Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Freak76
Niveau 1

Vers un licenciement pour inaptitude ?  Empty Vers un licenciement pour inaptitude ?

par Freak76 le Dim 2 Avr 2017 - 17:15
Bonjour,

Je suis actuellement T2.

Après une année de stage réussie et après avoir été bien noté par l'inspection, j'ai été muté en tant que TZR à plus de trois heures de route de mon domicile aller/retour en collège, ayant effectué mon stage en lycée et devant gérer un poste de professeur principal et de nouveaux cours à préparer.

Après avoir tenu trois mois en voulant appliquer tout ce que l'ESPE et nos IA-IPR nous ont expliqué malgré le trajet pour aller au travail , j'ai craqué et j'ai été placé en congé longue maladie après demande au comité médical pour burn-out le reste de l'année dernière. Un pré-diagnostique pour une forme légère d'autisme asperger a été établi par une psychologue, mon médecin ayant profité de l'arrêt pour enquêter un peu sur mes angoisses ( volonté de trop bien faire, incapacité à m'arrêter de préparer mes cours et à décrocher du travail... ). J'ai joint la demande de diagnostique auprès du centre de ressource pour l'autisme au comité médical pour appuyer ma demande de reprise à mi temps thérapeutique. Je précise que ce syndrome n'affecte pas ma relation avec les élèves, seulement ma gestion du travail. Je ne suis pas reconnu comme étant travailleur handicapé faute de diagnostique officiel du centre de ressource pour l'autisme ( temps d'attente assez long ).

Afin d'améliorer les choses, je me suis éloigné de la famille dans un autre département ( mutation de ma femme également ) pour obtenir un poste fixe. J'ai repris ainsi en mi-temps thérapeutique sur poste fixe cette année et tout s'est très très bien passé, j'envisageais ainsi la reprise à temps-plein vu que cela allait mieux lors de la dernière période du mi-temps thérapeutique. Néanmoins, lors de ma demande de renouvellement du mi-temps thérapeutique pour la troisième période, mon médecin estimant qu'il fallait consolider cette reprise du travail pour éviter toute rechute, le comité médical m'a accordé six mois de renouvellement d'un coup ( donc jusqu'à la fin de mes droits au mi temps thérapeutique ) avec l'observation suivante : " l'enseignement à temps plein devant des élèves pose problème, réorientation professionnelle en coordination avec le médecin de prévention".

Hors ma chef d'établissement est "ravie" (selon ses mots ) de mon travail, il n'y a eu aucun incident avec les élèves ou quoi que ce soit d'autre, tandis que le rectorat est très surpris de cette observation puisque je n'ai eu aucun arrêt cette année et aucun problème avec mon travail. La DRH n'était même pas au courant de la situation, c'est les syndicats qui ont mis en lumière cette dernière.

J'ai contacté les syndicats et les organismes du rectorat sans obtenir de réponse, personne ne sait vraiment ce que signifie cette observation. J'ai rendez-vous avec le médecin de prévention à ma demande fin avril, mais je reconnais avoir du mal à gérer tout ceci.

Le soucis étant qu'en cas de reclassement, je me vois mal quitter ma femme ( en fait, c'est  probablement elle qui me quitterait ne pouvant être mutée en raison de ses points, elle est instit ) si je dois partir dans une autre région. Donc j'angoisse assez fortement de la situation, ainsi j'aimerai savoir si quelqu'un a déjà vécu une situation similaire ? Un licenciement de la fonction publique pour inaptitude ( avec refus de reclassement ) me condamne pratiquement à ne plus travailler du tout, vu le passif de mon cv pour retravailler dans le privé.

Je suis persuadé d'être un bon enseignant, j'ai de bonnes notations et un bon contact avec les élèves mais  j'ai peut être quelques fragilités qui se sont manifestées dans un début de carrière difficile ( temps de trajet, beaucoup de choses d'un coup ). Maintenant que j'ai développé mes outils et mes habitudes, je suis persuadé que je pourrais être un bon enseignant, même à temps plein. J'ai vraiment peur qu'on me propose un reclassement que je serai obligé de refuser, et surtout l'attente est longue ( déjà un mois ) pour moi et pour ma femme. Je vois mal tout de même comment l'inaptitude pourrait être déclarée après m'avoir laissé pendant un an devant des élèves, j'espère donc que le comité médical ne sera pas saisi pour la reprise à temps complet. J'ai besoin d'aide, je crois.
nitescence
nitescence
Expert

Vers un licenciement pour inaptitude ?  Empty Re: Vers un licenciement pour inaptitude ?

par nitescence le Dim 2 Avr 2017 - 17:30
Il y a toujours la possibilité de demander une contre expertise, puis ensuite de saisir le TA concernant l'inaptitude et le reclassement.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Freak76
Niveau 1

Vers un licenciement pour inaptitude ?  Empty Re: Vers un licenciement pour inaptitude ?

par Freak76 le Dim 2 Avr 2017 - 17:32
Merci pour ta réponse.

Oui effectivement, même si tu t'en doutes, j'aimerais ne pas en arriver là.
Contenu sponsorisé

Vers un licenciement pour inaptitude ?  Empty Re: Vers un licenciement pour inaptitude ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum