Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Message par nlm76 le Lun 20 Mar 2017 - 9:19


Suspēnsī Eurypylum scītātum ōrācula Phœbī
mittimus, isque adytīs hæc trīstia dicta reportat :

Qu'en pensez-vous ? Le pronom de rappel se rapporte-t-il à Eurypylum (is, au nominatif masculin singulier) ou à adytīs (īs, à l'ablatif pluriel) ? Je pencherais pour la seconde solution.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Message par e-Wanderer le Lun 20 Mar 2017 - 11:20

Pas facile, comme question !

Intuitivement, je penserais que is reprend Eurypylum – l'anaphore pronominale étant rendue nécessaire par le passage de l'accusatif (Eurypylum) au nominatif (pour le sujet de reportat).
La petite édition Hachette verte va dans ce sens, puisqu'elle semble dissocier nettement is de adytis (note 7 p. 298 : "adytis : ex adytis"). Et puis is long pour iis ou his, ce n'est pas très classique, je me trompe ?

J'ai regardé la traduction Desfontaines, et elle propose encore autre chose : is reprendrait Phœbi !
« Incertains sur le parti que nous devions prendre, nous envoyâmes Eurypyle consulter Apollon, qui de son sanctuaire rendit ce triste oracle : "Grecs, (…)." »

Mais cette lecture me semble difficilement acceptable, car elle oblitère complètement le sens de reportat. Elle se justifie par le sens, car Eurypyle retranscrit fidèlement au DD le propos d'Apollon, jusqu'à l'apostrophe aux Grecs (Danai, v. 117), donc ça allège un peu la traduction sans trahir le sens. Mais au mot à mot, ça tient difficilement, car reportat n'a pas d'autre sens dans le Gaffiot que rapporter une réponse (Gaffiot renvoie d'ailleurs explicitement à ce passage). Donc c'est clairement d'Eurypyle qu'il s'agit.
avatar
e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Message par Aphrodissia le Lun 20 Mar 2017 - 11:43

Je conserverai isque comme sujet de reportat, et donc pronom de rappel d'Eurypilum. Je vois bien que la scansion invite à rapprocher isque adytis et éloigne le pronom de son verbe mais il me paraît hardi de tirer l'anaphorique is d'oracula Phoebi pour en faire le déterminant d'adytis.


Dernière édition par Aphrodissia le Lun 20 Mar 2017 - 11:45, édité 1 fois (Raison : réponse complétée)

_________________
Projet 8000 mondes: 2e bataille
avatar
Aphrodissia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Message par Iphigénie le Lun 20 Mar 2017 - 12:10

D'accord avec le raisonnement d'e-Wanderer.
Avec l'idée, en plus, que les solutions les plus simples sont presque toujours les meilleures (d'accord, le "presque" laisse une marge, mais ...): is pour eis/iis ça  se trouve chez Virgile?
Je ne vois pas pourquoi Virgile soulignerait à la fois adytis avec is et verba avec haec: un peu lourd, stylistiquement, non? par contre la grammaire impose le is sujet pour reprendre l'accusatif Eurypilum.
Je ne comprends pas l'histoire de la scansion : la coupe intervient, atténuée par l'elision , en trihémimère après is//quadytis: en appui de la  principale en penthémimère: non?
Si c'est bien ça  donc, au contraire la coupe plaide en faveur  de is sujet
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Énéide II, 114-115 : is ou īs ?

Message par nlm76 le Lun 20 Mar 2017 - 22:26

Ah ben c'est vraiment bien. Merci : problème réglé. Nominatif.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum