Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Lora le Dim 9 Avr 2017 - 23:21
Bonsoir,

La principale, nouvelle depuis la rentrée, veut me voir afin que nous écrivions ensemble le courrier destiné aux futurs 5e afin de leur présenter l'option latin. En effet, elle a été confrontée, à la rentrée de septembre à un grand nombre d'élèves de 4e qui voulaient arrêter le latin. Ne connaissant pas la règle de mon collège, et voyant que, d'après les parents, l'ancienne principale avait accepté fin juin que deux d'entre eux arrêtent le latin, elle a commencé par accepter les " démissions ". Mais cela a eu un effet boule de neige, et presque tous les élèves, les uns après les autres, ont voulu arrêter le latin. Elle a donc arrêté d'accepter, créant une injustice pour certains, qui sont donc devenus très pénibles, en plus de ne pas travailler. Finalement, je me suis retrouvée avec 11 élèves au lieu de 19, avec seulement 4 élèves contents d'être là.

Pour ne pas vivre la même situation, elle m'a tout de suite proposé que les élèves puissent arrêter le latin au bout d'un trimestre de 5e. Je lui ai répondu : " Oui, pourquoi pas ", sans plus. Mais en y repensant, ça me fait peur. Et s'ils veulent (presque) tous arrêter ? Je précise que je passe dans chaque 6e, pendant une heure, pour leur expliquer ce qu'est l'option et bien leur dire que cela demande du travail. Je leur montre vraiment la réalité du travail en latin pour qu'ils fassent correctement leur choix. De plus, ils sont informés de l'impossibilité de l'arrêt du latin, à l'oral lors de cette présentation, et à l'écrit sur la feuille d'inscription en fin de 6e.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà l'expérience d'un arrêt au bout d'un trimestre ? Je ne sais qu'en penser...
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par laMiss le Dim 9 Avr 2017 - 23:25
Pour avoir vécu les mêmes questionnements en allemand, je dirais qu'il faut être cohérent : même règle pour tous, évidemment.
On a toujours  décidé de dire que le choix de la LV engageait jusqu'en 3e...

Dans ton cas, un engagement pour l'année me semble être un minimum et peut pleinement se justifier d'un point de vue administratif : emplois du temps, création des groupes, manuels, supports etc.

_________________
Bonne route !
Madame
Niveau 2

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Madame le Lun 10 Avr 2017 - 0:16
Chez nous, le règlement intérieur interdit d'arrêter en cours d'année. Si on commence l'année, il faut aller jusqu'au mois de juin. C'est la première chose que j'ai fait voter quand je suis arrivée dans l'établissement puisque les élèves ont essayé d'arrêter le latin dès la deuxième semaine, tentant leur chance avec un nouveau professeur.
Dorénavant, on peut penser qu'avec une heure par semaine en 5e, il faut au moins tenter une année entière pour se rendre compte d contenu, du travail demandé, des difficultés, ...
elisa18
Niveau 10

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par elisa18 le Lun 10 Avr 2017 - 11:45
Et voilà, comment tuer un peu plus le latin encore!!!! Chez nous, on commence 1h dès le début de la 5°, et pas question d'arrêter! (De toute façon, la chef n'est pas d'accord, sinon elle n'arrive pas à faire ses prévisions d'effectifs!)
avatar
Infiniment
Habitué du forum

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Infiniment le Lun 10 Avr 2017 - 11:49
Chez nous, la position est ferme : pas d'arrêt possible, ni au bout d'un trimestre, ni en cours de cycle (sauf difficultés très importantes par ailleurs ; nous avons laissé cette possibilité, mais le cas ne s'est jamais présenté).

Mon principal-adjoint a été très clair : il n'autorisera aucun arrêt, une fois le latin choisi il devient une matière obligatoire jusqu'en fin de troisième. Il a même ajouté que la notion de cycle 4 pourrait conforter le latin (dans une certaine mesure, bien sûr, eu égard à la réduction des horaires...), en donnant une cohérence à ces trois années.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
avatar
clo74
Niveau 9

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par clo74 le Lun 10 Avr 2017 - 12:12
Même en lycée, un enseignement optionnel doit être poursuivi jusqu'à la fin de l'année. J'irai chercher par la peau du cou un élève qui sècherait mon cours!
Dans le collège de mon fils, l'inscription en latin se fait pour les 3 années. Je pense que la principale n'autorise l'arrêt que très rarement, en cas de résultats désastreux dans les autres disciplines par exemple.
Il faut donc refuser l'arrêt après un trimestre en 5è, et insister pour la principale refuse les démissions. Tu auras peut-être moins d'élèves inscrits, mais ils seront plus fiables. Il est urgent en tout cas clarifier tout cela, sinon les élèves s'engouffrent dans la brèche!
avatar
Provence
Bon génie

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Provence le Lun 10 Avr 2017 - 12:42
@Lora a écrit:Bonsoir,

La principale, nouvelle depuis la rentrée, veut me voir afin que nous écrivions ensemble le courrier destiné aux futurs 5e afin de leur présenter l'option latin. En effet, elle a été confrontée, à la rentrée de septembre à un grand nombre d'élèves de 4e qui voulaient arrêter le latin. Ne connaissant pas la règle de mon collège, et voyant que, d'après les parents, l'ancienne principale avait accepté fin juin que deux d'entre eux arrêtent le latin, elle a commencé par accepter les " démissions ". Mais cela a eu un effet boule de neige, et presque tous les élèves, les uns après les autres, ont voulu arrêter le latin. Elle a donc arrêté d'accepter, créant une injustice pour certains, qui sont donc devenus très pénibles, en plus de ne pas travailler. Finalement, je me suis retrouvée avec 11 élèves au lieu de 19, avec seulement 4 élèves contents d'être là.
Je crois rarement à la naïveté des principaux. Il est difficile de penser que la tienne n'ait pas entrevu le problème que pouvaient poser des démissions.

Pour ne pas vivre la même situation, elle m'a tout de suite proposé que les élèves puissent arrêter le latin au bout d'un trimestre de 5e. Je lui ai répondu : " Oui, pourquoi pas ", sans plus. Mais en y repensant, ça me fait peur. Et s'ils veulent (presque) tous arrêter ? Je précise que je passe dans chaque 6e, pendant une heure, pour leur expliquer ce qu'est l'option et bien leur dire que cela demande du travail. Je leur montre vraiment la réalité du travail en latin pour qu'ils fassent correctement leur choix. De plus, ils sont informés de l'impossibilité de l'arrêt du latin, à l'oral lors de cette présentation, et à l'écrit sur la feuille d'inscription en fin de 6e.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà l'expérience d'un arrêt au bout d'un trimestre ? Je ne sais qu'en penser...
Sur le plan administratif, c'est absurde: quel serait ton service si tous arrêtaient? Sur le plan moral, c'est contestable: des touristes risquent de prendre la place d'élèves plus motivés (j'imagine que vous n'aurez pas cinquante groupes de latin) pour arrêter trois mois plus tard. Sur le plan pédagogique, c'est dangereux: tu pourrais être contrainte de réduire tes ambitions au risque de voir tes élèves céder aux sirènes d'un emploi du temps plus léger.

J'ai coutume de dire que le latin est en option au moment où on le choisit, plus après. Ne le fragilise pas en acceptant un enseignement à la carte. Aurait-on idée de proposer l'arrêt des mathématiques, de l'histoire, de toute autre matière? Non, et c'est bien parce qu'on considère que le latin n'en est pas une. Pour conserver des élèves avec le système proposé par ta CDE, il te faudrait multiplier les activités séduisantes et démagogiques au détriment d'un enseignement vraiment formateur et complet. Et tu porterais la responsabilité des arrêts: c'est que ton enseignement n'aurait pas été assez intéressant...
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Lora le Lun 10 Avr 2017 - 14:40
Provence, je suis entièrement d'accord avec toi. Quelle pression pour garder des élèves s'ils peuvent arrêter au bout d'un trimestre ! Et ne faire que du ludique : non, hors de question ! Le latin est une langue exigeante, qui demande du travail. C'est le message que je fais passer aux 6e, mais j'ai quand même des élèves, en latin, qui ne le comprennent pas, voient que c'est dur, ont de mauvaises notes et, donc, veulent arrêter. Enfin, je pense qu'on connaît tous ça.

Et, effectivement, ça ne tient pas la route pour les effectifs : si je me retrouve avec 5 élèves, comment continuer après ?
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par pseudo-intello le Lun 21 Aoû 2017 - 2:12
Je dirais que ça dépend du profil de l'établissement.

A mon grand étonnement, le trimestre d'essai fonctionnait très bien dans un collège Bisounours où j'ai enseigné il y a quelques années (en complément en français, donc ce n'était pas moi la prof de latin) : les 6e manquaient d'assurance, et savoir qu'ils avaient un trimestre pour changer d'avis les encourageait (ainsi que leurs familles !) à tenter le copu.

Dans mon collège, ce serait un TRES mauvais plan.
Contenu sponsorisé

Re: Possibilité d'arrêter le latin après un trimestre de 5e : votre avis

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum