Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 17:23
Je comprends ce que dit Elyas.
Je fais naturellement confiance aux gens de manière générale, c'est ma personnalité. Je suis comme ça.
Du coup, pour les élèves, c'est pareil.
Quand ils ne font pas le travail, je ne dis rien d'autre qu'un "C'est pas mon probleme si tu n'as pas fait ton travail. Soit tu as une mauvaise note, soit je le veux avant vendredi dernier délai".
Alors certes, quelques uns n'en font pas plus mais d'autres (et c'est la majorité) viennent me rendre le boulot.
Apres, je suis en arts plastiques et j'ai bien conscience que je jouis d'une grande côte de sympathie par ma discipline que les eleves trouvent majoritairement ludique et agréable. J'ai moins la pression qu'un enseignant qui les voit 4 fois par semaine.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par DesolationRow le Mar 23 Mai 2017 - 17:26
Je pense qu'il faut être incroyablement naïf pour penser que la "confiance naturelle" que l'on peut porter "aux gens de manière générale" est ce qui manque aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe.
Ce qui manque généralement aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe, c'est une classe gérable. Tout le reste, c'est de la littérature, et pas de la bonne.
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Niang973 le Mar 23 Mai 2017 - 17:36
il y a 2 ans j'avais démissionné (juste avant d'aller passer les épreuves d'écrit du capes :aaq: )
Et aujourd'hui je m'éclate tellement en classe , que je me dis ,"heureusement que j'ai réussi ce concours" car sinon je serais réellement passé à côté de ma vocation.
voila pour le témoignage Very Happy

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
 :hermione2: pingouin  pingouin  pingouin  pingouin  
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Philomène87 le Mar 23 Mai 2017 - 17:38
@DesolationRow a écrit:Je pense qu'il faut être incroyablement naïf pour penser que la "confiance naturelle" que l'on peut porter "aux gens de manière générale" est ce qui manque aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe.
Ce qui manque généralement aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe, c'est une classe gérable. Tout le reste, c'est de la littérature, et pas de la bonne.

Absolument. Si le problème venait du professeur, il serait le seul à avoir le bordel / un manque de travail, et ce serait dans toutes ses classes.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 17:45
Il n'y a pas que ça mais faire confiance peut aussi aider.
avatar
Lizdarcy
Neoprof expérimenté

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Lizdarcy le Mar 23 Mai 2017 - 17:47
@DesolationRow a écrit:Je pense qu'il faut être incroyablement naïf pour penser que la "confiance naturelle" que l'on peut porter "aux gens de manière générale" est ce qui manque aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe.
Ce qui manque généralement aux professeurs qui rencontrent des difficultés de gestion de classe, c'est une classe gérable. Tout le reste, c'est de la littérature, et pas de la bonne.

Ou de la pensée magique... :blague:
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Rendash le Mar 23 Mai 2017 - 17:47
Sans compter qu'on peut très bien tenir ses classes sans déborder de confiance envers ses élèves et leur capacité à se mettre au travail sans Big Bang pied-au-cutal

Je ne ferme jamais ma porte à clef, cela dit. Ceci explique peut-être cela. A distribuer en dévédé dans les ESPE : Les deux doigts II : coincés dans la porte.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Rendash le Mar 23 Mai 2017 - 17:49
@Marcelle Duchamp a écrit:Il n'y a pas que ça mais faire confiance peut aussi aider.

Susciter la confiance, oui, sans aucun doute. Faire confiance, je ne crois pas. Notamment parce que ça relève de ce qu'on peut penser de ses élèves, et qu'il me semble utile de savoir le garder pour soi, que ces pensées soient bonnes ou mauvaises.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 17:54
Qu'est ce qui vous choque dans "faire confiance"?
Susciter de la confiance, j'ai l'impression que ça me concerne ds ma pratique professionnelle.
Moi je fais confiance.
"Je te prête un cutter ok mais tu te mets sur la table de découpe et tu bloques la lame avant de commencer. Quand tu as fini, tu ne le laisses pas sur la table et tu me le redonnes en main propre."
Voilà un exemple de confiance que je développe en classe. Et j'ai rarement eu besoin de me répéter.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Philomène87 le Mar 23 Mai 2017 - 17:54
Jeudi dernier, c'est la fenêtre que j'aurais mieux fait de fermer : j'ai tellement crié contre ma classe PP que ça s'est entendu à l'extérieur.

avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Rendash le Mar 23 Mai 2017 - 18:00
@Marcelle Duchamp a écrit:Qu'est ce qui vous choque dans "faire confiance"?
Susciter de la confiance, j'ai l'impression que ça me concerne ds ma pratique professionnelle.
Moi je fais confiance.
"Je te prête un cutter ok mais tu te mets sur la table de découpe et tu bloques la lame avant de commencer. Quand tu as fini, tu ne le laisses pas sur la table et tu me le redonnes en main propre."
Voilà un exemple de confiance que je développe en classe. Et j'ai rarement eu besoin de me répéter.

Ha, mais rien ne me choque, je dis simplement douter que ça soit indispensable à la bonne gestion d'une classe difficile. L'exemple que tu donnes relève de la sécurité et des consignes afférentes davantage que de la confiance ; le jour où un élève fait l'andouille et se blesse, ou blesse un camarade, avec un cutter, faudra-t-il y voir une trahison de confiance ? N'étant que rarement amené à manier en classe des objets plus dangereux que des atlas et des stylos, je ne me suis pas posé la question outre mesure. Cela étant, utiliser un compas relèverait également de la confiance, dans ce cas, et je n'en suis pas convaincu.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Yazilikaya le Mar 23 Mai 2017 - 18:07
Je suis plutôt d'un naturel à faire confiance mais quelques abus ont très largement entamé cette confiance.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 18:16
@Rendash a écrit:
@Marcelle Duchamp a écrit:Qu'est ce qui vous choque dans "faire confiance"?
Susciter de la confiance, j'ai l'impression que ça me concerne ds ma pratique professionnelle.
Moi je fais confiance.
"Je te prête un cutter ok mais tu te mets sur la table de découpe et tu bloques la lame avant de commencer. Quand tu as fini, tu ne le laisses pas sur la table et tu me le redonnes en main propre."
Voilà un exemple de confiance que je développe en classe. Et j'ai rarement eu besoin de me répéter.

Ha, mais rien ne me choque, je dis simplement douter que ça soit indispensable à la bonne gestion d'une classe difficile. L'exemple que tu donnes relève de la sécurité et des consignes afférentes davantage que de la confiance ; le jour où un élève fait l'andouille et se blesse, ou blesse un camarade, avec un cutter, faudra-t-il y voir une trahison de confiance ? N'étant que rarement amené à manier en classe des objets plus dangereux que des atlas et des stylos, je ne me suis pas posé la question outre mesure. Cela étant, utiliser un compas relèverait également de la confiance, dans ce cas, et je n'en suis pas convaincu.

Oui car il n'aura pas respecté que je lui ai fait confiance en le laissant utiliser un outil dangereux seul et en autonomie puisque je ne suis pas derrière lui a le surveiller. Ceci dit, ça ne m'est jamais arrivé.
J'apprends en 6e a utiliser les outils dangereux: ds un 1er temps, je les utilise devant eux et ils regardent; puis je les laisse manipuler sous ma surveillance, et ensuite, ils font tout seul.
Ayant tous les 6e, tous les ans, et étant en poste fixe, je sais qu'ils doivent tout etre capable en fin de 6e et pour les années qui suivent utiliser seuls ces outils et donc je fais confiance en leur prêtant.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Anaxagore le Mar 23 Mai 2017 - 18:20
J'avais un collègue d'arts plastiques à une époque, un collègue bienveillant et dûment syndiqué, qui m'envoyait systématiquement les élèves avec 30 minutes de retard, le temps de nettoyer la salle. Il leur faisait une belle confiance. C'était beau à voir.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Rendash le Mar 23 Mai 2017 - 18:23
@Marcelle Duchamp a écrit:
@Rendash a écrit:
@Marcelle Duchamp a écrit:Qu'est ce qui vous choque dans "faire confiance"?
Susciter de la confiance, j'ai l'impression que ça me concerne ds ma pratique professionnelle.
Moi je fais confiance.
"Je te prête un cutter ok mais tu te mets sur la table de découpe et tu bloques la lame avant de commencer. Quand tu as fini, tu ne le laisses pas sur la table et tu me le redonnes en main propre."
Voilà un exemple de confiance que je développe en classe. Et j'ai rarement eu besoin de me répéter.

Ha, mais rien ne me choque, je dis simplement douter que ça soit indispensable à la bonne gestion d'une classe difficile. L'exemple que tu donnes relève de la sécurité et des consignes afférentes davantage que de la confiance ; le jour où un élève fait l'andouille et se blesse, ou blesse un camarade, avec un cutter, faudra-t-il y voir une trahison de confiance ? N'étant que rarement amené à manier en classe des objets plus dangereux que des atlas et des stylos, je ne me suis pas posé la question outre mesure. Cela étant, utiliser un compas relèverait également de la confiance, dans ce cas, et je n'en suis pas convaincu.

Oui car il n'aura pas respecté que je lui ai fait confiance en le laissant utiliser un outil dangereux seul et en autonomie puisque je ne suis pas derrière lui a le surveiller. Ceci dit, ça ne m'est jamais arrivé.
J'apprends en 6e a utiliser les outils dangereux: ds un 1er temps, je les utilise devant eux et ils regardent; puis je les laisse manipuler sous ma surveillance, et ensuite, ils font tout seul.
Ayant tous les 6e, tous les ans, et étant en poste fixe, je sais qu'ils doivent tout etre capable en fin de 6e et pour les années qui suivent utiliser seuls ces outils et donc je fais confiance en leur prêtant.

Mais as-tu réellement le choix ? Si ça fait partie de ce qu'ils doivent apprendre, tu ne peux pas faire autrement, et tu ne peux pas non plus être derrière chacun de tes trente élèves simultanément. Pour ma part, je ne considère pas qu'un élève qui n'a pas respecté une consigne trahit une quelconque confiance : il n'a pas respecté une consigne, il est puni, et voilà. La confiance, c'est quand même quelque chose de personnel, et pour ma part, je refuse de m'impliquer personnellement. Je fais le job, comme toi, mais un élève qui désobéit, ça ne touche que la sphère professionnelle, pas la sphère personnelle.

Evidemment, ceux qui cherchent "d'intenses moments de bonheur" dans leurs pratiques professionnelles et qui ont face à eux des "bambins" ou "des p"tits loups" me considéreront comme un monstre, mais, là encore, ça me touchera un bois sans ébranler l'autre Laughing


@Anaxagore a écrit:J'avais un collègue d'arts plastiques à une époque, un collègue bienveillant et dûment syndiqué, qui m'envoyait systématiquement les élèves avec 30 minutes de retard, le temps de nettoyer la salle. Il leur faisait une belle confiance. C'était beau à voir.

Il fallait nettoyer l'UNSAlle professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 18:28
D'ailleurs une anecdote m'a fait instaurer cette notion de confiance.

Quand j'ai obtenu mon 1er poste fixe, j'avais une classe de 3e fantastique. Ils s'émerveillaient de tout, étaient super gentils, intelligents, intéressants et l'ensemble des collègues le disait.
En début d'année, un élève me demande un truc (mais qqchose d'anecdotique comme du scotch ou de la ficelle). Étant occupee avec un élève, je lui dis que c'est dans le dernier tiroir du bureau et de se servir.
Il me regarde interloqué et me dis "Je peux pas".
Je lui demande pourquoi et il me répond que "la ligne" l'en empêche. Je me tourne vers le bureau en me demandant ce qu'est la ligne et insiste pour qu'il se serve comme un grand tout seul.
Un autre élève me dit: "mais non madame, il peut pas a cause de la ligne!".
Je leur demande ce qu'est la ligne et la, un groupe d'élèves me dit que la dame que je remplaçais et qui était partie à la retraite, avait tracé une ligne imaginaire dans la classe (qui correspondait à un joint entre deux carreaux au sol) et qu'ils dépassaient cette ligne (située grosso modo a 1m50 du bureau), ils écopaient de 2h de colle!
J'étais scotchée! (Imaginez, ça veut dire que les eleves ne pouvaient même pas allé à la poubelle!).
Je leur dis qu'il n'y a pas de "ligne" ici et que le matériel est pour eux; et qu'ils sont grands, ils se servent!

Plus tard, j'en parle à mes collègues et effectivement, ils connaissaient la règle de la ligne et tout un tas de petites règles insidieuses qui menaient directement aux heures de colle (comme aligner ses tubes de gouache en haut à gauche de la table ds un ordre précis).

Visiblement cette collègue ne leur faisait jamais confiance, ne descendait jamais de l'estrade et les eleves ne pouvaient pas l'approcher ds un rayon de 1m50 car elles ne leur faisaient pas confiance.
Pourtant, l'immense majorité était adorable!!!
avatar
Olympias
Prophète

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Olympias le Mar 23 Mai 2017 - 18:29
@Rendash a écrit:Sans compter qu'on peut très bien tenir ses classes sans déborder de confiance envers ses élèves et leur capacité à se mettre au travail sans Big Bang pied-au-cutal

Je ne ferme jamais ma porte à clef, cela dit. Ceci explique peut-être cela. A distribuer en dévédé dans les ESPE : Les deux doigts II : coincés dans la porte.
Moi c'est pire : j'ai le dvd "Je fais cours la porte ouverte"
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 18:30
@Anaxagore a écrit:J'avais un collègue d'arts plastiques à une époque, un collègue bienveillant et dûment syndiqué, qui m'envoyait systématiquement les élèves avec 30 minutes de retard, le temps de nettoyer la salle. Il leur faisait une belle confiance. C'était beau à voir.

Oui Bin c'était un c*n malpoli qui ne sait pas gérer son temps de cours car le nettoyage fait partie du jeu!
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Marcelle Duchamp le Mar 23 Mai 2017 - 18:34
@Rendash: une consigne c'est différent. L'utilisation d'outils dangereux pose probleme ds ma discipline (mon IPR appele ça le Cutter Gate!). De plus en plus d'ipr refusent que nous proposions ces outils aux eleves. Je leur apprends à les utiliser et leur fais confiance en les laissant les utiliser en autonomie. Le respect de la consigne c'est en 6e qd je les forme à savoir bien s'en servir. Je ne sais pas si c'est compréhensible ce que je raconte en fait... 😕
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Elyas le Mar 23 Mai 2017 - 18:38
Ah oui. Comme quoi, on ne contrôle pas l'interprétation que les gens font de ce qu'on écrit.

Je n'ai jamais dit que j'étais un modèle. J'ai juste répondu à la question initiale du fil.

Bonne éclate à tous Wink
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Rendash le Mar 23 Mai 2017 - 18:48
@Marcelle Duchamp a écrit:@Rendash: une consigne c'est différent. L'utilisation d'outils dangereux pose probleme ds ma discipline (mon IPR appele ça le Cutter Gate!). De plus en plus d'ipr refusent que nous proposions ces outils aux eleves. Je leur apprends à les utiliser et leur fais confiance en les laissant les utiliser en autonomie. Le respect de la consigne c'est en 6e qd je les forme à savoir bien s'en servir. Je ne sais pas si c'est compréhensible ce que je raconte en fait... 😕

Je ne suis pas certain de comprendre, en effet Razz

Mais ce que je dis, c'est que la confiance n'est pas obligatoire pour le faire, on peut leur donner ce genre d'outils tout en se méfiant malgré tout, parce qu'un dérapage peut toujours se produire et qu'on est directement responsable. Inutile d'y ajouter une dimension personnelle avec une rupture de confiance ; c'est ça, mon point de vue, avec l'idée que faire confiance à ses élèves n'est pas un ingrédient indispensable à la bonne marche d'une classe, incluant la mise au travail des élèves. Parce que sur ce point, je suis d'accord avec Elyas, c'est là l'enjeu majeur de notre boulot : que les élèves travaillent et apprennent des choses.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
archeboc
Esprit éclairé

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par archeboc le Mer 24 Mai 2017 - 0:11
@Marcelle Duchamp a écrit:Je leur apprends à les utiliser et leur fais confiance en les laissant les utiliser en autonomie. Le respect de la consigne c'est en 6e qd je les forme à savoir bien s'en servir.

La confiance, c'est le collègue sur un autre fil qui vient de raconter qu'ayant ouvert la collection de minéraux, en Tale, pour préparer une épreuve du bac, il a eu un carreau cassé, un blessé, et un CDE qui dit quelque chose comme : "m'enfin, faut être bête pour mettre un caillou dans la main d'un élève".


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
roxanne
Devin

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par roxanne le Mer 24 Mai 2017 - 7:25
Et bien, c'est triste d'en être arrivés là. Je suis plutôt d'accord avec Marcelle, il faut bien la leur donner cette confiance à un moment donné. Hier, les STMG arrivent, à leur habitude assez bruyamment en classe et là je me rends compte que j'ai laissé mon cours et toutes les photocops en SDP, dans le bâtiment B(alors qu'on est dans le C), à l(étage en dessous. Bref, même en speedant, il me faut 5 minutes pour faire l'aller-retour, on est à la bourre dans le programme, si je n'ai pas mes cours, c'est une heure de perdue. Bon, ben, je leur ai dit les choses telles quelles , qu'ils sortent leurs affaires, il y avait un devoir à récupérer, j'ai chargé l'un d'entre eux de le récupérer. Quand je suis revenue, ils étaient assis, les affaires sorties, le travail ramassé, j'avais laissé la porte ouverte, on ne les entendait pas à l'autre bout du couloir. Alors, oui, il peut toujours y avoir un bourrin qui lance un caillou dans une vitre ou qui hurle sur la table mais bon je préfère essayer d'établir une relation de confiance avec mes élèves, sinon, ce n'est pas vivable à mon sens .
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par doubledecker le Mer 24 Mai 2017 - 12:48
C'est étonnant ce tournant qu'a pris la discussion, je ne me suis jamais posé la question de la confiance. Comme Roxanne il m'est souvent arrivé et il m'arrive toujours de laisser les élèves seuls pour récupérer un truc, voir le DACS entre deux portes, faire une photocopie manquante. À chaque fois mes affaires restent dans la classe et il ne s'est rien passé, pas de chahut, rien.
Quelques messages plus haut je parlais de mon désarroi devant ma classe de 21 élèves de 3e segpa ou mes 18 toujours en 5e segpa. Désarroi parce que c'est impossible d'apporter toute l'attention nécessaire qui serait bénéfique à ces élèves.
Donc je ne prends plus plaisir à exercer mon métier non pas à cause des élèves, non pas à cause de tout ce temps passé à trouver des ressources pour construire mes séquences (puisque pas de manuel dans mon collège) mais bien à cause des conditions de travail qui se détériorent chaque jour un peu plus parce que les élèves ne sont pas considérés comme des humains mais comme des H/E, nous comme des moyens. Quand je pense à ce que je fais avec les élèves dans les conditions que l'on me donne pour bosser je me dis que je fais de la m*** et franchement c'est très difficile à accepter.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Madame_Prof le Mer 24 Mai 2017 - 13:03
Laisser les élèves seuls, non. Je leur fais confiance, mais on est pas à l'abri d'un accident ou d'un incident, et alors là, l'institution et les parents, non je ne leur fais pas confiance. Si le prof a laissé les élèves seuls en classe et qu'il est arrivé un truc, il peut en pâtir jusqu'à la fin de sa vie hein ! Faut penser à se protéger aussi.

_________________
2017-2018 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Babarette
Esprit éclairé

Re: Prenez-vous du plaisir à exercer votre métier ?

par Babarette le Mer 24 Mai 2017 - 13:06
@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:Sans compter qu'on peut très bien tenir ses classes sans déborder de confiance envers ses élèves et leur capacité à se mettre au travail sans Big Bang pied-au-cutal

Je ne ferme jamais ma porte à clef, cela dit. Ceci explique peut-être cela. A distribuer en dévédé dans les ESPE : Les deux doigts II : coincés dans la porte.
Moi c'est pire : j'ai le dvd "Je fais cours la porte ouverte"

Je propose le DVD : "deux doigts (dans le nez de l'élève, et on tire vers le haut)".

Elyas : ce que tu décris, j'appelle ça de l'autorité naturelle. Il n'y a pas à en rougir, franchement, tant mieux pour toi si tu n'as jamais eu le sentiment d'être dépassé, si les élèves ne t'ont jamais manqué de respect, si tu arrives à les faire travailler. Tant que tu ne sers pas aux autres la rengaine de l'ESPE "si vos élèves font ceci ou cela, c'est que votre cours n'est pas intéressant/ que vous leur avez laissé comprendre que c'était possible".

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum