Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par ycombe le Mar 14 Mar 2017 - 12:23


L'enfant a chuté d'un banc alors qu'elle jouait avec ses camarades. Son pronostic vital était engagé ce lundi 13 mars au soir.
http://www.midilibre.fr/2017/03/14/nimes-une-ecoliere-de-6-ans-grievement-blessee-a-la-recre,1478621.php

Je précise (même si ce genre d'accident peut se produire n'importe où) qu'il s'agit du plus gros des établissements privés de Nîmes.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par ycombe le Mer 15 Mar 2017 - 23:40

Suite: La fillette est toujours dans le coma. La famille a annoncé vouloir porter plainte et met en cause la surveillance. L'école (l'institut D'Alzon) répond que les normes de sécurité ont été respectées:
http://www.midilibre.fr/2017/03/15/accident-de-lena-a-nimes-l-ecole-donne-sa-version-des-faits,1479286.php

D'après un gamin de l'école qui n'était pas dans la cour au moment de l'accident, la petite serait tombée de l'arbre. (Témoignage à prendre avec des pincettes, ce n'est pas un témoin direct.)


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par Verdurette le Jeu 16 Mar 2017 - 5:32

Cet accident est bien sûr fort malheureux, d'autant que les conséquences sont graves, et je comprends la détresse des parents, mais cela reste un accident avec sa part d'imprévisibilité. Restons prudents puisque la cause n'est pas clairement déterminée, mais on ne peut pas être derrière chaque gamin, ni tout voir, tous les jours des enfants tombent, s'écorchent un genou ... Il faut voir ce que les enfants inventent, de temps en temps !!

Verdurette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par gnafron2004 le Jeu 16 Mar 2017 - 7:45

On en a un, en collège, qui s'est fait une double fracture ouverte de l'avant-bras en tombant de sa propre hauteur dans la cour...à moins de couvrir le sol de tapis mous, je ne vois pas comment on peut éviter tout accident...
avatar
gnafron2004
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par Volubilys le Jeu 16 Mar 2017 - 13:18

Il est absolument impossible d'empêcher les accidents, même avec une surveillance des plus vigilantes à la limite du maton en prison.
un enfant court, il joue, il tombe, il se cogne... comment l'empêcher? l'accident peut avoir lieu juste devant soi sans qu'on puisse faire quoi que ce soit.

Les parents font un procès... pauvres enseignants.

Pauvre petite.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par lene75 le Jeu 16 Mar 2017 - 13:47

Les parents sont dans une situation de sidération et de détresse qu'on peut difficilement imaginer. Déposer son enfant en pleine forme à l'école la matin et être appelé pour le retrouver entre la vie et la mort, avec potentiellement de très lourdes séquelles si elle survit. C'est l'horreur absolue pour eux.

J'espère que ce terrible accident n'aura pas pour conséquence qu'on interdise encore plus de choses à nos enfants qui n'ont déjà plus le droit de rien faire. Quand bien même elle serait montée dans un arbre, n'est-ce pas un jeu d'enfant classique en dehors des murs des écoles ?

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par Hirondelle78 le Jeu 16 Mar 2017 - 14:11

Bonjour, 
Pour ce qui est du pénal, je n'ai pas assez d'éléments pour savoir si la mise en danger d'autrui, ou les blessures involontaires, seraient des délits constitués. 

En revanche, au plan civil, l'établissement est tenu d'une obligation dite "de sécurité et de résultat". En clair, on ne peut jamais s'en exonérer. Dans les établissements publics, c'est la collectivité territoriale qui assume. Dans les établissements privés, c'est l'association gestionnaire qui assume. 
Les enseignants, en revanche, n'ont pas à répondre des conséquences juridiques du sinistre sous réserve de l'acte intentionnel (pas le cas ici).

D'où une règle, à faire circuler. 

Vous faites vérifier par vos CDE respectifs (dans le privé)  que l'établissement a une police d'assurance en cours de validité. 

Les tribunaux vont condamner l'établissement, parce que, dans les faits, c'est l'assurance qui va jouer. Sinon, cela revient à prier pour que les parents soient suffisamment riches pour équiper le logement et, le cas échéant, payer une rente invalidité à l'enfant. 

Donc, pour les profs, c'est un très mauvais moment à passer, mais en dernière analyse, c'est une compagnie d'assurance qui fera le chèque.

Hirondelle78
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nîmes : une écolière de 6 ans grièvement blessée à la récré

Message par maikreeeesse le Jeu 16 Mar 2017 - 15:25

Le fait de monter dans un arbre est un exercice sûrement interdit (règlement d'école ou consignes). Maintenant l'IEN va vouloir savoir s'il y avait suffisamment d'adultes de surveillance, si la surveillance était dite active (position par rapport à l'arbre, si angle mort...) Il suffit qu'il manque un adulte ou qu'ils soient regroupés pour que le directeur prenne cher.
Il faut aussi distinguer surveillance et prévention: le fait de voir un incident ne peut le prévenir: l'enfant qui tombe devant nous et qui se fait mal, on ne peut rien y faire !
avatar
maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum