Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Celadon
Demi-dieu

Brighelli : la fabrique du déraciné

par Celadon le Sam 18 Fév 2017 - 11:57
Commentaires de JPB sur l'ouvrage Le crépuscule des idoles progressistes de Bérénice Levet.
http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-la-fabrique-du-deracine-17-02-2017-2105461_1886.php
Extrait :
Le fil rouge de cette minutieuse enquête sur le processus de défrancisation est l'étude de Simone Weil intitulée L'Enracinement, étude que Camus, qui admirait la jeune philosophe, publia chez Gallimard en 1949, six ans après sa mort – et qui est lisible ici. Comme son titre l'indique, rien n'est plus précieux que l'enracinement dans une terre et une tradition. Il est donc indispensable, pour créer un homme nouveau délivré des chaînes du passé, un « voyageur sans bagage » réduit à sa seule fonction de consommation (comprendre : qui consomme et qui est consommé), d'éradiquer tout ce qui en lui pourrait faire souche. Et pour filer la métaphore agricole, de transformer le produit d'un terroir spécifique en un objet hors sol, cultivé en hydroponie ou en ultraponie, afin de le déraciner de toute mémoire. Produit uniformément calibré, insipide, qui n'aura pas même la nostalgie de sa perte, puisqu'il n'en saura rien.
Je suis fort sceptique quant à l'appel aux urnes.
avatar
Zagara
Doyen

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Zagara le Sam 18 Fév 2017 - 12:56
C'est quand même très excessif.
J'ai l'impression que certains confondent le changement de repères avec la suppression de tout repère.


Dernière édition par Zagara le Sam 18 Fév 2017 - 12:58, édité 1 fois
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Olympias le Sam 18 Fév 2017 - 12:58
Berenice Levet écrit beaucoup de sottises.
avatar
Zagara
Doyen

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Zagara le Sam 18 Fév 2017 - 12:59
Le déclinisme est devenu une école de pensée structurée.
C'est un trait typique de notre temps, ça a commencé quand ?
archeboc
Expert spécialisé

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par archeboc le Sam 18 Fév 2017 - 19:27
@Zagara a écrit:Le déclinisme est devenu une école de pensée structurée.
C'est un trait typique de notre temps, ça a commencé quand ?

Cornelius Castoriadis : "Nous vivons une basse époque, c'est tout".

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Celadon le Sam 18 Fév 2017 - 19:54
Et ça fait un moment que ça dure. En même temps, une époque, hein...
avatar
egomet
Grand sage

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par egomet le Dim 19 Fév 2017 - 1:06
@Zagara a écrit:Le déclinisme est devenu une école de pensée structurée.
C'est un trait typique de notre temps, ça a commencé quand ?

Au pif, VIIIe siècle avant J.-C.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Iphigénie le Dim 19 Fév 2017 - 7:22
@egomet a écrit:
@Zagara a écrit:Le déclinisme est devenu une école de pensée structurée.
C'est un trait typique de notre temps, ça a commencé quand ?

Au pif, VIIIe siècle avant J.-C.
C'est sans doute que notre monde est une branloire pérenne.
 ( id  est que la seule chose pérenne c'est la branloire...)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Reine Margot le Dim 19 Fév 2017 - 11:50
Il écrit maintenant pour Français de souche:

http://www.fdesouche.com/758889-brighelli-tout-ce-qui-soppose-au-bien-est-forcement-dextreme-droite

Ensemble des articles écrits par lui ou le concernant sur ledit site:

http://www.fdesouche.com/tag/jean-paul-brighelli

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Thalie
Doyen

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Thalie le Dim 19 Fév 2017 - 11:53
??? Mais personne n'écrit pour FDS puisqu'il s'agit d'une revue de presse orientée.
L'article vient du POINT c'est écrit en bas !
Je trouve le procédé très tendancieux. On peut trouver des articles de BHL sur ce site, est-ce que BHL écrit pour FDS ???
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Reine Margot le Dim 19 Fév 2017 - 11:58
Ah, mille excuses, j'ai mal compris. Pour autant, le fait qu'il soit repris par ce site et qu'il manifeste une obsession pour une France qui serait en péril en dit long sur son évolution politique. Il avait également dit souhaiter la victoire du FN si ce parti défendait l'école (on peut rêver). C'est vraiment décevant.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
User1542
Habitué du forum

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par User1542 le Dim 19 Fév 2017 - 12:55
@Reine Margot a écrit:qu'il manifeste une obsession pour une France qui serait en péril en dit long sur son évolution politique.

C'est vrai que l'on se demande vraiment où ces déclinistes vont chercher les sujets de leurs inquiétudes, tout allant tellement bien dans notre beau pays. Rolling Eyes


Dernière édition par frigo le Lun 20 Fév 2017 - 1:28, édité 1 fois

_________________
"Je n'accepterais jamais d'entrer dans un club qui m'accepterait comme membre." Marx
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Reine Margot le Dim 19 Fév 2017 - 16:29
frigo a écrit:
@Reine Margot a écrit:qu'il manifeste une obsession pour une France qui serait en péril en dit long sur son évolution politique.

C'est vrai que l'on se demande vraiment où ces déclinistes vous chercher les sujets de leurs inquiétudes, tout allant tellement bien dans notre beau pays. Rolling Eyes

Il ne s'agit pas tellement de dire que tout va bien, mais de contester que les problèmes soient exclusivement le fait des mêmes populations. Mais les boucs émissaires, c'est tellement pratique et ça donne des explications tellement simples aux problèmes, ça marche toujours, comme l'Histoire l'a montré.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
archeboc
Expert spécialisé

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par archeboc le Dim 19 Fév 2017 - 21:55
@Reine Margot a écrit:
frigo a écrit:
@Reine Margot a écrit:qu'il manifeste une obsession pour une France qui serait en péril en dit long sur son évolution politique.

C'est vrai que l'on se demande vraiment où ces déclinistes vous chercher les sujets de leurs inquiétudes, tout allant tellement bien dans notre beau pays. Rolling Eyes

Il ne s'agit pas tellement de dire que tout va bien, mais de contester que les problèmes soient exclusivement le fait des mêmes populations. Mais les boucs émissaires, c'est tellement pratique et ça donne des explications tellement simples aux problèmes, ça marche toujours, comme l'Histoire l'a montré.

Quelles populations ? Lorsque tel intellectuel dit qu'il y a un problème avec une école sinistrée, un autre problème avec une construction européenne déconnectée de la démocratie, un troisième problème avec des hommes politiques corrompus, un quatrième problème avec une langue française massacrée, pouvez-vous nous dire quelle est cette même population qui est exclusivement visée ?

Et si ce que nous voyons comme une obsession n'était que l'autre face de notre déni ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Zagara
Doyen

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Zagara le Dim 19 Fév 2017 - 22:04
Le déclinisme c'est une pensée aquarium : elle passe au rouleau compresseur de son idéologie tout événement pour le lire d'une certaine manière, pour en tirer toujours la même idée (tout va mal et on sait qui sont les responsables) et elle le place alors dans l'armoire "preuves que j'ai raison", puis recommence avec le prochain fait divers. Les décliniste n'aiment pas les sectes, comme le salafisme, j'imagine. Pourtant, leur idéologie procède de la même manière que celle d'une secte. Et plus on tombe dedans, plus on s'y enferme et moins on peut en sortir. C'est le propre des idéologies totalisantes, où ce n'est plus la variété et la confrontation des faits qui importe, mais la confirmation de ses prémisses.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Brighelli : la fabrique du déraciné

par Celadon le Dim 19 Fév 2017 - 22:17
Je ne classerais pas JPB dans la "secte" décliniste. Tout au plus réaliste. Et il a des propositions. Les déclinistes en ont-ils ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum