
Mais qui aime encore cette définition ?
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Ma'am le Mer 22 Fév 2017 - 17:15
Le vrai problème c'est que les formateurs de l'ESPE sont aussi les évaluateurs du stage.

Alors tout le monde fait le dos rond, mais beaucoup pensent la même chose que toi sans le dire, Oneiro.
L'année de stage est l'année où nous sommes vulnérables parce que "licenciables", si j'ose le néologisme.
Alors il vaut mieux ne pas trop se faire remarquer.

Je suis consciente en te disant cela que du coup, les choses ne vont jamais changer si tout le monde souffre en silence chaque année. Et crois-moi, ayant été stagiaire deux fois, une fois à 35 ans et une fois à 43 ans, j'ai encore plus souffert que les petits jeunes de l'ineptie de certains cours...
Mais j'ai décidé que ça ne valait pas le coup de prendre des risques. Du coup, j'attends sagement que ça se passe. Bon, pour être juste, il y a parfois des cours vraiment intéressants à l'ESPE.

EDIT: Il y a un proverbe anglais qui dit "If you pay peanuts, you get monkeys." Je pense que ça illustre parfaitement la dévalorisation des concours de recrutement... C'est la loi de l'offre et de la demande.
avatar
Vatrouchka
Niveau 7

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Vatrouchka le Mer 22 Fév 2017 - 17:33
Je ne pense pas qu'on puisse vraiment te contredire Oneiro mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent. On nous a vendu du "c'est une formation sur mesure, de quoi avez-vous besoin ?", et quand on a réclamé des choses, on nous a envoyé paître. Lorsqu'on demande du concret en cours, on nous répond "ah mais les questions, c'est pour plus tard !" et ce plus tard, évidemment, n'arrive jamais puisque c'est déjà la fin de la journée.
On a aussi l'impression que les formateurs nous provoquent volontairement en nous appelant dix fois dans la même matinée "les élèves... hihihi, les stagiaires... hihihi, pardon, vous êtes des collègues", est-ce que ça a vraiment un intérêt de leur répondre, de gaspiller de la salive pour leur demander de nous considérer comme des adultes et d'arrêter de nous mettre à la place des élèves pour faire telle ou telle activité ?

En revanche, dans mon ESPE, on se soutient beaucoup, on se console aussi et on s'échange sans aucun problème nos cours et les conseils de nos tuteurs et tutrices. D'ailleurs, c'est bien le seul intérêt de cette formation.

Avec un peu de chance, l'ESPE est en fin de vie et le prochain gouvernement l'enterrera (avant qu'elle ne réapparaisse avec un nouveau nom).
Lenagcn
Niveau 10

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Lenagcn le Mer 22 Fév 2017 - 17:57
Formateurs juges et parties, le système ne peut pas être sain.

Lorsque j'ai été en contact avec des stagiaires (stagiaire moi-même, avec 10 ans de plus que les "tout bien, études, concours direct" puis comme PE mise en doublette avec une PES ), la représentation que j'ai de mon métier semble très loin de ce qui était exprimé, et encouragé par la structure. Franchement, en on, je fermais ma g... , je l'ouvrais parfois en off.

Structurer le savoir antérieur (programmes 2002, revenus avec 2016), c'est très bien pour mes propres enfants, vivant "dans un bon milieu" et particulièrement intelligents.
Mais pour et avec ceux qui dépendent de l'école, il faut assumer notre place de sachant et notre rôle structurant.
Or l'iufm et maintenant l'espé dénie cette place et ce rôle.
Ce qui est bien c'est d'être un animateur (socioconstructivisme, ils savent déjà quasi tout, yaka laisser tout ça remonter, et mettre des activités en place pour qu'ils comprennent le reste) qui crée toutes ses séances = épuisé, qui ne s'attache qu'au vivrensemble, à l'interdisciplinarité (mais un seul objectif par séance sinon gare!) et à la lecture dans tous les domaines, sans traumatiser ces pauvres petits (pas de rouge!).
(oh purée... ça se voit que j'ai eu des PES en binômes ces dernières années?    )


Trouver son "identité professionnelle" prend du temps, et peut passer par des phases personnellement compliquées (avec un gros morceau de vécu dedans).  fleurs
Mais une fois que c'est fait...
Mike137
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Mike137 le Mer 22 Fév 2017 - 19:06
Il ne faut surtout pas répondre et poser des questions à l'ESPE. Sinon, c'est la procédure d'alerte assurée (l'année de stage a pour but, à mon sens, de détecter, via tous les dossiers inutiles, les stagiaires qui remettent en cause leur idéologie, aka le Pédagogisme.

Pour preuve, si vous en avez le courage, essayez donc de mettre dans vos dossiers que vous avez réellement fait du magistral et que ça s'est très bien passé: bonnes notes au contrôle, bonne ambiance, vous avez de l'autorité, tout se passe bien, l'élève est content et vous le dit ... et à l'inverse, dîtes que vous avez fait des activités en îlots bonifiés en posture d'accompagnement, avec une pédagogie inversée dans la préparation et l'élève acteur de son propre savoir, mais qu'au final, notes très médiocres au contrôle mais de toute façon, ce n'est pas important car les compétences sont validées dans d'autres activités ludiques, et avec une classe difficile à tenir. L'un va vous conduire à une procédure d'alerte, et l'autre à des encouragements); on n'a rien pour nous défendre. Ils font ce qu'ils veulent à l'ESPE. Quelle stratégie adopter ? se taire, se défendre ? si on a la possibilité de reconversion, la démission ?
User17706
Enchanteur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par User17706 le Mer 22 Fév 2017 - 19:09
@Vatrouchka a écrit:mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent.
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Tamerlan le Mer 22 Fév 2017 - 19:31
PauvreYorick a écrit:
@Vatrouchka a écrit:mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent.
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).

Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 19:32
Oui, je comprends bien ce que vous souhaitez me dire, et je pense que vous avez certainement raison.
Je sais que je ne m'énerverai plus à l'ESPE comme je l'ai fais avant les vacances.
Ceci dit, je pense que j'en avais besoin. J'ai toujours été un élève calme, docile et mesuré. Ca n'est donc pas dans mes habitudes de m'en prendre à un enseignant dans une classe.
Sauf que l'ESPE produit ce genre d'agacement, d'énervement.
Cela est déjà arrivé à d'autres personnes, dans d'autres classes.
Je pense que ça montre à quel point il y a un mépris des personnes.

Ce que je reproche à l'ESPE est l'emprise intellectuelle qu'elle essaie d'avoir sur nous, la manière dont on essaie de nous forcer à penser d'une certaine façon.
Est-ce que les autres stagiaires pensent comme moi ? C'est une bonne question.
Heureusement, je m'entends très bien avec un petit groupe de personnes avec lesquelles je peux partager ces réflexions et cette envie d'apprendre différemment notre métier.
Mais on forme une minorité.

Concernant le fait que l'on soit licenciable cette année...Je pense qu'il faut faire attention, en effet, à la relation avec les tuteurs et conseillers pédagogiques.
Mais à l'ESPE, face à des gens qui ne nous suivent pas personnellement, je pense qu'on peut oser être plus critique.
Peut-être que je me trompe...

Oui, la réserve, le silence sont de mise...tout en gardant ses convictions, en allant chercher les conseils ailleurs et au bon endroit, en continuant à se cultiver...en ne devenant pas idiots.
Il y a dans tout cela une dimension de résignation qui n'est pas très sympathique, il faut bien le dire.
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 19:34
@Mike137 a écrit:Il ne faut surtout pas répondre et poser des questions à l'ESPE. Sinon, c'est la procédure d'alerte assurée (l'année de stage a pour but, à mon sens, de détecter, via tous les dossiers inutiles, les stagiaires qui remettent en cause leur idéologie, aka le Pédagogisme.

Oui, tout à fait.
Et bien, c'est totalitaire comme fonctionnement !
Dans ma classe de CM2, les élèves ont le droit de poser des questions...bizarre...

User17706
Enchanteur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par User17706 le Mer 22 Fév 2017 - 19:35
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Vatrouchka a écrit:mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent.
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).
Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz
Tout à fait. Mais les stagiaires ont une situation objectivement beaucoup plus facile: ils sont sur le même lieu et parlent la même langue. Du coup, qu'ils parviennent malgré cela à ne rien faire m'a toujours sidéré.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User17706
Enchanteur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par User17706 le Mer 22 Fév 2017 - 19:35
@Oneiro a écrit:
@Mike137 a écrit:Il ne faut surtout pas répondre et poser des questions à l'ESPE. Sinon, c'est la procédure d'alerte assurée (l'année de stage a pour but, à mon sens, de détecter, via tous les dossiers inutiles, les stagiaires qui remettent en cause leur idéologie, aka le Pédagogisme.
Oui, tout à fait.
Et bien, c'est totalitaire comme fonctionnement !
Dans ma classe de CM2, les élèves ont le droit de poser des questions...bizarre...
Totalitaire, houlà. Tyrannique, certainement; totalitaire, certainement pas Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Tamerlan le Mer 22 Fév 2017 - 19:39
PauvreYorick a écrit:
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Vatrouchka a écrit:mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent.
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).
Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz
Tout à fait. Mais les stagiaires ont une situation objectivement beaucoup plus facile: ils sont sur le même lieu et parlent la même langue. Du coup, qu'ils parviennent malgré cela à ne rien faire m'a toujours sidéré.

Mais sont-ils tous fortement opposés au discours pédagogique qui leur est majoritairement tenu ? En fait j'en doute un peu.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Oneiro
Niveau 2

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Oneiro le Mer 22 Fév 2017 - 19:39
Pour préciser ma réponse, je suis d'accord avec vous et c'est agréable de lire des réactions qui me rejoignent. Je ne délire pas tout seul dans mon coin. Smile

Je suis également d'accord pour dire que si on se rassemblait davantage, on pourrait peut-être réussir à se faire entendre, à obliger les formateurs à nous prendre en compte, à aller dans une autre direction...
Mais vraiment, avec des amis, nous faisons le constat d'un individualisme très fort...
Qu'en pensez-vous ?
Et je précise que ça n'empêche pas certains d'être "gentils"...mais dès qu'il s'agit de prendre à bras-le-corps un problème ou une question d'ordre général, plus personne n'écoute la conversation.
C'est ça que je trouve inquiétant, car selon moi, c'est le contraire de ce qui est attendu chez un futur enseignant.
Et chez les stagiaires du second degré, comment cela se passe ?
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par DesolationRow le Mer 22 Fév 2017 - 19:40
PauvreYorick a écrit:
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Vatrouchka a écrit:mais dans mon ESPE, on a décidé que ça ne servait à rien de se battre contre du vent.
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).
Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz
(…) Ils parlent la même langue. (…)

Ah ça c'est vite dit, au moins pour ceux d'histoire-géo.

Spoiler:
Wink
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Ma'am le Mer 22 Fév 2017 - 19:44
@Oneiro a écrit:Oui, je comprends bien ce que vous souhaitez me dire, et je pense que vous avez certainement raison.
Je sais que je ne m'énerverai plus à l'ESPE comme je l'ai fais avant les vacances.
Ceci dit, je pense que j'en avais besoin. J'ai toujours été un élève calme, docile et mesuré. Ca n'est donc pas dans mes habitudes de m'en prendre à un enseignant dans une classe.
Sauf que l'ESPE produit ce genre d'agacement, d'énervement.
Cela est déjà arrivé à d'autres personnes, dans d'autres classes.
Je pense que ça montre à quel point il y a un mépris des personnes.

Ce que je reproche à l'ESPE est l'emprise intellectuelle qu'elle essaie d'avoir sur nous, la manière dont on essaie de nous forcer à penser d'une certaine façon.
Est-ce que les autres stagiaires pensent comme moi ? C'est une bonne question.
Heureusement, je m'entends très bien avec un petit groupe de personnes avec lesquelles je peux partager ces réflexions et cette envie d'apprendre différemment notre métier.
Mais on forme une minorité.

Concernant le fait que l'on soit licenciable cette année...Je pense qu'il faut faire attention, en effet, à la relation avec les tuteurs et conseillers pédagogiques.
Mais à l'ESPE, face à des gens qui ne nous suivent pas personnellement, je pense qu'on peut oser être plus critique.
Peut-être que je me trompe...

Oui, la réserve, le silence sont de mise...tout en gardant ses convictions, en allant chercher les conseils ailleurs et au bon endroit, en continuant à se cultiver...en ne devenant pas idiots.
Il y a dans tout cela une dimension de résignation qui n'est pas très sympathique, il faut bien le dire.

Méfiance... C'est un très petit monde. Suspect
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Tamerlan le Mer 22 Fév 2017 - 19:47
@DesolationRow a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).
Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz
(…) Ils parlent la même langue. (…)

Ah ça c'est vite dit, au moins pour ceux d'histoire-géo.

Spoiler:
Wink

N'y aurait-il pas des gens qui cherchent les profs d'HG ce soir sur le forum ?

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Ma'am le Mer 22 Fév 2017 - 19:48
@Oneiro a écrit:Pour préciser ma réponse, je suis d'accord avec vous et c'est agréable de lire des réactions qui me rejoignent. Je ne délire pas tout seul dans mon coin. Smile

Je suis également d'accord pour dire que si on se rassemblait davantage, on pourrait peut-être réussir à se faire entendre, à obliger les formateurs à nous prendre en compte, à aller dans une autre direction...
Mais vraiment, avec des amis, nous faisons le constat d'un individualisme très fort...
Qu'en pensez-vous ?
Et je précise que ça n'empêche pas certains d'être "gentils"...mais dès qu'il s'agit de prendre à bras-le-corps un problème ou une question d'ordre général, plus personne n'écoute la conversation.
C'est ça que je trouve inquiétant, car selon moi, c'est le contraire de ce qui est attendu chez un futur enseignant.
Et chez les stagiaires du second degré, comment cela se passe ?

Ça se passe... Les journées sont longues à l'ESPE !
Sinon, le sentiment d'infantilisation est le même, tous les stagiaires râlent à ce sujet, mais peu remettent en cause la doxa en réalité.
User17706
Enchanteur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par User17706 le Mer 22 Fév 2017 - 19:48
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
@Tamerlan a écrit:
PauvreYorick a écrit:
Beaucoup de stagiaires font le même raisonnement faute de voir à quel point le rapport de force est en leur faveur (pour peu qu'ils s'unissent).
Ah ça, ça vaut aussi pour les prolétaires de tous les pays Razz
Tout à fait. Mais les stagiaires ont une situation objectivement beaucoup plus facile: ils sont sur le même lieu et parlent la même langue. Du coup, qu'ils parviennent malgré cela à ne rien faire m'a toujours sidéré.
Mais sont-ils tous fortement opposés au discours pédagogique qui leur est majoritairement tenu ? En fait j'en doute un peu.
Fortement opposés, pas nécessairement. Le jugent-ils majoritairement inepte? c'est une autre question et je pense que la réponse dépend probablement de pas mal de facteurs (y compris la discipline d'origine et le niveau d'études).

Mais quand bien même ils ont pu être révoltés par le traitement qu'on leur a fait subir (rappelez-vous il y a trois ans, 2013-14, les pataquès ahurissants lors de la mise en place des ESPE, la redéfinition constante et locale des obligations des stagiaires en fonction du type de recrutement...), ils n'en ont pas moins réussi ce prodige de ne pas se fédérer, alors même qu'il aurait suffi d'un minimum d'efforts pour apprendre à l'employeur qu'on ne pouvait pas faire n'importe quoi avec les personnels, même stagiaires. Au lieu de ça, chacun a fait son burn-out dans son coin.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Tamerlan le Mer 22 Fév 2017 - 19:58
Au moment de la création des IUFM il y a eu, dans le mien mais aussi quelques autres, des mouvements pour peser auprès de la direction (et du recteur). Débrayage, élection de délégués, etc. Avec au final des résultats pas si ridicules quant à la prise en compte des difficultés des stagiaires. Mais l'air du temps ne semble pas propice aux actions collectives.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Contenu sponsorisé

Re: (ne pas) désobéir à sa hiérarchie

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum