Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Val83
Niveau 5

Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Lun 24 Avr 2017 - 21:43
Bonsoir,

Je prépare actuellement une thèse en histoire ancienne parallèlement à l'enseignement. J'ai eu des cours de grec ancien pendant mon cursus et je poursuis l'apprentissage de cette langue. Cependant, mon niveau est celui d'un grand débutant et il m'est difficile de traduire des textes épigraphiques qui, bien entendu, n'ont pas de traduction.
Ainsi, je recherche un enseignant en grec ancien qui pourrait traduire un corpus de textes épigraphiques contre rémunération. Si vous êtes éventuellement intéressé, n'hésitez pas à m'envoyer un mp.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Lun 24 Avr 2017 - 21:53
@Val83 a écrit:Bonsoir,

Je prépare actuellement une thèse en histoire ancienne parallèlement à l'enseignement. J'ai eu des cours de grec ancien pendant mon cursus et je poursuis l'apprentissage de cette langue. Cependant, mon niveau est celui d'un grand débutant et il m'est difficile de traduire des textes épigraphiques qui, bien entendu, n'ont pas de traduction.
Ainsi, je recherche un enseignant en grec ancien qui pourrait traduire un corpus de textes épigraphiques contre rémunération. Si vous êtes éventuellement intéressé, n'hésitez pas à m'envoyer un mp.
Si tu as le lemme, publie le ici, et des tas de gens se feront un plaisir de t'éclairer.
Pour ma part, j'ai fait de l'épigraphie quand je n'étais pas enseignant, mais c'est ancien tel le vers de vase, à force de ramper dans la gadoue de l'enseignement, j'en ai rejoint les compétences.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Lun 24 Avr 2017 - 21:59
Bon voici un extrait d'une épitaphe retrouvée en Egypte et datant du IIe siècle:

ναρκίσσωι δὲ στέφει ἄνθεϊ ἁβροτάτωι·
εἶαρ δ’ αὐτομάτης πέμπει γόνον ἔνθα μελίσσης,
καὶ ῥόδον ἐκ καλύκων, ἄνθος Ἔρωτι φίλον·
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par trompettemarine le Lun 24 Avr 2017 - 22:24
L'épigraphie est selon moi une discipline à part entière extrêmement complexe. Il faut te rapprocher des Ecoles normales, de l'Ecole des hautes et des quelques universités qui enseignent encore l'épigraphie pour trouver les bons contacts.
On va t'aider (j'avoue cependant être débordée de travail de mon côté) mais dans quelle aventure te lances-tu ?

Pense aussi à voir chez les Italiens, les Anglais, les Américains, les Allemands etc.

Remonte le post de temps en temps qu'on n'oublie pas.
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Lun 24 Avr 2017 - 22:28
En réalité, je travaille essentiellement sur des textes littéraires mais je dois compléter mon corpus de quelques textes épigraphiques. Bien entendu, si la tâche est trop ardue, je me limiterai aux textes littéraires (sachant que je travaille aussi sur des documents latins) Smile .
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Lun 24 Avr 2017 - 22:29
@Val83 a écrit:Bon voici un extrait d'une épitaphe retrouvée en Egypte et datant du IIe siècle:

ναρκίσσωι δὲ στέφει ἄνθεϊ ἁβροτάτωι·
εἶαρ δ’ αὐτομάτης πέμπει γόνον ἔνθα μελίσσης,
καὶ ῥόδον ἐκ καλύκων, ἄνθος Ἔρωτι φίλον·
Voici un essai mot-à-mot

"Tu es couronné ( στέφει = passif de στέφω,  "couronner")  du narcisse, très délicate fleur ;
le printemps ( εἶαρ = ἔαρ)   envoie ici la descendance de l'abeille spontanée (mais je crois qu'il y a hypallage et qu'il faut traduire : "la descendance spontanée de l'abeille", on croyait à la génération spontanée. Voir Virgile, Géorgiques), et à partir du bouton la rose , fleur chère à  Amour. "

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Lun 24 Avr 2017 - 22:46
Voici une autre épitaphe en prose découverte en Egypte et datée de la période hellénistique:

τὸ κάλλιστον μέτρον ὑφ’ ἡβᾶι
ἄρτι φύοντι ἀκμᾶς ἄνθος ἔκυρσ’ Ἀΐδαν.
avatar
Alyki
Sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Alyki le Mar 25 Avr 2017 - 7:59
As-tu consulté d'Etienne Bernard,Inscriptions métriques de l'Égypte gréco-romaine: Recherches sur la poésie épigrammatique des grecs en Égypte (Livre).
https://goo.gl/search/Inscriptions+m%C3%A9triques+de+l'%C3%89gypte+gr%C3%A9co-romaine:+Recherches+sur+la+po%C3%A9sie+%C3%A9pigrammatique+des+grecs+en+%C3%89gypte ?

Il semble y avoir des traductions et cela permet de se familiariser avec l'esprit des inscriptions.
Personnellement, je travaille avec des inscriptions plus institutionnelles et c'est en partant d'inscriptions traduites (qui me servaient de "correction") que j'ai progressé.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Mar 25 Avr 2017 - 9:04
@Val83 a écrit:Voici une autre épitaphe en prose découverte en Egypte et datée de la période hellénistique:

τὸ κάλλιστον μέτρον ὑφ’ ἡβᾶι
ἄρτι φύοντι ἀκμᾶς ἄνθος ἔκυρσ’ Ἀΐδαν.
Epitaphe d'un jeune homme ou d'une jeune femme, apparemment.
les formes en -α au lieu de -η sont doriennes.

La syntaxe est dense , les termes reprenant l'image de la floraison et de la jeunesse sont nombreux ( ἤβη, φύων, ἄνθος, ἀκμή)et donc un peu redondants et difficiles à traduire.

Sens général, mot-à-mot ·

τὸ κάλλιστον μέτρον ... "la plus belle forme (" (μέτρον difficile à traduire : c'est la mesure, mais ça peut être la proportion, l'harmonie, ou le bel âge ; ἀκμή, l'âge florissant )
ὑφ’ ἡβᾶι ἄρτι φύοντι poussé "effet d'une jeunesse récemment épanouie"

ἀκμᾶς ἄνθος ἔκυρσ’ Ἀΐδαν "[cette] fleur du bel âge a rencontré Hadès".

==> "la plus grande beauté, effet d'une jeunesse tout juste épanouie, cette fleur de l'âge a rencontré Hadès".

Il est aussi possible qu'on puisse faire d' ἀκμᾶς le complément de μέτρον , ce qui ne change pas fondamentalement le sens .

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Mar 25 Avr 2017 - 9:57
@Lefteris a écrit:
@Val83 a écrit:Voici une autre épitaphe en prose découverte en Egypte et datée de la période hellénistique:

τὸ κάλλιστον μέτρον ὑφ’ ἡβᾶι
ἄρτι φύοντι ἀκμᾶς ἄνθος ἔκυρσ’ Ἀΐδαν.
Epitaphe d'un jeune homme ou d'une jeune femme, apparemment.
les formes  en -α au lieu de -η sont doriennes.

La syntaxe est dense , les termes reprenant l'image de la floraison et de la jeunesse sont nombreux ( ἤβη, φύων, ἄνθος, ἀκμή)et donc  un peu redondants et difficiles à traduire.

Sens général, mot-à-mot ·

τὸ κάλλιστον μέτρον ...  "la plus belle forme (" (μέτρον  difficile à traduire : c'est la mesure, mais ça peut être la proportion, l'harmonie, ou le bel âge ; ἀκμή, l'âge florissant )
ὑφ’ ἡβᾶι ἄρτι φύοντι poussé "effet d'une jeunesse récemment épanouie"

ἀκμᾶς  ἄνθος ἔκυρσ’ Ἀΐδαν "[cette]  fleur du bel âge a rencontré Hadès".

==> "la plus grande beauté, effet d'une jeunesse tout juste épanouie, cette fleur de l'âge a rencontré Hadès".

Il est aussi possible qu'on puisse faire d' ἀκμᾶς le complément de μέτρον , ce qui ne change pas fondamentalement le sens .
Je te remercie! Ce qui est justement difficile pour moi ce sont les allusions à la fleur comme métaphore du temps qui passe et non à la plante elle-même (ce qui m'intéresse le plus)!
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Mer 26 Avr 2017 - 15:24
Bonjour, me revoici avec mes inscriptions! En voici une autre qui provient d'une nécropole et qui date probablement du IIe siècle avant J.-C:

Ἀντιοχείας κόσμε, φίλων θάλος, ἄνθος ἀγώνων,
κωμῳδῶν πάντων τῶν ἐπὶ γῆς στέφανε ·
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Mer 26 Avr 2017 - 17:43
"Parure d'Antioche, jeune pousse chérie (ou "bonheur de ses amis") , fleur des concours, couronne (= ornement, au figuré)  de tous les acteurs [qui sont] sur terre."

Difficulté à φίλων θάλος . Il devrait plutôt y avoir semble-t-il un  omicron dans φίλων pour en faire un adjectif.  Ca doit être une réminiscence homérique de φίλoν Θάλος , paroles d'Hécube à Hector partant au combat, Iliade, XXII.


Cette difficulté est soulevée ici , en allemand. J'ai compris en ramant un peu, c'est plus tout frais  humhum  . On  pourrait en effet  comprendre  θάλος non comme "jeune pousse" mais métaphoriquement   comme "joie", "bonheur " "ornement"  ce qui justifie φίλων  au génitif : "bonheur/ornement  des ses amis"  voire "éclat  parmi ses amis" .

https://books.google.fr/books?id=cA1EDQAAQBAJ&pg=PT266&lpg=PT266&dq=%CF%86%E1%BD%B7%CE%BB%CF%89%CE%BD+%CE%B8%E1%BD%B1%CE%BB%CE%BF%CF%82&source=bl&ots=CNuyoBiawq&sig=YCdBdEflAaUIq0jsZXbs6yN2dv4&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj41t7UtsLTAhVDuhoKHSPACRsQ6AEIMTAB#v=onepage&q=%CF%86%E1%BD%B7%CE%BB%CF%89%CE%BD%20%CE%B8%E1%BD%B1%CE%BB%CE%BF%CF%82&f=false


En cherchant des renseignement sur les sens possibles de Θάλος , qui signifie normalement "jeune pousse, bourgeon, plante en fleur ..." j'ai trouvé aussi ça, qui peut t'intéresser :
http://books.openedition.org/pulg/1087?lang=fr

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Oudemia le Mer 26 Avr 2017 - 19:13
C'est très stimulant, tout ça : merci, Lefteris.
avatar
Alyki
Sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Alyki le Mer 26 Avr 2017 - 19:18
Désolée de faire le vieux barbon, c'est très stimulant mais je crois que notre collègue a besoin de se frotter par elle-même aux textes. Peut-être soumettre une proposition de traduction en demandant de l'aide, après s'être soi-même fait les dents... C'est comme cela qu'on progresse. D'ailleurs avez-vous consulté la référence que je vous ai indiqué ? Est-ce totalement hors-sujet ?

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Mer 26 Avr 2017 - 21:06
@Alyki a écrit:Désolée de faire le vieux barbon, c'est très stimulant mais je crois que notre collègue a besoin de se frotter par elle-même aux textes. Peut-être soumettre une proposition de traduction en demandant de l'aide, après s'être soi-même fait les dents... C'est comme cela qu'on progresse. D'ailleurs avez-vous consulté la référence que je vous ai indiqué ? Est-ce totalement hors-sujet ?
Certes... Je crois que Val ne demande qu'à le faire , quand elle dit qu'elle continue de faire l'apprentissage du grec. Mais il faut reconnaître que le style des épigrammes est parfois difficile : formes dialectales (voire fautes), ellipses, sens figuré ou implicite, ambiguïtés, réminiscence de vers épiques ou lyriques et imitation de leur style, etc. Donc en attendant, il ne faut pas rester en cale sèche.

Mais il est vrai qu'on peut aussi se familiariser avec le genre en parcourant une anthologie, par exemple. Et on y apprend plein de petites choses au passage, sur l'histoire, la vie quotidienne....

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par DesolationRow le Mer 26 Avr 2017 - 21:08
En tout cas, c'est une assez mauvaise idée d'utiliser, dans une thèse, des sources qu'on maîtrise si peu.
avatar
Alyki
Sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Alyki le Mer 26 Avr 2017 - 21:11
Tout à fait d'accord DR ! C'est aussi ça qui me posait problème.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Oudemia le Mer 26 Avr 2017 - 21:15
@Val83 a écrit:Je prépare actuellement une thèse en histoire ancienne parallèlement à l'enseignement. J'ai eu des cours de grec ancien pendant mon cursus et je poursuis l'apprentissage de cette langue. Cependant, mon niveau est celui d'un grand débutant et il m'est difficile de traduire des textes épigraphiques qui, bien entendu, n'ont pas de traduction.
Avec ce cas, qui est celui d'une lycéenne d'il y a quelques années, on a une idée de ce qui manquera sous peu aux étudiants en histoire. Nous le savions, le craignions, c'est une réalité.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Lefteris le Mer 26 Avr 2017 - 21:36
@Oudemia a écrit:
@Val83 a écrit:Je prépare actuellement une thèse en histoire ancienne parallèlement à l'enseignement. J'ai eu des cours de grec ancien pendant mon cursus et je poursuis l'apprentissage de cette langue. Cependant, mon niveau est celui d'un grand débutant et il m'est difficile de traduire des textes épigraphiques qui, bien entendu, n'ont pas de traduction.
Avec ce cas, qui est celui d'une lycéenne d'il y a quelques années, on a une idée de ce qui manquera sous peu aux étudiants en histoire. Nous le savions, le craignions, c'est une réalité.
On dévie du sujet, mais c'est vrai : on a de plus en plus d'enseignants d'HG qui ne savent ni grec, ni latin, qui connaissent peu l'histoire ancienne d'ailleurs, tout comme on trouve des néo-professeurs de LM qui n'en savent guère dans ces domaines, et seront pourtant amenés à parler d'étymologie, à faire les textes fondateurs, à commenter des auteurs modernes imprégnés d'Antiquité ... Cripure nous eût fait une Philippique sur le sujet Very Happy.
Mais je crois aussi que certains étudiants passionnés comme Val se lanceront dans les Humanités parce qu'ils en comprendront le besoin, si toutefois il reste des professeurs et des facs qui les enseignent (c'est d'ailleurs en faisant tout autre chose que moi-même, je me suis jadis mis au grec).

Fin du HS. Et en attendant, les hellénistes du forum sont invités à sortir de leur formol , au moins pour vérifier ce que j'ai pu traduire.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par RogerMartin le Mer 26 Avr 2017 - 21:37
En tout cas, ça fera très mignon dans la thèse quand les traductions seront indiquées comme étant celles de M. Lefteris, suivi du numéro de post sur neo. Parce qu'il faut attribuer les traductions quand elles ne sont pas du fait du candidat, c'est un minimum.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Oudemia le Mer 26 Avr 2017 - 21:55
Je suppose bien sûr que Val83 comptait demander leurs identités à ses différents contributeurs. L'intervention directe de Lefteris sur Néo n'était pas prévue (mais ceci n'empêche pas cela).
avatar
Alyki
Sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Alyki le Mer 26 Avr 2017 - 22:43
Dans la fac où je fais des TD, il y a une initiation au grec pour les historiens (peut-être aussi au latin mais c'est pas ma période...) dès le début de la licence. Je ne critique pas le fait de ne pas savoir le grec ce qui me gène c'est de ne pas proposer sa propre interprétation, même fallacieuse. J'ai fait du grec depuis ma 4eme et pourtant quand je me suis lancée dans l'épigraphie pour ma thèse j'ai eu beaucoup de mal : signes acrophoniques, dialecte, etc... Je me suis appuyée sur des traductions pour apprendre, j'ai demandé conseil. Je n'ai pas demandé à ce qu'on me traduise mes sources. Mon premier directeur m'avait envoyé à un séminaire d'épigraphie terrifiant par le niveau qui y régnait, quand j'étais en maîtrise. Je me suis enfuie et débrouillée toute seule. Je l'ai souvent consulté sur mes interprétations par la suite.
Il faut, selon moi, maîtriser son corpus documentaire pour l'analyser sérieusement. Cela demande certainement des efforts importants mais c'est comme ça qu'on progresse. (Je sais je me répète...).
Quand aux historiens qui ne connaissent pas grand chose en histoire ancienne ce n'est pas faux du tout, malheureusement. Mais n'oublions pas les collègues de lettres classiques incapables de lire une inscription comme un certain collègue qui me voyant une fois dans le corpus des inscriptions de Delphes a essayé de comprendre un compte et est resté en panne à la deuxième ligne... À chacun sa spécialité ! L'objectif du doctorat est de se spécialiser et donc de renforcer ses compétences sur un point, angle précis et c'est pour ça que la démarche ainsi présentée de notre collègue me gêne.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Mer 26 Avr 2017 - 23:01
@Alyki a écrit:Désolée de faire le vieux barbon, c'est très stimulant mais je crois que notre collègue a besoin de se frotter par elle-même aux textes. Peut-être soumettre une proposition de traduction en demandant de l'aide, après s'être soi-même fait les dents... C'est comme cela qu'on progresse. D'ailleurs avez-vous consulté la référence que je vous ai indiqué ? Est-ce totalement hors-sujet ?
Bonsoir,

Pour te répondre Alyki: oui, j'ai déjà consulté cet ouvrage qui comporte des traductions proposées par l'auteur lui-même. Mais très sincèrement, et j'avoue que c'est regrettable, mais je ne vois pas comment rattraper des années de cours de grec ancien en quelques mois, sachant que je dois me pencher sur des inscriptions latines. Pendant mon cursus, j'ai eu des enseignements en grec ancien, en latins classique et médiéval mais au demeurant, bien insuffisants pour réaliser des traductions. C'est la raison pour laquelle je propose à un enseignant de grec ancien d'effectuer ces traductions.
avatar
Alyki
Sage

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Alyki le Mer 26 Avr 2017 - 23:06
Si tu ne peux traduire toi même, il me semble, à voir avec ton / ta directeur / directrice, qu'il n'est pas pertinent d'utiliser des sources que tu en peux pas traiter toi-même.


Dernière édition par Alyki le Mer 26 Avr 2017 - 23:17, édité 1 fois

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Val83
Niveau 5

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Val83 le Mer 26 Avr 2017 - 23:12
@Oudemia a écrit:Je suppose bien sûr que Val83 comptait demander leurs identités à ses différents contributeurs. L'intervention directe de Lefteris sur Néo n'était pas prévue (mais ceci n'empêche pas cela).
Bien sûr que j'envisageais de demander l'identité de la personne. Je n'ai pas l'habitude de m'attribuer un travail qui n'est pas de mon fait.
Contenu sponsorisé

Re: Traduction de textes épigraphiques en grec ancien pour une thèse

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum