Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
ycombe
Modérateur

[Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par ycombe le Jeu 23 Fév 2017 - 8:18

"L'investissement financier dans l'éducation n'est pas suffisant pour augmenter les performances en éducation. Cette étude établie qu'un outil beaucoup plus efficace pour améliorer ces performances est de se focaliser sur la discipline". C'est ce qu'affirme une nouvelle étude réalisée par deux enseignants australiens Hana Krskova et Chris Baumann ( Macquarie University).
Lire la suite: http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/02/22022017Article636233416338023563.aspx

Commentaire: rien de nouveau sous le soleil: la discipline est un facteur essentiel dans l'efficacité de l'éducation. Mais c'est bien de le rappeler, certains CdE ayant tendance à excuser un peu trop facilement à mon goût les débordements des certains élèves. Le Café rappelle avec raison que, selon PISA, la France fait parti des pires systèmes éducatifs au niveau de la discipline.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
bruno09
Niveau 10

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par bruno09 le Sam 25 Mar 2017 - 11:51
L'un n'exclut pas l'autre.
En ce qui concerne l'Australie, pour ce que j'en ai entendu dire, il s'agirait d'un vaste EPI. On comprend qu'un peu de rigueur s'imposerait

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par archeboc le Jeu 30 Mar 2017 - 21:20

La mise en avant de la discipline risquait de faire mal à la hiérarchie FCPE. Ils ont trouvé l'onguent : la discipline positive.

http://www.lepoint.fr/societe/ecole-la-discipline-positive-rend-les-punitions-inutiles-30-03-2017-2116065_23.php

Je peine à trouver un morceau à citer. C'est tout extra-terrestre :

Le programme Pisa relève que la France est un élève effroyable en matière de discipline et que les résultats scolaires plongent. Mais le Kazakhstan, droit sur son banc en matière de comportement, rafle le bonnet d'âne en acquisition de connaissances. Comment expliquez-vous ces écarts entre discipline et excellence ?

Ce qui pourrait expliquer cette différence de résultats, c'est que lorsque je perds mon calme, il y a une déconnexion entre mes émotions et ma capacité à les gérer. Je suis alors dans ma zone limbique et non dans le cortex préfrontal où se trouvent les fonctions qui me permettent d'apprendre. Dans un espace très discipliné – vous pouvez avoir une classe où vous n'entendez pas une mouche voler – les élèves peuvent être dans la crainte et donc être déconnectés de leurs fonctions supérieures qui leur permettent d'avoir accès au savoir. Donc on peut avoir des contextes répressifs dans lesquels l'élève a un accès plus difficile au savoir, qui est favorisé par un environnement bienveillant et encourageant.

Celui qui comprend en quoi la réponse répond à la question, qu'il m'explique.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par William Foster le Jeu 30 Mar 2017 - 21:36
@archeboc a écrit:

Le programme Pisa relève que la France est un élève effroyable en matière de discipline et que les résultats scolaires plongent. Mais le Kazakhstan, droit sur son banc en matière de comportement, rafle le bonnet d'âne en acquisition de connaissances. Comment expliquez-vous ces écarts entre discipline et excellence ?

Ce qui pourrait expliquer cette différence de résultats, c'est que lorsque je perds mon calme, il y a une déconnexion entre mes émotions et ma capacité à les gérer. Je suis alors dans ma zone limbique et non dans le cortex préfrontal où se trouvent les fonctions qui me permettent d'apprendre. Dans un espace très discipliné – vous pouvez avoir une classe où vous n'entendez pas une mouche voler – les élèves peuvent être dans la crainte et donc être déconnectés de leurs fonctions supérieures qui leur permettent d'avoir accès au savoir. Donc on peut avoir des contextes répressifs dans lesquels l'élève a un accès plus difficile au savoir, qui est favorisé par un environnement bienveillant et encourageant.

Celui qui comprend en quoi la réponse répond à la question, qu'il m'explique.

Je crois qu'il dit que si t'as un flingue sur la tempe, t'as beau être calme, tu n'es pas sensible au théorème de Pythagore.
Et que si t'es en train de faire le zouave non plus.

Du coup, il n'y a pas forcément corrélation entre discipline et réussite scolaire.

Y'a que si on est gentil avec toi que tu peux bien apprendre.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
bruno09
Niveau 10

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par bruno09 le Jeu 30 Mar 2017 - 21:41
La FCPE et un certain Denis Meuret, chercheur en sciences de l'éducation et ancien formateur de l'IUFM de Bretagne (J'ai dit quelque chose? Non j'ai rien dit...) viennent de découvrir des données bien connues des tests PISA. Ils cherchent à comprendre le comment du pourquoi. Un petit stage dans quelques classes de ma connaissance leur ouvrirait l'esprit...

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par Moonchild le Jeu 30 Mar 2017 - 22:47
@archeboc a écrit:
La mise en avant de la discipline risquait de faire mal à la hiérarchie FCPE. Ils ont trouvé l'onguent : la discipline positive.

http://www.lepoint.fr/societe/ecole-la-discipline-positive-rend-les-punitions-inutiles-30-03-2017-2116065_23.php

Je peine à trouver un morceau à citer. C'est tout extra-terrestre :

Le programme Pisa relève que la France est un élève effroyable en matière de discipline et que les résultats scolaires plongent. Mais le Kazakhstan, droit sur son banc en matière de comportement, rafle le bonnet d'âne en acquisition de connaissances. Comment expliquez-vous ces écarts entre discipline et excellence ?

Ce qui pourrait expliquer cette différence de résultats, c'est que lorsque je perds mon calme, il y a une déconnexion entre mes émotions et ma capacité à les gérer. Je suis alors dans ma zone limbique et non dans le cortex préfrontal où se trouvent les fonctions qui me permettent d'apprendre. Dans un espace très discipliné – vous pouvez avoir une classe où vous n'entendez pas une mouche voler – les élèves peuvent être dans la crainte et donc être déconnectés de leurs fonctions supérieures qui leur permettent d'avoir accès au savoir. Donc on peut avoir des contextes répressifs dans lesquels l'élève a un accès plus difficile au savoir, qui est favorisé par un environnement bienveillant et encourageant.

Celui qui comprend en quoi la réponse répond à la question, qu'il m'explique.
Je serais tenté de dire que le journaliste a fait une erreur de manipulation dans ses fichiers et qu'il a accidentellement inséré dans cet article un extrait d'une interview de Jean Claude Van Damme. professeur
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par Ashtrak le Jeu 30 Mar 2017 - 23:01
@Moonchild a écrit:
@archeboc a écrit:
La mise en avant de la discipline risquait de faire mal à la hiérarchie FCPE. Ils ont trouvé l'onguent : la discipline positive.

http://www.lepoint.fr/societe/ecole-la-discipline-positive-rend-les-punitions-inutiles-30-03-2017-2116065_23.php

Je peine à trouver un morceau à citer. C'est tout extra-terrestre :

Le programme Pisa relève que la France est un élève effroyable en matière de discipline et que les résultats scolaires plongent. Mais le Kazakhstan, droit sur son banc en matière de comportement, rafle le bonnet d'âne en acquisition de connaissances. Comment expliquez-vous ces écarts entre discipline et excellence ?

Ce qui pourrait expliquer cette différence de résultats, c'est que lorsque je perds mon calme, il y a une déconnexion entre mes émotions et ma capacité à les gérer. Je suis alors dans ma zone limbique et non dans le cortex préfrontal où se trouvent les fonctions qui me permettent d'apprendre. Dans un espace très discipliné – vous pouvez avoir une classe où vous n'entendez pas une mouche voler – les élèves peuvent être dans la crainte et donc être déconnectés de leurs fonctions supérieures qui leur permettent d'avoir accès au savoir. Donc on peut avoir des contextes répressifs dans lesquels l'élève a un accès plus difficile au savoir, qui est favorisé par un environnement bienveillant et encourageant.

Celui qui comprend en quoi la réponse répond à la question, qu'il m'explique.
Je serais tenté de dire que le journaliste a fait une erreur de manipulation dans ses fichiers et qu'il a accidentellement inséré dans cet article un extrait d'une interview de Jean Claude Van Damme. professeur

Exact. Mais c'est fait exprès je pense : si ton prof, c'est Jean-claude, tu as tellement peur de prendre une baffe que tu restes "aware" tout le temps. Du coup, ton limbique est sur position "very hot" et ton cortex préfrontal est hyper gêné et va se coucher. Et là, tu comprends plus rien ! C'est le silence (cause Jean-Claude) Et le vide entre tes oreilles (cause pas de cortex réveillé).

CQFD (qui n'est pas de la famille de jean-claude)

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
avatar
Olympias
Prophète

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par Olympias le Jeu 30 Mar 2017 - 23:32
La FCPE milite pour la réussite de tous les élèves sans qu'ils fournissent ni travail ni effort. Tout va bien ...


Dernière édition par Olympias le Ven 31 Mar 2017 - 7:05, édité 1 fois
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par archeboc le Ven 31 Mar 2017 - 1:30
@William Foster a écrit:
@archeboc a écrit:Celui qui comprend en quoi la réponse répond à la question, qu'il m'explique.
[..]
Du coup, il n'y a pas forcément corrélation entre discipline et réussite scolaire.
[..]

Le gros problème, c'est qu'il y a une forte corrélation entre discipline et efficacité du système scolaire.

On retrouve plusieurs fois dans la presse française le contre-exemple du Kazakhstan qui est deuxième en discipline dans PISA, avec de mauvais résultats. Je source ce contre-exemple dans PISA 2009, vol 2, et surtout "Has discipline in school deteriorated? - PISA in focus n° 4", p. 2, où l'on voit le Kazakhstan à la deuxième place.
http://www.oecd.org/pisa/pisaproducts/pisainfocus/47944912.pdf

Dans PISA 2015, pas de Kazakhstan dans le classement de la tranquillité en classe (p. 90 et passim du vol 2 - lu rapidement, je n'ai pas trouvé d'explication à cette absence). Même chose me semble-t-il dans PISA 2012.

Que la tranquillité en classe soit une condition très fortement propice à l'efficacité de l'enseignement, c'est plusieurs fois affirmé par les rapports PISA, résultat soit des tests PISA, soit d'études extérieures :

One of the goals of teachers is to create a classroom environment that is conducive to learning. This requires, first and foremost, keeping noise and disorder at bay and making sure that students can listen to what the teacher (and other students) say and can concentrate on academic tasks. Meaningful and visible learning is more likely to happen in these learning environments (Ma and Willms, 2004).
(Pisa 2015 vol 2 p. 88)

Dans ce contexte, le résultat du Kazakhtan, qui semble remonter à PISA 2009, fait figure de singulier contre exemple. Le fait majoritaire qui relie fortement une ambiance tranquille aux performances des systèmes scolaires est généralement affaibli par les pédagologues français, et la référence au Kazakhstan fait partie de cette stratégie.

Pour finir, je ne résiste pas à partager cette pépite : la présence d'enseignants résistants au changement est légèrement mais positivement corrélée avec la bonne performance des écoles, y compris lorsqu'on corrige les statistiques des hétérogénéités socio-économiques. Il en est de même avec la présence d'enseignants "trop stricts". (Pisa 2015 vol 2 p. 93 - figure II.3.10)

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


Contenu sponsorisé

Re: [Café Pédagogique] La discipline plus importante que le financement ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum