Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sora
Je viens de m'inscrire !

Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Sora le Lun 3 Avr 2017 - 5:01
Bonjour,

Dans le cadre de mon mémoire en Master en Psychologie du travail à l'université Paris 10, je réalise une étude sur l'impact du numérique chez les enseignants du secondaire.
Pour cela je cherche des participants pour répondre à un questionnaire. Il n'y a aucune condition pour pouvoir répondre, il faut juste que vous soyez enseignant dans un collège ou dans un lycée.

Si vous avez quelques minutes (10 à 15) pour prendre le temps d'y répondre, ça m'aiderait beaucoup dans mes recherches. Je mets le lien juste en-dessous.

https://goo.gl/forms/FcVfOyC8vuKhVZjB2

Je suis à votre disposition si vous avez des questions ou remarques.

Merci d'avance !

Arthur
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par JEMS le Lun 3 Avr 2017 - 6:13
Bonjour,
Je viens d'accéder à votre questionnaire, les deux premières pages me semblent correspondre au titre de votre étude, cependant, le reste de votre travail est un questionnement sur notre position vis-à-vis de notre enseignement, de notre hiérarchie, du métier. Je n'ai donc pas achevé votre questionnaire.
avatar
Atolijoah
Niveau 3

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Atolijoah le Lun 3 Avr 2017 - 9:05
Idem. Les questions de la page 4 m'ont dérangée, je ne vois pas leur lien avec "l'impact des outils numériques".
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Zagara le Lun 3 Avr 2017 - 9:14
Pour que les outils aient un "impact" sur les enseignants, il faudrait les frapper avec.


Dernière édition par Zagara le Lun 3 Avr 2017 - 9:15, édité 1 fois
avatar
skindiver
Érudit

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par skindiver le Lun 3 Avr 2017 - 9:15
Il est complètement à coté de la plaque ce questionnaire!! Je trouve ca honteux de faire de ce genre d'études en faisant croire que l'on fait une étude sur le numérique et les enseignants.

Vous nous prenez vraiment pour des abrutis!!
avatar
Carrie7
Niveau 8

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Carrie7 le Lun 3 Avr 2017 - 9:18
Idem. Etant prof de maths, j'étais tout à fait partante pour répondre, mais n'ai pas "signé" pour parler de mon bien-être au travail.
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par ipomee le Lun 3 Avr 2017 - 9:20
En ce qui me concerne, au vu des commentaires ci-dessus, je ne vais même pas ouvrir ce questionnaire.
Sora
Je viens de m'inscrire !

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Sora le Lun 3 Avr 2017 - 18:25
Comme décrit dans la description, l'étude a pour but de mettre en lien l'usage des outils numériques avec la satisfaction, la motivation, et le sentiment d'auto-efficacité au travail. La recherche est quasi-exploratoire car très peu d'études se sont intéressées au lien entre les outils numériques et les enseignants. Pour le peu d'étude qu'il y a eu dans le contexte scolaire, la majorité des auteurs dans la littérature scientifique ne se sont intéressés qu'au lien entre le numérique et la motivation des élèves / la réussite scolaire...

Je vous rappelle que l'étude est anonyme et consentante, et de ce fait, vous avez le droit de vous retirer à tout moment sans vous justifier.
Félicité75
Niveau 4

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Félicité75 le Lun 3 Avr 2017 - 19:29
Eh bien, sans remplir le questionnaire dont je trouve parfois les questions un peu absurdes ... : le numérique me semble honteusement imposé dans toutes les matières, y compris celles dans lesquelles il n'a pas, ou peu lieu d'être ; il n'est plus considéré comme un moyen mais comme une fin ; il me pèse en tant que professeur car on prétend me l'imposer dans mes pratiques pédagogiques, et on le présente comme un vecteur de réussite scolaire, ce qui me semble totalement illusoire ; en se généralisant dans les classes, il rend les élèves peu sensibles à un enseignement qui ne l'utilise que peu ou pas, voire il ringardise un enseignement plus traditionnel jugé à tort élitiste par quelques progressistes convaincus ; le numérique éloigne les élèves de la lecture contrairement à ce que l'on prétend et ne suscite l'écriture que de manière extrêmement superficielle car qui possède peu d'outils intellectuels et linguistiques pour s'exprimer, n'en révèle pas davantage lorsqu'il s'exprime via une tablette ou un ordinateur ; il désengage les élèves de l'écriture physique, lorsque près d'un élève sur trois ne maîtrise pas la graphie la plus élémentaire : il suffit de lire les copies de nos élèves sur lesquelles je m'use personnellement les yeux quotidiennement. Enfin, et c'est important je pense de le savoir, le contrat juteux entre Microsoft et l'EN sous le règne de NVB (2015) s'élève à quelques 13 milliards d'euros, ce qui fait réfléchir au numérique comme priorité. Bref, le numérique parait fort appréciable dans le cadre de la recherche, et pour mon travail personnel d'enseignant, mais je n'en vois qu'une utilité très limitée en cours de français, et, à coup sûr, il ne fait naître aucune "satisfaction, .(..) motivation, ni (...) sentiment d'auto-efficacité au travail."


Dernière édition par Félicité75 le Lun 3 Avr 2017 - 21:25, édité 1 fois
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Isis39 le Lun 3 Avr 2017 - 19:51
Je confirme, la page 4 n'a aucun lien avec l'usage du numerique.
avatar
Marie-Henriette
Niveau 7

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Marie-Henriette le Lun 3 Avr 2017 - 19:58
Pas mieux que Félicité.
Je m'en vais quand même voir le questionnaire.
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Balthamos le Lun 3 Avr 2017 - 19:59
je viens de faire ce questionnaire.

Bon courage pour le master, vu les questions cela va être compliqué.
avatar
Marie-Henriette
Niveau 7

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Marie-Henriette le Lun 3 Avr 2017 - 20:50
J'ai répondu aussi, mais j'ai du mal à saisir les tenants et les aboutissants du truc...
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Caspar le Lun 3 Avr 2017 - 21:01
@JEMS a écrit:Bonjour,
Je viens d'accéder à votre questionnaire, les deux premières pages me semblent correspondre au titre de votre étude, cependant, le reste de votre travail est un questionnement sur notre position vis-à-vis de notre enseignement, de notre hiérarchie, du métier. Je n'ai donc pas achevé votre questionnaire.

Même chose pour moi, désolé, je n'ai pas eu envie de répondre aux questions à partir de la page 3 ou 4.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par liliepingouin le Lun 3 Avr 2017 - 21:22
J'ai commencé à faire le questionnaire mais j'ai également abandonné à la page 4.
A la page 3, je trouve qu'il y a plusieurs questions qui reviennent au même, ce qui entraîne un effet de lassitude.
Les questions de la page 4 sont quand même assez sensibles, je ne suis pas prête à y répondre sur un questionnaire en ligne sans connaître la personne qui exploitera les réponses ni la manière dont celles-ci seront exploitées. Autant je pourrais y répondre dans un entretien face-à-face, autant je préfère éviter de porter des jugements sur les élèves et l'éducation en cochant des cases.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Fesseur Pro le Lun 3 Avr 2017 - 21:26
@Zagara a écrit:Pour que les outils aient un "impact" sur les enseignants, il faudrait les frapper avec.
Smile

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Thalia de G le Lun 3 Avr 2017 - 21:28
J'ai été gênée dès la 1re page par certaines questions sur la vie privée. Qu'on me demande mon âge, soit, mais le nombre d'enfants et la situation maritale, cela n'a rien à voir avec le citron.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Olympias le Lun 3 Avr 2017 - 23:09
@Sora a écrit:Bonjour,

Dans le cadre de mon mémoire en Master en Psychologie du travail à l'université Paris 10, je réalise une étude sur l'impact du numérique chez les enseignants du secondaire.
Pour cela je cherche des participants pour répondre à un questionnaire. Il n'y a aucune condition pour pouvoir répondre, il faut juste que vous soyez enseignant dans un collège ou dans un lycée.

Si vous avez quelques minutes (10 à 15) pour prendre le temps d'y répondre, ça m'aiderait beaucoup dans mes recherches. Je mets le lien juste en-dessous.

https://goo.gl/forms/FcVfOyC8vuKhVZjB2

Je suis à votre disposition si vous avez des questions ou remarques.

Merci d'avance !

Arthur
Je suis en train de répondre : les pages 4, 5 et 6 n'ont absolument aucun rapport avec le numérique ! Quel est donc leur objet ?
archeboc
Esprit éclairé

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par archeboc le Mar 4 Avr 2017 - 10:06
@Olympias a écrit:
Je suis en train de répondre : les pages 4, 5 et 6 n'ont absolument aucun rapport avec le numérique ! Quel est donc leur objet ?

Profilage sociologique, sans doute.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Caspar le Mar 4 Avr 2017 - 10:33
Le titre du fil me rappelle une conférence de LuigiB, postée sur le forum, où il expliquait qu'il ne parlait que d'objets numériques, le mot "outil" impliquant que les objets concernés sont forcément utiles, ce qui oriente la réflexion, alors que le mot "objet" est plus neutre.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Olympias le Mar 4 Avr 2017 - 13:59
@archeboc a écrit:
@Olympias a écrit:
Je suis en train de répondre : les pages 4, 5 et 6 n'ont absolument aucun rapport avec le numérique ! Quel est donc leur objet ?

Profilage sociologique, sans doute.
Certes, mais je cherche encore l'impact du numérique dans cette enquête ...
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par ipomee le Mar 4 Avr 2017 - 14:20
Voudriez-vous dire qu'une enquête en cache une autre ? Ce ne serait pas très honnête…
avatar
Saphyr
Habitué du forum

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Saphyr le Mar 4 Avr 2017 - 14:23
@Thalia de G a écrit:J'ai été gênée dès la 1re page par certaines questions sur la vie exprivée. Qu'on me demande mon âge, soit, mais le nombre d'enfants et la situation maritale, cela n'a rien à voir avec le citron.
Je fais toujours les enquêtes pour aider les étudiants, mais là je n'ai pas été au-delà de la première page... Pour moi, les questions sur la vie privée ne sont pas justifiées.

_________________
"Ecoutez, mon vieux, peu importe qu'un homme vive trente ou cent ans, dans la mesure où il fait quelque chose qui en vaut la peine avant de casser sa pipe", Etats d'urgence, André Brink.
“I'm right and you're wrong, I'm big and you're small, and there's nothing you can do about it.”, Matilda, Roald Dahl
avatar
Gilles B.
Niveau 5

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Gilles B. le Mar 4 Avr 2017 - 16:30
J'ai répondu mais cette enquête est mal conçue.
Les questions les plus engageantes sont placées au début et rebutent le sondé.
Par ailleurs les questions elles-mêmes manquent de clarté et certains choix de réponse ne sont pas prévus.

Dans ces conditions, bon courage pour le dépouillement... pale
Sora
Je viens de m'inscrire !

Re: Étude sur l'impact des outils numériques chez les enseignants

par Sora le Mar 4 Avr 2017 - 17:14
Au vu du nombre de retours négatifs sur le topic, je vais essayer d'éclaircir les choses sans pour autant m'étaler sur le sujet. Tout d'abord je vous assure qu'il n'y a aucun "questionnaire qui en cache un autre", en tant qu'étudiant en psychologie je suis soumis au code de déontologie (mais il est vrai que derrière mon écran je pourrais être n'importe qui). D'autant plus que mon étude n'est pas là pour pointer du doigt certaines pratiques ou pour émettre un jugement. En ce qui concerne certaines questions, les items sont très axés d'une certaine manière c'est vrai, mais c'est parce qu'ils permettent de mesurer précisément mes variables. Pour essayer de vous faire comprendre, ma spécialité en psychologie, qui est proche des RH, s"intéresse aux conditions de travail dans le but de les améliorer.

@Félicité75 a écrit:Eh bien, sans remplir le questionnaire dont je trouve parfois les questions un peu absurdes ... : le numérique me semble honteusement imposé dans toutes les matières, y compris celles dans lesquelles il n'a pas, ou peu lieu d'être ; il n'est plus considéré comme un moyen mais comme une fin ; il me pèse en tant que professeur car on prétend me l'imposer dans mes pratiques pédagogiques, et on le présente comme un vecteur de réussite scolaire, ce qui me semble totalement illusoire ; en se généralisant dans les classes, il rend les élèves peu sensibles à un enseignement qui ne l'utilise que peu ou pas, voire il ringardise un enseignement plus traditionnel jugé à tort élitiste par quelques progressistes convaincus ; le numérique éloigne les élèves de la lecture contrairement à ce que l'on prétend et ne suscite l'écriture que de manière extrêmement superficielle car qui possède peu d'outils intellectuels et linguistiques pour s'exprimer, n'en révèle pas davantage lorsqu'il s'exprime via une tablette ou un ordinateur ; il désengage les élèves de l'écriture physique, lorsque près d'un élève sur trois ne maîtrise pas la graphie la plus élémentaire : il suffit de lire les copies de nos élèves sur lesquelles je m'use personnellement les yeux quotidiennement. Enfin, et c'est important je pense de le savoir, le contrat juteux entre Microsoft et l'EN sous le règne de NVB (2015) s'élève à quelques 13 milliards d'euros, ce qui fait réfléchir au numérique comme priorité. Bref, le numérique parait fort appréciable dans le cadre de la recherche, et pour mon travail personnel d'enseignant, mais je n'en vois qu'une utilité très limitée en cours de français, et, à coup sûr, il ne fait naître aucune "satisfaction, .(..) motivation, ni (...) sentiment d'auto-efficacité au travail."

Votre avis est très intéressant car il reflète celui de nombreux autres enseignants. Avec le Plan numérique lancé en 2015, il y aura de plus en plus d'outils numériques dans les établissements scolaires et cela va probablement se répandre très vite. Il y a vraiment peu d'étude qui s'intéressent aux enseignants en tant que personne en dehors du cadre scolaire et de leurs relations avec leurs élèves (en fait pour beaucoup d'études, les enseignants sont juste l'intermédiaire entre le programme scolaire et les élèves). De mon avis personnel, peu importe que le numérique ait un effet positif ou négatif, je pense qu'il est juste très pertinent de s'y intéresser du point de vue des enseignants, surtout dans le contexte d'aujourd'hui.

Je vois que vous êtes pas mal à dire qu'une étude par entretien vous aurait plus intéressé. Ça a été mon choix personnel de m'orienter vers une méthodologie quantitative plutôt que qualitative (beaucoup plus à l'aise avec les stats qu'avec l'analyse de texte), mais peut-être qu'un jour une autre étude par entretien le jour et vous aurez peut-être la chance d'y participer !

En tout cas j'espère que j'ai été un peu plus clair et que vous comprenez mieux mes intentions
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum