Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User17706
Enchanteur

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par User17706 le Mer 19 Avr 2017 - 17:23
@Chamil a écrit:Ce qui poserait en effet notamment la question de la place des étudiants de sciences de l'éducation depuis la création du CRPE de par la loi Jospin, ou le rôle des IUFM/ESPE.
bounce
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par DesolationRow le Mer 19 Avr 2017 - 17:42
PauvreYorick a écrit:
@Chamil a écrit:Ce qui poserait en effet notamment la question de la place des étudiants de sciences de l'éducation depuis la création du CRPE de par la loi Jospin, ou le rôle des IUFM/ESPE.
bounce

Cela dit, on gagnerait un temps précieux à ne pas trop se poser de questions, et à supprimer directement.
Duplay
Duplay
Expert

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Duplay le Mer 19 Avr 2017 - 18:58
La honte soit sur moi ! Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 2932675289

Je me suis emmêlé les pinceaux dans mes archives et, en effet, Jaybee a raison, dans le CRPE actuel, le docteur en maths ne risque plus d'avoir une note sous la moyenne dans sa discipline. Il peut même assurer un 13/20, ce qui est nettement plus encourageant, il faut bien le reconnaître. Maxima mea culpa.
jaybe
jaybe
Niveau 8

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par jaybe le Mer 19 Avr 2017 - 19:14
Cette formulation me semble encore relativement décalée par rapport à la forme actuelle du concours. Plus précisément, je la trouve pertinente en référence à certaines épreuves qui ont eu lieu dans les années 90-début 2000, qui pouvaient s'avérer pointues en terme de contenu didactique. Mais depuis leur retour à l'admissibilité, c'est de la soupe ; pour une personne avec un bon niveau en mathématiques, il suffit d'un peu de bon sens (et peut-être un brin de préparation) pour deviner entre les lignes ce que l'on souhaite faire écrire au candidat et valider la quasi-totalité des points.

_________________
Without geometry, life is pointless
fifi51
fifi51
Fidèle du forum

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par fifi51 le Mer 19 Avr 2017 - 19:23
@Mrs Hobie a écrit:Pour ce qui est des maths, avec un bac+5 c'est relativement facile de se reconvertir dans les assurances ou la banque, qui payent nettement mieux ...
D'autre part, avec les programmes que j'ai connus (bac en 1991) la fac était la continuité d'un bac C (quand t'as vu la notion de surjection, injection etc en 3ème, il y a des trucs qui passent mieux après, en terminale pour les complexes on avait vu la notion de corps, les définitions formelles des limites (mais était-ce bien dans le programme ? ...) . Maintenant, avec les nouveaux programmes, ça a dû faire pour les étudiants une grande marche à grimper à une époque, je ne me suis jamais penchées sur les taux de réussite/abandon ...

Je confirme, j'ai eu le bac D en 89 et effectivement la notion de surjection/injection avait été vue (au moins en seconde et plus probablement en 3ème), tout comme la définition formelle des limites et la notion de corps.
Duplay
Duplay
Expert

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Duplay le Mer 19 Avr 2017 - 19:35
À propos, est-ce qu'une bonne âme pourrait me dire à quel moment les identités remarquables étaient introduites au collège dans les années 1975-1980 ? Il me semble de mémoire que c'était avant la 3e, mais je n'arrive pas à trouver le programme en vigueur à cette époque-là.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par RogerMartin le Mer 19 Avr 2017 - 19:44
Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Ashtrak
Ashtrak
Fidèle du forum

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Ashtrak le Mer 19 Avr 2017 - 20:26
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Tamerlan le Mer 19 Avr 2017 - 20:33
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Première C. Par contre Ashtrak tu sais que je t'estime beaucoup mais là je vais te mettre un coup de boule Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Violen11

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Caspar
Caspar
Bon génie

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Caspar le Mer 19 Avr 2017 - 20:34
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Oui, mais après il fallait choisir entre une terminale C et une terminale D. professeur
Ashtrak
Ashtrak
Fidèle du forum

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Ashtrak le Mer 19 Avr 2017 - 20:44
@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Première C. Par contre Ashtrak tu sais que je t'estime beaucoup mais là je vais te mettre un coup de boule Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Violen11

Tu vas y arriver sans les lunettes ? Very Happy


Caspar Goodwood a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Oui, mais après il fallait choisir entre une terminale C et une terminale D. professeur

On faisait SC ou SD alors ? Et ES, c'était encore B en Terminale ?

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
Caspar
Caspar
Bon génie

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Caspar le Mer 19 Avr 2017 - 20:49
@Ashtrak a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Première C. Par contre Ashtrak tu sais que je t'estime beaucoup mais là je vais te mettre un coup de boule Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Violen11

Tu vas y arriver sans les lunettes ?  Very Happy


Caspar Goodwood a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Oui, mais après il fallait choisir entre une terminale C et une terminale D. professeur

On faisait SC ou SD alors ? Et ES, c'était encore B en Terminale ?

Quand j'étais lycéen (1986-1989), il y avait une Première S, après une seconde générale indifférenciée, et ensuite on choisissait C (maths physique) ou D (SVT, qui ne s'appelaient pas comme ça). Sinon on allait en A (littéraire) ou en B pour les sections générales, mais ça allait jusqu'à H je crois, sans compter les numéros (A1, A2, A3, F1, F2 etc). Pas de ES.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Tamerlan le Mer 19 Avr 2017 - 20:51
@Ashtrak a écrit:
Tu vas y arriver sans les lunettes ?  Very Happy

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 1767332709

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Ashtrak
Ashtrak
Fidèle du forum

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Ashtrak le Mer 19 Avr 2017 - 20:56
Caspar Goodwood a écrit:

Quand j'étais lycéen (1986-1989), il y avait une Première S, après une seconde générale indifférenciée, et ensuite on choisissait C (maths physique) ou D (SVT, qui ne s'appelaient pas comme ça). Sinon on allait en A (littéraire) ou en B pour les sections générales, mais ça allait jusqu'à H je crois, sans compter les numéros (A1, A2, A3, F1, F2 etc). Pas de ES.

J'imagine les conseils de classe de seconde !

@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
Tu vas y arriver sans les lunettes ?  Very Happy

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 1767332709

abi  hop hop hop, je bouge, concentre toi !

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Mrs Hobie le Mer 19 Avr 2017 - 21:08
@Ashtrak a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:

Quand j'étais lycéen (1986-1989), il y avait une Première S, après une seconde générale indifférenciée, et ensuite on choisissait C (maths physique) ou D (SVT, qui ne s'appelaient pas comme ça). Sinon on allait en A (littéraire) ou en B pour les sections générales, mais ça allait jusqu'à H je crois, sans compter les numéros (A1, A2, A3, F1, F2 etc). Pas de ES.

J'imagine les conseils de classe de seconde !
ça n'était sans doute pas pire que maintenant, car A1/2/3 ça restait littéraire (respectivement option maths, options LV, option Arts Plastique ou théâtre), les filières F étaient des filières technologiques ... donc déjà, comme maintenant, il y avait une orientation à l'issue de la 3ème, pour choisir le bon lycée afin de ne pas avoir besoin de changer après la seconde ...

_________________
Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_bretonProf de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Couturier
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Tamerlan le Mer 19 Avr 2017 - 21:12
@Ashtrak a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
Tu vas y arriver sans les lunettes ?  Very Happy

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 1767332709

abi  hop hop hop, je bouge, concentre toi !

Demain, 7 h sur le pré, à mi-chemin, derrière la mosquée Farouk à Khartoum. Je pars de suite !

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 19810

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par RogerMartin le Mer 19 Avr 2017 - 21:14
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Les voitures étaient à cheval, jeune insolent. Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 558662839

Et rassure-toi, après la 1eS il y avait encore la terminale C, D ou E. Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3622156775
A lettres, B éco, G gestion (et des numéros, mais bon c'est loin et je n'ai pas pris mes cachets).

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par RogerMartin le Mer 19 Avr 2017 - 21:19
@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Ashtrak a écrit:
Tu vas y arriver sans les lunettes ?  Very Happy

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 1767332709

abi  hop hop hop, je bouge, concentre toi !

Demain, 7 h sur le pré, à mi-chemin, derrière la mosquée Farouk à Khartoum. Je pars de suite !

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 19810



Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 4086491303

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Caspar
Caspar
Bon génie

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Caspar le Mer 19 Avr 2017 - 21:23
@RogerMartin a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@RogerMartin a écrit:Si ma mémoire est bonne, 4e pour moi (réforme Haby, donc 1979-1980). Et "les limites avec epsilon" en 1e S à l'époque, 1982-1983 donc.

C'était déjà la 1ère S à cette époque ?

Et les voitures roulaient au gazogène ou encore à la vapeur ? Very Happy

Les voitures étaient à cheval, jeune insolent. Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 558662839

Et rassure-toi, après la 1eS il y avait encore la terminale C, D ou E. Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3622156775
A lettres, B éco, G gestion (et des numéros, mais bon c'est loin et je n'ai pas pris mes cachets).

Sans oublier les bacs technologiques F, ça allait jusqu'à F8 il me semble (peut-être un bac "musique" dans le tas??), et si je ne me trompe pas il y avait un bac H comme Hinformatique.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Moonchild le Mer 19 Avr 2017 - 21:25
@Anaxagore a écrit:C'est ce que j'ai expliqué, en tant que représentant du GRIP, pendant les 3h de la réunion du CSP à laquelle j'ai été convié. Il y avait une liste de présents longue comme le bras. Ces derniers ne peuvent pas dire qu'ils ne savent pas.
Si, ils peuvent le dire : ton intervention était trop frontale, tu ne les as pas laissés s'approprier les savoirs par eux-mêmes. diable
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Mrs Hobie le Mer 19 Avr 2017 - 21:27
Caspar Goodwood a écrit:Sans oublier les bacs technologiques F, ça allait jusqu'à F8 il me semble (peut-être un bac "musique" dans le tas??), et si je ne me trompe pas il y avait un bac H comme Hinformatique.
F8 c'était genre Sciences Médico-Social, l'équivalent du ST2S de maintenant.
Il me semblait qu'il y avait du F9 et F12

_________________
Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_bretonProf de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Couturier
William Foster
William Foster
Érudit

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par William Foster le Mer 19 Avr 2017 - 21:28
C'est plus un bac, c'est un clavier d'ordi Razz

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Mrs Hobie le Mer 19 Avr 2017 - 21:32
Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3284587592 Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3284587592

y'vait pas d'ordi à l'époque !!!
Ah, si, les MO5, TO7, Excel 100 ... et les PC 1512 de mon lycée, qui fonctionnaient sous dos, avec le grand luxe d'un double lecteur de disquettes pour éviter de faire "grille-pain" Very Happy

_________________
Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_bretonProf de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Couturier
Caspar
Caspar
Bon génie

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Caspar le Mer 19 Avr 2017 - 21:36
@Mrs Hobie a écrit:Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3284587592 Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 3284587592

y'vait pas d'ordi à l'époque !!!
Ah, si, les MO5, TO7, Excel 100 ... et les PC 1512 de mon lycée, qui fonctionnaient sous dos, avec le grand luxe d'un double lecteur de disquettes pour éviter de faire "grille-pain" Very Happy

Moi j'étais A2, donc très peu de maths (coeff 2, épreuve orale...), et le prof nous laissait jouer sur les ordis de temps en temps. Quand j'y pense, quelle bande de fumistes (élèves et prof).
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Mrs Hobie le Mer 19 Avr 2017 - 21:43
Caspar Goodwood a écrit:Moi j'étais A2, donc très peu de maths (coeff 2, épreuve orale...), et le prof nous laissait jouer sur les ordis de temps en temps. Quand j'y pense, quelle bande de fumistes (élèves et prof).
z'aviez du matériel ... Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 4072393879
(chez nous les ordis étaient dans une salle réservée, seuls les élèves avec l'option informatique avaient le droit d'y accéder (pendant les cours d'informatique, mais aussi en accès-libre quand la salle était dispo, il suffisait qu'on récupère la clé à la loge, le concierge avait la liste des élèves autorisés, ça ne rigolait pas ...))

_________________
Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_bretonProf de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Couturier
Caspar
Caspar
Bon génie

Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 Empty Re: Prof de math en France : un métier en voie de disparition

par Caspar le Mer 19 Avr 2017 - 21:45
@Mrs Hobie a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:Moi j'étais A2, donc très peu de maths (coeff 2, épreuve orale...), et le prof nous laissait jouer sur les ordis de temps en temps. Quand j'y pense, quelle bande de fumistes (élèves et prof).
z'aviez du matériel ...  Prof de math en France : un métier en voie de disparition - Page 2 4072393879
(chez nous les ordis étaient dans une salle réservée, seuls les élèves avec l'option informatique avaient le droit d'y accéder (pendant les cours d'informatique, mais aussi en accès-libre quand la salle était dispo, il suffisait qu'on récupère la clé à la loge, le concierge avait la liste des élèves autorisés, ça ne rigolait pas ...))

Tout petit lycée et tout petit effectif en A2 (moins de dix?) et le prof était avec nous.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum