Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par skindiver le Mer 3 Mai 2017 - 22:34

vinirandofr a écrit:Je ne vais pas lui mettre un ultimatum ... simplement lui demander et s'il refuse je peux toujours lui dire que dan ce cas je vais aller voir un autre médecin pour obtenir ce qu'il me faut. Mais le problème c'est que je ne suis pas médecin et je ne suis donc pas en mesure de juger si oui ou non j'ai besoin d'un arrêt.

La seule chose que je sais c'est que je suis très très fatigué par moments.

Pourquoi tu dis pendant qu'il en est encore temps ?
Qu'est-ce qui risque de se passer
?

Certaines personnes sont détruites physiquement et psychologique par un burnout et ne s'en remettent jamais. Il ne faut pas tenter le diable.

Les cimetières sont remplis de gens irremplaçables, si toi tu ressens le besoin de t'arrêter c'est que c'est nécessaire.

skindiver
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Kan-gourou le Mer 3 Mai 2017 - 22:36

vinirandofr a écrit:Je ne vais pas lui mettre un ultimatum ... simplement lui demander et s'il refuse je peux toujours lui dire que dan ce cas je vais aller voir un autre médecin pour obtenir ce qu'il me faut. Mais le problème c'est que je ne suis pas médecin et je ne suis donc pas en mesure de juger si oui ou non j'ai besoin d'un arrêt.

La seule chose que je sais c'est que je suis très très fatigué par moments.

Pourquoi tu dis pendant qu'il en est encore temps ?
Qu'est-ce qui risque de se passer ?

La fatigue, même légère, est la cause de beaucoup d'accidents plus ou moins graves. Quand elle se transforme en burn-out, on ne contrôle plus rien. Il y a quelques années, là où j'habitais, on a retrouvé un prof de la fac courant nu dans la rue...

amethyste a écrit:
Kan-gourou a écrit:
amethyste a écrit:Je pense quand même qu'avant d'envisager du prozac, on pense au repos ! affraid
Envisager d'aller consulter un autre médecin ?

Personnellement, j'étais persuadée que je n'en prendrais jamais. Mais quand mon médecin m'en a prescrit pour calmer mes crises d'angoisse, j'ai été bien contente que quelque chose m'oblige à me coucher. Sans cela, même en arrêt, je ne me serais pas reposée. Et je n'en ai pris qu'à deux reprises. Ça ne devient pas immédiatement une drogue, heureusement !
Disons que si on a réussi à s'arrêter à temps, on peut peut-être éviter les médicaments, le mieux, si on peut, étant quand même de s'en passer, je pense (j'ai bien dit, si on peut).

Je suis bien d'accord !

_________________
                         Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir.
avatar
Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par vinirandofr le Mer 3 Mai 2017 - 22:42

Je n'ai pas l'impression d'être indispensable, mais j'ai le plaisir de bien faire mon boulot et l'envie de le faire. Je ne veux pas m'aider ma élèves, j'aime bien tester de nouvelles choses, vérifier si cela fonctionne ou pas, voir la progression de mes élèves, ... enfin à force de faire tout ça, ça fatigue !

vinirandofr
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par trompettemarine le Mer 3 Mai 2017 - 22:44

vinirandofr a écrit:Le psychiâtre que je vois est au courant de la situation, il n'a même pas évoqué la possibilité d'un éventuel arrêt de travail.

Est-ce que c'est parce que je n'en aurais selon lui pas besoin ou bien pensez-vous qu'il faut simplement tomber sur un médecin qui soit un temps soit peu au courant de la vie que nous menons en tant que profs ?

Dis-lui que tu as besoin de cet arrêt. Si tu n'en peux plus et que tu ne demandes pas, personne ne peut deviner.
Il n'y a pas à se sentir coupable à dire les choses.
Si le psychiatre accepte, c'est qu'il juge que tu en as besoin, s'il refuse, c'est qu'il juge que ce n'est pas le cas.
N'attends pas que tout tombe du ciel : n'aie pas peur de demander !
Tu as déjà, selon moi, des idées très noires.
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par vinirandofr le Mer 3 Mai 2017 - 22:48

Je ne m'en rends pas compte d'avoir des idées noires. Qu'est ce qui te fait dire ça?

vinirandofr
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par skindiver le Mer 3 Mai 2017 - 23:02

vinirandofr a écrit:Je ne m'en rends pas compte d'avoir des idées noires. Qu'est ce qui te fait dire ça?

Le fait de rever parfois d'avoir un accident.
avatar
skindiver
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Balthazaard le Mer 3 Mai 2017 - 23:20

trompettemarine a écrit:
vinirandofr a écrit:Le psychiâtre que je vois est au courant de la situation, il n'a même pas évoqué la possibilité d'un éventuel arrêt de travail.

Est-ce que c'est parce que je n'en aurais selon lui pas besoin ou bien pensez-vous qu'il faut simplement tomber sur un médecin qui soit un temps soit peu au courant de la vie que nous menons en tant que profs ?

Dis-lui que tu as besoin de cet arrêt. Si tu n'en peux plus et que tu ne demandes pas, personne ne peut deviner.
Il n'y a pas à se sentir coupable à dire les choses.
Si le psychiatre accepte, c'est qu'il juge que tu en as besoin, s'il refuse, c'est qu'il juge que ce n'est pas le cas.
N'attends pas que tout tombe du ciel : n'aie pas peur de demander !
Tu as déjà, selon moi, des idées très noires.

Cela dit j'ai eu affaire à deux médecins dont les épouses étaient profs et je vois une grosse différence par rapport à mon actuel médecin traitant.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Balthazaard le Mer 3 Mai 2017 - 23:24

Kan-gourou a écrit:
vinirandofr a écrit:Je ne vais pas lui mettre un ultimatum ... simplement lui demander et s'il refuse je peux toujours lui dire que dan ce cas je vais aller voir un autre médecin pour obtenir ce qu'il me faut. Mais le problème c'est que je ne suis pas médecin et je ne suis donc pas en mesure de juger si oui ou non j'ai besoin d'un arrêt.

La seule chose que je sais c'est que je suis très très fatigué par moments.

Pourquoi tu dis pendant qu'il en est encore temps ?
Qu'est-ce qui risque de se passer ?

La fatigue, même légère, est la cause de beaucoup d'accidents plus ou moins graves. Quand elle se transforme en burn-out, on ne contrôle plus rien. Il y a quelques années, là où j'habitais, on a retrouvé un prof de la fac courant nu dans la rue...

amethyste a écrit:
Kan-gourou a écrit:
amethyste a écrit:Je pense quand même qu'avant d'envisager du prozac, on pense au repos ! affraid
Envisager d'aller consulter un autre médecin ?

Personnellement, j'étais persuadée que je n'en prendrais jamais. Mais quand mon médecin m'en a prescrit pour calmer mes crises d'angoisse, j'ai été bien contente que quelque chose m'oblige à me coucher. Sans cela, même en arrêt, je ne me serais pas reposée. Et je n'en ai pris qu'à deux reprises. Ça ne devient pas immédiatement une drogue, heureusement !
Disons que si on a réussi à s'arrêter à temps, on peut peut-être éviter les médicaments, le mieux, si on peut, étant quand même de s'en passer, je pense (j'ai bien dit, si on peut).

Je suis bien d'accord !

Le prozac n'est pas du Lexomi ou du Xanax, cela n'agit pas par prise mais sur la durée du traitement, prendre un comprimé ou deux par ci par là c'est comme rien (sauf effet psycho).A mon avis si vraiment la tête ne va pas, le repos ne résous rien, c'est comme soigner une jambe cassée avec du repos.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par trompettemarine le Mer 3 Mai 2017 - 23:48

skindiver a écrit:
vinirandofr a écrit:Je ne m'en rends pas compte d'avoir des idées noires. Qu'est ce qui te fait dire ça?

Le fait de rever parfois d'avoir un accident.

Voilà.
Courage, prends soin de toi. fleurs
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Kan-gourou le Jeu 4 Mai 2017 - 8:39

Balthazaard a écrit:Le prozac n'est pas du Lexomi ou du Xanax, cela n'agit pas par prise mais sur la durée du traitement, prendre un comprimé ou deux par ci par là c'est comme rien (sauf effet psycho). A mon avis si vraiment la tête ne va pas, le repos ne résout rien, c'est comme soigner une jambe cassée avec du repos.

Maintenant que je le lis, je me rends compte que j'ai fait une grosse erreur: ce n'est pas du Prozac qui m'a été prescrit mais du Xanax, et en effet, ce n'est pas du tout la même chose ! Mea culpa et merci Balthazaard !

_________________
                         Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir.
avatar
Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Korémuse le Jeu 4 Mai 2017 - 9:32

http://www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm

On est parfois surpris du résultat.
Ma neurologue m'a fait passer des tests;J'étais à l'époque dans un état d'épuisement avancé, pbs de sommeil; de surmenage (nouveau programme dans le supérieur 30 h par semaine pour 2 h de cours de L3 en plus du reste), de cerveau "vide", de mémoire à court terme totalement inefficace; Par exemple, j'avais effacé de ma mémoire un cours créé, rédigé 3 semaines avant ! et j'avais commencé à le refaire. Ce n'est qu'au bout d'une heure que j'ai eu la sensation bizarre  que cette préparation de cours ne m'était pas inconnue  affraid  
Il m'arrivait de plus en plus de me tromper et de dire un mot pour un autre (pas en cours où j'arrivais à me contrôler mais à la maison lorsque je me relâchais) Incongru et rigolo au début, mais cela m'a très vite inquiétée. C'est pourquoi j'ai enfin décidé de consulter (au bout de 5 mois quand même ! )
A l'issue du test (3/4 d'heure ) , le medecin m'a appris que j'étais au - delà du chiffre fatidique ! J'ai ressenti un soulagement à mettre un nom sur ce début de  burn out. Non, ce n'était pas un début d'  Alzheimer. Il fallait du repos, arrêter d'être aussi perfectionniste (mais impossible, c'est dans ma nature )

Nous étions en fin d'année donc je ne me suis pas arrêtée. De toute façon, pas le droit d'être malade dans le supérieur, il faut rattraper les cours ou en cas de gros arrêt, il faut en rattraper une certaine partie (entre 30 et 40 %) sinon la paie est diminuée d'autant.
L'année suivante, j'ai demandé un 50 % c'était une question de survie.

Donc, ne pas faire comme moi, s'arrêter avant lorsque c'est possible. Personne n'aura de compassion pour vous de toute manière.
avatar
Korémuse
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Halybel le Jeu 4 Mai 2017 - 9:42

Essaye le HTP-5 (tu en trouveras sur des sites comme Amazon).

C'est un précurseur naturel de la sérotonine (les anti-dépresseurs agissent de la même manière à peu près selon les cas). Moi qui suis anxieux depuis l'enfance ca m'a permis de me passer des anti-dépresseurs.
avatar
Halybel
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Païkan le Jeu 4 Mai 2017 - 10:59

skindiver a écrit:
vinirandofr a écrit:Je ne m'en rends pas compte d'avoir des idées noires. Qu'est ce qui te fait dire ça?

Le fait de rêver parfois d'avoir un accident.

Ça, c'est très révélateur et doit te faire réagir abb ! Dis cela dans ces termes à ton médecin et s'il ne réagit pas là, change de médecin! Tu es de toute évidence au bout du rouleau et dois absolument prendre du repos et du recul! Courage car il n'est jamais évident pour tout un tas de raisons de se faire aider, mais tu as réellement besoin d'aide et de dire STOP!
avatar
Païkan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par elisa18 le Jeu 4 Mai 2017 - 18:13

Repose-toi, tu en as besoin: si nécessaire, change de médecin!

elisa18
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par mariange19 le Jeu 4 Mai 2017 - 18:23

Bonjour,

Je me reconnaîs dans certains élements :"de cerveau "vide", de mémoire à court terme totalement inefficace;Il m'arrivait de plus en plus de me tromper et de dire un mot pour un autre....Moi qui avait une trés bonne mémoire, c'est trés frustant...
. Cela fait 2/3 ans maintenant, que ces symptômes sont de plus en plus présents dans ma vie, c'est un cercle vicieux, car aprés c'est l'estime de soi qui est touchée.
Moi je n'arrive pas à me contrôler en cours donc je dis beaucoup de mots à la place d'autres , vous pouvez imaginer l'hilarité des élèves...ou alors des trous de mémoire, les mots ne me viennent plus...donc je me sens nulle
Avant ces vacances (depuis je me suis reposée, cela va mieux..mais je sais que cela recommencera), je me remettais en cause au niveau des connaissances, je n'arrivais plus à expliquer,le pire je crois c'est que progressivement je sens que je me désintéresse, j'ai perdu cette envie que j'avais.
La réforme est passée par là, le fait de devoir tout refaire, je suis arrivée à saturation alors que j'adore faire mes cours, des recherches ect....mais je n'y prend plus de plaisir.
Pourtant je n'ai pas d'élèves désagréables , ils sont même plutôt intéressés par l'histoire-geo.

J'ai dû mal à prendre du recul, mon entourage me trouve très énervée (je peux piquer de grosses colères) et il paraît que je crie mais je ne m'en rend pas compte.

Je me sens frustrée de ne pas avoir le temps cette année de lire,écouter des émissions à la TV ou radio pour parfaire une culture , je ne sais pas si je suis la seule, ou si c'est la matière qui veut ça;

Pour l'anecdote, l'année dernière , j'ai failli me faire renverser 2 fois par une voiture alors que cela ne m'est jamais arrivée de ma vie (j'ai 44 ans)

J'ai aimé transmettre mais aujourdhui j'y prend beaucoup moins de plaisir.
Pour me changer les idées,et car malgré tout j'ai toujours besoin d'apprendre, je me suis remise à l'anglais à mon rythme..et cela  fait du bien à mon estime.

D'un côté  en vous lisant, je me sens moins seule même si je pense que c'est avant tout un travail sur soi qui doit être fait, sur son rapport au travail...
Merci pour vos temoignages
Mariange

mariange19
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par mariange19 le Jeu 4 Mai 2017 - 22:25

Bon courage à tous

mariange19
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Kan-gourou le Jeu 4 Mai 2017 - 22:27

Merci pour ton témoignage Mariange. Pense aussi à lever le pied. Il faut penser à toi car, dans l'EN, personne ne le fera malheureusement...

_________________
                         Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir.
avatar
Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Kan-gourou le Mer 10 Mai 2017 - 20:06

Comment vas-tu, Vini ?

_________________
                         Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir.
avatar
Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Surmenage ? Burn-out ? Help ...

Message par Kan-gourou le Jeu 18 Mai 2017 - 16:19

Quelqu'un a-t-il des nouvelles de Vinirandofr ?

_________________
                         Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir.
avatar
Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum