Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
muon
Niveau 3

sciences physiques et démarche d'investigation

par muon le Mar 28 Mar 2017 - 8:56
selon l'article du Café Pédagogique de ce jour il apparait  que la démarche d'investigation, fortement promue en France, n'est pas efficace selon l'OCDE.
"Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe aucun système d’éducation dans lequel les élèves ayant déclaré être fréquemment exposés à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation (qui leur demande d’effectuer des expériences ou des travaux pratiques) obtiennent un score plus élevé en sciences. Après contrôle du statut socioéconomique des élèves et des établissements, une exposition plus importante à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation est corrélée à de moins bons résultats des élèves en sciences dans 56 pays et économies", dit le rapport.

Quand je pense que l'on nous bassine avec ça dans le secondaire depuis des années, et que c'est contre-productif!

L'article du Café Pédagogique: http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/03/28032017Article636262836215283914.aspx


Dernière édition par ycombe le Mar 28 Mar 2017 - 11:48, édité 1 fois (Raison : Ajout du lien vers l'article)
avatar
Trinity
Sage

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Trinity le Mar 28 Mar 2017 - 11:28
Ce qui ne m'étonne pas le moins du monde. Ça les encourage à patouiller, ce qui les amuse énormément mais ne les encourage pas à la rigueur.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein

avatar
ycombe
Modérateur

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par ycombe le Mar 28 Mar 2017 - 11:47


Dernière édition par ycombe le Mar 28 Mar 2017 - 17:11, édité 1 fois

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par LemmyK le Mar 28 Mar 2017 - 15:36
Article à envoyer à tous nos chers inspecteurs! abi vache
Je suis un précurseur, je n'ai jamais fait de démarche d'investigation. Razz
avatar
Will.T
Prophète

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Will.T le Mar 28 Mar 2017 - 16:13
J'ai du mal à comprendre leur définition de la damarche d'investigation

Inversement la démarche d'investigation, fortement promue en France, n'est pas efficace selon l'OCDE. " Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe aucun système d’éducation dans lequel les élèves ayant déclaré être fréquemment exposés à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation (qui leur demande d’effectuer des expériences ou des travaux pratiques) obtiennent un score plus élevé en sciences. Après contrôle du statut socioéconomique des élèves et des établissements, une exposition plus importante à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation est corrélée à de moins bons résultats des élèves en sciences dans 56 pays et économies", dit le rapport

Pour moi la démarche d'investigation, ça ne se limite pas à "effectuer des expériences ou des travaux pratiques". Et surtout, si on prend le pb dans l'autre sens, ça veut dire qu'il ne faut plus faire manipuler les élèves en sciences ?!

La présentation me semble étrange... sauf bien sur si c'est pour nous préparer à ne plus faire de TP bien sûr !
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par LemmyK le Mar 28 Mar 2017 - 16:19
1.Tu as raison de te méfier de l'OCDE.
2. Il me semble que depuis quelques temps en collège les groupes de sciences disparaissent peu à peu alors que la démarche d'investigation est à la mode.
3. On peut très bien faire des TP sans démarche d'investigation! Wink
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 16:51
@Will.T a écrit:J'ai du mal à comprendre leur définition de la damarche d'investigation

Inversement la démarche d'investigation, fortement promue en France, n'est pas efficace selon l'OCDE. " Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe aucun système d’éducation dans lequel les élèves ayant déclaré être fréquemment exposés à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation (qui leur demande d’effectuer des expériences ou des travaux pratiques) obtiennent un score plus élevé en sciences. Après contrôle du statut socioéconomique des élèves et des établissements, une exposition plus importante à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation est corrélée à de moins bons résultats des élèves en sciences dans 56 pays et économies", dit le rapport

Pour moi la démarche d'investigation, ça ne se limite pas à "effectuer des expériences ou des travaux pratiques". Et surtout, si on prend le pb dans l'autre sens, ça veut dire qu'il ne faut plus faire manipuler les élèves en sciences ?!

La présentation me semble étrange... sauf bien sur si c'est pour nous préparer à ne plus faire de TP bien sûr !

C'est exactement ce que je me suis dit en lisant l'article. Je me demande si cette parenthèse, dans ce paragraphe, se trouve dans le rapport initial ou si c'est l'auteur de l'article qui l'a ajoutée sans le préciser.
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Dame Jouanne le Mar 28 Mar 2017 - 17:54
J'ai peur que ce genre d'article incite à nous supprimer le peu d'heures de TP qui nous restent, surtout si on met en parallèle, ça:
"Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe aucun système d’éducation dans lequel les élèves ayant déclaré être fréquemment exposés à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation (qui leur demande d’effectuer des expériences ou des travaux pratiques) obtiennent un score plus élevé en sciences. Après contrôle du statut socioéconomique des élèves et des établissements, une exposition plus importante à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation est corrélée à de moins bons résultats des élèves en sciences dans 56 pays et économies", dit le rapport.
Et ça:
Il y -a-t-il un lien entre taille de la classe et résultats en sciences ?Il ne saute pas aux yeux. Car les classes des filières d'élite sont les plus chargées et ont de très bons résultats.
Bon, la suite dit quand même que l'aide apportée par le professeur est plus personnalisée en petits groupes (ben tiens!  Rolling Eyes  ). Mais l'impression générale reste, avec la confusion TP-démarche d'investigation.
J'ai quitté un collège où les demi-groupes disparaissaient d'année en année pour un lycée où les professeurs de langues aimeraient bien récupérer nos heures de demi-groupes et travaillent la direction dans ce sens. La tendance à la suppression du côté expérimental des sciences est lourde et mêmes nos collègues des autres matières y aident.
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Dame Jouanne le Mar 28 Mar 2017 - 18:05
Pour revenir sur le cas particulier de la démarche d'investigation, le problème n'est-il pas qu'en France, dès qu'une méthode pédagogique est à la mode, il faudrait ne plus utiliser qu'elle et jeter aux orties toutes les autres?
Jusqu'à présent c'était la démarche d'investigation. Maintenant elle est supplantée par la classe inversée qui a l'énorme avantage aux yeux du ministère d'utiliser des tablettes et des smartphones et non la pratique expérimentale.
Personnellement je trouve qu'il est plus riche et intéressant de varier les pratiques plutôt que se cantonner dans le mono colore. Et toutes les notions du programmes ne peuvent pas être abordées de la même manière.
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 18:24
@Dame Jouanne a écrit:J'ai peur que ce genre d'article incite à nous supprimer le peu d'heures de TP qui nous restent, surtout si on met en parallèle, ça:
"Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’existe aucun système d’éducation dans lequel les élèves ayant déclaré être fréquemment exposés à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation (qui leur demande d’effectuer des expériences ou des travaux pratiques) obtiennent un score plus élevé en sciences. Après contrôle du statut socioéconomique des élèves et des établissements, une exposition plus importante à l’enseignement fondé sur une démarche d’investigation est corrélée à de moins bons résultats des élèves en sciences dans 56 pays et économies", dit le rapport.
Et ça:
Il y -a-t-il un lien entre taille de la classe et résultats en sciences ?Il ne saute pas aux yeux. Car les classes des filières d'élite sont les plus chargées et ont de très bons résultats.
Bon, la suite dit quand même que l'aide apportée par le professeur est plus personnalisée en petits groupes (ben tiens!  Rolling Eyes  ). Mais l'impression générale reste, avec la confusion TP-démarche d'investigation.
J'ai quitté un collège où les demi-groupes disparaissaient d'année en année pour un lycée où les professeurs de langues aimeraient bien récupérer nos heures de demi-groupes et travaillent la direction dans ce sens. La tendance à la suppression du côté expérimental des sciences est lourde et mêmes nos collègues des autres matières y aident.

Il faudrait retrouver le rapport évoqué dans l'article pour vérifier que la traduction proposée est correcte.

En ce qui me concerne, en six ans, j'ai connu cinq collèges et je n'ai jamais eu de demi-groupe pour les TP (avec un budget ridicule pour acheter un peu de matériel).
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par mistinguette le Mar 28 Mar 2017 - 18:33
Et hop plus de Tp. Ça coûte cher et ça sert à rien. A si valoriser un peu les élèves plus technicien, toucher du concret, initier vers les filières pro...mais ça on s'en moque.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par LemmyK le Mar 28 Mar 2017 - 18:40
Deux remarques:
*La démarche d'investigation dont on nous rebat les oreilles n'a pas montré son efficacité.
En effet je constate que les élèves de lycée ne savent pas calculer, réfléchissent peu, ne sont pas très curieux. Bien sûr, il y a quelques exceptions, mais  il n'y a eu aucun progrès, loin de là,  et le niveau scientifique de nos élèves est déplorable. Il n'y a pas eu non plus une nouvelle appétence pour l'enseignement de la physique dans le supérieur!!
*Pour ce qui est de l'OCDE, effectivement on sait à quoi s'en tenir. Moins d'heures, moins de professeurs(et ils doivent être mal payés, ce sont des animateurs), moins de TP donc moins de personnel de labo...
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 19:01
@LemmyK a écrit:*Pour ce qui est de l'OCDE, effectivement on sait à quoi s'en tenir. Moins d'heures, moins de professeurs(et ils doivent être mal payés, ce sont des animateurs), moins de TP donc moins de personnel de labo...

Sur ce point, il faut admettre que ce n'est pas ce qui est dans le rapport.

En ce qui concerne la démarche d'investigation, c'est le socio-constructivisme dans son ensemble qu'il faut interroger.
avatar
MesonMixing
Habitué du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par MesonMixing le Mar 28 Mar 2017 - 19:27
Vous êtes mauvais! C'est tellement stimulant pour un élève de patauger dans l'eau boueuse pour comprendre le principe de la filtration, il faut bien un TP pour ça et sous forme de démarche d'investigation il est acteur de son savoir.
avatar
Ilona
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Ilona le Mar 28 Mar 2017 - 19:32
Cela me rappelle le mémoire que nous avions fait à l'IUFM sur "la supériorité de la DI sur le TP guidé traditionnel" où il était question d'identifier les paramètres influençant la période d'un pendule pesant simple en seconde à l'époque.
Qu'est qu'on avait magouillé pour faire ressortir cette fameuse supériorité et contenter nos évaluateurs.
avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par LemmyK le Mar 28 Mar 2017 - 20:16
@Ilona a écrit:Cela me rappelle le mémoire que nous avions fait à l'IUFM sur "la supériorité de la DI sur le TP guidé traditionnel" où il était question d'identifier les paramètres influençant la période d'un pendule pesant simple en seconde à l'époque. 
Maintenant, c'est beaucoup trop difficile pour des secondes!
@Ilona a écrit:Qu'est qu'on avait magouillé pour faire ressortir cette fameuse supériorité et contenter nos évaluateurs.  
Ils sont naïfs (ou aveugles ou idéologues) ces évaluateurs formateurs.
Enaeco
Fidèle du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Enaeco le Mar 28 Mar 2017 - 20:36
Je ne trouve pas que cette hypothèse soit si stupide que ça...

L’extrémisme et l'unilatéralité des pratiques qui vont avec me gênent un peu plus. Le phénomène de mode dont parle Dame Jouanne.
avatar
TrucOuBidule
Niveau 2

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par TrucOuBidule le Mar 28 Mar 2017 - 20:51
Sinon la démarche d'investigation, complètement non-sens en technologie, est imposée depuis 2009 ; elle sert surtout à faire croire aux enseignants de sciences et de techno que leurs disciplines de recrutement sont interchangeables.
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par mistinguette le Mar 28 Mar 2017 - 21:00
Je pense qu'insister sur l'idée qu'on cherche quelque chose/ qu'on le met à l'épreuve de l'expérence/ puis qu'on conclue est interessante....
Après faire inventer d'obscure dispositif à des élèves alors qu'on connait le protocole qui marche....c'est plus contestable.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
Ilona
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Ilona le Mar 28 Mar 2017 - 21:09
Lemmyk,on avait fait de jolis "camemberts" sous excel montrant une bien meilleure réussite au devoir suivant pour ceux qui avaient subi la DI sur le pendule pesant (c'était en 2005,donc il y a plus de dix ans).
Je ne pense pas que nos formateurs se soient posés la moindre question,cela allait dans le sens de leur croyance et c'est tout ce qui importait finalement.....
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 21:16
@mistinguette a écrit:Je pense qu'insister sur l'idée qu'on cherche quelque chose/ qu'on le met à l'épreuve de l'expérence/ puis qu'on conclue est interessante....
Après faire inventer d'obscure dispositif à des élèves alors qu'on connait le protocole qui marche....c'est plus contestable.

Qui "on" ? L'élève ?

Je pense que montrer la démarche de scientifiques peut être intéressant dans le cadre d'un cours d'histoire des sciences. Mais demander à un ado lambda de "construire son propre savoir" à travers cette fameuse démarche d'investigation est absurde. On voit bien le résultat sur le niveau global des élèves en sciences et sur leur motivation à suivre des études scientifiques.
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Kimberlite le Mar 28 Mar 2017 - 21:18
Bonsoir,
Je me permet de m'immiscer dans votre discussion, mais en SVT on a le même problème.
En fait la démarche d'investigation n'est à mon sens pas une méthode à utiliser à toutes les sauces (comme essaient de le faire croire les formateur d'ESPE). Elle embrouille les choses, surtout pour les élèves les plus faibles, et est totalement inutile pour des notions simples qui sont souvent presque évidentes pour les élèves (quel intérêt d'embêter les élèves pour qu'ils découvrent que le rein sert à éliminer les déchets ou que les poumons servent à respirer?). A mon sens, elle est à faire découvrir aux élèves sur quelques séances pour qu'ils comprennent comment on découvre de nouvelles choses, que ça ne se fait pas n'importe comment (importance d'avoir un bon échantillon, de comparer les résultats, etc...), et pour qu'ils fassent un peu travailler leur logique.
Ensuite, comme expliqué avant, on peut très bien faire des TP sans démarche expérimentale (et de toute façon, sur une heure en classe complète c'est déjà pas mal d'arriver à leur faire mener une expérience).

J'avoue honteusement garder souvent pour la forme une structure "problème-hypothèses-analyse-bilan", mais je passe rapidement sur le début :-D

K

_________________
Spoiler:
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 21:22
@Ilona a écrit:Cela me rappelle le mémoire que nous avions fait à l'IUFM sur "la supériorité de la DI sur le TP guidé traditionnel" où il était question d'identifier les paramètres influençant la période d'un pendule pesant simple en seconde à l'époque.
Qu'est qu'on avait magouillé pour faire ressortir cette fameuse supériorité et contenter nos évaluateurs.  

Ça ne doit pas être facile pour un scientifique d'accepter de faire ce genre de bidouillage mais je comprends que l'année de stage, c'est particulier Razz .
slylan
Niveau 8

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par slylan le Mar 28 Mar 2017 - 21:25
KinetteKinette a écrit:Bonsoir,
Je me permet de m'immiscer dans votre discussion, mais en SVT on a le même problème.
En fait la démarche d'investigation n'est à mon sens pas une méthode à utiliser à toutes les sauces (comme essaient de le faire croire les formateur d'ESPE). Elle embrouille les choses, surtout pour les élèves les plus faibles, et est totalement inutile pour des notions simples qui sont souvent presque évidentes pour les élèves (quel intérêt d'embêter les élèves pour qu'ils découvrent que le rein sert à éliminer les déchets ou que les poumons servent à respirer?). A mon sens, elle est à faire découvrir aux élèves sur quelques séances pour qu'ils comprennent comment on découvre de nouvelles choses, que ça ne se fait pas n'importe comment (importance d'avoir un bon échantillon, de comparer les résultats, etc...), et pour qu'ils fassent un peu travailler leur logique.
Ensuite, comme expliqué avant, on peut très bien faire des TP sans démarche expérimentale (et de toute façon, sur une heure en classe complète c'est déjà pas mal d'arriver à leur faire mener une expérience).

J'avoue honteusement garder souvent pour la forme une structure "problème-hypothèses-analyse-bilan", mais je passe rapidement sur le début :-D

K

Si vous n'y croyez pas et que vous constatez vous-même que c'est inefficace, pourquoi le faites-vous ?



avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: sciences physiques et démarche d'investigation

par Kimberlite le Mar 28 Mar 2017 - 21:32
@slylan a écrit:
KinetteKinette a écrit:Bonsoir,
Je me permet de m'immiscer dans votre discussion, mais en SVT on a le même problème.
En fait la démarche d'investigation n'est à mon sens pas une méthode à utiliser à toutes les sauces (comme essaient de le faire croire les formateur d'ESPE). Elle embrouille les choses, surtout pour les élèves les plus faibles, et est totalement inutile pour des notions simples qui sont souvent presque évidentes pour les élèves (quel intérêt d'embêter les élèves pour qu'ils découvrent que le rein sert à éliminer les déchets ou que les poumons servent à respirer?). A mon sens, elle est à faire découvrir aux élèves sur quelques séances pour qu'ils comprennent comment on découvre de nouvelles choses, que ça ne se fait pas n'importe comment (importance d'avoir un bon échantillon, de comparer les résultats, etc...), et pour qu'ils fassent un peu travailler leur logique.
Ensuite, comme expliqué avant, on peut très bien faire des TP sans démarche expérimentale (et de toute façon, sur une heure en classe complète c'est déjà pas mal d'arriver à leur faire mener une expérience).

J'avoue honteusement garder souvent pour la forme une structure "problème-hypothèses-analyse-bilan", mais je passe rapidement sur le début :-D

K

Si vous n'y croyez pas et que vous constatez vous-même que c'est inefficace, pourquoi le faites-vous ?



C'est juste la structure "visuelle" de mes cours que j'ai, j'avoue, la flemme de reprendre Embarassed
J'étais stagiaire il n'y a pas si longtemps (l'année suivante fut incomplète car enceinte, et avec un bébé et la réforme qui nous casse les pieds, j'avoue ne pas avoir trop le temps de tout reprendre), donc je savais que j'allais être inspectée. J'ai d'ailleurs été ré-inspectée l'année suivante, et j'avoue lâchement avoir préféré "assurer le coup".
En gros, je donne le nom de la partie, on écrit un court problème (le plus court possible), si je pense que ça a un intérêt (donc de moins en moins), je demande aux élèves de proposer des solutions (souvent en plus ils savent, alors ça va vite), puis on passe à l'activité.

EDIT: si on veut parler d'efficacité: avec des 6emes et un peu les 5emes, le questionnement a tendance à les motiver, donc parfois je l'utilise. Par contre, en 4ème, ils sont blasés et s'en fichent généralement.
K

_________________
Spoiler:
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum