Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bela Lugosi
Je viens de m'inscrire !

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Bela Lugosi le Dim 21 Mai 2017 - 17:18
Jusqu'à présent, oui je prenais du plaisir. Mais récemment j'ai eu des élèves en troisième qui ont contesté mon système de notation, qui m'ont expliqué qu'ils en savaient autant que moi et que je n'avais aucune autorité qu'elle soit intellectuelle ou autre (ce qui est un comble car je suis hyper sûre de moi et de mes connaissances, pas le genre à baisser la tête et à dire des trucs approximatifs) . Depuis, je suis un peu dégoûtée par ce métier même si ces élèves vont prendre cher en termes de sanction de la part du principal.
Je songe même à m'inscrire en fac de droit à côté du boulot pour assurer mes arrières d'ici 3 ou 4 ans... et m'ouvrir les portes d'autres concours.

Ah et sinon, on m'a donné un conseil suite à cet événement : "Faire des cours sans contenu". alatienne (ce qui est le rêve de mes troisièmes)
CarmenLR
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par CarmenLR le Dim 21 Mai 2017 - 19:51
@Elaïna a écrit:
Je suis dans un établissement qu'on m'a présenté comme "élitiste" et au bout de neuf mois d'enseignement, je ne vois pas de grosse différence avec mon bahut pourri de l'an passé
Nous sommes plusieurs collègues à avoir eu le même ascenseur émotionnel : joie d'apprendre la mutation là-bas, puis déception devant le niveau
Bon, je suis à 20 minutes porte à porte en voiture contre 40 minutes avant, mes collègues sont sympas et le cadre est très beau, les élèves ont eu peu plus de background culturel (on leur montre un tableau style l'annonciation de Léonard, ils devinent le sujet, alors que dans mon ancien bahut non), et au lieu d'en avoir 20 sur 35 en très grande difficulté, j'en ai 5 ou 6 sur 30
Je n'ai pas à me plaindre par rapport à ce que vivent certains collègues confrontés à la violence des parents, des élèves, etc
De là à dire que j'ai plaisir à enseigner, non
Je dois me forcer à être en classe le dragon que je ne suis pas
Plusieurs collègues m'ont dit que les élèves étaient terrorisés, à cause des mauvaises notes, des interros surprise etc (faut dire, ça craint, j'exige qu'on connaisse par coeur des définitions et des dates !)
J'essaie d'être "main de fer dans un gant de velours", et encore je me sens trop peu exigeante, l'an prochain ça sera main de fer dans un gant de fer histoire d'obtenir quelque chose de plus, sans grande illusion malheureusement !

Courage, Elaïna.
D'après ce que tu écris, ces conditions sont absolument idéales en 2017.

Si tu aimes enseigner, tu auras forcément du plaisir à un moment ou un autre, dans ces bonnes conditions.
Je te le souhaite, en tout cas !
User21929
Expert

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par User21929 le Dim 21 Mai 2017 - 19:59
Dernière chose à subir cette année, nous devons convoquer jusqu'à quatre fois un élève ne se présentant pas à un CCF ou un oral !!!! Tout cela pour mettre NV ou 0 à la fin. Alors que la première fois c'était faisable.

Tous les jours j'ai une bonne raison de détester ce métier que j'ai tant aimé.
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par mafalda16 le Dim 21 Mai 2017 - 20:17
4 fois ?! affraid
Diplomate
Niveau 5

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Diplomate le Dim 21 Mai 2017 - 20:29
oui j'adore mais plutôt les 6ème et les 3ème qui sont soient des chous quand ils commencent la matière soit un peu plus murs en 3ème et font moins de bavardages.les 5ème et les 4ème c'est plein dans la crise d'adolescence et c'est limite parfois insupportable .
avatar
Zazk
Habitué du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Zazk le Dim 21 Mai 2017 - 20:33
Ouille ouille ouille, Diplomate. Je ne le suis peut-être pas (diplomate) mais j'avoue que trouver autant de fautes dans ton message aurait tendance à me décourager pour l'avenir...
Hugo78
Niveau 6

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Hugo78 le Dim 21 Mai 2017 - 20:34
Aucun plaisir quand je vois le temps que je passe à préparer mes cours pour des gamins qui s'en fichent et me manquent de respect quotidiennement ! Ma REP+ va me tuer à petit feu !
Diplomate
Niveau 5

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Diplomate le Dim 21 Mai 2017 - 20:45
"Mais récemment j'ai eu des élèves en troisième qui ont contesté mon système de notation, qui m'ont expliqué qu'ils en savaient autant que moi et que je n'avais aucune autorité qu'elle soit intellectuelle ou autre "
Il y a des gens mal élevés , irrespectueux  ou qui sont dans le rapport de force,en 3ème comme partout ailleurs.Dis leur qu'en tant que prof c'est toi qui choisis ton mode d'évaluation que ça leur plaise ou non et que ton métier est de leur enseigner et non de jouer au dictateur pour asseoir un pseudo pouvoir.
J'ai remarqué aussi que les élèves demandent de l'autorité dictatoriale à tout va, c'est pratiquement la seule chose qui me déplait dans ce métier.
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par zeprof le Dim 21 Mai 2017 - 20:56
Whypee a écrit:Dernière chose à subir cette année, nous devons convoquer jusqu'à quatre fois un élève ne se présentant pas à un CCF ou un oral !!!! Tout cela pour mettre NV ou 0 à la fin. Alors que la première fois c'était faisable.

Tous les jours j'ai une bonne raison de détester ce métier que j'ai tant aimé.

4 fois ? je convoque 2 fois maxi et ça me parait déjà trop quand je sais pertinemment que l'élève a séché... pour une raison valabel c'est autre chose mais je connais mes élèves et je sais lesquels abusent et les autres.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
ysabel
Devin

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par ysabel le Dim 21 Mai 2017 - 21:02
Tiens, cela me fait penser à vendredi. Les secondes devaient me rendre une partie de commentaire (intro + 1ère partie) et j'avais donné les sous-parties.
Un élève me dit qu'un surveillant l'avait aidé :
moi : aïe !
lui : et il m'a dit que vos sous-parties il n'aurait pas fallu les organiser ainsi
moi (très calme, je ne m'énerve pas pour cela) : Ah ? Et il est prof de lettres ?
lui : non
moi : il est donc bac + 5 en lettres ?
lui : non, il est en droit.
moi : hum...
Lui qui continue alors que je pensais que c'était clos, qu'il avait compris l'implicite. Bref, je repose la question : Est-il prof de lettres ?
lui : mais vous l'avez déjà demandé
moi : oui je sais... la réponse est négative donc il n'a pas l'autorité. discussion close.
il n'a pas insisté...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
slynop
Niveau 10

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par slynop le Dim 21 Mai 2017 - 23:59
Si je prends du plaisir ? Oui.

A exercer mon métier ? : oui en partie, tout dépend des classes, avec chieurs / sans chieurs pour pourrir le cours.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Philomène87 le Lun 22 Mai 2017 - 16:21
En ce moment avec une promo infernale je passe mon temps à brailler, à faire la morale, malheureusement étant très fatiguée je n'arrive pas à réagir autrement. Et là, il y a carrément eu des contestations, j'ai horreur de ça. Mon boulot est purement alimentaire...
MissWest-Indies
Niveau 6

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par MissWest-Indies le Lun 22 Mai 2017 - 23:17
Si le gouvernement ne règle toujours pas le problème des élèves cancres , perturbateurs  et sans éducation qui pourrissent nos cours  avec la complicité des parents et CDE laxistes,les arrêts maladie et démissions exploseront.


Dernière édition par MissWest-Indies le Lun 22 Mai 2017 - 23:32, édité 1 fois
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Lefteris le Lun 22 Mai 2017 - 23:24
@MissWest-Indies a écrit:Si le gouvernement ne règle pas la solution des élèves cancres , perturbateurs  et sans éducation qui pourrissent nos cours  avec la complicité des parents et CDE laxistes,les arrêts maladie et démissions exploseront.



Je te prie de changer de langage :
cancre = décrocheur
perturbateur = subissant la violence du système et exprimant son malaise.
sans éducation = conditions  familiales difficiles/ famille peu présente.

Il va te falloir un sérieux  accompagnement pour apprendre tout ça.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par gauvain31 le Lun 22 Mai 2017 - 23:47
@zeprof a écrit:
Whypee a écrit:Dernière chose à subir cette année, nous devons convoquer jusqu'à quatre fois un élève ne se présentant pas à un CCF ou un oral !!!! Tout cela pour mettre NV ou 0 à la fin. Alors que la première fois c'était faisable.

Tous les jours j'ai une bonne raison de détester ce métier que j'ai tant aimé.

4 fois ? je convoque 2 fois maxi et ça me parait déjà trop quand je sais pertinemment que l'élève a séché... pour une raison valabel c'est autre chose mais je connais mes élèves et je sais lesquels abusent et les autres.

Si l'élève a pertinemment séché, il ne devrait même pas y avoir une 2nde fois.... Une absence à un examen officiel doit être dûment justifiée. Sinon c'est zéro.
Ça me fait penser à un élève de Terminale que j'ai croisé à la vie scolaire vendredi. Il était 13h. Il demandait à passer avec ma collègue d'anglais à l'oral. L'AED lui demande quand est-ce qu'il devait passer à l'oral et il répond naturellement " à 11h , j'ai 2h de retard" sans plus d'explications... cafe
Chertea
Niveau 9

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Chertea le Mar 23 Mai 2017 - 1:06
@Elyas a écrit:J'enseigne depuis 17 ans maintenant. J'ai toujours eu du plaisir à enseigner, voire de plus en plus. J'ai enseigné en REP, en zone rurale et actuellement dans un collège de centre-ville au public mixte. Partout, les élèves m'ont toujours respecté, de façon parfois surprenante d'ailleurs, et j'ai toujours pu leur faire réaliser les travaux que je voulais. Certains sont plus difficiles que d'autres mais, avec l'expérience, des lectures et un brin de fantaisie, j'ai trouvé des leviers pour parvenir à faire progresser tout le monde. J'aime vraiment ce travail, parvenir à enseigner la différence entre une seigneurie banale et une seigneurie foncière à des élèves de 5e, à les lancer chercher les éléments biographiques d'Aliénor d'Aquitaine ou de Bertrand du Guesclin, à leur faire conceptualiser la naissance du monothéisme juif, à leur faire analyser des documents anciens et à les leur faire comprendre. C'est vraiment un métier sensationnel que de leur ouvrir une fenêtre sur le temps passé et de leur ouvrir le chemin sur le monde actuel.

Sur la question de la discipline, je punis très peu. J'en ai peu besoin, même quand j'étais en REP. J'ai tendance à faire confiance à mes élèves, à tel point que je ne ferme jamais ma porte de salle de classe. J'ai la faiblesse de croire, et l'expérience semble le confirmer, que c'est réciproque.

Après, j'ai bien conscience que je vis ce métier avec un truc apparemment rejeté par beaucoup, la vocation. Pour moi, ce n'est pas seulement un métier, c'est ce pour quoi j'étais fait. Malgré toutes les propositions qui s'ouvrent à moi, je me vois mal quitter les classes. En fait, c'est même pire, je me vois même mal quitter le collège.

En revanche, je comprends très bien pourquoi de nombreux collègues aiment de moins en moins ce métier. J'ai bien conscience de ne pas représenter une majorité. Néanmoins, c'est un métier magnifique et je le vis pleinement en ne lâchant rien sur le travail des élèves et sur le niveau.

Monsieur "Autorité Naturelle" nous a rejoint.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Elyas le Mar 23 Mai 2017 - 5:10
@Chertea a écrit:
@Elyas a écrit:blabla

Monsieur "Autorité Naturelle" nous a rejoint.

Non, je n'ai pas d'autorité naturelle, loin de là. Cependant, je n'ai jamais fait de l'autorité un enjeu majeur, juste un outil. L'axe majeur est le travail, rien que le travail, toujours le travail. Cela a fonctionné. Je ne sais absolument pas pourquoi, une des raisons qui fait que je ne donne jamais de conseil sur la question de l'autorité. C'est un truc trop mystérieux à définir pour moi. Après, j'ai tendance, comme j'ai dit, à être quelqu'un qui fait naturellement confiance et qui ne lâche rien. J'ai la chance que les élèves me le rendent en retour.

Cependant, si ce fil ne doit être dédié qu'aux enseignants qui sont dans un rapport au métier qui est ou devient négatif, il faut l'indiquer et changer le titre.
MissWest-Indies
Niveau 6

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par MissWest-Indies le Mar 23 Mai 2017 - 13:38
@Chertea a écrit:
@Elyas a écrit:J'enseigne depuis 17 ans maintenant. J'ai toujours eu du plaisir à enseigner, voire de plus en plus. J'ai enseigné en REP, en zone rurale et actuellement dans un collège de centre-ville au public mixte. Partout, les élèves m'ont toujours respecté, de façon parfois surprenante d'ailleurs, et j'ai toujours pu leur faire réaliser les travaux que je voulais. Certains sont plus difficiles que d'autres mais, avec l'expérience, des lectures et un brin de fantaisie, j'ai trouvé des leviers pour parvenir à faire progresser tout le monde. J'aime vraiment ce travail, parvenir à enseigner la différence entre une seigneurie banale et une seigneurie foncière à des élèves de 5e, à les lancer chercher les éléments biographiques d'Aliénor d'Aquitaine ou de Bertrand du Guesclin, à leur faire conceptualiser la naissance du monothéisme juif, à leur faire analyser des documents anciens et à les leur faire comprendre. C'est vraiment un métier sensationnel que de leur ouvrir une fenêtre sur le temps passé et de leur ouvrir le chemin sur le monde actuel.

Sur la question de la discipline, je punis très peu. J'en ai peu besoin, même quand j'étais en REP. J'ai tendance à faire confiance à mes élèves, à tel point que je ne ferme jamais ma porte de salle de classe. J'ai la faiblesse de croire, et l'expérience semble le confirmer, que c'est réciproque.

Après, j'ai bien conscience que je vis ce métier avec un truc apparemment rejeté par beaucoup, la vocation. Pour moi, ce n'est pas seulement un métier, c'est ce pour quoi j'étais fait. Malgré toutes les propositions qui s'ouvrent à moi, je me vois mal quitter les classes. En fait, c'est même pire, je me vois même mal quitter le collège.

En revanche, je comprends très bien pourquoi de nombreux collègues aiment de moins en moins ce métier. J'ai bien conscience de ne pas représenter une majorité. Néanmoins, c'est un métier magnifique et je le vis pleinement en ne lâchant rien sur le travail des élèves et sur le niveau.

Monsieur "Autorité Naturelle" nous a rejoint.

😂😂😂😂👍👍👍👍👍👍
avatar
CoCo Nut
Je viens de m'inscrire !

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par CoCo Nut le Mar 23 Mai 2017 - 14:21
C'est toujours un plaisir quand on peut sortir du cadre habituel. Rien ne me déprime plus que des élèves qui s'ennuient et ne suivent pas le cours ou même ceux qui partent défaitistes dès le début ("de toute façon je suis nul en anglais") et ne font aucun effort. Du coup quand je leur lance un "On va inventer un jeu" ou "mettez au point l'innovation la plus incroyable qui soit", ça fait plaisir de voir leurs esprits commencer à entrer en ébullition. Dommage qu'on ne puisse pas faire ce genre d'activités plus souvent...
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Elaïna le Mar 23 Mai 2017 - 15:55
Moi je voudrais bien être comme Elyas, je crois sincèrement que j'étais faite pour enseigner.
Mais pas à des élèves qui n'en ont rien à f*
Je viens encore de me faire convoquer par mon chef qui s'interrogeait, à la suite de récrimination de parents, sur mes moyennes assez basses, notamment dans une classe de secondes singulièrement pénible. J'ai bien expliqué que, si je n'hésite jamais à mettre un 20, je mets zéro si devoir non rendu ou si absence non justifiée (par certificat médical) à un devoir programmé. Donc pour des élèves qui ne rendent pas les devoirs, fatalement ça fait des moyennes pourries.
Le proviseur a bien acquiescé, conscient que j'étais tout à fait dans mon bon droit, mais finalement, que faire ?

Je veux dire, que faire face à une classe qui ne fait pas le travail demandé à la maison, même un pauvre exercice ? à une classe qui ne fiche ostensiblement RIEN, qui refuse massivement d'écrire, qui sèche les devoirs ? qui n'apprend pas les leçons ? dernier devoir de connaissances, noté avec barème avantageux pour les pousser à écrire (9 questions, 1 point pour réponse basique, 2 points pour réponse développée avec argument et exemple, 3 points pour réponse avec plus de deux arguments - exemple), la moyenne est de 7. J'ai 5 copies blanches sur 30. Sans rien dessus, même pas une date ou un pauvre truc.

Et le pire c'est qu'ils se plaignent aux autres professeurs que je suis trop exigeante, que c'est dur, bref à côté de moi Auschwitz c'est de la petite bière.

J'ai tenté le plan de travail (sur les conseils et idées d'Elyas et Olympias), ça a été la catastrophe pour cette classe (pour l'autre, bavarde mais un peu plus intéressée, c'est bien mieux passé). Une bonne moitié d'élèves n'a rien écrit, rien de rien, alors que j'avais prévenu qu'il n'y aurait pas de correction générale et qu'il ne fallait pas attendre que je leur donne la solution. Rien à faire.

Je suis lasse de tout ça, je suis lasse de leur incurie, je suis lasse de devoir batailler pour avoir le silence.
Je ne suis pas faite pour ça. Pour enseigner, oui, mais pas pour ça.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Lucrezia
Niveau 9

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Lucrezia le Mar 23 Mai 2017 - 16:07
@Elyas a écrit:[...]
Sur la question de la discipline, je punis très peu. J'en ai peu besoin, même quand j'étais en REP. J'ai tendance à faire confiance à mes élèves, à tel point que je ne ferme jamais ma porte de salle de classe. J'ai la faiblesse de croire, et l'expérience semble le confirmer, que c'est réciproque.
[...]

Je ne comprends pas la phrase en gras. Quel rapport entre faire confiance à ses élèves et laisser la porte ouverte? heu   Je n'ai pour ma part pas confiance en mes élèves, mais je laisse tout le temps ma porte ouverte, même lorsqu'ils se mettent à déraper.

_________________
« Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. »  Hippocrate
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par DesolationRow le Mar 23 Mai 2017 - 16:09
Je pense que l'on peut être fait pour enseigner, tout en étant pas prêt à le faire dans des conditions désastreuses comme celles que tu décris.
Pour ma part, j'enseigne dans des conditions ultra-privilégiées et y trouve un plaisir constant ; j'ai bien conscience que dans la situation qui est la tienne, je ne tiendrais pas une semaine.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Elaïna le Mar 23 Mai 2017 - 16:15
le pire c est que mon établissement est réputé favorisé (banlieue très friquee)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par DesolationRow le Mar 23 Mai 2017 - 16:21
Oui mais clairement, ce n'est pas, ou plus, une question de localisation ou de réputation. Les conditions générales sont si dégradées qu'à moins d'avoir une aura naturelle qui permette de laisser ses portes ouvertes, on se trouve confronté à des situations ingérables, aussi excellent enseignant que l'on soit.
avatar
Night Owl
Niveau 9

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Night Owl le Mar 23 Mai 2017 - 16:39
@Elyas a écrit:

Non, je n'ai pas d'autorité naturelle, loin de là. Cependant, je n'ai jamais fait de l'autorité un enjeu majeur, juste un outil. L'axe majeur est le travail, rien que le travail, toujours le travail. Cela a fonctionné. Je ne sais absolument pas pourquoi, une des raisons qui fait que je ne donne jamais de conseil sur la question de l'autorité. C'est un truc trop mystérieux à définir pour moi. Après, j'ai tendance, comme j'ai dit, à être quelqu'un qui fait naturellement confiance et qui ne lâche rien. J'ai la chance que les élèves me le rendent en retour.

Cependant, si ce fil ne doit être dédié qu'aux enseignants qui sont dans un rapport au métier qui est ou devient négatif, il faut l'indiquer et changer le titre.

Désolée si je suis un peu HS mais, concrètement, si tu ne lâches rien mais punis peu, comment réagis-tu lorsque le travail n'est pas fait? Je n'ai jamais eu, je crois, autant d'élèves qui arrivent en cours les mains dans les poches, en n'ayant pas ouvert leur cahier ni évidemment fait leur travail, que ce soit un exercice écrit ou du vocabulaire à apprendre.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 17:23
Je comprends ce que dit Elyas.
Je fais naturellement confiance aux gens de manière générale, c'est ma personnalité. Je suis comme ça.
Du coup, pour les élèves, c'est pareil.
Quand ils ne font pas le travail, je ne dis rien d'autre qu'un "C'est pas mon probleme si tu n'as pas fait ton travail. Soit tu as une mauvaise note, soit je le veux avant vendredi dernier délai".
Alors certes, quelques uns n'en font pas plus mais d'autres (et c'est la majorité) viennent me rendre le boulot.
Apres, je suis en arts plastiques et j'ai bien conscience que je jouis d'une grande côte de sympathie par ma discipline que les eleves trouvent majoritairement ludique et agréable. J'ai moins la pression qu'un enseignant qui les voit 4 fois par semaine.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum