[Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Lowpow29 le Dim 12 Fév 2017 - 22:29

http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/02/12/daniel-pennac-j-ai-ete-d-abord-et-avant-tout-professeur_5078432_3246.html

Article a écrit:Je ne serais pas arrivé là si…

… si je ne m’étais pas sorti d’une scolarité désastreuse. Et je ne m’en serais pas sorti si je n’avais pas eu un père qui refusait de dramatiser. Et un frère aîné, Bernard, que j’adorais littéralement, qui m’a, d’une certaine façon, élevé. L’ironie affectueuse du père, la présence angélique du frère : tout cela calmait beaucoup mes angoisses.

C’était si dur que ça, d’être mauvais élève ?

La culpabilité !

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lowpow29
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par VinZT le Dim 12 Fév 2017 - 22:35

Et d'en faire ensuite une tartine sur les profs innovants que les inspecteurs se devraient de promouvoir, comme si ce n'était pas un de nos plus gros drames, cette course éperdue à la moderne innovation innovante…
Enfin ! Tout cancre qu'il était, il aura quand même appris à lire et à écrire correctement.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
VinZT
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Vinteuil le Dim 12 Fév 2017 - 22:59

Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

_________________
"Un homme est toujours assez beau quand il ne fait pas peur à son cheval."
avatar
Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par JaneB le Dim 12 Fév 2017 - 23:00

@VinZT a écrit:Et d'en faire ensuite une tartine sur les profs innovants que les inspecteurs se devraient de promouvoir, comme si ce n'était pas un de nos plus gros drames, cette course éperdue à la moderne innovation innovante…
Enfin ! Tout cancre qu'il était, il aura quand même appris à lire et à écrire correctement.
Oui, ça laisse songeuse sur le soi-disant " cancre " qu'il était ....
avatar
JaneB
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Lowpow29 le Dim 12 Fév 2017 - 23:15

@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

En quoi est-ce contradictoire avec son interview ?

Je retiens surtout "Si je parviens à l’intéresser à la littérature, à éveiller sa curiosité pour la si passionnante grammaire, la peur le quittera." mis en opposition à "cette vision catastrophique que les enfants peuvent avoir d’eux-mêmes quand ils ont le sentiment que leur personnalité dépend essentiellement des conséquences d’une évaluation scolaire. De ce point de vue, moi, c’était le néant. Je me considérais comme un moins que rien. Car qui n’est bon à rien – ce que me répétaient les profs les uns après les autres – n’est rien…"

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lowpow29
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Anaxagore le Dim 12 Fév 2017 - 23:43

@Lowpow29 a écrit:
@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

En quoi est-ce contradictoire avec son interview ?

Je retiens surtout "Si je parviens à l’intéresser à la littérature, à éveiller sa curiosité pour la si passionnante grammaire, la peur le quittera." mis en opposition à "cette vision catastrophique que les enfants peuvent avoir d’eux-mêmes quand ils ont le sentiment que leur personnalité dépend essentiellement des conséquences d’une évaluation scolaire. De ce point de vue, moi, c’était le néant. Je me considérais comme un moins que rien. Car qui n’est bon à rien – ce que me répétaient les profs les uns après les autres – n’est rien…"

Je ne reconnais absolument pas mes paroles de professeur dans une telle description.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Bouboule le Lun 13 Fév 2017 - 0:11

Scolarité désastreuse mais bachelier à une toute autre époque. Il doit se comparer à son père.

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Daphné le Lun 13 Fév 2017 - 10:03

La notion de cancre n'était pas la même de son temps et aujourd'hui... Churchill était parait-il un cancre fin 19ème siècle dans une Public School anglaise trèèèèèèèèèèèèèèès sélecte
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Hervé Hervé le Lun 13 Fév 2017 - 10:08

Daniel Pennac a écrit:j’ai passé mon bac à 21 ans

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par DesolationRow le Lun 13 Fév 2017 - 10:24

Bla bla bla, les profs sont méchants, bla bla bla, apprendre à apprendre, bla bla bla, c'était vraiment trop dur d'être un mauvais élève, bla bla bla, bienveillance, bla bla bla, la dictée et le calcul c'est traumatisant, bla bla bla.
avatar
DesolationRow
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Iphigénie le Lun 13 Fév 2017 - 10:29

Le problème de l'école c'est que chacun fait de son cas très particulier un cas général.Le cancre qui réussit, c'est 1 sur 1 000 probablement, mais il pense que c'est possible pour tous: combien de célébrités se vantent a posteriori d'avoir été des cancres?
Mais il y a cancre et cancre, et puis il y a du bol ou pas de bol. Et puis le cancre d'un papa polytechnicien n'a sans doute pas les mêmes facteurs de "*cancritude" qu'un autre cancre. Ca fait beaucoup de paramètres différents...Bref on n'est pas plus avancés...
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Balthazaard le Lun 13 Fév 2017 - 10:30

Rien qui dénote de ce que certains (j'imagine le lecteur médian du "monde") veulent entendre ....quoi..

Le fils de mon ex prof de spé n'a pas réussi Ulm...le cancre de la famille (son père dixit et pire, le pensait)
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Bouboule le Lun 13 Fév 2017 - 14:30

@Hervé Hervé a écrit:
Daniel Pennac a écrit:j’ai passé mon bac à 21 ans

L'un des médecins qui m'a soigné aussi ; il disait aussi qu'il était un cancre, sauf que, non, visiblement pas, mais aussi trimballé à droite et à gauche quand il était jeune.

Bouboule
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par dita le Mer 15 Fév 2017 - 17:28

Il n'a pas été prof dans le 7e arrondissement de Paris ? Je crois que si, pouvez-vous confirmer ?
avatar
dita
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par lapetitemu le Mer 15 Fév 2017 - 18:27

@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

Il faut juste comprendre que, justement, Pennac est pour le rituel, la mémorisation, la dictée, etc.

J'étais très réticente à l'idée de lire Chagrin d'école, pensant trouver un discours culpabilisant à l'égard de nous-autres, professeurs, une énième plainte de mauvais élève contre ses méchants profs.
Et j'ai été très agréablement surprise car Pennac défend beaucoup de choses de l'enseignement "traditionnel". Il y a de très belles pages sur l'exercice de la dictée, l'enseignement de la grammaire, notamment.

Et à mon avis, il faut garder à l'esprit que Pennac a eu des enseignants à une autre époque que celle où, nous, nous enseignons. Je pense que le discours sur les "cancres" était hélas moins nuancé que celui qu'on peut tenir aujourd'hui.

Bref, lisez Chagrin d'école, ça donne une autre image !
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 16 Fév 2017 - 2:44

@lapetitemu a écrit:
@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

Il faut juste comprendre que, justement, Pennac est pour le rituel, la mémorisation, la dictée, etc.

J'étais très réticente à l'idée de lire Chagrin d'école, pensant trouver un discours culpabilisant à l'égard de nous-autres, professeurs, une énième plainte de mauvais élève contre ses méchants profs.
Et j'ai été très agréablement surprise car Pennac défend beaucoup de choses de l'enseignement "traditionnel". Il y a de très belles pages sur l'exercice de la dictée, l'enseignement de la grammaire, notamment.

Et à mon avis, il faut garder à l'esprit que Pennac a eu des enseignants à une autre époque que celle où, nous, nous enseignons. Je pense que le discours sur les "cancres" était hélas moins nuancé que celui qu'on peut tenir aujourd'hui.

Bref, lisez Chagrin d'école, ça donne une autre image !

Voilà bien pourquoi j'en veux à Pennac. J'aime bien le bonhomme, j'aime le lire, mais lui ne comprend pas qu'il milite depuis des années pour l'école du pire, pour l'école qui tue la lecture, la littérature et la grammaire quand il croit les défendre. Ce n'est pas à nous de l'absoudre, mais à lui de comprendre que le "cancre" de cinquième ne se venge pas aujourd'hui des misères qu'on lui fait à l'école en lisant sous la couette "Alexandre Dumas, pour le romanesque, Kipling pour les contes, Dickens pour son ironie". Parce qu'il est incapable, tout simplement, de lire des auteurs qu'il ne comprend pas. Les gens comme Pennac, trop occupés à défendre des fantômes, ne mesurent pas la part qu'ils prennent dans cet autre drame, bien actuel celui-là.
avatar
Ventre-Saint-Gris
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par amour le Jeu 16 Fév 2017 - 5:02

Je lisais Pennac avant de devenir enseignante. Il m'a sans doute, un peu même, encouragée à m'engager. Je ne le lis plus depuis que je pratique mon métier.
Il est sincère, mais c'est un imposteur tout de même.
Se réclamer du sérail quand on a quitté le navire me semble un peu scandaleux.
Wikipédia me dit qu'il a enseigné dans un lycée privé après un collège public. C'est pour moi une décision qui lui enlève toute légitimité à présenter une opinion informée sur "l'école".
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Marie Laetitia le Jeu 16 Fév 2017 - 7:32

@lapetitemu a écrit:
@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

Il faut juste comprendre que, justement, Pennac est pour le rituel, la mémorisation, la dictée, etc.

J'étais très réticente à l'idée de lire Chagrin d'école, pensant trouver un discours culpabilisant à l'égard de nous-autres, professeurs, une énième plainte de mauvais élève contre ses méchants profs.
Et j'ai été très agréablement surprise car Pennac défend beaucoup de choses de l'enseignement "traditionnel". Il y a de très belles pages sur l'exercice de la dictée, l'enseignement de la grammaire, notamment.

Et à mon avis, il faut garder à l'esprit que Pennac a eu des enseignants à une autre époque que celle où, nous, nous enseignons. Je pense que le discours sur les "cancres" était hélas moins nuancé que celui qu'on peut tenir aujourd'hui.

Bref, lisez Chagrin d'école, ça donne une autre image !

Tout à fait! Chagrin d'école est une merveille pour qui a souffert pendant sa scolarité...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par lapetitemu le Dim 19 Fév 2017 - 11:20

@Marie Laetitia a écrit:
Tout à fait! Chagrin d'école est une merveille pour qui a souffert pendant sa scolarité...
Mais pas seulement !
Le problème c'est surtout que, comme l'a dit quelqu'un ici, les cancres d'hier (lui, puis ses élèves) ne sont pas les cancres d'aujourd'hui. Alors les solutions qu'il propose sont très stimulantes, mais ne règleraient pas les problèmes qu'on connaît avec nos élèves 2017.
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Ramanujan974 le Dim 19 Fév 2017 - 13:09

Les cancres d'il y a 50 ans savaient lire, écrire et compter lorsqu'ils quittaient l'école, même si c'était à 12 ans.
Et vu l'époque, ils trouvaient sans problème du travail.

Les cancres d'aujourd'hui ne savent pas lire ni écrire et sont encore à l'école à 18 ans.

C'est comme les parents fiers que leur gamin aient le bac, à l'oral et par miracle, parce que c'est le premier bachelier de la famille. Peu importe qu'il n'ait pas été pris dans un BTS et qu'il va passer des années à la fac sans valider la moindre année.

Ramanujan974
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Olympias le Dim 19 Fév 2017 - 13:13

@Ventre-Saint-Gris a écrit:
@lapetitemu a écrit:
@Vinteuil a écrit:Pour mémoire, cette réflexion du même Daniel Pennac, extraite de Chagrin d'école (page 143) :
Daniel Pennac a écrit:"En aura-t-elle proféré, des sottises, ma génération, sur les rituels considérés comme marque de soumission aveugle, la notation estimée avilissante, la dictée réactionnaire, le calcul mental abrutissant, la mémorisation des textes infantilisante, ce genre de proclamation..."

Comprenne qui pourra... heu

Il faut juste comprendre que, justement, Pennac est pour le rituel, la mémorisation, la dictée, etc.

J'étais très réticente à l'idée de lire Chagrin d'école, pensant trouver un discours culpabilisant à l'égard de nous-autres, professeurs, une énième plainte de mauvais élève contre ses méchants profs.
Et j'ai été très agréablement surprise car Pennac défend beaucoup de choses de l'enseignement "traditionnel". Il y a de très belles pages sur l'exercice de la dictée, l'enseignement de la grammaire, notamment.

Et à mon avis, il faut garder à l'esprit que Pennac a eu des enseignants à une autre époque que celle où, nous, nous enseignons. Je pense que le discours sur les "cancres" était hélas moins nuancé que celui qu'on peut tenir aujourd'hui.

Bref, lisez Chagrin d'école, ça donne une autre image !

Voilà bien pourquoi j'en veux à Pennac. J'aime bien le bonhomme, j'aime le lire, mais lui ne comprend pas qu'il milite depuis des années pour l'école du pire, pour l'école qui tue la lecture, la littérature et la grammaire quand il croit les défendre. Ce n'est pas à nous de l'absoudre, mais à lui de comprendre que le "cancre" de cinquième ne se venge pas aujourd'hui des misères qu'on lui fait à l'école en lisant sous la couette "Alexandre Dumas, pour le romanesque, Kipling pour les contes, Dickens pour son ironie". Parce qu'il est incapable, tout simplement, de lire des auteurs qu'il ne comprend pas. Les gens comme Pennac, trop occupés à défendre des fantômes, ne mesurent pas la part qu'ils prennent dans cet autre drame, bien actuel celui-là.
Tu vois, quand je me replonge dans certains ouvrages de la bibliothèque verte, je me dis que certains élèves que j'ai actuellement en seconde n'en comprendraient pas une partie du vocabulaire. :shock:
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Monde] Daniel Pennac : "J'ai été d'abord et avant tout professeur"

Message par Marie Laetitia le Dim 19 Fév 2017 - 13:26

@Ramanujan974 a écrit:Les cancres d'il y a 50 ans savaient lire, écrire et compter lorsqu'ils quittaient l'école, même si c'était à 12 ans.
Et vu l'époque, ils trouvaient sans problème du travail.

Les cancres d'aujourd'hui ne savent pas lire ni écrire et sont encore à l'école à 18 ans.

C'est comme les parents fiers que leur gamin aient le bac, à l'oral et par miracle, parce que c'est le premier bachelier de la famille. Peu importe qu'il n'ait pas été pris dans un BTS et qu'il va passer des années à la fac sans valider la moindre année.

Je n'en suis pas sûre, sauf à considérer que, derrière "savoir écrire" cela veut dire écrire en faisant énormément de fautes (exemple familial de sortie de l'école à 12 ans sans le certificat d'études). Et ils trouvaient du travail pour d'autres raisons, liées au contexte socio-économique. En revanche, c'est vrai, on a maintenu à l'école, par la suite, nombre d'élèves, sans que cela leur permette de consolider les bases: ils font autant de fautes qu'en faisaient les "cancres" d'il y a cinquante ans.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum