Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
LouisBarthas
Érudit

Emploi de "que"

par LouisBarthas le Sam 15 Avr 2017 - 17:57
Je ne saisis pas l'emploi de que dans ce passage :

« C'est que je n'avais pas été vraiment seul, toute mon enfance, j'étais si si occupé et ébloui par une présence qui me tenait lieu de tout, que les salles de classe où l'heure était longue à passer, les fenêtres à barreaux des salles d'étude par où je voyais la nuit tomber et s'agiter les arbres, le grand couloir avec de rares lumières et son dallage qui filait si loin, les préaux où le vent faisait battre les portes, ce monde si parfaitement clos, oppressant, tellement à part, je sais bien que j'ai connu là un bonheur si grand que je survis maintenant de ses restes. »

José Cabanis, Les profondes années

Merci à vous de pouvoir m'éclairer !

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Thalie
Doyen

Re: Emploi de "que"

par Thalie le Sam 15 Avr 2017 - 18:49
Si....que...non ?
On le retrouve dans la dernière sub.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Emploi de "que"

par Iphigénie le Sam 15 Avr 2017 - 19:36
@LouisBarthas a écrit:Je ne saisis pas l'emploi de que dans ce passage :

« C'est que je n'avais pas été vraiment seul, toute mon enfance,
 j'étais si si occupé et ébloui par une présence qui me tenait lieu de tout,
                 que les salles de classe où l'heure était longue à passer,
                    les fenêtres à barreaux des salles d'étude par où je voyais la nuit tomber et s'agiter les arbres,
                    le grand couloir avec de rares lumières et son dallage qui filait si loin,
                    les préaux où le vent faisait battre les portes,
                    ce monde si parfaitement clos, oppressant, tellement à part,

                   je sais bien que j'ai connu là un bonheur si grand que je survis maintenant de ses restes. »

José Cabanis, Les profondes années

Merci à vous de pouvoir m'éclairer !
Ben  ya un problème de construction: 
ou il manque un mot après le que (du type: "malgré")
ou c'est mal construit puisque " les salles, les fenêtres, le couloir, les préaux, ce monde" ... n'ont aucune fonction. :blague:
avatar
flo
Médiateur

Re: Emploi de "que"

par flo le Sam 15 Avr 2017 - 19:48
Sujet déplacé.

_________________
Premiers pas sur le forum ? La réponse à votre question est sûrement ICI
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Emploi de "que"

par Rabelais le Sam 15 Avr 2017 - 21:22
Verdict: si...que, comme dit précédemment.
C'est juste mal construit, il n'y a pas la fin attendue.
L'auteur a oublié de finir: "que les sales de classes...bla-bla-bla" M' importaient peu ( par exemple).
Ou un " malgré".

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Emploi de "que"

par Fesseur Pro le Sam 15 Avr 2017 - 21:24
Pas facile de trouver la recette pour mettre que...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: Emploi de "que"

par LouisBarthas le Sam 15 Avr 2017 - 21:47
Oui, merci beaucoup à vous, la construction n'est manifestement pas correcte. Mais j'avais un doute, pensant à un emploi de que inconnu de moi. Si ce n'est pas l'auteur - José Cabanis était quand même à l'Académie française et prix Renaudot - on a affaire à un bourdon (je viens d'apprendre le mot !) avec l'oubli de "malgré".

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Contenu sponsorisé

Re: Emploi de "que"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum