EPI Paris XIXème siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EPI Paris XIXème siècle

Message par magje le Dim 5 Mar 2017 - 18:49

Bonjour à tous,
Je mets en place un EPI avec collègues Arts Pla, HG et Anglais sur les grandes mutations de la ville de Paris sous Haussmann dans le but de proposer une expo des élèves sous la forme de petites vignettes de BD qui reprennent les textes populaires de la littérature.
C'est donc à moi de proposer aux collègues les textes sur lesquels plancher: j'ai des idées mais des difficultés à réunir une dizaine de textes:
je cherche notamment des textes descriptifs des années 1860 à 1890 sur:
-les grands travaux des boulevards haussmanniens
-le cimetière du père lachaise (j'ai bien la fin du père Goriot mais c'est peu exploitable)
-une ruelle du vieux Paris
-l'Opéra garnier
-les halles (dans le ventre de paris je pense)
-les gares
-les champs élysées

ces extraits doivent être suffisamment descriptifs et exploitables pour une transposition en dessin

Si vous avez des formats numériques, envoyez moi en mp

Merci!!!
avatar
magje
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Jenny le Dim 5 Mar 2017 - 18:52

La Curée ?
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par magje le Dim 5 Mar 2017 - 19:00

Oui, j'ai l'extrait
avatar
magje
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Thalie le Dim 5 Mar 2017 - 19:11

Il existe une Bd sur Le Père Goriot cela peut être intéressant.
avatar
Thalie
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Tem-to le Dim 5 Mar 2017 - 19:16

- une ruelle du vieux Paris
Dans l'incipit de Thérèse Raquin.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Tem-to
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Derborence le Dim 5 Mar 2017 - 19:17


_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
avatar
Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par celou2163 le Dim 5 Mar 2017 - 20:40

Dans Bel-Ami, il y a énormément de descriptions des boulevards parisiens. Des descriptions de cabarets, d'immeubles à l'architecture haussmannienne.
Tu as des documents intéressants dans le bouquin "Bel-Ami: le Profil d'une œuvre - Gérard Delaisement-" qui traite justement des espaces dans le roman avec un schéma des lieux en fonction de l'ascension sociale et un plan du Paris de Bel-ami.

celou2163
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par magje le Lun 6 Mar 2017 - 18:57

Bonne idée! Si ce n'est que quelques pages dans ce profil, peux-tu me les scanner et envoyer en mp? Si c'est toute l'oeuvre, je l'acheterai
avatar
magje
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par celou2163 le Lun 6 Mar 2017 - 20:51

Il faut déjà que je le retrouve dans mes cartons de bouquins! Pour quand les veux-tu dans l'idéal?

celou2163
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Docteur OX le Lun 6 Mar 2017 - 21:08

Sur Gallica, trouvé par hasard... "Un guide de Paris écrit pas les principaux écrivains et artistes de France" de 1867 en 2 volumes. A télécharger en pdf mais je ne sais pas si c'est vraiment exploitable.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k200159t/f1.image.r=.langFR

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k200160r/f1.item


avatar
Docteur OX
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Isidoria le Lun 6 Mar 2017 - 21:15

Un extrait de L'Oeuvre de Zola, qui présente les quais de Seine:

Incipit l'Oeuvre a écrit: Claude passait devant l’Hôtel-de-Ville, et deux heures du matin sonnaient à l’horloge, quand l’orage éclata. Il s’était oublié à rôder dans les Halles, par cette nuit brûlante de juillet, en artiste flâneur, amoureux du Paris nocturne. Brusquement, les gouttes tombèrent si larges, si drues, qu’il prit sa course, galopa dégingandé, éperdu, le long du quai de la Grève. Mais, au pont Louis-Philippe, une colère de son essoufflement l’arrêta : il trouvait imbécile cette peur de l’eau ; et, dans les ténèbres épaisses, sous le cinglement de l’averse qui noyait les becs de gaz, il traversa lentement le pont, les mains ballantes.
Du reste, Claude n’avait plus que quelques pas à faire. Comme il tournait sur le quai de Bourbon, dans l’île Saint-Louis, un vif éclair illumina la ligne droite et plate des vieux hôtels rangés devant la Seine, au bord de l’étroite chaussée. La réverbération alluma les vitres des hautes fenêtres sans persiennes, on vit le grand air triste des antiques façades, avec des détails très nets, un balcon de pierre, une rampe de terrasse, la guirlande sculptée d’un fronton. C’était là que le peintre avait son atelier, dans les combles de l’ancien hôtel du Martoy, à l’angle de la rue de la Femme-sans-Tête. Le quai entrevu était aussitôt retombé aux ténèbres, et un formidable coup de tonnerre avait ébranlé le quartier endormi.
Arrivé devant sa porte, une vieille porte ronde et basse, bardée de fer, Claude, aveuglé par la pluie, tâtonna pour tirer le bouton de la sonnette ; et sa surprise fut extrême, il eut un tressaillement en rencontrant dans l’encoignure, collé contre le bois, un corps vivant. Puis, à la brusque lueur d’un second éclair, il aperçut une grande jeune fille, vêtue de noir, et déjà trempée, qui grelottait de peur. Lorsque le coup de tonnerre les eut secoués tous les deux, il s’écria :
« Ah bien ! si je m’attendais... Qui êtes-vous ? que voulez-vous ? »
Il ne la voyait plus, il l’entendait seulement sangloter et bégayer :
« Oh ! monsieur, ne me faites pas du mal... C’est le cocher que j’ai pris à la gare, et qui m’a abandonnée près de cette porte, en me brutalisant... Oui, un train a déraillé, du côté de Nevers. Nous avons eu quatre heures de retard, je n’ai plus trouvé la personne qui devait m’attendre... Mon Dieu ! c’est la première fois que je viens à Paris, monsieur, je ne sais pas où je suis... »
avatar
Isidoria
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par sifi le Lun 6 Mar 2017 - 22:52

Concernant les rues de Paris, il y a aussi le début de Ferragus: il évoque les différentes rues de Paris, personnifiées. On n'est pas loin du poème en prose.
avatar
sifi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Iphigénie le Lun 6 Mar 2017 - 23:09

Baudelaire, le Cygne!
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Pointàlaligne le Mar 7 Mar 2017 - 7:20

Pour les grands travaux / Haussman, Au Bonheur des Dames décrit les travaux autour du grand magasin. Si tu cherches dans les Carnets d'Enquêtes de Zola (Terre Humaine) tu trouveras des croquis de sa main.

avatar
Pointàlaligne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par magje le Mar 7 Mar 2017 - 8:54

Pointàlaligne: les carnets d'enquêtes sont dans un manuel terre Humaine je ne connais pas?
Celou: Pour les docs, dès que possible, on entame ça à la fin du mois§

merci, c'est un thème très riche!
avatar
magje
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI Paris XIXème siècle

Message par Pointàlaligne le Mar 7 Mar 2017 - 18:50

"Terre humaine" est la collection d'ethnologie chez Plon qui a publié Jean Malaurie, Margaret Mead, Claude Lévi-Strauss... et Emile Zola.
Je viens de regarder, on dirait que ce n'est plus disponible Suspect il faudra le chasser en bibliothèque...
Sinon, tu as le site de la BNF qui a mis en ligne beaucoup de documents préparatoires de Zola :
http://expositions.bnf.fr/zola/bonheur/dossierprep/index.htm


Dernière édition par Pointàlaligne le Mar 7 Mar 2017 - 18:50, édité 1 fois (Raison : ortho)
avatar
Pointàlaligne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum