Discipline, lycée

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discipline, lycée

Message par lene75 le Mer 29 Juil 2009 - 14:13

Pour éviter de polluer les autres posts, j'en crée un spécial lycée : en cette période de vacances, je me demande comment aborder la rentrée niveau discipline, en bref, que faire pour ne pas avoir le bazar par la suite ? Qu'est-ce qu'on peut se permettre, et qu'est-ce qui choque un lycéen ?
Plus précisément, j'ai des terminales, si j'ai bien compris, ils ne réagissent plus tout à fait comme les secondes qui ont l'air d'être encore des bébés, d'après ce qu'on m'en a dit et le peu que j'en ai vu cette année, mais ils doivent avec des similitudes avec eux et les 1res doivent être assez proches des terminales.

En vrac :
- est-ce qu'on peut les faire lever en début de cours ou est-ce que ça les choque (ou est-ce que ça cause plus de problèmes que ça n'en résout) ? Que faire de ceux qui refusent de se lever ?
- Donner des punitions ou passer directement à des choses plus officielles style renvois de cours ou heures de colle ? Si punitions, lesquelles ? Est-il courant qu'ils ne les fassent pas ou était-ce simplement mon lycée (j'étais dans un lycée pas terrible dans lequel j'avais des classes difficiles) ?
- Les heures de colles ? Si oui, est-ce qu'on est toujours obligé de leur faire faire des trucs difficiles à inventer (genre sujet de dissertation) ou est-ce qu'on peut tout simplement leur faire copier le manuel ? Même question que pour les punitions : est-il courant qu'ils ne les fassent pas (et qu'ils ne soient pas sanctionnés pour ça) ou était-ce seulement mon lycée ?
- Faut-il prévenir/menacer ou sanctionner dès le 1er coup ?
- Avertir les parents (par quel moyen) ?
- Que faire quand ils ne notent pas le cours ?
- Leur imposer des places ? Mon inspecteur m'a dit de ne jamais les déplacer pendant le cours parce que je m'exposais à des refus (oui, bah ça, je m'en étais aperçue... pale ), mais que je pouvais prendre un élève quand il rentre en classe pour le mettre devant.
- Que faire face à leurs refus, à leurs insolences ? Punir dès la 1re fois ? Immédiatement ou en leur disant qu'ils ont 30 secondes pour faire ce qu'on leur a dit sans quoi ils seront punis ? Passer directement par l'administration, les avertissements, renvois temporaires et tout le bazar ou alors c'est un peu trop (j'ai eu l'impression que beaucoup de collègues essuyaient des insolences assez graves sans aller directement aussi loin comme moi et que les élèves appréciaient peu que je le fasse) ?

Ce sont juste des exemples, mais toutes vos idées, conseils, etc. sont les bienvenus. Wink Suis un peu stressée pour la rentrée, et a priori, je devrais changer de public l'année prochaine (plutôt privilégié a priori) et j'ai un peu peur de faire des gaffes si je me sers de mon expérience de cette année.


Dernière édition par lene75 le Mer 29 Juil 2009 - 15:41, édité 1 fois

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Violet le Mer 29 Juil 2009 - 15:27

Les réponses m'intéressent beaucoup aussi car je me pose les mêmes questions... Embarassed

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Mauvette le Mer 29 Juil 2009 - 16:00

Pour ce qui est de rester debout au début du cours, je le fais avec mes premières, j'étais une des rares au lycée, et ça les a bien un peu fait râler au début, et à la fin de l'année, ils oubliaient, mais tant pis, il y a plus d'avantages que d'inconvénients à mon goût.
Pour les punitions, il faut éviter les recopiages de bouquins, les dissertations ou exercices type bac sont préférables. Si les corrections te font peur, rien ne t'y oblige... Moi, je le fais, mais nombre des collègues ne corrigent pas les punitions.
Enfin, pour les places, je ne leur impose rien, mais je les préviens que si leur attitude ne convient pas, je les changerai de place... Je les préviens ensuite quand certains ne se tiennent pas à carreau ("la prochaine fois...") ; bref, je laisse une chance... mais ça ne sert jamais à rien, ils ne savent pas la saisir...

Mauvette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Reine Margot le Mer 29 Juil 2009 - 16:10

J'ai une punition pas mal pour un lycéen: je demande de rédiger une LA faire en cours sous forme de commentaire composé...je ne corrige pas évidemment l'important est qu'il ait noirci du papier. malmaisbien

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Golou le Mer 29 Juil 2009 - 16:10

@lene75 a écrit:Pour éviter de polluer les autres posts, j'en crée un spécial lycée : en cette période de vacances, je me demande comment aborder la rentrée niveau discipline, en bref, que faire pour ne pas avoir le bazar par la suite ? Qu'est-ce qu'on peut se permettre, et qu'est-ce qui choque un lycéen ?
Plus précisément, j'ai des terminales, si j'ai bien compris, ils ne réagissent plus tout à fait comme les secondes qui ont l'air d'être encore des bébés, d'après ce qu'on m'en a dit et le peu que j'en ai vu cette année, mais ils doivent avec des similitudes avec eux et les 1res doivent être assez proches des terminales.

En vrac :
- est-ce qu'on peut les faire lever en début de cours ou est-ce que ça les choque (ou est-ce que ça cause plus de problèmes que ça n'en résout) ? Que faire de ceux qui refusent de se lever ? Pour moi obligatoire! jamais eu de problème c'est une règle que j'instaure dès la première minute)
- Donner des punitions ou passer directement à des choses plus officielles style renvois de cours ou heures de colle ? Si punitions, lesquelles ? Est-il courant qu'ils ne les fassent pas ou était-ce simplement mon lycée (j'étais dans un lycée pas terrible dans lequel j'avais des classes difficiles) ? pas de punition... renvoi direct si la leçon de morale de suffit ( t'es grand, t'es pas obligé de venir mais si tu viens tu fais ton devoir d'élève!!)
- Les heures de colles ? Si oui, est-ce qu'on est toujours obligé de leur faire faire des trucs difficiles à inventer (genre sujet de dissertation) ou est-ce qu'on peut tout simplement leur faire copier le manuel ? Même question que pour les punitions : est-il courant qu'ils ne les fassent pas (et qu'ils ne soient pas sanctionnés pour ça) ou était-ce seulement mon lycée ? ( pas de copiage de manuel mais recopier un cours où ils ont été absent)
- Faut-il prévenir/menacer ou sanctionner dès le 1er coup ? frapper un bon coup donne le ton... tu auras toute l'année pour t'assouplir!
- Avertir les parents (par quel moyen) ? pas utile quand majeurs!! sinon rdv pris par tél
- Que faire quand ils ne notent pas le cours ? dehors!
- Leur imposer des places ? Mon inspecteur m'a dit de ne jamais les déplacer pendant le cours parce que je m'exposais à des refus (oui, bah ça, je m'en étais aperçue... pale ), mais que je pouvais prendre un élève quand il rentre en classe pour le mettre devant. ( "si tu restes là je ne veux pas t'entendre), si ça dur... DEHORS!!!!
- Que faire face à leurs refus, à leurs insolences ? Punir dès la 1re fois ? Immédiatement ou en leur disant qu'ils ont 30 secondes pour faire ce qu'on leur a dit sans quoi ils seront punis ? Passer directement par l'administration, les avertissements, renvois temporaires et tout le bazar ou alors c'est un peu trop (j'ai eu l'impression que beaucoup de collègues essuyaient des insolences assez graves sans aller directement aussi loin comme moi et que les élèves appréciaient peu que je le fasse) ? tu expliques le principe en début d'année: y a des règles, comme dans la vie, si on les transgresse on est puni, et moi c'est... et tu énumères sommairement les sanctions.

Ce sont juste des exemples, mais toutes vos idées, conseils, etc. sont les bienvenus. Wink Suis un peu stressée pour la rentrée, et a priori, je devrais changer de public l'année prochaine (plutôt privilégié a priori) et j'ai un peu peur de faire des gaffes si je me sers de mon expérience de cette année.

J'ai plutot des élèves privilégiés et certains ont tendance à croire que tout leur est du! Je leur explique qu'à leur age il est temps de prendre les responsabilités de leurs actes.

_________________
La curiosité est une belle qualité... n'est-ce pas?...

mon blog cuisine http://lecrocus.canalblog.com
le blog de ma fille http://laviedenora.canalblog.com

Golou
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Karine B. le Mer 29 Juil 2009 - 16:34

@lene75 a écrit:

En vrac :
- est-ce qu'on peut les faire lever en début de cours ou est-ce que ça les choque (ou est-ce que ça cause plus de problèmes que ça n'en résout) ? Que faire de ceux qui refusent de se lever ?

je le fais, jamais un élève n'a refusé de le faire (quand j'arrive dans une classe pour la première fois et qu'ils ne se lèvent pas, je prends mon air sévère et je leur fais une remarque sur le manque de politesse. Généralement, les 2ndes le font spontanément

@lene75 a écrit:
- Donner des punitions ou passer directement à des choses plus officielles style renvois de cours ou heures de colle ? Si punitions, lesquelles ? Est-il courant qu'ils ne les fassent pas ou était-ce simplement mon lycée (j'étais dans un lycée pas terrible dans lequel j'avais des classes difficiles) ?

je n'ai pas d'expérience de punitions, je suis un peu privilégiée sans doute, mais avec ma discipline, c'est sans doute plus facile.

Généralement, tu peux demander (comme en collège) de mettre les carnets sur la table, et tu prends en tête à tête l'emmerdeur(se) qui aura plus de mal quand on le coupe de ses admirateurs. La convocation des parents (ou le coup de fil) peut fonctionner aussi.

Attention : pour le renvoi de cours, tu es responsable des élèves, il vaut donc mieux faire chercher le CPE pour qu'on te débarrasse de l'élève (on a déjà eu des cas d'élèves qui sortaient du cours seuls et qui sont partis dégrader la voiture du prof)


@lene75 a écrit:- Les heures de colles ? Si oui, est-ce qu'on est toujours obligé de leur faire faire des trucs difficiles à inventer (genre sujet de dissertation) ou est-ce qu'on peut tout simplement leur faire copier le manuel ? Même question que pour les punitions : est-il courant qu'ils ne les fassent pas (et qu'ils ne soient pas sanctionnés pour ça) ou était-ce seulement mon lycée ?

Renseigne toi : chez nous, pas de surveillants pour les colles, donc ce sont les profs qui le font le mercredi après-midi (2 h payées 1 h). Donc, je n'en mets pas, je ne me punis pas moi même


@lene75 a écrit:- Faut-il prévenir/menacer ou sanctionner dès le 1er coup ?
- Avertir les parents (par quel moyen) ?
- Que faire quand ils ne notent pas le cours ?
- Leur imposer des places ? Mon inspecteur m'a dit de ne jamais les déplacer pendant le cours parce que je m'exposais à des refus (oui, bah ça, je m'en étais aperçue... pale ), mais que je pouvais prendre un élève quand il rentre en classe pour le mettre devant.

- oui, tu fixes des règles et tu t'y tiens
- les CPE ont des fiches avec les coordonnées
- un élève qui ne note pas le cours, dehors
- nous imposons un plan alphabétique (l'équipe pédagogique dans son ensemble), ça permet de mémoriser les noms. Au bout d'un ou 2 mois, suivant la confiance que tu peux leur faire, tu les autorises à se déplacer ou non.
Un élève dont tu lui demandes de changer et qui refuse a le choix : il obtempère ou il sera exclu avec punition à la clé (rapport, etc ...)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par lene75 le Mer 29 Juil 2009 - 18:02

Merci pour toutes ces réponses.

Pour l'histoire du CPE, je suis au courant, ce qui limite d'ailleurs les possibilités d'exclusion, parce qu'au bout d'un moment, c'est mal vu, du coup, je me suis retrouvée un peu coincée avec des élèves dont je ne savais pas trop quoi faire.

Sinon, pour les histoires de changement de place, j'ai fini par abandonner (et la remarque de l'inspecteur m'a pas mal rassurée à ce sujet) parce que je me retrouvais avec les trois déroulements suivants :
1) demande de changement de place -> refus (quasi systématique) de l'élève -> j'insiste et je dis que c'est ça où dehors -> l'élève finit par changer de place en ne se pressant pas, etc.
2) demande de changement de place -> refus de l'élève -> j'insiste et je dis que c'est ça où dehors -> l'élève ne change toujours pas de place -> je lui dis de sortir en demandant à un délégué de l'accompagner -> protestation de l'élève ET du délégué -> j'insiste (mais là, on commence à y avoir passé pas mal de temps et je commence à en avoir un peu beaucoup marre) -> ils finissent par sortir
3) demande de changement de place -> refus de l'élève -> j'insiste
et je dis que c'est ça où dehors -> l'élève ne change toujours pas
de place -> je lui dis de sortir en demandant à un délégué de
l'accompagner -> protestation de l'élève ET du délégué ->
j'insiste (mais là, on commence à y avoir passé pas mal de temps et je
commence à en avoir un peu beaucoup marre) -> l'élève refuse toujours de sortir -> j'envoie le délégué seul chercher quelqu'un, et là, suivant le délégué, j'ai eu le droit à peu près à tout, la situation la pire étant la déléguée qui est revenue en prétendant qu'il n'y avait personne, je l'ai renvoyée en lui disant que s'il n'y avait personne elle n'avait qu'à me ramener le proviseur, elle est revenue avec un surveillant... 20 minutes plus tard. Bref, 1 jour d'exclusion pour l'élève (qui au passage a été odieuse avec le surveillant, j'ai bien cru qu'il n'arriverait jamais à la faire sortir), 2h de colle pour la déléguée (qui, je crois, a réussi à négocier avec la CPE pour ne pas les faire) et une classe super remontée contre moi. Et ça, c'est le scénario le pire, mais des choses semblables se sont produites plusieurs fois dans l'année, j'ai aussi eu le cas où la déléguée était allée chercher la CPE, où, dans l'intervalle, l'élève en question (pas le même que dans l'anecdote précédente) en a profité pour me dire que je lui cassais les couilles puis a été hyper insolent avec la CPE et l'a tutoyée. Et à chaque fois, ça n'arrangeait pas vraiment l'ambiance de la classe.

C'est pour ça que j'aimerais bien trouver des moyens DÈS LE DÉBUT de l'année pour les impressionner et éviter d'en arriver à ce genre de situations extrêment désagréables. Vos conseils me sont donc très précieux.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par ysabel le Mer 29 Juil 2009 - 18:35

Mes élèves restent systèmatiquement debout jusqu'à mon signal (c'est-à-dire quand j'ai le silence) ; il m'est arrivé de les faire ressortir dans le couloir.

Les punitions : en général des verbes à conjuguer, tous les temps et tous les modes. Ce qui est amusant c'est que la classe devient complice et recherche les verbes "amusants" à conjuguer. Sinon, pas question de me casser la tête soit il recopie le texte que nous étudions soit il l'apprend par coeur et le récite le lendemain devant la classe.

Je préviens systématiquement avant la sanction : la prochaine fois c'est 4 heures de colle/punition... Je colle toujours par 4 heures. (mais pas tjs possible partout).

Il est très très rare que je contacte les parents (2 ou 3 fois depuis que j'enseigne).

je ne m'occupe pas de savoir si l'élève prend le cours ou pas. Il est lycéen, à lui de se prendre en charge. Mais il m'arrive régulièrement (en DS) de ramasser qq classeurs (les élèves sont prévenus) et évidemment je cible... (et ensuite autant d'heures de colle qu'il est nécessaire pour tout remettre en place).

Je déplace les élèves quand ils sont casse-pieds ; je n'ai jamais eu de pb (mais faut dire que je suis tellement teigneuse...)


Surtout s'imposer physiquement aux élèves (rien à voir avec le gabarit), avoir une attitude volontaire et puis avoir des répliques qui tuent...


Dernière édition par ysabel le Mer 29 Juil 2009 - 21:43, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Reine Margot le Mer 29 Juil 2009 - 19:15

il y avait eu un bon conseil de camille à un moment: les laisser s'asseoir comme ils veulent au 1er cours, en prévenant qu'il y aura des changements, puis au 2e tu en changes un ou 2, et tu modifies jusqu'à ce que tu aies un plan de classe, quand tu les connais assez.

Si l'élève est lent et tarde à sortir (ça m'arrive parfois), tant pis, l'important est que tu aies obtenu ce que tu voulais, l'élève est puni, tu peux même rajouter du travail en plus s'il traine.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Violet le Mer 29 Juil 2009 - 19:43

Merci pour tous ces bons conseils !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par doctor who le Mer 29 Juil 2009 - 23:42

ok pour les conjugaisons. Ils se tapent la honte avec une punition pour collégien PUIS quand il s'aperçoivent qu'ils auront toutes les peines du monde à la faire. Et fais conjuguer des phrases entières, ce qui équivaut à des lignes déguisées (remarque, je ne me suis jamais privé pour leur faire faire des lignes).

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par roxanne le Jeu 30 Juil 2009 - 8:56

goloumine a écrit:
@lene75 a écrit:Pour éviter de polluer les autres posts, j'en crée un spécial lycée : en cette période de vacances, je me demande comment aborder la rentrée niveau discipline, en bref, que faire pour ne pas avoir le bazar par la suite ? Qu'est-ce qu'on peut se permettre, et qu'est-ce qui choque un lycéen ?
Plus précisément, j'ai des terminales, si j'ai bien compris, ils ne réagissent plus tout à fait comme les secondes qui ont l'air d'être encore des bébés, d'après ce qu'on m'en a dit et le peu que j'en ai vu cette année, mais ils doivent avec des similitudes avec eux et les 1res doivent être assez proches des terminales.

En vrac :
- est-ce qu'on peut les faire lever en début de cours ou est-ce que ça les choque (ou est-ce que ça cause plus de problèmes que ça n'en résout) ? Que faire de ceux qui refusent de se lever ? Pour moi obligatoire! jamais eu de problème c'est une règle que j'instaure dès la première minute)
- Donner des punitions ou passer directement à des choses plus officielles style renvois de cours ou heures de colle ? Si punitions, lesquelles ? Est-il courant qu'ils ne les fassent pas ou était-ce simplement mon lycée (j'étais dans un lycée pas terrible dans lequel j'avais des classes difficiles) ? pas de punition... renvoi direct si la leçon de morale de suffit ( t'es grand, t'es pas obligé de venir mais si tu viens tu fais ton devoir d'élève!!)
- Les heures de colles ? Si oui, est-ce qu'on est toujours obligé de leur faire faire des trucs difficiles à inventer (genre sujet de dissertation) ou est-ce qu'on peut tout simplement leur faire copier le manuel ? Même question que pour les punitions : est-il courant qu'ils ne les fassent pas (et qu'ils ne soient pas sanctionnés pour ça) ou était-ce seulement mon lycée ? ( pas de copiage de manuel mais recopier un cours où ils ont été absent)
- Faut-il prévenir/menacer ou sanctionner dès le 1er coup ? frapper un bon coup donne le ton... tu auras toute l'année pour t'assouplir!
- Avertir les parents (par quel moyen) ? pas utile quand majeurs!! sinon rdv pris par tél
- Que faire quand ils ne notent pas le cours ? dehors!
- Leur imposer des places ? Mon inspecteur m'a dit de ne jamais les déplacer pendant le cours parce que je m'exposais à des refus (oui, bah ça, je m'en étais aperçue... pale ), mais que je pouvais prendre un élève quand il rentre en classe pour le mettre devant. ( "si tu restes là je ne veux pas t'entendre), si ça dur... DEHORS!!!!
- Que faire face à leurs refus, à leurs insolences ? Punir dès la 1re fois ? Immédiatement ou en leur disant qu'ils ont 30 secondes pour faire ce qu'on leur a dit sans quoi ils seront punis ? Passer directement par l'administration, les avertissements, renvois temporaires et tout le bazar ou alors c'est un peu trop (j'ai eu l'impression que beaucoup de collègues essuyaient des insolences assez graves sans aller directement aussi loin comme moi et que les élèves appréciaient peu que je le fasse) ? tu expliques le principe en début d'année: y a des règles, comme dans la vie, si on les transgresse on est puni, et moi c'est... et tu énumères sommairement les sanctions.

Ce sont juste des exemples, mais toutes vos idées, conseils, etc. sont les bienvenus. Wink Suis un peu stressée pour la rentrée, et a priori, je devrais changer de public l'année prochaine (plutôt privilégié a priori) et j'ai un peu peur de faire des gaffes si je me sers de mon expérience de cette année.

J'ai plutot des élèves privilégiés et certains ont tendance à croire que tout leur est du! Je leur explique qu'à leur age il est temps de prendre les responsabilités de leurs actes.
certes , tout cela est très bien...à condition que tu sois dans un établissement où on ne te ramène pas les élèves quand tu les renvoies parce que chez nous exclure un élève parce qu'il discute , ou qu'il ne note pas son cours est interdit .C'est pareil pour l'insolence .La seule c raioson pour laquelle on prut virer un gamin , c'est si "il met en danger physique la prof ou les autres." donc on a de la marge .Et qu'un gamin viré soit ramené par la CPE c'est assez contre -productif...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Golou le Jeu 30 Juil 2009 - 12:12

mais chez nous on renvoie une fois et en principe cela sert de leçon aux autres. Je n'ai jamais eu à renouveler!

_________________
La curiosité est une belle qualité... n'est-ce pas?...

mon blog cuisine http://lecrocus.canalblog.com
le blog de ma fille http://laviedenora.canalblog.com

Golou
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par roxanne le Jeu 30 Juil 2009 - 12:23

oui ..mais nous on ne PEUT pas m^me une fois ..j'ai renvoyé deux fois cette année , une a été ramenée en cours et l'autre (emmerdeur notoire) n'a pas été ramené mais on (la CPE ) m'a bien fait comprendre que c'était la dernière fois...les gamins le savent...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par lene75 le Jeu 30 Juil 2009 - 12:35

Hmm, je vois qu'il y a encore pire que mon lycée de cette année affraid J'ai renvoyé à la pelle cette année et même si ce n'était pas très bien vu, je pouvais quand même le faire (à condition de me battre avec les élèves) et c'était même ma seule solution, puisque les élèves ne faisaient ni les punitions ni les heures de colle. Ce n'était pas très dissuasif pour les autres, même les exclusions temporaires ne l'étaient pas vraiment, mais au moins, ça me débarrassait de l'emmerdeur pour la suite du cours ! Je me vois mal continuer à faire cours avec un chieur affraid C'est bien ce que je dis : il va falloir que je me débrouille pour leur faire peur dès la rentrée pour ne pas avoir de pb... mais quand je vois tous les profs expérimentés qui en avaient, je stresse un peu... pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par saramea le Jeu 30 Juil 2009 - 12:42

Je suis sur les traces de Goloumine et d'Ysabel.
Règle d'or: bien poser sa voix, être ferme! Et effectivement, le gabarit ne change rien à l'affaire. Je pèse 48 kg et ne dépasse pas 1m65, et ils filent droit! Se servir des yeux aussi: bien fixer l'élève à qui tu t'adresses. Je n'hésite pas à "casser" en début d'année à la moindre intervention mal venue (étrangement, ils ne sont pas rancuniers. Mêler la casse à la boutade est efficace et ça ne leur déplaît pas). Je joue beaucoup avec l'humour. Du coup, ils ne savent pas trop si je leur donne du lard ou du cochon. Je fais rarement dans la demi-mesure. En échange, ils savent qu'ils peuvent compter sur moi, que je les soutiens dur comme fer s'ils bossent et dans le respect. Ils sont sensibles au fait que tu es juste ou pas. Là, il faut faire gaffe: pas d'impair (auquel cas, de simples excuses, ils y sont sensibles et tout roule!). Et ils savent si tu leur donnes des cours consistants ou pas (je parle surtout des 1ère, qui attendent beaucoup pour le bac).

saramea
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par roxanne le Jeu 30 Juil 2009 - 13:10

Mais c'est vrai que normalement en lycée , l'ironie , un peu de fermeté et des cours consistants suffisent...ce qui est loin d'être le cas en collège....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par saramea le Jeu 30 Juil 2009 - 13:19

@roxanne a écrit:Mais c'est vrai que normalement en lycée , l'ironie , un peu de fermeté et des cours consistants suffisent...ce qui est loin d'être le cas en collège....

Oui, tout à fait. Mais je dois quand même ajouter que le règlement du lycée où j'enseigne est assez ferme. Forcément, ça aide... Et la population est assez aisée. ça aide aussi, même si je sais que tout n'a pas été rose pour certains de mes collègues.

saramea
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par lene75 le Jeu 30 Juil 2009 - 13:48

Bah, mes élèves ont reconnu que mes cours étaient très bien et que je les préparais très bien au bac, mais ça ne changeait rien à l'affaire, de toute manière, c'est un petit coef, alors ils s'en foutent. Il y en a aussi pas mal qui se sont excusés pour leur attitude en fin d'année, ce qui me fait une belle jambe, mais ça, c'était dans la classe la plus sympa (et la plus difficile aussi, qui posait problème à tous les profs, ce qui du coup était beaucoup plus facile pour moi, parce que j'étais soutenue).

On fait comment pour poser sa voix ? Il n'y a pas des exercices ? Parce que justement, j'ai eu parfois assez mal à la gorge...

Et pour casser ? Il n'y a pas des trucs ? J'imagine qu'il faut un peu d'expérience, parce que moi, je ne sais jamais quoi dire sur le coup.

Plus ça va, plus je me demande à quoi a servi tout le temps que j'ai perdu à l'IUFM... En une heure dans le bureau de la CPE, j'en ai appris 100 fois plus, mais il m'en aurait fallu plus !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par ysabel le Jeu 30 Juil 2009 - 14:33

@saramea a écrit:Je suis sur les traces de Goloumine et d'Ysabel.
Règle d'or: bien poser sa voix, être ferme! Et effectivement, le gabarit ne change rien à l'affaire. Je pèse 48 kg et ne dépasse pas 1m65, et ils filent droit! Se servir des yeux aussi: bien fixer l'élève à qui tu t'adresses. Je n'hésite pas à "casser" en début d'année à la moindre intervention mal venue (étrangement, ils ne sont pas rancuniers. Mêler la casse à la boutade est efficace et ça ne leur déplaît pas). Je joue beaucoup avec l'humour. Du coup, ils ne savent pas trop si je leur donne du lard ou du cochon. Je fais rarement dans la demi-mesure. En échange, ils savent qu'ils peuvent compter sur moi, que je les soutiens dur comme fer s'ils bossent et dans le respect. Ils sont sensibles au fait que tu es juste ou pas. Là, il faut faire gaffe: pas d'impair (auquel cas, de simples excuses, ils y sont sensibles et tout roule!). Et ils savent si tu leur donnes des cours consistants ou pas (je parle surtout des 1ère, qui attendent beaucoup pour le bac).

Tout à fait, avec moi ils ne savent jamais sur quel pied danser donc ils ne peuvent jamais dire que tel truc va donner telle réaction ; c'est très destabilisant pour les élèves.

La colère doit toujours être très froide, ne jamais monter dans les aigus.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par ysabel le Jeu 30 Juil 2009 - 14:37

@lene75 a écrit:Bah, mes élèves ont reconnu que mes cours étaient très bien et que je les préparais très bien au bac, mais ça ne changeait rien à l'affaire, de toute manière, c'est un petit coef, alors ils s'en foutent. Il y en a aussi pas mal qui se sont excusés pour leur attitude en fin d'année, ce qui me fait une belle jambe, mais ça, c'était dans la classe la plus sympa (et la plus difficile aussi, qui posait problème à tous les profs, ce qui du coup était beaucoup plus facile pour moi, parce que j'étais soutenue).

On fait comment pour poser sa voix ? Il n'y a pas des exercices ? Parce que justement, j'ai eu parfois assez mal à la gorge...

Et pour casser ? Il n'y a pas des trucs ? J'imagine qu'il faut un peu d'expérience, parce que moi, je ne sais jamais quoi dire sur le coup.

Plus ça va, plus je me demande à quoi a servi tout le temps que j'ai perdu à l'IUFM... En une heure dans le bureau de la CPE, j'en ai appris 100 fois plus, mais il m'en aurait fallu plus !

oui, ça vient avec le temps ; prends le temps de réfléchir après coup à ce que tu aurais pu dire car souvent les mêmes situations reviennent.

Quand un élève fait une remarque, inutile de courir pour répliquer, regarde-le droit dans les yeux et prends le temps de répondre doucement, ainsi tu as tout le temps de trouver une bonne réplique.
C'est même souvent que je ne dis rien, je regarde l'élève qui finit par me dire : arrêtez madame, vous me faites peur.... J'adore ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Hamlette le Jeu 30 Juil 2009 - 14:57

Je me suis posé le même genre de question avec les BTS. Résultats, j'ai voulu les traiter en "grands", alors que ce n'était que des élèves comme les autres, et ce fut donc la catastrophe. Je n'ai jamais eu de terminale, mais il me semble que la problématique est la même. Ce n'est pas en deux mois de vacances d'été qu'il vont murir d'un coup ; de plus, ils savent très bien qu'ils sont au lycée, et qu'il y a des règles à respecter. Enfin, j'ai un collègue de maths qui en a souvent, et une année ses terminales lui ont même réclamé plus de sanctions Shocked

A toutes tes questions donc, je répondrai qu'il faut agir exactement comme avec des secondes et des premières (bon, je précise que je suis dans un lycée de glandus, mais quand même).

@lene75 a écrit:
En vrac :
- est-ce qu'on peut les faire lever en début de cours ou est-ce que ça les choque (ou est-ce que ça cause plus de problèmes que ça n'en résout) ? Que faire de ceux qui refusent de se lever ? N'aie pas peur de les choquer pour des questions de discipline... Et s'ils te font le coup du "on n'est plus des bébés", ne les croie pas. Si tu as envie de les faire se lever, à ta guise.
- Donner des punitions ou passer directement à des choses plus officielles style renvois de cours ou heures de colle ? Si punitions, lesquelles ? Est-il courant qu'ils ne les fassent pas ou était-ce simplement mon lycée (j'étais dans un lycée pas terrible dans lequel j'avais des classes difficiles) ? Les punitions permettent toujours d'avoir une certaine latitude d'action devant soi. Dans mon lycée également, les punitions non faites, ça arrive. Mais là du coup ça devient plus grave et ça se transforme en heures de colle.
- Les heures de colles ? Si oui, est-ce qu'on est toujours obligé de leur faire faire des trucs difficiles à inventer (genre sujet de dissertation) ou est-ce qu'on peut tout simplement leur faire copier le manuel ? Même question que pour les punitions : est-il courant qu'ils ne les fassent pas (et qu'ils ne soient pas sanctionnés pour ça) ou était-ce seulement mon lycée ? Comme tu veux pour le travail à effectuer en colle (avec les élèves vraiment nuls, j'évite les dissertations, sinon il font un paragraphe et enquiquinent les surveillants pendant deux heures...) Dans mon lycée aussi les colles non faites, ça arrive (décidément), mais après, c'est aussi à l'administration de nous aider...
- Faut-il prévenir/menacer ou sanctionner dès le 1er coup ? Un jour j'ai lu ici : à la première bêtise je reprends gentiment ; à la deuxième récidive je dis les choses fermement et je menace ; à la troisième, je punis. Ne jamais dire les choses plus de trois fois. Je sais que je ne l'applique pas toujours, mais le principe me semble bon !
- Avertir les parents (par quel moyen) ? Souvent efficace, quand les parents ne sont pas démissionnaires. Carnet de correspondance ou téléphone.
- Que faire quand ils ne notent pas le cours ? Prévenir menacer punir ! Mais parfois, quand la classe est infecte, un élève qui dort, c'est un moindre mal alors, je comprends qu'on ne dise rien. Mais pas au premier trimestre, sinon c'est la bordélisation assurée !
- Leur imposer des places ? Mon inspecteur m'a dit de ne jamais les déplacer pendant le cours parce que je m'exposais à des refus (oui, bah ça, je m'en étais aperçue... pale ), mais que je pouvais prendre un élève quand il rentre en classe pour le mettre devant. Bah pour moi un cas de refus c'est un cas de désobéissance et j'exclus... Et s'il refuse toujours j'envoie chercher un surveillant (ça ne m'est arrivé qu'une fois). Il faut bien faire quelque chose pendant le cours non ? (un inspecteur qui conseille de ne pas faire quelque chose de peur de se retrouver confronté à un refus... ça me dépasse) Le changement de place je pratique souvent, parce que ça permet généralement de faire cesser les troubles sans en arriver à la punition, qu'on garde pour plus tard en cas de besoin... Les plans de classe, je les réserve aux classes dans lesquelles le bavardage est généralisé. Et surtout, ne pas faire de plan de classe dès la rentrée ! Il faut les laisser s'installer comme ils veulent, faire copain copain comme ils veulent, et c'est LA, quand ils ont tissés des liens qu'il est intéressant de casser ces liens !!!
- Que faire face à leurs refus, à leurs insolences ? Punir dès la 1re fois ? Immédiatement ou en leur disant qu'ils ont 30 secondes pour faire ce qu'on leur a dit sans quoi ils seront punis ? Passer directement par l'administration, les avertissements, renvois temporaires et tout le bazar ou alors c'est un peu trop (j'ai eu l'impression que beaucoup de collègues essuyaient des insolences assez graves sans aller directement aussi loin comme moi et que les élèves appréciaient peu que je le fasse) ? Beaucoup de questions en vrac ! Mais déjà, ne te soucie pas de ce que les élèves apprécient ou non, sinon tu n'es pas sortie de l'auberge... tu as ta manière de faire et d'être en classe, mais effectivement, quelle que soit la méthode, il vaut mieux ne rien laisser passer. Au tout début de l'année, une simple voix ferme et un regard sévère suffit à leur faire peur, car ils ne savent pas encore de quoi tu es capable... Un peu plus tard, quand tu ne les auras pas encore mangés tout cru, ils essaieront d'aller plus loin, justement pour te tester... et il faudra nécessairement punir (qu'on ne dise pas que la punition est un échec, c'est une méthode d'éducation !). En cas d'insolence grave (insultes notamment), j'ai tendance moi aussi à passer directement aux grands moyens, histoire de leur faire comprendre que lancer une boulette de papier et insulter un prof sont deux choses répréhensibles, mais que la deuxième est absolument inacceptable et impardonnable.

Ce sont juste des exemples, mais toutes vos idées, conseils, etc. sont les bienvenus. Wink Suis un peu stressée pour la rentrée, et a priori, je devrais changer de public l'année prochaine (plutôt privilégié a priori) et j'ai un peu peur de faire des gaffes si je me sers de mon expérience de cette année.
Au pire, tu passeras pour une prof sévère... et ce sera tant mieux ! Et puis, si vraiment tes élèves sont des anges fous de travail, tu auras toujours le temps de t'en apercevoir et de devenir plus souple, c'est pas un souci (alors que l'inverse est impossible).

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par lene75 le Jeu 30 Juil 2009 - 17:40

Merci pour vos réponses.

Hamlette, l'inspecteur ne disait pas vraiment de ne pas agir, mais plutôt d'anticiper en faisant les changements de place en début d'heure ou d'agir autrement. Il m'a notamment fortement incitée à exclure, quoi que puisse en penser l'administration. Petite précision également : ces conseils étaient des conseils spécifiques pour les classes difficiles comme celle avec laquelle il m'a inspectée. Encore que moi, même si cette classe était plus agitée que l'autre, je la considérais comme ma classe sympathique, les grosses insolences étant plutôt dans l'autre, mais j'avais eu ma visite IUFM dans l'autre classe et mon "visiteur" a été durablement traumatisé par mes élèves qu'il a trouvés odieux (alors que moi, j'ai trouvé qu'ils se tenaient exceptionnellement bien !)... En tout cas, la remarque de l'inspecteur m'a énormément rassurée, parce que je pensais être la seule à me voir opposer de tels refus... bon, c'est sur que j'aurais passé une meilleure année si je l'avais su plus tôt (j'ai été inspectée mi-mai), mais c'est déjà bien ! Ce qui m'a le plus étonné, c'est que je ne lui ai pas du tout dit que j'avais des problèmes avec cette classe. Il m'a dit spontanément que c'était une classe difficile et que je la gérais bien... s'ils savait qu'ils avaient fait des efforts surhumains pour être sages parce qu'ils m'aimaient bien !!!!... mais il a peut-être deviné qu'ils étaient bien pires quand il n'était pas là...

Euh, sinon, petites présicions :
- avec ma classe désagréable, j'ai eu un bordel monstre dès la 2e heure de cours (après pas mal d'attaques la 1re heure... autant dire que je n'étais pas du tout prête à les affronter...). Je les avais 1h le matin et 1h l'après-midi le jour de la rentrée. Ça n'a été qu'en s'améliorant ensuite.
- quand je dis que les élèves n'apprécient pas, ce n'est pas vraiment pour me soucier de ce qu'ils apprécient ou non mais pour dire qu'ils se vengeaient ensuite...

Bref, merci pour vos réponses. Je vais essayer de faire ma sauce et de les impressionner dès les 1res minutes de l'année.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par Abraxas le Jeu 30 Juil 2009 - 17:56

Pour moi, tout comme Saramea. Tout dans le regard.
Heu… Je suis juste un peu plus grand et un peu plus lourd…
Et "casser" — oui, quitte à commencer par là.
En HKH — après tout, ils sortent tout juste de Terminale, et ils se croient bons élèves —, premier cours, première minute, je demande qui sait lire — en ajoutant immédiatement que si je ne demande pas qui sait écrire, c'est que par définition il ne peut y en avoir aucun, puisqu'ils ne m'ont jamais eu…
Si ! Ça met de l'ambiance.
Et j'enchaîne sur la récitation / dictée (c'est moi qui écris, au tableau) d'une Fable de La Fontaine (le Corbeau et le Renard, en général). Une classe arrive facilement à le réciter par cœur,il y a encore pas mal d'instits qui font décemment leur boulot. Et je demande au plus entreprenant de bien vouloir nous en improviser l'explication.
Et puis je reprends, en le séchant sur place (très facile, sur le Corbeau et le Renard — explication à la demande). Gratuitement. Férocement. Vu ce que je suis capable de faire à froid, et sans la moindre provocation, ils ne cherchent pas à savoir ce que je pourrais faire si je m'énervais.
Sur ce, programme de lectures sur les trois prochaines semaines. Un peu lourd. Ça calme, ça aussi.
Et sujet de dissert pour la semaine prochaine, avec critères sévères (huit pages minimum, règles d'intro, 5 points de moins pour toute occurrence de première personne ou intro en entonnoir, etc.). Et je commence l'analyse, "afin de ne pas mettre un ou deux à tout le monde". Mais là, je suis déjà en deuxième heure, et le reste de l'année suit.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discipline, lycée

Message par ysabel le Jeu 30 Juil 2009 - 18:00

C'est sûr que c'est plutôt destabilisant pour commencer une année uand on débute...

Une année, 1ère heure avec une classe de seconde (des futurs STG), ds le couloir j'ai trouvé que ça sentait mauvais...ni une ni deux, ils sont rentrés en bordel, j'ai aboyé dessus méchamment, fait ressortir et rentré un par un en leur ordonnat de prendre les places au fur et à mesure. ça a bien calmé (bon l'année fut rude avec eux, pas question de se relâcher...)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum