Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
vinvin
Niveau 9

Passer du public au privé

par vinvin le Ven 17 Fév 2017 - 13:04
Bonjour à tous,

Je suis professeur dans le public depuis treize ans, je travaille dans un lycée que j'apprécie beaucoup... mais voilà que pour des raisons personnelles, je dois tout quitter pour aller dans un autre département de l'autre côté de mon académie (rapprochement de conjoints suite à mutation)
Les barres dans ma disciplines sont tres tres hautes, et malgré mes nombreux points je crains de ne pas rentrer dans le département et si j'y rentre un jour ce sera sur des postes en college REP/REP+, ou alors être TZR mais je ne veux pas de cela.
J'envisage donc de demander ma nomination dans le privé. J'ai lu un tas de choses parfois même contradictoires à ce sujet. Je me suis renseigné auprès de la DPE public et privé de mon académie pour connaître toutes les conditions mais il y a encore des zones d'ombres. Je voudrais donc avoir des conseils pour parvenir à cet objectif et éventuellement avoir l'avis de collègues ayant franchis le cap et leurs impressions.
1) le chef d'établissement à t'il les pleins pouvoirs quant au recrutement? (S'il souhaite un fonctionnaire au détriment d'un maître du privé)
2) le chef d'établissement peut il aller contre la CAE et la CCMA s'ils conseillent un autre candidat que celui ayant reçu le rang 1 par le chef?
3) si le chef publie une spécificité du poste a t'il aussi des comptes à rendre pour embaucher un fonctionnaire?
Voici les questions qui me viennent en tête mais je suis aussi preneur d'autres informations.
Je vous remercie par avance
avatar
nouvelle78
Niveau 8

Re: Passer du public au privé

par nouvelle78 le Ven 17 Fév 2017 - 17:36
@vinvin a écrit:Bonjour à tous,

Je suis professeur dans le public depuis treize ans, je travaille dans un lycée que j'apprécie beaucoup... mais voilà que pour des raisons personnelles, je dois tout quitter pour aller dans un autre département de l'autre côté de mon académie (rapprochement de conjoints suite à mutation)
Les barres dans ma disciplines sont tres tres hautes, et malgré mes nombreux points je crains de ne pas rentrer dans le département et si j'y rentre un jour ce sera sur des postes en college REP/REP+, ou alors être TZR mais je ne veux pas de cela.
J'envisage donc de demander ma nomination dans le privé. J'ai lu un tas de choses parfois même contradictoires à ce sujet. Je me suis renseigné auprès de la DPE public et privé de mon académie pour connaître toutes les conditions mais il y a encore des zones d'ombres. Je voudrais donc avoir des conseils pour parvenir à cet objectif et éventuellement avoir l'avis de collègues ayant franchis le cap et leurs impressions.
1) le chef d'établissement à t'il les pleins pouvoirs quant au recrutement? (S'il souhaite un fonctionnaire au détriment d'un maître du privé)
2) le chef d'établissement peut il aller contre la CAE et la CCMA s'ils conseillent un autre candidat que celui ayant reçu le rang 1 par le chef?
3) si le chef publie une spécificité du poste a t'il aussi des comptes à rendre pour embaucher un fonctionnaire?
Voici les questions qui me viennent en tête mais je suis aussi preneur d'autres informations.
Je vous remercie par avance

Dans un 1er temps il faut que le rectorat t'autorise à aller dans le privé et ça je crois que c'est pas gagné!
Ensuite encore heureux qu'un maitre du privé passe devant un transfuge du public! donc oui le CDE ne peut imposer un fonctionnaire si un titulaire du CAFEP se positionne sur le poste.

Pour le reste je ne sais pas.
avatar
vinvin
Niveau 9

Re: Passer du public au privé

par vinvin le Sam 18 Fév 2017 - 9:58
Merci pour tes informations. Néanmoins il me semblait que c'était l'inverse : à savoir je trouve un chef d'établissement qui accepte de m'engager dans son établissement, il me remplit un document de ce genre que l'on trouve dans la circulaire du mouvement des laistres : http://www.spelc.fr/le-spelc-en-regions/languedoc_roussillon/documentation/emploi/second-degre/circulaire-mouvement-2016-et-annexes (p.8 annexe II) et ensuite j'obtiens la réponse de "sortie" de mon rectorat (en l'occurrence je reste dans la même académie, ça rend les choses un peu moins compliqué)
Le problème c'est visiblement l'après, je ne sais pas si j'arrive à obtenir ces deux conditions si je suis sur d'être pris ou si lors de la commission, on peut nommer quelqu'un d'autre. J'ai lu aussi que c'était le recteur qui nommait, et que du coup il était possible qu'il ne tienne pas compte ni de l'avis de la cae ni de la ccma. J'avoue que je trouve ce mouvement plus difficile et plus opaque que celui du public ( bien qu'il soit plus rassurant de demander des postes vacants ou susceptibles de l'être alors que dans le public on demande souvent des vœux larges pour espérer obtenir quelque chose)
gemshorn
Niveau 9

Re: Passer du public au privé

par gemshorn le Dim 19 Fév 2017 - 8:38
Pour l'affectation des maîtres dans les établissements privés sous contrat et le mouvement, les commissions académiques se réfèrent aux "Accords sur l'emploi dans l'Enseignement privé" que l'on peut télécharger à partir de n'importe quel moteur de recherche.
Ces accords définissent les priorités. En fonction des candidatures, le chef d'établissement établit un ordre selon ses choix et la commission de l'emploi vérifie que les priorités sont respectées. Le recteur nomme effectivement mais généralement ne fait qu'entériner la décision de la commission de l'emploi.
Il semble normal qu'à partir du moment où vous avez fait le choix de faire carrière dans le public, on ne vous déroule pas le tapis rouge dans le privé Wink
De plus en plus de maîtres contractuels du privé sont en perte d'heures voire de contrat à la suite de fermetures de classes et il convient de régler leur situation en priorité. Donc, oui, un fonctionnaire du public ne peut être nommé dans un établissement privé qu'à partir du moment où aucun maître du privé n'y a postulé (j'entends par là un maître avec un contrat définitif ou provisoire, pas un suppléant). En raison de la compression d'emploi de plus en plus sévère dans les établissements privés, les nominations de maîtres du public se font extrêmement rares ces dernières années (en dehors des "postes à profils", essentiellement CPGE privées, et encore, même pour celles-ci, il y a de plus en plus de maîtres du privé agrégés - par CAER-PA = agrégation interne du privé ou par agrégation externe du public + option "maintien dans l'enseignement privé" pour les maîtres détenteurs d'un contrat au moment du passage dudit concours).
Donc, si vous êtes dans une académie déficitaire en maîtres du privé, vous avez peut-être une chance MAIS il faut savoir :
1. Vous ne pouvez postuler en tant que fonctionnaire que sur un service à temps complet.
2. En cas de perte d'heures, la priorité est donnée aux maîtres du privé au sein d'une même discipline et vous seriez donc le premier à devoir partir, être remis à la disposition du recteur et retourner dans le public car l'interprétation de la commission nationale de l'emploi est claire : "En cas de diminution de service, les fonctionnaires du public nommés dans le privé ne peuvent participer au mouvement du privé ni demander un complément de service dans un autre établissement privé".
Maintenant, rien ne vous empêche de tenter votre chance, selon votre profil et le profil du poste visé.
avatar
vinvin
Niveau 9

Re: Passer du public au privé

par vinvin le Dim 19 Fév 2017 - 9:59
Je vous remercie pour votre réponse. Vous semblez effectivement bien renseigné sur le sujet. Je me doutais en postant ce topic qu'il risquait d'y avoir polémique. Je ne cherche pas à voler un poste à un titulaire du privé et il est tout à fait normal que les titulaires du privé soient prioritaires sur les postes, néanmoins il me semblait que dans le public comme dans le privé on manquait de professeurs pour pourvoir les postes. Lorsque j'ai choisi ce métier, je l'ai fait par amour pour l'enseignement et pour ma discipline et non pour être fonctionnaire! Maintenant je le suis parce que j'ai coché une case sur un papier alors que j'étais étudiant et sans aucune idée de la différence entre les deux, car la seule chose qui m'importait à ce moment-là, était de réussir le concours.
J'ai effectivement postulé de manière spontanée (avant l'ouverture du mouvement) dans les établissements privés et un directeur ayant un service complet avec un enseignement de quelques heures en CPGE m'a donné rendez-vous. J'ai aussi un profil particulier car je suis formateur académique et tuteur de professeurs stagiaires, et j'enseigne aussi à des classes internationales et postbac bien que je ne sois pas agrégé. Mon profil est plutôt attractif.
gemshorn
Niveau 9

Re: Passer du public au privé

par gemshorn le Dim 19 Fév 2017 - 15:06
Tout dépend effectivement de la matière et des besoins. On ne vous empêche pas de tenter votre chance, avec les réserves que j'ai données et une relative incertitude d'une année à l'autre concernant votre poste s'il y a perte d'heures dans votre discipline. Un service complet en CPGE protège davantage qu'un service "partagé" lycée + CPGE (sans compter que des maîtres du privé agrégés seraient en droit de voir d'un mauvais œil la nomination d'un certifié du public sur un poste de CPGE privée).
Contenu sponsorisé

Re: Passer du public au privé

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum